1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1mpose son absolu. Une soumission au réel durement consentie, voilà ce que nous admirons dans le Chant funèbre. Ce mot de grandeur
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
2condition de son progrès moral. C’est ainsi qu’il consent, non sans une imperceptible satisfaction, l’aveu d’une fondamentale i
3 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
3e glisser dans l’atmosphère de l’œuvre ; que l’on consente en effet à telle déformation, et tout devient satisfaisant. Ce lyriqu
4 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
4lui font du mal, l’énervent, mais l’aveu qu’il en consent l’attache plus secrètement à son aventure.      Nous vivons dans un d
5 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Prison. Ailleurs. Étoile de jour (mars 1929)
5comme de cette nuit le jour d’un grand été   qui consent… [p. 169] Ailleurs Colombes lumineuses des mains de mon amour éclos
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
6e temps… Car on ne trouve vraiment que ce qu’on a consenti de ne pas trouver sur l’heure. (En petit et intéressé, ce geste s’app
7 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
7ie comme de cette nuit le jour d’un grand été qui consent… p. 10 o. « Le prisonnier de la nuit », Latitude longitude, num
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
8e temps… Car on ne trouve vraiment que ce qu’on a consenti de ne pas trouver sur l’heure. En petit et intéressé, ce geste s’appe
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
9s avant. Fermeté de la main, regard sévère qui ne consent à la tendresse qu’après avoir épuisé ses rigueurs : il faut concéder
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
10ous sommes unis en vertu d’une décision librement consentie, afin de combattre nos ennemis et de ne pas tomber dans le marais voi
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
11inguer l’aveu de soi le plus direct qu’ait jamais consenti Ramuz (c’est Une Main) je lis ceci : « Certains hommes tiennent pour
12 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
12épond le symbole d’un engagement humain librement consenti devant Dieu ; un anneau nuptial retrouvé. Le premier tome — L’Anneau
13 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
13 Mais je pressens d’assez profondes raisons de le consentir. J’ai voulu décrire la passion comme une entité historique, née dans
14 coup, l’homme découvre que la folie du sacrifice consenti était la plus grande sagesse ; et que le bonheur qu’il a renoncé lui
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
15ue la reine a cessé de l’aimer. C’est alors qu’il consent à épouser, au-delà de la mer, « pour son nom et pour sa beauté » 4 u
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
1631 Comment as-tu sur moi tel pouvoir, si je n’y consens ? Parmi vents si contraires, sur une frêle barque Je me trouve sans g
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
17 Mais je pressens d’assez profondes raisons de le consentir. J’ai voulu décrire la passion comme une entité historique, née dans
18 coup, l’homme découvre que la folie du sacrifice consenti était la plus grande sagesse ; et que le bonheur qu’il a renoncé lui
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
19éjà fiancée à Girard. Après un long débat, Girard consent à céder Elissent, à condition qu’il cesse d’être [p. 356] vassal du r
18 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
20 les jeunes filles se refusent à l’hypocrisie, ne consentent plus à refouler leurs instincts naturels. En outre, les difficultés m
19 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
21mées de Paris ? Aurions-nous trop de dignité pour consentir à cette marque publique d’humiliation ? Nous chantons dans un chant p
20 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
22ir les quotidiennes proportions — ou bien l’on ne consent à noter que l’important, c’est-à-dire ce qui frappe ce jour-là, et l’
21 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
23 nécessaire [p. 156] ne te serait-il pas permis ? Consens à appeler nécessaire ce dont tu ne peux te passer. Une grande force t
22 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
24ir les quotidiennes proportions — ou bien l’on ne consent à noter que l’important, c’est-à-dire ce qui frappe ce jour-là, et l’
23 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
25re. » Il a fallu beaucoup de temps pour que Ramuz consentît à penser dans le domaine du général. Il lui a fallu le temps de se fa
26inguer l’aveu de soi le plus direct qu’ait jamais consenti Ramuz (c’est Une Main) je lis ceci : « Certains hommes tiennent pour
24 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
27onale… [p. 743] Et si nous ne sommes pas là pour consentir un prêt, payant la casse, vous parlez de notre hypocrisie… Avec tout
25 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
28lui font du mal, l’énervent, mais l’aveu qu’il en consent l’attache plus secrètement à son aventure. Nous vivons dans un décor
26 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
29 dite nationale… Et si nous ne sommes pas là pour consentir un prêt, payant la casse, vous parlez de notre hypocrisie… Avec tout
27 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
30’économie moderne. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée,
28 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
31’économie moderne. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée,
29 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
32dant, rêvons un peu sur ces 9 millions de dollars consentis par les gouvernements. Avec cette somme, on pourrait entretenir 130 c
30 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
33dant, rêvons un peu sur ces 9 millions de dollars consentis par les gouvernements. Avec cette somme, on pourrait entretenir 130 C
31 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
34Il est clair que certains sacrifices doivent être consentis par les uns et les autres. Certains risques doivent être encourus. Le
32 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
35Il est clair que certains sacrifices doivent être consentis par les uns et les autres. Certains risques doivent être courus. Les
33 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
36espect, qui est une attitude réfléchie, librement consentie, tout bien pesé… « Je ne crois pas en Dieu, insiste Sartre — mais si
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
37e Nicolas Ier ou de Grégoire VII. Et pour y faire consentir les protestants, il faudroit prier sa Sainteté de rétablir la forme d
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
38’économie moderne. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée,
36 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
39ncessions, celles-ci ne sauraient être exigées ni consenties aux dépens de la nature propre des époux, mais seulement de leur égoï
37 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
40pas de « sacrifices » plus ou moins « joyeusement consentis », de « tortures morales », de « tentation surmontée », etc. Sans dél
38 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
41pas à dire non à des mesures positives, ou bien à consentir un abandon (parfois opportun). Ainsi, elle permet aux États de procéd
39 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
42 [p. 57] Aucun des sacrifices nécessaires ne sera consenti, rien ne pourra donc se faire pratiquement, tant que les Européens n’
40 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
43oliticiens courtisent l’État central pour qu’il « consente » ou qu’il « octroie » ce que l’intérêt général exige en particulier
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
44s érotiques de la vie sociale De cette communauté consentie, volontaire — et non subie, comme l’était celle des liens du sang — l
42 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
45rsonne n’y croit, personne n’est prêt pour elle à consentir le moindre sacrifice. Or, il advient que les trois gouvernements qui
43 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
46titue la forme d’aide la plus généreuse jusqu’ici consentie par un groupe de pays industrialisés à un groupe de pays en voie de d
44 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
47éterminer librement au sein d’une union librement consentie. Aujourd’hui, la tendance dominante en Europe peut être caractérisée
45 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
48emands, s’ils dépouillent les idées reçues, s’ils consentent à être eux-mêmes, je suis bien sûr qu’ils se comprennent et se réconc
46 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
49 les sacrifices qu’aucun pays ne s’est dit prêt à consentir à l’œuvre, pourtant déclarée si « désirable » par ses politiciens che
47 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
50’économie moderne. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée,