1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
1-quatre heures donc, j’étais encore au bal. Cette constatation machinale ne correspond à rien dans mon esprit. Peut-être que j’ai pe
2 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
2leur lien actuel et leur lieu spirituel. Pareille constatation ne peut nous signifier rien d’autre qu’une invitation pressante à cré
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
3 sauvetage.   Ici paraît le communisme, comme une constatation de la faillite, une liquidation à un taux sous-humain. Voici le Plan,
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
4riques. Que les thèses marxistes reposent sur une constatation historique ou sur une espérance utopique, leur systématisation très p
5 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
5s objections, plutôt qu’une adhésion muette à des constatations prudemment mesurées. Et d’abord, la question qui nous occupe ici est-
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
6othèse n’est pas gratuite. Elle s’appuie sur deux constatations : 1° L’antifascisme, en France, ignore la véritable nature de son adv
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
7de sauvetage. Ici paraît le communisme, comme une constatation de la faillite, une liquidation à un taux sous-humain. Voici le Plan,
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
8otre politique. Elle entraîne immédiatement cette constatation : c’est qu’il ne s’agit pas pour le légiste d’établir des équilibres
9 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
9re de l’Europe serait à refaire à partir de cette constatation : que les formes et structures des Églises ont toujours précédé, et o
10 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
10culables ont très probablement raison : c’est une constatation de décès spirituel, à peine anticipée peut-être. Mais ils se trompent
11 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
11sion du jugement qui est tout le drame du Procès. Constatation de la réalité telle qu’elle est, et en même temps, au moment où la ré
12 et en même temps, au moment où la révolte point, constatation de la vanité absolue de toute appréciation, de toute prise de parti,
12 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
13’Ordre nouveau. Elle entraîne immédiatement cette constatation : c’est qu’il ne s’agit pas pour nous d’établir les équilibres stéril
13 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
14nnalisme. Nous n’insisterons jamais assez sur ces constatations fondamentales. Toute la doctrine de l’Ordre nouveau tient dans ces qu
14 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
15s dont la critique est, hélas ! trop aisée ? Deux constatations optimistes : 1° La crise actuelle est en train de manifester aux yeux
15 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
16as moins naturel. Brochant sur ces deux faits une constatation évidente : l’opinion de l’élite ni celle du grand public n’opposent l
17u doit et de l’avoir, contrôlé tôt ou tard par la constatation du rendement ou de la perte. Le clerc qui ne sert à rien, c’est flatt
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
18Toute renaissance paraît prendre son élan dans la constatation d’un mal actuel, mais ce mal n’a pu être révélé que par la connaissan
19réelle suppose une intention de construction. Ces constatations préalables vont nous guider dans l’examen du concept de culture en so
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
20 évolution ? Il me semble qu’on peut en tirer une constatation des plus graves : c’est qu’il y a dans l’éthique bourgeoise une espèc
21u marxisme ». Il refuse de s’en tenir à la simple constatation d’antagonismes économiques. Il accorde autant d’importance aux facteu
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
22 ne sont plus commensurables. L’intérêt de cette constatation me paraît double. Elle nous fait voir, premièrement, de quel complexe
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
23nnelle, la liberté et le risque personnels. 3° La constatation de cet échec s’impose non seulement à l’observateur étranger que je s
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
24oulu tirer un pronostic, mais une seule et unique constatation : celle de l’échec d’une mesure rigoureuse, monumentale, effectivemen
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
25diction » qui règne au cœur du monde moderne 83 , constatation critique qu’on peut accepter facilement de nos jours, Kierkegaard con
26er le lecteur de réfléchir, ni pour l’étourdir de constatations évidentes ou ingénieuses, qu’il aura tout loisir de faire pour sa par
22 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
27lle, de la liberté et du risque personnels. 3. La constatation de cet échec s’impose non seulement à l’observateur étranger que je s
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
28euple » pour la première fois de ma vie. Première constatation : l’apathie générale, aussi bien à A. qu’à la séance de cinéma. Il n’
29’ores et déjà pour une réalité. [p. 49] Deuxième constatation : il est très difficile d’aimer des hommes qui ne nous sont rien, qui
30 d’appeler cette haine amour du peuple… Troisième constatation : la plupart des discours que l’on tient au peuple lui sont incompréh
31gage à rien. Ils bornent le rôle de l’esprit à la constatation de l’exactitude objective et formelle des faits ou des raisonnements
24 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
32férer à son choix la force et la simplicité d’une constatation évidente. D’un point de vue purement esthétique, ces qualités sont as
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
33lus fatale à ce fédéralisme tant vanté. Autant de constatations qui dictent à notre action des objectifs immédiats : ils seront révol
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
34en termes d’histoire et de psychologie : mais les constatations tout objectives auxquelles je me suis vu conduit ne sont pas suffisan
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
35des corps, et qu’elle utilise leurs lois. Mais la constatation des lois du corps n’explique nullement l’amour d’un Tristan, par exem
36r une sorte de spirale au-dessus de mes premières constatations : l’amour courtois est né au xiie siècle, en pleine révolution de la
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
37l’autre. On pourrait fort bien s’en tenir à cette constatation empirique. Mais en fait, personne ne s’y tient. La conscience moderne
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
38celle-ci évaporée, il est normal qu’à la première constatation d’un conflit de caractères ou de goûts, l’on se demande : pourquoi su
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
39en termes d’histoire et de psychologie : mais les constatations tout objectives auxquelles je me suis vu conduit ne sont pas suffisan
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
40re de l’Europe serait à refaire à partir de cette constatation : que les formes et structures des Églises ont toujours précédé, et o
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
41lus fatale à ce fédéralisme tant vanté. Autant de constatations qui dictent à notre action des objectifs immédiats. Mais avant toute
33 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
