1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
1rettera seulement que l’auteur ait dû se borner à confronter les réactions anglaises et françaises. La réaction allemande eût appo
2 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
2us alors que de l’absurdité pour l’esprit qui les confronte, il n’y a plus que du désordre et des souffrances pour le corps qui l
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
3alistes et marxistes. Ce Cahier de Revendications confrontait pour la première fois, devant le grand public, les positions du mouve
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
4inesse. Jusqu’au moment toutefois où il s’agit de confronter ses coutumes avec son idéal, car rien n’est plus contradictoire. Le F
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
5us alors que de l’absurdité pour l’esprit qui les confronte, il n’y a plus que du désordre et des souffrances pour le corps qui l
6 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
6 faut une équipe d’écrivains qui entreprennent de confronter la vie privée des hommes d’aujourd’hui avec les buts qu’ils croient v
7 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
7 nous-mêmes, nous demanderons le simple effort de confronter la doctrine chrétienne telle que les bons docteurs de la Réforme nous
8 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
8sans, de ses artistes, de ses « découvreurs », et confronter son effort vers le mieux-être et le mieux-connaître avec l’effort des
9 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
9 plaçons les essais qui suivent. Nous avons voulu confronter avec les témoins de la Bible, les « problèmes » — le mot est bien fai
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
10lent plus la même langue. Et si l’on tente de les confronter, on s’aperçoit qu’elles ne sont plus commensurables. L’intérêt de ce
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
11e du concret d’une vie située. Il faut s’arrêter, confronter, se reprendre, aussi se méfier de certaines apparences d’intimité qui
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12 bien est-ce ma gêne qui est absurde ? Essayer de confronter la culture et la réalité, c’est peut-être prouver qu’on ignore l’une
13ciales passionnantes avec lesquelles j’ai hâte de confronter les hypothèses que je déduis, depuis deux mois, de mes petites observ
14s pas : être comprises, mais au moins, en pensée, confrontées sans un ridicule angoissant avec la réalité des choses et des êtres d
15moi précisément, la présence physique d’un homme, confrontée avec les idées que j’avais en tête. Il y a probablement une fatalité
13 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
16 bien est-ce ma gêne qui est absurde ? Essayer de confronter la culture et la réalité, c’est peut-être prouver qu’on ignore l’une
17dis pas être comprises, mais au moins, en pensée, confrontées sans un ridicule angoissant avec la réalité des choses et des êtres d
18oi, précisément, la présence physique d’un homme, confrontée avec les idées que j’avais en tête. Il y a probablement une fatalité
14 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
19me : il n’existe donc que dans la polarité qui le confronte avec l’attitude créatrice de l’homme. À vouloir l’en séparer, on abou
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
20rel qui tombe sur tel instant de l’histoire et le confronte à la justice de Dieu. Non pas l’avenir, mais l’éternel Présent, ou la
21’un bout de la France à l’autre ». Et maintenant, confrontons ces deux déclarations : « C’est en m’identifiant avec les groupes, av
16 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
22Le Démon de la Sécurité Lorsque l’homme se trouve confronté avec un des périls normaux de l’existence, deux possibilités s’offren
17 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
23archie, romantisme, individu. Il n’est que de les confronter à la réalité chrétienne de l’homme. Le solitaire que Kierkegaard appe
18 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
24 exclusives. J’y vois une occasion privilégiée de confronter dans le vif d’une existence les aventures spirituelles décrites dans
25 rôle possible de la foi. Et certes, je ne les ai confrontés, dans ces pages, que par le biais de leurs expressions : là où leurs
19 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
26xie libératrice. II Retenons de ce qui précède et confrontons ces trois remarques : 1. Le Journal de Gide se présente comme une ill
20 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
27ue atteignant ses limites se voit donc subitement confrontée non plus avec sa nature, ses déserts, ses émigrés et ses Indiens, mai
21 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
28ans la conférence qu’on va lire, je m’efforçai de confronter ma « politique de la personne » et la doctrine fédéraliste qui en rés
22 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
29 moralement l’uniforme du Kominform. Il s’agit de confronter nos conceptions européennes de la vie et de la culture avec une conce
30is bien à une mise en question des deux attitudes confrontées ? Pour nous autres, ce serait assez. Car remettre sans cesse en quest
23 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
31 diagnostiquer les besoins réels de l’Europe, les confronter avec les possibilités qui existent ou peuvent être créées, et concevo
24 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
32 au point. Derrière elle, les flots des économies confrontées ne s’entrechoqueront pas plus que la Méditerranée ne s’est précipitée
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
33u de Renaissance. La durée même de son Moyen Âge, confronté tout vivant avec notre âge technique, trahit l’absence des tensions d
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
34 de fer communiste et la révolte de ses colonies, confrontée subitement avec le risque d’une décadence définitive, et contrainte à
35les Russes sont désormais dans le camp des haves, confrontés à la Chine, chef du camp des have nots. Tout se ramène alors, en appa
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
36t m’objecte ici qu’il serait dangereux de vouloir confronter les principes, qu’il est plus sûr et plus facile de prendre pour base
37’Occident (non du meilleur). L’Orient, subitement confronté avec ces résultats partiels de nos [p. 260] valeurs, que représentent
38? C’est la question de la preuve qui se pose ici. Confronté à l’Orient, l’Occident apparaît comme le monde de la preuve par l’eff
28 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
39torsions de leur mythomanie politique, subitement confrontée avec un fait brutal. La disproportion morale et objective entre l’aff
29 1957, Preuves, articles (1951–1968). Pourquoi je suis Européen (octobre 1957)
40 uns ou les autres jugent opportunes. Elle vise à confronter des expériences vécues et à faire voir par quels chemins variés, impr
30 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
41ique et religieuse, se réunissent pour définir et confronter leurs buts de paix, leurs possibilités de survivre à court terme, leu
31 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
42se désormais le grand public européen, subitement confronté avec des inquiétudes et des espoirs d’un genre nouveau. p. 1 am.
