1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1ment portés à mentir. On en vient naturellement à considérer un certain immoralisme comme la seule vertu digne d’une élite. Tel es
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Avant-propos (décembre 1926)
2ir sa place au spectacle qu’ils offrent et de les considérer avec sympathie. Il est bien facile de s’écrier : « Après moi, le délu
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
3es « positions en face de l’inquiétude », M. Rops considère les deux solutions les plus parfaites qui s’offrent aux jeunes gens d
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, La Mort difficile (mai 1927)
4xigence d’une détresse cachée ; elle fait bientôt considérer toute joie comme illusoire et livre l’individu pieds et poings liés à
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
5nomme Saint-Julien. Vous n’ignorez point que l’on considère ce saint comme le patron des voyageurs… » Saint-Julien parut satisfai
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
6battre contre des moulins à vent. La littérature, considérée du point de vue de la psychologie de l’écrivain, est un besoin organi
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
7re » — si l’on ose dire. Elle nous permet donc de considérer la situation sans fièvre, sans lamentations d’adieu.   On nous a parf
8 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
8usque dans le détail par une idée fixe primitive. Considérons-la sous cet angle. Il y a d’abord la vision de l’auto routière : nais
9éclarations plus nettes [p. 196] encore : « Je ne considère pas les machines Ford simplement comme des machines. J’y vois la réal
10ive de Dieu que nos savants nomment mysticisme et considèrent comme un « cas » très spécial, — on les écarte des engrenages où ils
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
11publique deux petits livres 1 excellents dont je considère les thèses comme acquises : L’Éloge de l’ignorance, de M. Abel Bonnar
12ssique du fait et du droit ; et c’est pourquoi je considérerai d’abord l’instruction publique dans ses réalisations actuelles, puis
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
13e beaucoup pour que la majorité des électeurs les considèrent comme tels. Et je ne me tiendrai pas pour battu quand on m’aura fait
11 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
14 dégradantes. Cet amour de l’invention romanesque considérée comme une revanche de la poésie — mais à Chicago on doit appeler ça d
15ization à sa fin logique, ne pourrait-il pas être considéré un jour comme le grand tueur de son époque ? Rendre impuissant c’est
12 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
16au-dessous de nous. 12. Un bal, ou de l’ivresse considérée comme un des beaux-arts Ils n’ont plus de noms, ils ne sont qu’une iv
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
17uts de civilisation. C’est ainsi que la pauvreté, considérée par les civilisations spiritualistes comme le bien suprême dont seuls
18ple, le christianisme primitif) — la pauvreté est considérée de nos jours comme un mal absolu et honteux. C’est ainsi encore que l
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
19pose. Je la formulerai brièvement : Tant que l’on considère la « question » sociale et que l’on en « discute », c’est irritant, v
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
20ière de concevoir celle-là. Tant que la vie était considérée comme le lieu où s’exerçait la volonté, où se formait le caractère, l
16 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
21 mais seulement chimères et incohérence. Que l’on considère en effet l’homme moderne, l’homme sans mesure naturelle : s’il ne ret
17 1932, Le Paysan du Danube. Note
22teur du Paysan du Danube oserait-il assurer qu’il considère ces petits écrits comme autant de hors-d’œuvre ? — De la composition
18 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
23le est plus chrétien que le monde latin — si l’on considère ses manières de sentir et de penser — qu’il est essentiellement antit
24dou. Et cela n’est point trop théorique. Que l’on considère en effet le devenir dialectique de la pensée allemande depuis Goethe 
19 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
25é » au Palais C… Il fait fausse route, celui qui considère la chose mondaine autrement que comme symbolique. Hofmannsthal Un
20 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
26 de nous. [p. 94] xii Un bal, ou de l’ivresse considérée comme un des beaux-arts Ils n’ont plus de noms, ils ne sont qu’une iv
21 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
