1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1s à l’ombre des épées 1 , son dernier livre, est consacrée à « fondre dans une unité supérieure » l’antinomie de l’esprit cathol
2 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
2eur dialectique et de largeur d’idées. Une soirée consacrée à la Fédération vint interrompre les discussions philosophiques provo
3 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
3ouir de retrouver bientôt dans l’ouvrage qu’il va consacrer à Louis XIV l’exposé si dénué de parti pris, si libre et d’une si élé
4 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
4r péché contre l’histoire : au seuil d’un article consacré aux jeunes artistes neuchâtelois, je vous présente Conrad Meili, un Z
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
5omme libre qui a une foi (ou un amour) et qui s’y consacre. (Mais alors !… Je vois à votre mine stupidement rassurée que vous vo
6vous. Vous ne savez pas ce que c’est que libre ou consacré.) L’utopiste, c’est l’inventeur. Les sots vont répétant que c’est un
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
7 que l’on rencontre bien rarement dans les essais consacrés jusqu’ici à Ducasse. Ce « précurseur » d’une certaine littérature mod
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
8astication, entre deux séries d’heures de travail consacrées, si l’on ose dire, à assurer cette mastication. Mais je m’égare, lais
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
9alité. Et c’est au cours des quarante pages qu’il consacre à la « conversion » au catholicisme de la princesse Blanche. Arrêtons
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
10, la Revue de Genève. Diverses études lui ont été consacrées, en particulier dans la Revue d’histoire et de philosophie religieuse
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
11me frappe ici, c’est de voir le reste du chapitre consacré au récit des actes qu’immédiatement Eiichi produit en témoignage de s
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
12astication, entre deux séries d’heures de travail consacrées, si l’on ose dire, à assurer cette mastication. Mais je m’égare, lais
12 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
13nt on mange presque chaque jour. L’après-midi est consacrée à l’inspection des terres. Chaque jour nous partons en break à deux c
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
14sion. En ce sens, le dernier livre de M. Duhamel, consacré à la critique des aspects orduriers et bassement mécaniques de la vie
14 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
15gue à décréter vides les loisirs que ses ancêtres consacraient à la création de leur puissance, du même coup elle décrète « forcé »
15 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
16sonne concrète. Machiniste et productiviste, elle consacre la pire gradation qu’une « civilisation » ait imposée à l’homme. Si n
16 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
17use. Et, cependant, les politiciens de tous bords consacrent leur astuce à équilibrer des budgets, dont ils seront les seuls bénéf
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
18é. Mais cela ne fait qu’aggraver l’opposition. En consacrant sa vie au service du Plan Quinquennal, le brigadier de choc travaille
18 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
19réter vides les loisirs que ses ancêtres [p. 237] consacraient à la création de leur puissance, du même coup elle décrète « forcé »
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
20 française. C’est un volume entier qu’il faudrait consacrer à la critique des méfaits de ce préjugé, si profondément enraciné dan
21turelle. Il faut citer ici les numéros volumineux consacrés à la question du Travail, ou à l’Argent misère du pauvre, misère du r
20 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
22use. Et, cependant, les politiciens de tous bords consacrent leur astuce à équilibrer des budgets, dont ils seront les seuls bénéf
21 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
23e « grand public », celui-là même qui, chez nous, consacre ses loisirs à dévorer des prix Goncourt, justifiant les plus grosses
24cheler le démontre avec maîtrise dans un chapitre consacré aux valeurs humanitaires, qui me paraît renfermer l’essentiel de son
22 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
25à la méditation de cet exemple que Kierkegaard va consacrer son livre. Abraham, le « père des croyants », c’est l’homme qui a osé
23 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
26ans le déséquilibre qui déconcerte le monde, elle consacre le triomphe des puissances d’audace ordonnée et de mesure, celles de
27e centre de ces « journées », de ces « semaines » consacrées aux héros, c’est-à-dire aux maîtres de la pensée. Après l’Exposition
28e, de l’emplacement et de la dotation d’un palais consacré à l’esprit, c’est poser en réalité, sous une forme à peine allégoriqu
29vaisseau d’idéalisme, comment douter qu’il ne dût consacrer « le triomphe des puissances d’audace ordonnée et de mesure » que le
30éressement d’un député et d’un littérateur qui se consacrent à la défense du spirituel ? La grâce moscovite vous aurait-elle saisi
31es sont de bons écrivains. IV. Le spiritualisme consacre le préjugé utilitaire De tout ceci, retirons deux faits simples : un
32ise. « Descartes descendu dans la rue » 30 vient consacrer l’utilitarisme borné en disqualifiant l’esprit pur aux yeux des laïcs
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
33et j’ai dû schématiser encore les pages que Barth consacre à ce problème. Mais faut-il le redire ? La théologie n’est pas là pou
