1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
1e sont chaque jour confondues ». Nous cherchons à conquérir non le monde, mais son ordre. Nous humilions sans trêve notre sensibi
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
2ue dans le fait qu’aujourd’hui les masses veulent conquérir des biens spirituels et matériels réservés autrefois à ceux-là seuls
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
3juillet 1931) i Mlle Claire-Éliane Engel, qui a conquis maint sommet du massif du Mont-Blanc, et un grade de docteur ès lettr
4oles de la vie dangereuse, du risque, du triomphe conquis par la dureté. Mais l’a-t-il épuisé ? Il y a depuis Nietzsche un styl
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alexandre, par Klaus Mann (septembre 1932)
5 poète abstrait à la mode de 1920, qu’Alexandre a conquis le monde. Le défaut de ce point de vue, c’est qu’il n’étonnera person
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
6ar Esprit et surtout par L’Ordre nouveau auraient conquis déjà d’innombrables adhésions, si seulement elles s’étaient données p
6 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
7un Heidegger, un Karl Jaspers ont, dès longtemps, conquis le « grand public », celui-là même qui, chez nous, consacre ses loisi
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
8ouvoir et les buts collectivistes du gouvernement conquis, [p. 12] qui est à l’origine de la crise étatiste de l’URSS. C’est ce
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
9urgeoisie s’établit, triomphante, dans le domaine conquis. La charnière doit être située aux confins du xiiie et du xive sièc
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
10cipation tant qu’elle met au service d’un idéal à conquérir ses puissances conjuguées de critique et de mise en ordre ; mais une
11tique et de mise en ordre ; mais une fois l’idéal conquis, et le combat rompu, elle se dissocie fatalement, et l’ordre abstrait
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
12me qu’ajuster les faits au niveau du nouvel idéal conquis par l’élite culturelle. Dès le début du xixe siècle, cet idéal est i
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
13r des écoles puissantes et sont bien loin d’avoir conquis la majorité du clergé. Jamais l’Europe catholique n’a connu l’espèce
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
14que par instant vraiment humains. Et nous avons à conquérir sans cesse le propre, le concret, l’original de notre vie : d’où la n
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15 que la liberté ne s’improvise pas. Qu’il faut la conquérir avec méthode, et organiser à l’avance un plan d’attaque, prévoyant à
14 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
16tenta d’acheter le sol que le Duce se préparait à conquérir : c’était là proprement « couper l’herbe sous les pieds » à la guerre
15 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
17 de l’exploitation capitaliste du monde qu’elle a conquis. Or cette exploitation de l’Empire ne reste possible que si l’État de
18trouve un appui auprès des artisans et les aide à conquérir le pouvoir, aux dépens du patriciat fermé. Mais ces « révolutions » c
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
19n Occident. ⁂ Bien avant Rome, les Celtes avaient conquis une grande partie de l’Europe actuelle. Venus du sud-ouest de la Germ
20s », et c’est aussi « Dame Louve, qui m’a si bien conquis, que, par Dieu et ma foi ! ses doux ris restent dans mon cœur ! ». Or
21 économisant le principe vital 73 , plutôt que de conquérir la liberté spirituelle par la déification du corps. La « chasteté » t
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
22st le point de perfection d’un équilibre durement conquis, d’une connaissance immédiatement active. Au-delà des transes et au-d
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
23ches mortelles. La femme se rend à l’homme qui la conquiert parce qu’il est le meilleur guerrier. L’enjeu de la guerre de Troie e
24a guerre : La guerre fut nationale au début pour conquérir et garantir l’indépendance des peuples : Français de 1792-1793, Espag
25eipzig, etc. Elle fut nationale par la suite pour conquérir l’unité des races, la nationalité. C’est la thèse des Italiens et des
26 maintenant (1903) encore nationale, et cela pour conquérir des avantages commerciaux, des traités de commerce avantageux. Après
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
27inctive. À cette époque, on ne pouvait, en effet, conquérir un pays qu’au moyen d’une armée, et les armées n’ont jamais occupé au
28s quelques années, ce ne sont plus les armées qui conquièrent un pays. [p. 132] Mais c’est d’abord la propagande. Ce n’est plus le
29sister et garder leur valeur concrète que si nous conquérons une plus grande liberté morale et intellectuelle. Car les unes ne von
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
30rs s’allie aux villes de Lucerne et Zurich ; puis conquiert avec l’aide de Zurich les pays de Glaris et de Zoug ; puis les libère
21 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
31rincipe ; ou la conquête, mais qui tue ce qu’elle conquiert. « Mea culpa » des gens de droite, qui croyaient pouvoir conserver de
22 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
32quelque chose qu’on peut tuer, mais qu’on ne peut conquérir par la force, et qui vaut plus, insondablement plus que tout ce que p
