1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1ompte de sa fatigue. Neurasthénie. La conquête du confort matériel l’a laissé oublier les valeurs de l’esprit au point qu’il n’
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2s de Debrecen se plaignent de n’avoir pas ce faux confort que nous n’avons qu’au prix de tout ce qu’à Debrecen je viens admirer
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3s de Debrecen se plaignent de n’avoir pas ce faux confort que nous n’avons qu’au prix de tout ce qu’à Debrecen je viens admirer
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
4ures. Un château construit sur la seule notion du confort. Voilà sans doute la figuration la plus concrète de l’égarement des e
5bord dit sacrifice à une vue de l’esprit. Qui dit confort d’abord dit refus de tout style. Cette maison qui offre les [p. 176]
6n n’a pas. Nulle gêne d’aucune [p. 182] sorte. Le confort véritable de vivre, comment le concevoir ailleurs qu’au sein d’une na
5 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
7 et de l’idéalisme socialiste, démocratisation du confort moyen et de la TSF dans un monde où le libre divertissement de chacun
6 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
8la vie s’arrête ? Si les hommes renoncent ? Si le confort moyen imposé par l’État détend tous les ressorts de la création perso
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
9 et de l’idéalisme socialiste, démocratisation du confort moyen et de la TSF dans un monde où le libre divertissement de chacun
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
10 à ceux pour qui l’esprit n’est pas une espèce de confort, mais une aventure absolue et comme un jugement de l’homme ; ainsi Pa
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
11qui laisse son auteur intact, et le lecteur à son confort. Vaine et mauvaise toute œuvre qui ne te saisit pas comme avec une ma
12rivée de mains, mains privées de pensées, si leur confort fut à ce prix, l’échéance s’annonce tragique. La loi de l’inertie peu
13ne à l’abri du réel abandonné au jeu des lois. Le confort de cette position n’est pas niable, tant qu’il ne s’agit de rien d’au
14sang pour installer sur notre terre le règne du « confort moderne ». Peut-être verra-t-on qu’il vaut la peine de réfléchir [p. 
10 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
15rels, s’il critique le machinisme, s’il raille le confort de ses concitoyens, leurs assurances, leur hygiène proprette, leur id
16u niveau proprement ramuzien : « J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous résistent et vous contredisent, comme par
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
17aysannes, confortables et richement odorantes. Le confort de celle-ci est plus moral que matériel, d’ailleurs. Ma femme ne disp
18ivement cette erreur, en tirent au contraire leur confort. Au lieu de faire respecter la vérité, en montrant par l’exemple qu’e
19chez nous, dans notre campement au bout du monde. Confort profond dans cet inconfort matériel. Je viens de relire mes notes de
20ire centralisée, mais encore sentimentalement. Le confort relatif des grandes lignes indiquait qu’on [p. 86] allait à Paris ou
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
21t de notre vie privée, de nos travaux et de notre confort. Mais du seul fait que ma condition n’est pas socialement classée, la
13 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
22ivement cette erreur, en tirent au contraire leur confort. Au lieu de faire respecter la vérité, en montrant par l’exemple qu’e
23ire centralisée, mais encore sentimentalement. Le confort relatif des grandes lignes indiquait qu’on allait à Paris ou qu’on en
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
24muz : Avons-nous autre chose à dire que propreté, confort et instruction ? Avons-nous d’autre but commun que la sécurité et le
25ssion : s’il l’oublie, il étouffe bientôt dans le confort et l’asepsie morale. Mais qu’il reprenne conscience de cette mission,
15 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
26On dit souvent qu’il faut à l’homme un minimum de confort ou d’aisance matérielle pour pouvoir réfléchir, se poser des problème
27aux de tête. De plus, il était à demi aveugle… ⁂ Confort et culture. — À ceux qui n’ont rien, il faut donner du confort, afin
28lture. — À ceux qui n’ont rien, il faut donner du confort, afin qu’ils puissent concevoir d’autres buts à leur existence que la
29elque chose, il faut rappeler que la recherche du confort est ce qui s’oppose le plus radicalement à toute culture véritable. ⁂
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
30licisme et passivité, esprit spartiate et goût du confort, jeunesse cynique et vieux bateaux réactionnaires, bourgeois inquiets
17 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
31ance à vivre largement, d’un goût mesquin pour le confort et le conforme ; d’un défaut d’imagination ; d’une timidité méprisabl
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
32nce à vivre largement ; d’un goût mesquin pour le confort et le conforme ; d’un défaut d’imagination ; d’une timidité méprisabl
19 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