25 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
34titude personnaliste. Les pages qu’Alexandre Marc consacre à la situation de la personne dans le temps paraîtront par endroits u
26 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
35Aucun parti n’existe encore dans son pays, qui se consacre à la défense des intérêts de la classe opprimée. Que faire, sinon pay
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
36es véritables « clercs », c’est-à-dire des hommes consacrés à la critique et à la connaissance du principe qui domine l’action et
28 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
37le ou si féconde qu’elle soit, qui ne puisse être consacrée au ministère sacerdotal du peuple. Idole, tout ce qui n’est pas ordon
29 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
38is semaines de vacances : trois semaines qu’il va consacrer à prendre mesure de sa vie. Il choisit pour cela de l’écrire, de « jo
30 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
39aint. Le premier terme de l’alternative revient à consacrer en droit l’arbitraire le plus absolu. Pratiquement : un opportunisme
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
40 aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consacré à leur acquisition, on pourrait apporter à nos institutions de haute
32 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
41aphysiques. Tout le premier volume est d’ailleurs consacré à l’examen des théories romantiques du rêve. Ce sera sans doute pour
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
42s connu la vraie passion s’étonneront de m’y voir consacrer tout un livre. Les uns diront qu’à définir l’amour, on le perd ; les
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
43 dragon qui menaçait la capitale. (C’est le motif consacré de la vierge délivrée par un jeune paladin.) Blessé par le monstre, T
44 tout ce qui s’oppose à l’amour le garantit et le consacre dans leur cœur, pour l’exalter à l’infini dans l’instant de l’obstacl
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
45er le monde, et s’engageaient solennellement à se consacrer à Dieu seul, à ne jamais mentir ni prêter serment, à ne tuer ni mange
46profane, à appliquer à l’amour divin les formules consacrées par l’usage à l’expression de l’amour humain. » 51 Le trobar clus ne
47issante. Mais sur le lit substitué à l’autel, lit consacré à la déesse Minne comme l’autel catholique au Christ, s’opère le sacr
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
48 le chanoine Pétrarque qui lui montre la voie, en consacrant ses derniers chants à la louange de la Vierge Notre-Dame opposée à « 
49erche Stendhal n’ait plusieurs fois « brûlé ». Il consacre deux longs chapitres à l’amour en Provence au xiie siècle, et [p. 24
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
50es aux allures déchaînées parce qu’elles allaient consacrer à la lutte toutes les ressources de la nation ; parce qu’elles allaie
38 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
51 où leur passion s’éveille. Le chapitre important consacré par Béguin à Karl Philip Moritz peut nous y aider. Né dans un milieu
52 7 . Non content de publier une revue entièrement consacrée à des analyses de rêves, Moritz écrivit deux romans autobiographiques
39 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
53 rendit en pèlerinage au Ranft et « sur les lieux consacrés par le souvenir du Frère Claus ». Quant à la petite prière que je cit
40 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
54ans l’évolution générale. Le reste du recueil est consacré à définir cette mission suisse, ses objectifs immédiats et lointains,
41 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
55 aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consacré à leur acquisition, on pourrait apporter à nos institutions de haute
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
56iques. Vous ne vous étonnerez donc pas trop si je consacre la première partie de cette étude à la critique, pour ne pas dire au
57s, chrétiens Suisses ? C’est pourquoi je voudrais consacrer cette dernière partie de ma conférence à quelques remarques sur l’idé
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
58x salaires fixes, tandis que moins d’un tiers est consacré au but de l’œuvre. Je vois une revue d’art et de littérature consacre
59’œuvre. Je vois une revue d’art et de littérature consacrer des milliers de francs à sa « présentation » matérielle, et zéro fran
44 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
60: vous y trouverez, le samedi, deux grandes pages consacrées aux choses religieuses : sujets des sermons du lendemain, nouvelles d
45 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
61e de sérieux, si je persiste en mon projet de lui consacrer tout un livre. Le premier tour du Diable est son incognito. Dieu dit
46 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
62u chœur resplendissant, dans l’espace et le temps consacrés. Serait-ce un mystérieux écho de la rédemption dans son abîme d’ennui
47 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
63e de sérieux, si je persiste en mon projet de lui consacrer de nombreuses pages. Le premier tour du Diable est son incognito. Die
48 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
64mort serait nécessaire à l’action à laquelle il a consacré toutes ses forces spirituelles et toute son œuvre d’écrivain… S’il ne
65ais qui, par dégoût d’une vie qu’il juge absurde, consacre désormais sa vie au jeu d’échecs. Il n’a plus, ni ne veut avoir, aucu
66upçonne la nature subversive 23 la volonté de se consacrer au jeu d’échecs n’est plus alors qu’un défi, qu’un sarcasme, ou pire