27us devez connaître ces portraits ? — (et comme je considère un ravissant médaillon de marbre) — Ça, c’est Diotima. » On rougirait
22 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
28es deviennent écœurantes, de s’étirer alors et de considérer les flaques de soleil sur la table. Je somnole dans une méditation à
23 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
29e leurs gloires ? Ne doivent-ils pas au contraire considérer celles-ci comme leur accusation perpétuelle ? Car la vraie question q
24 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
30aussée par un état d’esprit qui voudrait que l’on considère ces deux hommes avant tout comme des écrivains ? C’est par la chose é
31 crier, miraculer le réel. Au contraire l’on peut considérer sans paradoxe que la littérature de Goethe est un des moyens de silen
32 l’administration du Grand-Duché. « J’ai toujours considéré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques,
25 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
33, plus longtemps qu’ailleurs, le « grand public » considéra que la lecture d’un livre n’était qu’un moyen de « passer une heure a
26 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
34éfice pour la foi, — bien plus, que les chrétiens considèrent cette paix comme un bien supérieur à la lutte, qu’ils l’organisent, l
35ulent en tirer des intérêts, abusent de ce qu’ils considèrent comme un privilège, le perdent par là même, et dérogent, mais s’obsti
27 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
36res yeux, voire pour glorifier ce qu’il répugne à considérer comme sa peine. Nous assistons au triple échec du cynisme grossier —
28 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
37itique, par exemple, que notre temps croit devoir considérer comme plus réel que le spirituel. Il me paraît certain qu’une dialect
29 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
38dam et Ève qu’une sorte de folkloriste, il faudra considérer l’auteur de Phèdre comme un archéologue, auteur de drames historiques
30 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
39u’envie au commun des mortels. Ils n’osent pas la considérer en face. Tant qu’elle restait purement théorique, on la célébrait, so
40néral passe de 104 en 1919 à 125 en 1923. Si l’on considère l’une après l’autre les diverses industries, on constate des chiffres
41ue quasi universelle. Que le « travailleur » soit considéré comme une matière inerte, une quantité calculable, justiciable de la
31 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
42réquents exemples de « conversion » au soviétisme considéré comme une promesse nouvelle de communion humaine. On s’en voudrait de
43Ils sont rares : ils ont compris le marxisme. Ils considèrent avec dédain les camarades qui s’excitent sur les mots d’ordre du part
32 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
44 beaucoup de leur majesté redoutable dès que l’on considère que le concret de l’homme réside dans ses actes et non pas dans ses m
33 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
45 pas d’expression plus juste, pour qui se borne à considérer notre époque et les doctrines infiniment contradictoires qui s’affron
46in, il faut que nous ayons pris l’habitude de les considérer comme autant de réalités autonomes, possédant leurs lois propres, éch
34 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
47mique suppose une anthropologie particulière, qui considère l’homme dans ce qu’il a de plus animal, de plus aveuglément soumis à
35 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
48terrestres, mais impliquant l’activité de l’homme considérée comme un service nécessaire — voilà peut-être définie l’attitude chré
36 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
49t des méthodes opportunistes que l’on vante. Il a considéré la somme des réussites et des échecs humains, et sur cette somme, il
37 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
50éfice pour la foi, — bien plus, que les chrétiens considèrent cette paix comme un bien supérieur à la lutte, qu’ils l’organisent, l
51ulent en tirer des intérêts, abusent de ce qu’ils considèrent comme un privilège, le perdent par là même, et dérogent, mais s’obsti
38 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
52d’endosser le reproche de lâcheté. Le chrétien le considère comme un homme qui refuse d’accepter, dans toute sa violence, la ques
53, pour rebâtir un monde à la mesure de l’individu considéré comme autonome, et « calculable » humainement. Le Plan est d’ores et
54ntenant la vraie défense de l’homme, — de l’homme considéré comme le lieu naturel du nécessaire conflit de l’ange et de la bête ?