33des cuisines de ferme, dans cette chambre boisée… Confort paysan, seul authentique en nos pays. Aux parois, des versets bibliqu
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
34sir ; d’autre part, d’élever le niveau général du confort. Or chacun sait que les résultats pratiques du machinisme ne sont pas
35ons et de masques à gaz. Il a produit beaucoup de confort, mais il a également produit la lutte des classes et le chômage, et l
36 fromages », des conseils d’administration, notre confort et nos hôtels. D’autres — on sait qui — feraient marcher tout cela au
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
37muz : Avons-nous autre chose à dire que propreté, confort et instruction ? Avons-nous d’autre but commun que la sécurité et le
38ssion ; s’il l’oublie, il étouffe bientôt dans le confort et l’asepsie morale. Mais qu’il reprenne conscience [p. 127] de cette
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
39t dont l’intelligence politique s’atténue dans le confort et la prudence. Ne dites donc plus : « Nous sommes opposés par princi
23 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
40sir ; d’autre part, d’élever le niveau général du confort. Or chacun sait que les résultats pratiques du machinisme ne sont pas
41ons et de masques à gaz. Il a produit beaucoup de confort, mais il a également produit la lutte des classes et le chômage, et l
42es fromages, des conseils d’administration, notre confort et nos hôtels. (D’autres — on sait qui —feraient marcher tout cela au
24 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
43ous les petits pays où l’ère bourgeoise, ère du « confort moderne » et de l’absence d’imagination, prolonge encore une existenc
44évoir que le profit d’argent et l’augmentation du confort. Il refuse de se demander à quoi servira cet argent ou si le confort
45de se demander à quoi servira cet argent ou si le confort matériel favorise un bien spirituel. À la première de ces questions,
46 adorions l’idole de la prospérité, et l’idole du confort, et l’idole du progrès — ce progrès qui ne sait rien que répéter comm
47ragi-comique, à sacrifier notre prospérité, notre confort et nos progrès aux nécessités impérieuses de la défense nationale. Po
48ément tout ce qui lésait si peu que ce soit notre confort, notre profit, nos égoïsmes de nations, nous voici contraints brutale
49ais nous ne sommes pas neutres pour rien, pour le confort. Nous ne sommes pas neutres comme on est rentier. Nous sommes neutres
25 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
50 J’en trouve plusieurs de ce type : « Six pièces, confort, métro, Églises à proximité. » J’achète un guide de quartier, d’aspec
26 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
51r nous tourner exclusivement vers la recherche du confort et des vertus moyennes. Par là, nous avons provoqué Hitler et l’érupt
27 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
52 se répandent les notions de Progrès indéfini, de confort à tout prix, de succès rapide, et à mesure que s’efface la croyance d
28 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
53 se répandent les notions de progrès indéfini, de confort à tout prix, de succès rapide, et à mesure que s’efface la croyance d
29 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
54r nous tourner exclusivement vers la recherche du confort et des vertus moyennes. ⁂ De même que nous disions, en présence d’un
30 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
55 à ceux pour qui l’esprit n’est pas une espèce de confort, mais une aventure absolue et comme un jugement de l’homme ; ainsi Pa
31 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
56rels, s’il critique le machinisme, s’il raille le confort de ses concitoyens, leurs assurances, leur hygiène proprette, leur id
57u niveau proprement ramuzien : « J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous résistent et vous contredisent, comme par
32 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
58niversité, en style néogothique d’Oxford, dernier confort, s’espacent dans des parcs dont l’automne encore tiède glorifie le lu
33 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
59des cuisines de ferme, dans cette chambre boisée… Confort paysan, seul authentique. Aux parois, des versets bibliques, lettres
60es fromages, des conseils d’administration, notre confort et nos hôtels. Les fascistes feraient marcher cela aussi bien que nou
34 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
61iversité, en style néo-gothique d’Oxford, dernier confort, s’espacent dans des parcs dont l’automne encore tiède glorifie le lu
35 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
62our ce qui est du matérialisme, avec son culte du confort et de la machine, son admiration pour le progrès technique, les Améri
36 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
63 J’en trouve plusieurs de ce type : « Six pièces, confort, métro, Églises à proximité. » J’achète un guide de quartier, d’aspec
37 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
64 propose de méditer, sur le pont du paquebot sans confort 5 qui vous emmène vers Manhattan, les deux petits traités suivants.