49 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
67 à la lecture de Taille de l’homme, petit ouvrage consacré à définir l’opposition cosmique du christianisme et du marxisme. Le s
50 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
6889 . Non content de publier une revue entièrement consacrée à des analyses de rêves, Moritz écrivit deux romans auto-biographique
51 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
69 universelle. Pendant des siècles, l’homme a pu y consacrer son ingéniosité à faire des arts, des armes et des lois, de la politi
52 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
70Mais je dis que les militaires n’ont plus qu’à se consacrer aux sports. Que la guerre n’est plus leur métier. Et que par conséque
53 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
71à travers la vision d’un saint qui vivrait sa vie consacrée dans les rues, les cafés, les métros. Je le vois sortant de cette égl
54 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
72 universelle. Pendant des siècles, l’homme a pu y consacrer son ingéniosité à faire des arts, des armes et des lois, de la politi
55 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
73gardent la charge partielle. Une maison d’édition consacrée aux études de psychologie et de mythologie les plus modernes. Un syst
56 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
74Mais je dis que les militaires n’ont plus qu’à se consacrer aux sports. Que la guerre n’est plus leur métier. Et que par conséque
57 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
75vint célèbre. Un oracle nouveau ne tarda pas à le consacrer chez les Grecs : quiconque parviendrait à le dénouer régnerait sur to
58 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
76 leur édition quotidienne, le Times ou le Tribune consacrent à peu près deux tiers de page à leurs éditoriaux, dont la moitié trai
59 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
77ur les activités de l’autre moitié, qui elle-même consacrera le plus clair de son temps à rédiger de longs rapports prouvant qu’el
60 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
78mage… Au contraire, je vais maintenant pouvoir me consacrer entièrement à mes livres. Quelques-unes de vos lettres sur la bombe a
61 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
79vint célèbre. Un oracle nouveau ne tarda pas à le consacrer chez les Grecs : quiconque parviendrait à le dénouer, régnerait sur t
62 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
80ur les activités de l’autre moitié, qui elle-même consacrera le plus clair de son génie à rédiger de longs rapports prouvant qu’el
63 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
81 leur édition quotidienne, le Times ou le Tribune consacrent à peu près deux tiers de page à leurs éditoriaux, dont la moitié trai
82: vous y trouverez, le samedi, deux grandes pages consacrées aux choses religieuses : sujets des sermons du lendemain, nouvelles d
64 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
83fais là le jeu de la réaction, selon l’expression consacrée — mais c’est faux ! C’est au contraire cette mauvaise foi en service
65 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
84quel plan nous vouer ? À quelle doctrine nouvelle consacrer ce besoin d’engagement que les totalitaires ne demandent qu’à tromper
66 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
85Lors de la séance plénière du Congrès de l’Europe consacrée aux problèmes de la culture, je terminai mon rôle de rapporteur de la
86tre commission, Salvador de Madariaga : « Je vous consacrerai volontiers un temps qui, à dire vrai, me manque. » Eh bien, le miracl
67 1948, Suite neuchâteloise. IV
87té, [p. 43] c’est qu’en lui durait toute une race consacrée à la chose publique, préférant la charge à l’honneur, l’autorité réel
68 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
88onnable de prévoir que la première session serait consacrée à des questions de procédure, car les statuts du Conseil de l’Europe
69 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
89la puissance matérielle, rappelons que l’Amérique consacre cette année au développement de la recherche atomique 5 milliards de
70 1951, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Extrait du discours prononcé par Denis de Rougemont à l’inauguration du Centre (mai 1951)
90le principal, c’est qu’il y ait en Europe un lieu consacré à l’esprit, où des hommes travaillant en équipe vouent leurs efforts
71 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
91se qui va de 1848 à 1914 permit à la Suisse de se consacrer de plus en plus à sa mission européenne. Tandis qu’un simple citoyen,
92comité international à Genève, le Conseil fédéral consacrait des sommes considérables au percement des tunnels du Gothard, du Löts
72 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
93radio, écoutée par un habitant sur cinq 38 , elle consacre à peu près autant d’heures à des émissions de musique classique ou mo
73 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
94 les esprits et dans les cœurs » selon la formule consacrée. Car là aussi résident les obstacles véritables à notre union, là sur
74 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
95s les esprits et dans les cœurs, selon la formule consacrée, pour une fois juste ? Comment réveiller l’opinion ? Les slogans s’us
75 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
96s les esprits et dans les cœurs, selon la formule consacrée, pour une fois juste ? Comment réveiller l’opinion ? Les slogans s’us
76 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