32 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
43tant des intérêts bien définis. Il n’a donc pas à confronter des opinions connues d’avance sur chaque objet ou des doctrines incon
33 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
44othèques populaires, films documentaires) ; 2° de confronter les expériences en cours, de les discuter en commun, et de mieux défi
34 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
45viduelle et qu’il exige un vaste effort d’équipes confrontant leurs points de vue, et à l’échelle mondiale. Le Congrès s’est donc a
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
46c normal et moyen selon les standards du siècle ; confrontez-le avec les œuvres, apparues depuis cinquante ans, de Freud et des éc
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
47point aisément dessaisir de leurs possessions. Je confronte ces deux peuples, pour ce qu’ils sont par manière de dire ennemis nat
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
48ue dans son Allemagne. Mais lorsqu’il est amené à confronter l’Europe à d’autres civilisations, l’Orient dans le Divan Occidental-
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
49’autre. Le philosophe vérifie des concepts en les confrontant au réel serré de près, par des méthodes variées, tandis que l’agitate
39 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
50ent des hommes de culture de toutes les régions à confronter leurs manières de discuter. Dans le cadre du projet majeur Est-Ouest,
51an, Khartoum, Tunis, etc., qui ont tous permis de confronter les vues d’intellectuels venus de tous les continents. Il entretient
40 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
52oin de ne pas connaître l’autre Berlin, de ne pas confronter aux réalités l’image commode qu’on s’en faisait ; on voulait pouvoir
41 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
53es paralogismes qu’ils y rencontrent semblent les confronter désormais à des options métaphysiques. Je ne l’imagine pas : je les é
42 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
54uisse fédérée à partir de 1848, je vais tenter de confronter les thèmes et les clichés les plus fameux de l’« helvétisme » littéra
43 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
55tralité 43 . J’aurai l’occasion, par la suite, de confronter ce comportement psychologique avec les réalités de l’Europe contempor
44 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
56cisément dans les périodes où l’on agit) ou à les confronter avec les lettres, brouillons, procès-verbaux de comités, etc., rassem
57s l’angle d’une union régionale sera « sans cesse confronté avec le devenir de l’économie mondiale ». Avouons que depuis lors on
45 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
58nte pays (plus souverains les uns que les autres) confrontés aux trois seuls vrais Grands. Ils sont trop petits « à l’échelle des
46 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
59es paralogismes qu’ils y rencontrent semblent les confronter désormais à des options métaphysiques. Je ne l’imagine pas : je les é
47 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
60nt, ce que la société peut attendre de l’écrivain confronté à sa crise et à l’événement, c’est la donation d’une mesure, la créat
48 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
61nte pays (plus souverains les uns que les autres) confrontés aux trois seuls vrais Grands. Ils sont trop petits « à l’échelle des
49 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
62radictoires qu’elles motivèrent soient amusants à confronter. Les catholiques m’ont approuvé à cause de la critique de [p. 412] l’
50 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
63ple question de profit ou de bien-être ; ils sont confrontés au problème de leur propre survie, celle de leurs enfants et petits-e
64e l’avion supersonique « Concorde ». Et je me vis confronté au même type de mensonges en service commandé, proférés par des homme
51 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
65l serait le nouveau défi qui ne manquerait pas de confronter l’humanité, et qui résulterait du succès même de notre effort le plus
52 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
66n sait d’autre part qu’elle n’aime guère que l’on confronte trop innocemment ses fins particulières de profit privé, puis de pres
53 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
67ociologues professionnels, dès qu’ils se trouvent confrontés à des essais communautaires. À peine y ai-je fait allusion, tous m’ex
54 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
68 individu — fonctionnaire, ménagère ou ministre — confronté à une tâche qu’il n’aime pas, qui dépasse ses capacités et pour cette