65et s’ils se ressemblent tous à l’intérieur par le confort, je n’ai jamais observé qu’un Américain, même saoul, ne reconnaisse p
38 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
66ssor de [p. 7] l’industrie nous a valu un certain confort matériel, mais aussi les problèmes sociaux. Nous traversons l’Atlanti
67lement l’augmentation de notre sécurité, de notre confort, mais aussi et peut-être surtout, celle de nos risques personnels, de
39 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
68es, les techniques agricoles se modernisaient, le confort des grandes fermes faisait l’étonnement des étrangers, le phénomène d
69onc beaucoup plus que le Français ou l’Italien au confort matériel, aux objets et aux appareils. Il ressemble, à cet égard, au
40 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
70echnique aux seuls motifs prochains du profit, du confort et de la force militaire. Privée d’objectifs à long terme, elle ne pe
71dépend toujours plus de l’économie nationale ; le confort, de la statistique (niveau de vie moyen d’une nation) ; et les « néce
72nique ne peut rien pour l’Esprit, ni le défaut de confort n’a rien pu contre lui. Je dis seulement qu’elle peut nous jeter dans
41 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
73es plantes, les animaux ou le surnaturel. Mais un confort moral et un luxe matériel largement partagé par toutes les classes. L
42 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
74p. 206] réduit aux motifs prochains du profit, du confort et de la force militaire. Privée d’objectifs à long terme, elle ne pe
75 dépend toujours plus de l’économie nationale, le confort de la statistique (niveau de vie moyen d’une nation), et les « nécess
76que ne peut rien pour l’Esprit, ni le défaut de « confort » n’a rien pu contre lui. Je dis seulement qu’elle va nous jeter dans
43 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
77e endémique et la Nature hostile, et d’assurer le confort du genre humain. Mais rien ne permet de préjuger du résultat de ses e
44 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
78its : les machines, la technique, l’industrie, le confort matériel, les procédés de construction et d’alimentation, l’hygiène ;
45 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
79té. Les grands débats seraient entre partisans du confort ou du sens de la vie… On parlerait, en somme, des mêmes choses qu’auj
46 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
80s en dépendent dans une certaine mesure, comme le confort dépend de notre psychologie. Une fois reconnues, elles nous posent de
81blissement des tabous sexuels, l’accroissement du confort et des loisirs, le birth control, les mass media, tout agit dans le m
47 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
82la frontière du Canada, sans électricité ni aucun confort. Pas une maison à 20 km à la ronde. La paix totale. Je coupe du bois,
48 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
83 des capitaux aujourd’hui), secret des banques et confort hôtelier, libres pour travailler et neutres à jamais. On arrêterait l
84rité des masses modernes, en Europe et ailleurs : confort technique dans une belle nature, paix assurée et pas d’Histoire. Mais
49 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
85ent beaucoup plus que le Français ou l’Italien au confort matériel, aux objets et aux appareils. Il ressemble, à cet égard, au
86 se manifeste plutôt par des perfectionnements du confort matériel que par le raffinement esthétique du cadre de l’existence. D
50 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
87que ce qui m’apporte un exemple. J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous résistent et vous contredisent, comme par
88 suisse : moralisant et conformiste, préoccupé de confort et de correction, à la fois sentimental dans son naturisme et peu nat
51 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
89 des capitaux aujourd’hui), secret des banques et confort hôtelier, libres pour travailler et neutres à jamais. On arrêterait l
