1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
1 d’autre ? Il y eut quelques découvertes qui nous consolèrent de tout le reste.   Et maintenant voici Genève et son mystère. Car ch
2 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
2 un poète, un homme qui aime inventer et que cela console des nécessités modernes, dégradantes. Cet amour de l’invention romane
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
3irait-elle pas attirée par la Rome papale, qui la console de la Rome de son mari et la venge de l’Angleterre de ses tantes. Ell
4 1932, Présence, articles (1932–1946). Cause commune (avril-juin 1932)
4 que la jouissance du téléphone et de l’ascenseur console de sa déchéance morale, déchéance jalousée d’ailleurs par un prolétar
5 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
5. Pourquoi désespérante ? Parce que seul l’absolu console, mais que jamais aucun homme historique n’a existé dans l’absolu, ni
6 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
6sens le plus fort, tel que le donne l’étymologie. Consoler, c’est littéralement : rendre complet, unifier l’être, réunir. L’homm
7 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
7sens le plus fort, tel que le donne l’étymologie. Consoler, c’est littéralement : rendre complet, unifier l’être, réunir. L’homm
8 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
8isme total qui éclatent dans ce chef-d’œuvre vous consoleront des réalités artificielles qui énervent nos vies de soucis dégradants
9 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
9e, au point qu’on la croirait préméditée. Je m’en consolerais mieux si M. Miéville avait plus discrètement usé, pour me confondre,
10 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
10ple, ses ambitions démesurées, ses utopies qui le consolent d’un présent beaucoup moins héroïque… En vérité, rien n’est plus actu
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
11re vaguement injurieuse, je le sens bien, et m’en console si les résultats sont exacts ; que certaines conjectures soient discu
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
12vénération pour les simples croyants non encore « consolés » : il avait droit au « salut » des croyants, c’est-à-dire à trois « 
13e Lumière, qui est son Esprit, lui apparaît et le console par un baiser ; comment son ange lui tend la main droite et le salue
14s frères, je n’ai pas trouvé que les hérétiques « consolés » se livrassent en Toscane à des actes énormes ni qu’il se commît jam
15nt condamnés sans rémission par les Parfaits ou « consolés », mais demeurent tolérés dans le cas des simples croyants, c’est-à-d
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
16lle disette des trois sortes de biens qui peuvent consoler l’âme, savoir les temporels, les naturels, et les spirituels » ; enfi
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
17 alors ? Laissons les choses aller… Les clercs se consoleront de leur impuissance tant qu’on les laissera faire des fiches dans l’i
15 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
18r plus grande frayeur, les autres sous les traits consolés du Désir. La plupart hésitaient en présence de la banalité soudain fl
16 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
19, on divorce pour des questions de cuisine, on se console vite, on n’admet pas la jalousie. Le « réalisme terre-à-terre » des A
17 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
20 méfaits d’un lion du désert, et Malherbe d’avoir consolé Duperrier — celui qui a perdu son procès. La seule question sérieuse
18 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
21 méfaits d’un lion du désert, et Malherbe d’avoir consolé Duperrier — celui qui a perdu son procès. La seule question sérieuse
19 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
22usions. Il rejette les théologiens qui tentent de consoler et de réconforter Job par des pensées spécieuses. Il exige de l’homme
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
23usions. Il rejette les théologiens qui tentent de consoler et de réconforter Job par des pensées spécieuses. Il exige de l’homme
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
24oir onze ans. Sa mère le prit sur ses genoux pour consoler l’enfant qui sanglotait : « et je me sentis soudain tout enveloppé pa
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
25rer ? Les amants du passé se lamentent. Qu’ils se consolent en écoutant les récriminations des progressistes, car, à les en croir
23 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
26es émirs de droit divin, mais c’est de quoi je me consolerai d’abord. Le courant scientiste optimiste sort des œuvres de Jules Ver