42femme sans l’homme ne peut être sauvée. C’est une constatation bien plus qu’une prescription. (Saint Paul est le plus grand réaliste
34 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
43nt, qui est en elle-même tout le drame du Procès. Constatation de la réalité telle qu’elle est, et en même temps, au moment où la ré
44 et en même temps, au moment où la révolte point, constatation de la vanité absolue de toute appréciation, de toute prise de parti,
35 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
45férer à son choix la force et la simplicité d’une constatation évidente. D’un point de vue purement esthétique, ces qualités sont as
36 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
46ont très probablement raison : c’est une [p. 179] constatation de décès spirituel, à peine anticipée peut-être. Mais ils se trompent
37 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
47ble nature, corporelle et spirituelle. Mais d’une constatation si générale, comment passer à l’élucidation de ce fait le plus singul
38 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
48s près de lui vous éprouvez une liberté. Et cette constatation, bien entendu, ne [p. 240] signifie rien sur sa valeur « en soi » ni
39 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
49scriptions utiles. Je retiens donc de Freud cette constatation : « Celui qui, dans un domaine quelconque, est considéré comme anorma
40 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
50it d’ordres différents, dirait Pascal. Mais cette constatation, quoique nécessaire, reste loin d’épuiser la question. Car l’Unesco n
41 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
51s lignes ajoute d’ailleurs aussitôt : Toutes les constatations moins réconfortantes que l’on peut faire ne doivent pas laisser oubli
42 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
52it d’ordres différents, dirait Pascal. Mais cette constatation, quoique nécessaire, reste loin d’épuiser la question. Car l’Unesco n
43 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
53e, ces trois faits paraissent décisifs. Mais leur constatation n’explique pas tout. Et par exemple : le passage de la conversion à l
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
54e, ces trois faits paraissent décisifs. Mais leur constatation n’explique pas tout. Et par exemple : le passage de la conversion à l
45 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
55ant à l’institution elle-même, qu’en est-il ? Une constatation de [p. 5] fait s’impose : au travers des années les plus ingrates pou
46 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
56ntreprises éducatives dégagent et formulent cette constatation au terme des travaux, donnant ainsi aux résultats acquis leur vraie v
47 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
57t 1958) at Le vrai problème 1. Partons de deux constatations de base : a) Une « Université européenne » créée sur table rase, et c
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
58plupart des rêveries érotiques échouent devant la constatation que l’objet humain vit encore, dure encore, et demeure lui-même avec
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
59tastrophes à venir. Dès 1919, l’heure a sonné des constatations désolées et des gloses sur la tragédie qu’on vient de vivre, — et l’o
50 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
60plupart des rêveries érotiques échouent devant la constatation que l’objet humain vit encore, dure encore, et demeure lui-même avec
51 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
61ique des élèves et de leur apathie civique. Cette constatation signifie que le régime actuel de nos pays est accepté par la majorité
52 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
62it. Le phénomène unique au monde que dénotent ces constatations — tellement simples et tellement évidentes que la plupart des histori
53 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
63t au café dont elle est née, je me bornerai à une constatation élémentaire. L’absence de toute presse libre en URSS, et l’inexistenc
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
64er pour devenir membre de la Confédération. Cette constatation peut surprendre. Elle déconcerte les habitudes d’esprit modernes, plu
55 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
65depuis 1848, sauf le nombre de nos cantons. Cette constatation des plus simples me semble résumer le problème suisse, en cette secon
56 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
66rêtre ajoutait d’ailleurs aussitôt : « Toutes les constatations moins réconfortantes que l’on peut faire ne doivent pas laisser oubli
57 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
67ntale du xxe siècle des nations. À ce propos une constatation des plus paradoxales : c’est que, si tous les États-nations unitaires
58 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
68s conclusions que l’on doit tirer de cette double constatation sont d’une tragique simplicité. Si les choses continuent comme elles
59 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
69té, préparé, organisé, me paraît résulter de deux constatations très générales et très simples, que voici. Première constatation. — L
70ès générales et très simples, que voici. Première constatation. — La diffusion mondiale des techniques occidentales de production, d
71pprocher. Bien au contraire ! Et voici ma seconde constatation : Toutes nos cultures plus ou moins nationales, ou du moins qui se pr
60 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
72ment d’Europe par un escargot »… Je pars de cette constatation, de ce scandale. Il faut tout reprendre à la base. Européennes, Euro
61 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
73tale du xxe siècle des nations. À ce propos, une constatation des plus paradoxales : c’est que, si tous les États-nations unitaires
62 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
74ans les structures stato-nationalistes : de cette constatation, j’infère sans scrupules qu’on ne peut pas réussir l’union [p. 199] d
63 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
75t personne n’est jamais venu les découvrir. Cette constatation symbolique nous permet de faire ici l’économie de l’énumération des d
64 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
76de disparaître définitivement. À quoi s’ajoute la constatation (humiliante pour ceux qui avaient « étudié très sérieusement le probl
65 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
77 car « l’ingéniosité de l’homme est infinie ». La constatation de la Crise actuelle, due à la technologie « qui peut être mortelle »
66 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
78es de notre progression. Nous sommes partis de la constatation qu’au principe de la crise communautaire, il y a eu abandon des fins
79de toutes les communes de France 154 . » 4. — Les constatations qui précèdent valent plus ou moins pour tous les pays d’Occident, et
67 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
80té des Européens. On peut le caractériser par les constatations de fait qui suivent et dont il serait difficile de surestimer l’impor
68 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
81ne punition, c’est l’apurement d’un compte, une « constatation objective ». Conception satanique, me dira-t-on, puisque exclusive du