33entier qu’il est des victoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons de vivre dont on
23 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
34 quelque chose qu’on peut tuer mais qu’on ne peut conquérir par la force, et qui vaut plus, insondablement plus que tout ce que p
35entier qu’il est des victoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons de vivre dont on
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
36e sa vie et de menacer son équilibre si chèrement conquis, cette lutte enfin où résident sa tension et sa grandeur propres, com
25 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
37Danois, au nom de l’équilibre vital passionnément conquis par Faust… C’est pourquoi il m’est capital de situer l’œuvre de Kafka
26 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
38 de l’éternel Dernier des Mohicans ! Vaincu, il a conquis l’âme des pionniers et gouverne par elle une Amérique secrète, qui se
27 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
39lus de sens humain. D’ailleurs l’île qu’ils iront conquérir sera déjà réduite en fine poussière, si l’ennemi n’est pas stupide. S
28 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
40La terre avait été durement conquise. Le ciel fut conquis en trente ans. Encore une limite atteinte. Et les voici, vers ce mili
29 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
41rre, même dans les pays vainqueurs. Dans les pays conquis la jeunesse accusera la culture de la génération précédente, celle de
30 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
42quelque chose qu’on peut tuer, mais qu’on ne peut conquérir par la force, et qui vaut plus, insondablement plus que tout ce que p
43entier qu’il est des victoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons de vivre dont on
31 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
44te. On avait dit aux jeunes Nazis qu’ils allaient conquérir un pays de bavards, de coquettes et de vieux politiciens véreux. Aprè
45ens véreux. Après quelques semaines en territoire conquis, l’Allemand s’est senti dominé par une force étrange et qui l’intimid
32 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
46 de l’éternel Dernier des Mohicans ! Vaincu, il a conquis l’âme des pionniers et gouverne par elle une Amérique secrète, qui se
33 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
47us de sens humain. D’ailleurs, l’île qu’ils iront conquérir [p. 44] sera déjà réduite en fine poussière, si l’ennemi n’est pas st
34 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
48nscience humaine… Car notre volonté n’est plus de conquérir, mais seulement d’assurer la vie du plus grand nombre contre les créa
35 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
49La terre avait été durement conquise. Le ciel fut conquis en trente ans. Encore une limite atteinte. Et les voici, vers ce mili
50plus large. [p. 24] Aller plus loin non pas pour conquérir, mais simplement pour se sentir plus libres. Et c’est là tout le secr
36 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
51isciple du théologien protestant Karl Barth, venu conquérir Paris voici une quinzaine d’années et que des ouvrages brillants et p
37 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
52de la première session de l’Assemblée. Celle-ci a conquis tout d’abord la liberté de fixer ses ordres du jour. Elle a voté, mal
38 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
53 la vie, l’intelligence, les secrets d’un bonheur conquis sur le destin, et malgré tant de crimes, l’honneur de l’être humain.
39 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
54 la vie, l’intelligence, les secrets d’un bonheur conquis sur le destin, et malgré tant de crimes, l’honneur de l’être humain.
40 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
55 de se dire mécontent. Or, ce droit, nous l’avons conquis. Il a valu à toute la classe prolétarienne une ascension constante et
56c’est le trésor vivant des droits de toute nature conquis par notre Histoire et par toutes nos histoires nationales. Tous les p
57al ou criminel. Il n’en est pas un seul que n’ait conquis l’immense majorité des peuples libres qui vivent à l’ouest du rideau
41 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
58c’est le trésor vivant des droits de toute nature conquis par notre Histoire et par toutes nos histoires nationales. Tous les p
59al ou criminel. Il n’en est pas un seul que n’ait conquis l’immense majorité des peuples libres qui vivent à l’ouest du Rideau
42 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
60qué dans nos pays. À Paris et à Rome, où il avait conquis au lendemain de la guerre d’importantes positions stratégiques dans l
43 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
61qué dans nos pays. À Paris et à Rome, où il avait conquis au lendemain de la guerre d’importantes positions stratégiques dans l
44 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
62 s’allier avec la ville impériale de Zurich, et à conquérir les vallées de Glaris et de Zoug, puis à conclure un pacte avec la vi
63tuelle. La Confédération s’est stabilisée, elle a conquis le respect des puissances. Que va-t-elle faire de sa paix ? Dès le dé
45 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
64ique, lui, nous menace à bout portant : il a déjà conquis le tiers de l’Europe de l’Est, en même temps que la moitié de l’Asie.