90rité des masses modernes, en Europe et ailleurs : confort technique dans une belle nature, paix assurée, et pas d’Histoire. Mai
52 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
91ne trouvons pas le désir de gain, ni le besoin de confort, ni la volonté de puissance, ni l’impulsion de satisfaire des besoins
92n prix de revient ou d’augmentation [p. 129] d’un confort défini en termes physiques. Les très grandes inventions de notre sièc
93 l’économie « nationale », l’hygiène ou le simple confort, il n’est peut-être pas d’activité humaine qui paraisse moins métaphy
53 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
94lement l’augmentation de notre sécurité, de notre confort, mais aussi et peut-être surtout celle de nos risques personnels, des
95mes les plus diverses. Il va du culte du [p. 105] confort chez l’ouvrier et le bourgeois, et du culte du profit à court terme c
96s et civiques s’enlisent dans l’accoutumance d’un confort tyrannique à la manière des drogues, non plus libérateur d’énergies n
54 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
97libertés, ou le prix d’un nouvel accroissement de confort ? Ces dilemmes se posent aujourd’hui à tous les peuples avancés sous
55 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
98 ? Le prix de certaines libertés, ou le prix d’un confort toujours accru ? Ces dilemmes se posent aujourd’hui à tous les peuple
56 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
99 ? Le prix de certaines libertés, ou le prix d’un confort toujours accru ? Ces dilemmes se posent aujourd’hui à tous les peuple
57 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
100 ? Le prix de certaines libertés, ou le prix d’un confort toujours accru ? Ces dilemmes se posent aujourd’hui à tous les peuple
58 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
101rès bousculant les équilibres traditionnels et le confort prétendu bourgeois, voyons comment cela se traduit dans la réalité du
102onsable de la destruction du milieu naturel et du confort des citadins, c’est elle qui refuse encore, parce que trop coûteuses,
59 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
103ondre sans résistance, dans l’idée d’assurer leur confort, mais surtout, leur sécurité : c’est qu’ils veulent être commandés. E
60 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
104ture par la science, dans l’espoir d’augmenter le confort matériel, la vitesse de nos déplacements, et la durée moyenne de la v
105bre humain plus large et plus fécond que celui du confort en a pâti. L’effort pour établir un ordre social acceptable, tantôt s
106ptons de perdre en liberté ce que nous gagnons en confort (qui est de l’ordre de la nécessité). Nous oublions que la liberté se
61 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
107pte de sa fatigue. Neurasthénie. » La conquête du confort matériel l’a laissé oublier les valeurs de l’esprit au point qu’il n’
108le l’insensibilité aux facteurs non mesurables de confort, de [p. 181] beauté, d’aisance à vivre. On comprend qu’ils n’aient pa
62 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
109r que son vote signifiait au concret : dix ans de confort pour nous et vingt-quatre mille ans de menaces mortelles pour nos des
63 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
110rès bousculant les équilibres traditionnels et le confort prétendu bourgeois, voyons comment cela se traduit dans la réalité du
111onsable de la destruction du milieu naturel et du confort des citadins, c’est elle qui refuse encore, parce que trop coûteuses,
64 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
112le, sans nulle diminution de la production, ni du confort, alors que le nucléaire ne pourrait fournir dans la meilleure hypothè
65 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
113 socialiste » ou de défendre les privilèges et le confort des riches. (C’est aussi ce qu’en pense le Tiers Monde.) En fait, si
66 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
114 socialiste » ou de défendre les privilèges et le confort des riches (c’est aussi ce qu’en pense le Tiers Monde). Mais si nous