97èrement les initiatives culturelles. Nos États ne consacrent qu’à peine 1/1000e de leur budget à la culture ; encore ne s’agit-il
98les esprits et dans les cœurs. — C’est la formule consacrée… — Nous sommes là pour la prendre au sérieux. C — Vous disiez tout
77 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
99res forces scientifiques d’aujourd’hui, vont être consacrés à cette étude. Une série de publications allant de l’ouvrage techniqu
78 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
100ux faite pour servir d’épigraphe à cette journée, consacrée à l’éloge de la recherche. p. 9 v. « Le rôle de la recherche en
79 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
101ôt ne s’appartient plus. À peine libéré, le voilà consacré. Minne l’a distingué, mais c’est pour qu’il la serve. Écoutons-la cha
80 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
102mations sur les Foyers de culture et des articles consacrés à leurs problèmes, témoignant de notre souci constant d’animer, dans
81 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
103ti, qui n’occupent que 6 % des études, 27 % étant consacrés aux sciences et 67 % à la spécialisation. Quelques jours après ses ex
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
104ôt ne s’appartient plus. À peine libéré, le voilà consacré. Minne l’a distingué, mais c’est pour qu’il la serve. Écoutons-la cha
83 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
105commenté tout au long du numéro de notre Bulletin consacré à l’Éducation européenne 18 , doit inspirer l’activité du CEC. Il no
84 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
106Bayreuth, par la seule histoire de son festival « consacré » prédispose au frisson wagnérien. Il est bien naturel que les exempl
85 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
107mposer pour une revue française un numéro spécial consacré à la Suisse, et j’avais tout naturellement pensé, pour l’introduire,
108l me reste à souhaiter que plusieurs d’entre vous consacrent désormais à cette union vitale — comme je l’ai fait depuis dix ans —
86 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
109rême degré » en vertu de quelque événement qui le consacre : apparition d’un dieu ou d’un héros, sacrifice, miracle, massacre, c
87 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
110 numéros spéciaux du Bulletin du CEC ont déjà été consacrés aux problèmes éducatifs : Pour une éducation européenne (avril-mai 19
88 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
111sitaire, ou de recherches et de documentation, se consacrent au problème européen dans huit de nos pays (leur liaison étant assuré
112le seront pas, tant qu’ils n’auront pas décidé de consacrer à l’éducation de la liberté autant d’efforts et de capitaux que les t
113 d’efforts et de capitaux que les totalitaires en consacrent [p. 33] à enseigner les principes de la tyrannie. Ils tiennent la cul
89 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
114 le CEC, et qui doit se tenir à Lausanne en 1959, consacrera un tiers du temps aux problèmes technologiques, deux tiers aux questi
90 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
115rand livre d’amour ». L’essai que Lionel Trilling consacre à Lolita de Vladimir Nabokov, s’intitule « Le dernier amant ». Et l’h
91 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
116ence kassnérienne ; et les sept essais successifs consacrés par Kassner à Rilke, de 1926, au lendemain de la mort du poète, jusqu
92 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
117 fait nouvelle. Les premiers microsillons ont été consacrés, comme il fallait s’y attendre, surtout à des œuvres dites légères, e
93 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
118s les seules limites du mariage le plus strict et consacré, — tout le reste étant laissé en friche et très sommairement condamné
94 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
119rand livre d’amour ». L’essai que Lionel Trilling consacre à Lolita de Vladimir Nabokov, s’intitule « Le dernier amant ». Et l’h
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
120ence kassnérienne ; et les sept essais successifs consacrés par Kassner à Rilke, de 1926, au lendemain de la mort du poète, jusqu
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
121iment ces réalités, elles les fixent et elles les consacrent, (par les idoles et les yantras — signes magiques et invariables —, p
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
122ant d’offrandes, je m’approche de l’autel, pour y consacrer le gâteau rituel aux dieux préservateurs à qui est dû l’hommage : et
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
123Description de la Terre en deux livres, dont l’un consacré à l’Europe, l’autre à l’Asie. Que pouvait-il entendre par Europe ? Da
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
124tranquillement, le genre humain, pareillement, se consacre très librement et très aisément à sa tâche propre, lorsqu’il jouit du
125s ici quelques extraits du chapitre que Renan lui consacre dans son Histoire littéraire de la France 63 . Pierre Du Bois naqui
126significatifs, car l’œuvre se divise en chapitres consacrés à chaque pays séparément, les Balkans et Byzance inclus. Æneas Silviu
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
127es chevaux et toutes les chaudières, etc., soient consacrées à l’Éternel (Zach. 14, 20), et à ce que Jérusalem ne soit pas livrée
128re à ce que toute la terre dans sa plénitude soit consacrée à Dieu ; qu’il n’y ait pas de scandale, ni d’écrits, ni de gravures,
129bute l’ouvrage. Ses trois premières sections sont consacrées à montrer combien la paix est désirable ; quel est le vrai moyen de l