46 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
65rse, de l’Autriche ou de la Géorgie. Fils de pays conquis ou humiliés par la plus grande nation voisine, ils s’élèveront au pre
47 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
66ique, lui, nous menace à bout portant : il a déjà conquis nos six nations de l’Est, et quatre nations en Asie. Il baptise « pai
48 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
67, parce que les « nations divisées en elles-mêmes conquièrent par la guerre au-dehors la stabilité au-dedans », comme le dira Hegel
49 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
68les valeurs secondaires de notre civilisation ont conquis le monde, l’Europe en perd naturellement le monopole, cependant qu’el
50 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
69çu l’idée d’obtenir du Mogol l’or nécessaire pour conquérir Jérusalem. Ce demi-fou sublime, pieux et mégalomane, n’a rien fait de
51 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
70, parce que les « nations divisées en elles-mêmes conquièrent par la guerre au dehors la stabilité au dedans », comme le dira Hegel
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
71ulement en présupposant l’existence de Dieu qu’il conquiert d’une part la liberté (qui lui accorde l’autonomie dans un Univers ré
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
72 Les Dravidiens avaient dominé la Mer du Bengale, conquis et dépassé l’Indochine. Les Hindous étaient en relations avec l’Afriq
73n’avait été pour l’Occident que le « prétexte » à conquérir les Amériques ? La vie du découvreur démontre le contraire : de même
74ire. En effet, l’objectif de Colon n’était pas de conquérir une Amérique dont il n’a jamais cru qu’elle existât, mais de trouver
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
75se qui n’a pas de précédent » ? Alexandre n’avait conquis qu’un quart des continents alors connus. S’il a cru que c’était le mo
76 au plan des religions : le christianisme n’a pas conquis le monde entier, il est même en recul dans l’empire communiste, mais
55 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
77si domestiqué, de l’espace, du temps et du loisir conquis ? Nous voulions aussi démontrer l’impossibilité de certains phénomène
56 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
78… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté ! Lâches, les peuples t’ont abandonné ô Magyar ! Toi seul
79d, des communistes emprisonnés au Caire, du Tibet conquis par la Chine, de l’esclavage dans les pays arabes, du canal interdit
57 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
80hé des lointains Sera ce que son vol solitaire a conquis. « Voilà qui est Zen, conclut Kassner, ou solution d’un problème Zen
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
81Zerline, c’est de succomber ; et pour Don Juan de conquérir. [p. 155] Ici donc la morale des principes, la morale des esclaves et
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
82hé des lointains Sera ce que son vol solitaire a conquis. Voilà qui est Zen, conclut Kassner, ou solution d’un problème Zen pa
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
83d’organiser un gouvernement et ils ne peuvent pas conquérir les pays voisins. Les peuples de l’Asie sont intelligents et propres
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
84te date exclues… par un Anglais !) Or Charlemagne conquiert les Lombards, ajoute le titre de roi d’Italie à ceux de roi de Neustr
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
85s prétexte d’indiquer les meilleurs procédés pour conquérir la Terre Sainte, Du Bois expose un vaste plan de réformes, qui consis
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
86me les frais de la Guerre, & le Païs qui sera conquis sur lui lors de la suspension d’armes, demeurera pour toujours séparé
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
87se tourner contre les Turcs, une fois de plus, de conquérir l’Égypte et de percer l’isthme de Suez. Leibniz espérait ainsi pacifi
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
88, paresseux, timides : il faut donc que l’un soit conquis, et l’autre conquérant. En Europe, au contraire, les nations sont opp
89détruisant l’empire grec, établirent dans le pays conquis la servitude et le despotisme ; les Goths, conquérant l’empire romain
90trer dans vos anciennes possessions, peut-être en conquérir de nouvelles, et puis dire comme Pyrrhus ou comme les Russes, c’est-à
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
91pensable qu’ils se civilisassent avant de pouvoir conquérir. Leurs découvertes dans la science de la guerre seraient nécessaireme
92inent où la culture a atteint son apogée et qui a conquis pour toujours l’hégémonie, bien qu’il soit le plus petit, en vertu de
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
93t, l’Angleterre va devenir l’ennemie du continent conquis par les idées de la Révolution ; et la politique « d’équilibre des Pu
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
94 tirer de leur sol, ce qu’ils auraient mieux aimé conquérir. De cette application résulte l’industrie, puis le courage de la libe
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
95… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté ! Lâches, les peuples t’ont abandonné Ô Magyar ! Toi seul
96célèbre. Une nation ou une société, selon lui, ne conquiert que par sa « culture » le droit de jouer un rôle actif dans l’histoir
97ous le voyons accomplir des progrès énormes. Il a conquis l’Amérique, l’enlevant aux forces brutes de la nature et aux peuplade
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
98ela aussi, il est un prototype de l’Européen, qui conquit l’hégémonie mondiale parce qu’il avait appris à dominer les mers, et
99 Germains ne furent jamais assez nombreux pour le conquérir. Parler d’invasions germaniques et même de grandes invasions, est une