39 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
55tes. Il satisfait aussi les techniciens, ceux qui considèrent un pays comme une entreprise dont il s’agit de tirer le rendement mat
40 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
56oderne et dans la conception abstraite de l’homme considéré comme individu indifférencié. Or ces deux conceptions sont également
57ans le système parlementaire. C’est pourquoi nous considérons le communisme comme l’agent le plus perfectionné de la désagrégation
58de la personne. L’Égalité contre la Fraternité Considérer l’homme en tant qu’individu abstrait (Principes de 89) et fonder sur
59’il a une vocation particulière dans la société. Considérer l’homme en tant que personne et fonder sur cette personne toutes les
41 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
60ève généralement la méfiance unanime, et que l’on considère comme une tricherie. Et pourquoi le chrétien a-t-il ce droit ? Parce
42 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
61p. 196] certains hommes se singularisent : on les considère comme des criminels, car ils ont profané l’élément sacré du groupe. O
62i de plus en plus dans des engagements séculiers, considérés de nouveau comme sacrés. Or, toutes les fois que l’élément sacré repa
63lle et forcée. [p. 206] Dès le début, la Réforme considère comme normales les diversités organiques. Par exemple, Calvin n’a jam
64régimes également soutenables dans l’abstrait. Je considère l’esprit totalitaire comme une menace terrible pour notre civilisatio
65tion et plus encore pour nos Églises. Je [p. 215] considère que nous n’avons plus le droit de l’étudier en curieux, en théoricien
43 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
66u’envie au commun des mortels. Ils n’osent pas la considérer en face. Tant qu’elle restait purement théorique, on la célébrait, so
67néral passe de 104 en 1919 à 125 en 1923. Si l’on considère l’une après l’autre les diverses industries, on constate des chiffres
68ue quasi universelle. Que le « travailleur » soit considéré [p. 230] comme une matière inerte, une quantité calculable, justiciab
44 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
69 voire pour glorifier ce [p. 236] qu’il répugne à considérer comme sa peine. Nous assistons au triple échec du cynisme grossier — 
45 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
70ne de la pensée ; refus du nationalisme mystique, considéré comme une captation, au profit de l’État et de la finance, du sentime
46 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
71n marge de tous les conflits et refusaient d’être considérés comme des citoyens responsables, ils étaient au moins en accord avec
47 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
72 pas d’expression plus juste, pour qui se borne à considérer notre époque et les doctrines infiniment contradictoires qui s’affron
73ut que nous ayons pris l’habitude [p. 147] de les considérer comme autant de réalités autonomes, possédant leurs lois propres, éch
48 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
74catégorie » lui soit si familière qu’il puisse la considérer, sans autre, comme donnée ? La tentation est forte, de passer d’une c
49 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
75andeur que nous proposons tous ici, c’est l’homme considéré dans sa vocation créatrice, — c’est la personne. Que la mesure de tou
50 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
76ce philosophique que l’auteur voudrait d’ailleurs considérer comme le bien commun de sa génération. 1. L’indéfinissable concret I
77 C’est pourquoi ils se trompent du tout, ceux qui considèrent l’homme, dans leurs calculs, comme un [p. 371] facteur indifférent, c
51 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
78nt méconnu leur angoisse ; faute du courage de la considérer en face — ce courage que donne seule la foi — ils se sont mis à décla
52 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
797 . En son principe, l’erreur fasciste consiste à considérer cette communion non plus comme un acte, mais comme un état. C’est fai
80réciproque. Il en résulte que le je et que le tu, considérés d’un point de vue qui n’est plus ni celui du je ni celui du tu, c’est
81 plus ni celui du je ni celui du tu, c’est-à-dire considérés dans leur rapport objectivé, vu par un tiers, se trouvent du même cou
82 morale ou socialisme 10 , entités que l’on peut considérer en soi comme des systèmes, indépendamment du rapport actuel d’un je e
53 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
83», qui s’imagine dégagé d’un tel choix, et qui le considère comme une alternative extérieure à son être, un vis-à-vis dont il pou
84 [p. 43] Il a mauvaise conscience. « De la raison considérée comme un assassinat », écrit un jour un philosophe. Mais c’est encore
54 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
85ît assez voisine de celle de Berdiaeff. Tous deux considèrent le marxisme comme l’aboutissement [p. 711] logique de l’esprit bourge
55 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
