1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
1ement véritable que religieux. Mais les questions confessionnelles enrayent et faussent tout. Imaginez une culture spirituelle indépenda
2 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
2ersaliste, il est nécessaire que, dans les écoles confessionnelles, un enseignement suffisamment poussé des autres confessions soit donn
3 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
3ns parler des débats sur la laïcité ou les écoles confessionnelles. L’Américain lui, passe encore en Europe pour un Anglo-Saxon puritain
4 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
4s toute la Confédération et supprima les entraves confessionnelles au libre établissement. Il en a résulté un mélange des confessions te
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
5veilla point de haines inexpiables, politiques ou confessionnelles, entre les peuples des cantons affrontés. Mais le danger majeur qu’el
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
6éelles mais aussi de chaos politique, de bagarres confessionnelles, et de participation à des guerres continuelles, dont la guerre de Tr
7stantes, qui ne sont pas organisées sur des bases confessionnelles. Si leur petit parti garde un certain prestige, il le doit surtout au
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
8de la guerre du Sonderbund, supprima les entraves confessionnelles au libre établissement. Il en a résulté un mélange des confessions te
8 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
9iversités d’État, des universités libres, souvent confessionnelles, vivant de donations privées, ou dépendant d’une municipalité. Cette