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
100ins… Au iie siècle avant Jésus-Christ, les Grecs conquirent toute l’Inde, jusqu’au Bengale, et au même siècle, les Romains établi
101, mais d’une planète qui a atteint sa majorité et conquis son indépendance et, en outre, se retourne contre elle avec une énerg
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
102on de l’effort nous anime encore, de l’effort qui conquiert, qui utilise, et surtout qui transfigure. Car notre plus grande possi
73 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
103Zerline, c’est de succomber ; et pour Don Juan de conquérir. Ici donc la morale des principes, la morale des esclaves et la moral
74 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
104toire du monde que par leur faculté de se laisser conquérir, et d’absorber leurs conquérants, Huns ou Mongols ? Les causes physiq
105pe moins de 5 % des terres du globe et qui allait conquérir, tour à tour, toutes les autres. L’aventure mondiale de l’Europe se d
75 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
106ulant sauver des âmes ou exploiter des mines, ils conquièrent, civilisent, pillent, évangélisent, font trafic des esclaves, ouvrent
76 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
107cient des hommes de toute race dont les pères ont conquis la Prairie. Hors des hauts murs en falaises de brique ocrée de Manhat
77 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
108ent des langues un peu différentes et avaient été conquis par des rois ou des États différents. Je voudrais enfin qu’on me mont
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
109 d’alliances extérieures. En 1352, les confédérés conquièrent la vallée de Glaris, puis la petite ville de Zoug, et les reçoivent d
110dans l’Oberland, que les Bernois sont en train de conquérir sur des seigneurs locaux. La confédération des Huit Cantons, ainsi fo
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
111 lombarde, au temps où les Ligues s’acharnaient à conquérir la Valteline et à faire les chiens de garde dans tout le Milanais. Pa
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
112rands lacs, faisait partie du domaine des Savoie. Conquis par les Confédérés, qui se portaient au secours de Genève, en 1530, i
113s franchement contrastées, quand ils luttent pour conquérir des libertés nouvelles, ou pour maintenir des valeurs essentielles. C
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
114ecine que compte la Suisse, près du tiers ont été conquis par des étudiants étrangers. Si l’on examinait la tradition des scien
82 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
115rer cette action non pas à celle d’un général qui conquiert une position, ni d’un législateur qui impose une structure, ni même d
83 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
116es mêmes limites imposées du territoire hérité ou conquis, déclarées « frontières naturelles », les réalités les plus hétérogèn
84 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
117 la civilisation occidentale est la seule qui ait conquis le monde entier. Si on déclare qu’elle va mourir, cela revient à dire
85 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
118les valeurs secondaires de notre civilisation ont conquis le monde, l’Europe en perd naturellement le monopole, cependant qu’el
86 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
119 la civilisation occidentale est la seule qui ait conquis le monde entier. Si on déclare qu’elle va mourir, cela revient à dire
87 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
120e sur tous les continents découverts tour à tour, conquis par nos aventuriers puis libérés au nom de nos principes, molestés, r
88 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
121e sur tous les continents découverts tour à tour, conquis par nos aventuriers puis libérés au nom de nos principes, molestés, r
89 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
122énine, c’est le contraire qui se produit : l’État conquis par le petit groupe des bolcheviks, les phagocyte séance tenante, Lén
90 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
123ués par le philtre, ce haschich de l’époque. Il a conquis Iseut de haute lutte. Il aurait droit (selon d’anciennes coutumes) à
124sa mère, qu’il a fait mourir en venant au monde.) Conquis par les prouesses de Tristan, le roi d’Irlande lui dit enfin : « Tris
91 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
125ui voit le gouvernement à l’image du Prince qui a conquis le pouvoir par la force, le garde grâce à sa « poigne de fer », et fa
126iciens politiques : la formule de l’État-nation a conquis le monde en moins de deux siècles. Ailleurs, on a d’autres faiblesses
92 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
127ns ses mains tous les pouvoirs, sur un territoire conquis et qu’il décrète national : on a reconnu l’État-nation, cette partie
93 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
128énine, c’est le contraire qui se produit : l’État conquis par le petit groupe des bolcheviks, les phagocyte séance tenante. Lén
129onialiste : elle consiste à soumettre les peuples conquis par la force ou la ruse, non seulement à la loi des vainqueurs mais à
94 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
130ite « littéraire », aux « dialectes » des peuples conquis, mais ses systèmes de valeurs 24 . b) D’autres régions, telles que le
95 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
131euse ou d’une destruction vaine » (Raymond Aron). Conquérir un pays village par village, maison par [p. 146] maison, coûte très c
96 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
132… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté ! Lâches, les peuples t’ont abandonné [p. 126] Ô Magyar !