86oderne et dans la conception abstraite de l’homme considéré comme individu atomique. Or ces deux conceptions sont également à la
87ans le système parlementaire. C’est pourquoi nous considérons le communisme comme l’agent le plus perfectionné de la désagrégation
88individu et de la personne. [p. 15] Thèse I. — Considérer l’homme en tant qu’individu abstrait (Principes de 89 — Marxisme) et
89ocation particulière dans la société. Thèse II. — Considérer l’homme en tant que personne et fonder sur cette personne toutes les
56 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
90rces telluriques. Keyserling disait un jour qu’il considérait à cet égard la révolution hitlérienne comme un phénomène incomparable
57 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
91t dans une psychanalyse du sérieux universitaire, considéré comme traduisant une fuite devant l’actualité de la pensée, autrement
92’est la seule chose qu’on ne lui ait pas apprise. Considérez ce pauvre clerc parfait tel que le livre l’Université : que sait-il f
58 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
93rt une palinodie ? [p. 169] J’étais bien loin de considérer la chose ainsi. Mais nous vivons dans un monde troublé, où la parole
59 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
94, il ne suffit pas de voir l’homme seul ; il faut considérer sa relation avec le monde, dont il n’est qu’un membre, un reflet. So
95te la science du xixᵉ, et qui nous ont conduits à considérer notre corps comme une espèce de moteur démontable. Ainsi le grand doc
96ous revenir non pas à l’humanisme mais à l’homme, considéré comme un miroir du ciel entier. Certes, elle n’est pas seulement crue
60 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
97donnait une bonne étude sur le lyrisme romantique considéré comme une sécularisation du mysticisme. Il m’a semblé que cette persp
61 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
98orables conséquences et il faut être aveugle pour considérer comme inopportunes ou superflues les controverses de fractions et la
62 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
99elle culture hors du cadre communautaire. Or nous considérons ce cadre comme immédiat à la révolution. Si elle échoue à le créer, c
63 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
100nous voyons apparaître une critique du stalinisme considéré comme une forme de capitalisme d’État et de nationalisme russe, et là
64 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
101 et essentielles doit nous interdire désormais de considérer que l’esprit est une faculté détachée, un refuge hors de la réalité m
65 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
102écadence Pour mesurer la décadence de la culture, considérons d’abord le train banal des choses. Tâchons de prendre sur le fait le
103e mettre au second plan le débat des définitions, considéré comme byzantin — on met du coup au second plan le travail spécifique
66 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
104les termes de Sorel, disons qu’on en est arrivé à considérer la culture comme un produit de consommation, et non comme une activit
105se raréfiée, dans des rencontres d’initiés qui se considèrent les uns les autres avec méfiance et qui n’ont pas de contact avec le
106autant moins l’éviter qu’ils avaient dès le début considéré le fait de s’adonner à un travail physique et productif comme un moti
107érale des bourgeois, qui les a portés au pouvoir, considérait le travail comme une valeur en soi, comme une valeur culturelle donna
67 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
108 vraie bataille. Et la Révolution française, à la considérer dans ses aboutissements sociaux et juridiques, n’a fait en somme qu’a
109son des hommes a su créer à son image. ⁂ [p. 52] Considérons maintenant le sort que le déterminisme social réserve à la culture, d
68 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
110 aussi complexe, en apparence tout au moins. Nous considérerons alors quatre autres moments culturels qui paraissent propres à illust
69 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
111uvre à raison même de sa pureté. Sa pauvreté sera considérée comme sa grandeur. Car ce qui est grand, c’est ce qui comble la mesur
70 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
112Il importe de préciser que Dante est très loin de considérer la langue latine en soi, et telle que la fixèrent les classiques, com
113nistes, puis à leur chute mémorable : la Réforme. Considérée du point de vue de la mesure linguistique, la Renaissance n’est qu’un
71 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
114s qui en résulte. De là sa théorie de la culture, considérée comme une simple superstructure du dynamisme matériel. On sait à quel
115 . Cela revient à dire que la lutte des classes — considérée comme symbole de l’action — et la configuration de la vie, — qui requ
116nc avec sérieux notre examen de la valeur du Plan considéré comme mesure culturelle, sans plus tenir compte de ces énormités peut
72 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
117re soviétique et le « Führerstaat » hitlérien 50 considérés dans leurs rapports avec la culture, au lendemain de la prise du pouv
118Mission historique d’une partie de la population, considérée comme destinée d’avance, collectivement, à incarner la culture nouvel
73 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
119pourquoi je dirai que juger, c’est en toute chose considérer la fin ; ensuite la qualifier de vraie ou de fausse ; et finalement c
74 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
120 mystérieuses, mais je crois à l’appel des faits. Considérons les temps, les lieux où nous vivons, la situation précise qui nous es
75 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
121les en soi, mais hétérogènes au possible, si l’on considère leur total — ce qu’on préfère évidemment ne jamais faire. On parle vo
122selon leurs prévisions 81  ; si, d’autre part, on considère que ce prolétariat, gratuitement et obligatoirement catéchisé par leu
76 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
123derais ce que peut bien signifier une culture qui considère que l’action est indépendante de la pensée, et qu’elle subit des lois
124 Deuxième vertu : la violence La violence n’est considérée par l’élite libérale d’aujourd’hui que sous l’aspect d’une brutalité,
125eurs œuvres les traces d’un effort dans ce sens ? Considéré de la sorte, le problème du style déborde infiniment le domaine, ici
126lité réciproque. Il en résulte que le je et le tu considérés d’un point de vue qui n’est plus ni celui de l’un ni celui de l’autre
127i celui de l’un ni celui de l’autre, c’est-à-dire considérés dans leur rapport d’objectivité, vu par un tiers, se trouvent du même
128 que morale, ou socialisme, entités que l’on peut considérer en soi comme des systèmes, indépendamment du rapport actuel d’un je e
77 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
129es qui en résulte. De là sa théorie de la culture considérée comme une simple superstructure du dynamisme matériel. On sait à quel
130. Ceci revient à dire que la lutte des classes, — considérée comme symbole de l’action — et la configuration de la vie, qui requie
131nc avec sérieux notre examen de la valeur du Plan considéré comme mesure culturelle, sans plus tenir compte de ces énormités peut
132x mystérieuses mais je crois à l’appel des faits. Considérons les temps et les lieux où nous vivons, la situation précise qui nous
78 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
133çon fatale de la croyance romaine en la tradition considérée comme « l’autre source » de la Révélation. En réalité, c’est l’Église
79 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
134ux techniciens nous vaut les tyrannies actuelles. Considérant le désordre où nous sommes, ils prétendent nous en tirer en parant, c
135de la liberté humaine, par exemple). Mais si l’on considère l’ampleur du dessein de L’Ordre nouveau, et la difficulté de le résum
80 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
136ard a passé bientôt pour le coryphée du désespoir considéré comme un des beaux-arts. Or s’il est vrai que Kierkegaard s’est occup
81 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
137re décadence culturelle, — si toutefois l’on n’en considère que les agents pratiques et institutionnels. À supposer que l’on parv
82 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
138méraires que l’on trouve p. 221, certain marxisme considère bel et bien certaines découvertes scientifiques comme « dangereuses »
139c le capitalisme qu’il engendra. Mais l’auteur se considère, lui, comme un « esprit dialectique », donc un matérialiste raffiné,
83 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
140e « décentralisation » ou « région » doivent être considérés, croyons-nous, comme de simples inconséquences, si nous comprenons le
84 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
141 grands quais de ce port atlantique, j’en étais à considérer d’un œil brûlé par l’insomnie les flots de l’océan maussade et les pa
85 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
142i rapporte, « ça dépend des années ». Pédenaud me considère comme riche (sinon dépenserais-je tant à son guichet ?) mais s’il sav
143ague et passionné sur l’infini néant des eaux, je considère à mes pieds les dessins du sable qui s’écoule à chaque retrait des va
144nt ici avec tant d’aisance, ai-je le droit de les considérer comme les symboles visibles de l’univers intérieur de ces gens ? Je m
145ttaquer dans mon activité professionnelle, que je considère comme sacrée ! » En somme, être laïque, c’est être religieux au vrai
146ue vous sauriez faire dans vos allées ; et je n’y considère pas autrement les hommes que j’y vois [p. 102] que j’y ferais des arb
147ut je trouve ces deux phrases splendides : « J’ai considéré tout cela d’un regard tranquille et subtil, et je me suis réjoui de c
86 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
148 n’ont pas pu vendre au marché. Cependant, ils se considèrent comme des privilégiés, cela se sent à la manière dont ils nous parlen
149mineur retraité, dont la femme fait des journées. Considérant que richesse oblige — car je gagne à peu près 1 000 francs par mois —
150obre 1934 (Suite du précédent.) — Du rationalisme considéré comme la philosophie des célibataires 9 , — des états malthusiens, —
151e jamais. Mais elles ne paraissent pas du tout se considérer comme un type social d’exception. Combien y a-t-il de classes entre l
152 voir aussi crûment avouées, m’oblige enfin à les considérer sans faux-fuyants sentimentaux. [p. 186] Là-dessus, deux remarques :
87 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
153i descend sans se retourner. Août 1935 Le métro considéré dans sa réalité sentimentale, sensuelle et sensible (ou sensorielle p
88 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
154servis aux disciplines extérieures d’un parti, ne considèrent pas l’acte d’écrire comme un divertissement sans conséquence. Il exis
89 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
155 note chez la plupart des mystiques, doivent être considérées comme des pseudo-hallucinations, qui, à la différence des hallucinati
90 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
156e pas précisément notre prestige. Chez nous, l’on considère [p. 24] volontiers que la neutralité nous est due, comme l’air et les
91 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
157 grands quais de ce port atlantique, j’en étais à considérer d’un œil brûlé par l’insomnie les flots de l’océan maussade et les pa
158vec tant d’aisance, ai-je le droit de les [p. 73] considérer comme les symboles visibles de l’univers intérieur de ces gens ?   5
92 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
159u’on verra s’ils étaient vrais. 1. De l’abstrait, considéré comme la condition même du concret, c’est-à-dire de l’action créatric
160nes. 2. De l’art et de la beauté. La beauté étant considérée tout simplement comme le produit réussi de l’art, — c’est-à-dire d’un
161d’expression de la profondeur… 3. Du capitalisme, considéré comme la maladie spirituelle, et par suite économique, produite en Oc
93 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
162tiques. La commune mesure d’une société doit être considérée non comme un élément « donné » (au sens philosophique du mot), mais c
163ière générale, la commune mesure ne doit pas être considérée comme une vis a terga qui pousserait la société dans une voie détermi
164 tous les statuts, constitutions, dogmes sociaux… considérés comme normes de la vie politique. Toute déclaration écrite doit à nos
94 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
165fondé ? C’est Goethe le premier qui nous apprit à considérer notre vie dans une durée biographique et historique où l’instant se r
166on de l’unité-bloc ; même exaltation de la nation considérée comme missionnaire d’une idée ; même sens des fêtes symboliques pour
167tout à l’heure mes camarades, sans pour autant se considérer le moins du monde comme opposants. J’admire cette faculté humaine d’a
95 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
168mour humain : la passion. Ignorée des Anciens, ou considérée par eux comme une maladie, la passion sera désormais le grand sujet d
169 ! » Dès le xiie siècle provençal, l’amour était considéré comme noble. Non seulement il ennoblissait mais encore il anoblissait
96 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
170ement fédéraliste (et non régionaliste) doit être considéré comme l’un des premiers actes du réveil « pluraliste » que nous appel
97 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
171ais que l’Apôtre a raison, et si je l’accepte, je considère alors l’équilibre imparfait du mariage dans une perspective ouverte e
172 se [p. 239] poser qu’à partir de cette promesse, considérée comme absolue. La problématique du mariage n’est pas du cur, mais du
173eligion de la vie, s’y oppose diamétralement. Ils considèrent la fidélité comme une discipline imposée (aux humeurs et désirs spont
174agit de s’évader hors de tout engagement concret, considéré comme une odieuse limitation. ⁂ Pour moi, renonçant d’emblée à toute
175rcice de la fidélité envers une femme accoutume à considérer les autres femmes d’une manière tout à fait nouvelle, inconnue au mon
98 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
176iberté sur un nombre restreint de données qu’elle considère dans l’absolu, et elle en tire des déductions exactes, qui se trouven
99 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
177n marge de tous les conflits et refusaient d’être considérés comme des citoyens responsables, ils étaient au moins en accord avec
100 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
178our exprimer les vérités de la science : nous les considérons en effet d’une manière parfaitement « profane », et elles ont donc to
179formule est sans doute exacte, si l’on se borne à considérer la donnée sèche du Roman. Elle n’en paraît pas moins vexante et « pro
180Résumé de la sorte, et tout « charme » détruit, à considérer froidement le plus envoûtant des poèmes, on s’aperçoit que sa donnée
181 la catastrophe — et non point sa rapide flambée. Considérez notre littérature. Le bonheur des amants ne nous émeut que par l’atte