1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1e, qui est confuse. Non pas que le roman soit mal construit, au contraire. Mais le tissu des faits se relâche parfois, et les arê
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2 une unité d’inquiétude. Barrès et Gide : ils ont construit des édifices très différents de style, et dont les façades s’opposent
3 prennent la place d’honneur dans des esthétiques construites en hâte à l’usage de sensibilités surmenées. Dégoût, parce que tout a
4ile et plus enivrant de se laisser glisser que de construire. Et l’on y prend vite goût. [p. 316] Cela tourne alors en passion de
5re parti-pris que celui de vivre, c’est-à-dire de construire ; sobres de langage et maîtres de leurs corps exercés, ils savent qu’
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cocteau, Rappel à l’ordre (mai 1926)
6l’ordre révèle simplement [p. 662] une volonté de construire jusque dans le grabuge, qu’il aime pour les matériaux qu’on en peut t
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
7étritus d’époques mortes. Une tâche nous incombe, construire le cadre de notre existence… construire les villes de notre temps ».
8 incombe, construire le cadre de notre existence… construire les villes de notre temps ». Et je déplie ce plan d’une « ville conte
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
9a morale, plutôt que de nous constater, doit nous construire — selon le mode le plus libre, le plus conscient à la fois et le plus
10dans celui de l’action. En littérature : refus de construire, de composer ; impuissance à inventer. Car inventer, c’est se porter
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
11présent, ma grande et constante ambition a été de construire une bonne machine routière. » Les étapes de sa jeunesse sont : la con
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
12etics, les Esterházy, et ces comtes Szechenyi qui construisirent le premier pont sur le Danube, auteurs ainsi du trait d’union de Buda
8 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
13tant de maisons. Cependant le maçon continuait de construire, et quand les fondations furent achevées, les murs s’élevèrent, et qu
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14etics, les Esterhazy, et ces comtes Szechenyi qui construisirent le premier pont sur le Danube, auteurs ainsi du trait d’union de Buda
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
15nfortables des diverses architectures. Un château construit sur la seule notion du confort. Voilà sans doute la figuration la plu
11 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
16certée, de la bâtisse, et seront encore bons pour construire, si demain nous laisse construire autre chose que des bétonnages. On
17ncore bons pour construire, si demain nous laisse construire autre chose que des bétonnages. On n’en retiendra qu’un dans ces page
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
18rain objectif des faits — notre meilleur armement construit, avant-guerre, par des officiers « démissionnés » après les fiches, l
13 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
19 pose, en même temps que celle des institutions à construire. Le premier manifeste publié par L’Ordre nouveau, en 1932, comportait
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
20t il rêvait d’entreprises coloniales : mais on ne construit plus, là-bas, et il n’y a plus de colonies. D’autres étaient mécanici
15 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
21salon littéraire. Il est tout animé de la joie de construire et d’abattre. Grande allure intellectuelle. — Comment ce Proust passa
16 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
22nez, c’est l’histoire d’une municipalité qui fait construire un des trucs-là juste en face l’église du village, vous voyez d’ici !
17 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
23............................. Ce Palais doit être construit en dur. Il doit survivre à l’Exposition. Pourvu, à côté des pavillons
24’un sanctuaire de la Pensée laïque ? Il faudra le construire « en dur ». N’exagérons pas la portée de ces naïves fantaisies de Com
25que l’on célèbre un esprit « pur » dans un temple construit par l’État, la pensée s’évanouit, le temple est vide. Un Palais de l’
18 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
26 stérile qui caractérise ces années. Nous avons à construire un ordre. Cela me paraît bien plus urgent que d’aller faire la petite
19 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
27p. 399] À supposer même qu’une église parvienne à construire une doctrine, sociale, morale, économique, qui puisse s’imposer au gr
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
28ormais possède l’arme morale qui lui permettra de construire. À ce moment, la culture est travail, revendication constructive ; el
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
29 vrais génies du siècle, dès lors qu’il s’agit de construire. Mais que valent ces mesures imposées ? Quelle est la vérité des fins
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
30rs de la culture. Tant qu’il ne s’agissait que de construire des tracteurs, les poètes du tracteur et ceux qui le conduisaient par
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
31 n’est pas tout tracé par l’État. Nous avons à le construire nous-mêmes au prix d’un effort quotidien : c’est notre risque et notr
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
32 mais qu’elle la « figure » seulement, qu’elle la construit de l’extérieur, par une contrainte politique. Le rapport véritable en
25 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
33rs de la culture. Tant qu’il ne s’agissait que de construire des tracteurs, les poètes du tracteur et ceux qui le conduisaient par
26 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
34e, y répondre. Elles jaillissent d’une passion de construire, d’une vision grande du but commun. Bien écrit, mal écrit, talent ou
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
35nce, parce qu’elles n’exigent rien de positif, ne construisent rien, n’animent rien, s’épuisent en excitations verbales. Dictature o
36on sociale, ce sera pour Goethe, désormais, de se construire un ordre individuel aussi solide et organique que celui qui régit l’e
37ue seuls ils lui permettent de se réaliser, de se construire, de maîtriser l’anarchie intérieure de sa jeunesse inoccupée, enfin d
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
38nez, c’est l’histoire d’une municipalité qui fait construire un de ces trucs-là juste en face [de] l’église du village, vous voyez
39 ? — Oui, vous savez que nos temples du Midi sont construits en général sur la place du village. En face ou à côté, il y a les caf
29 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
40nce, parce qu’elles n’exigent rien de positif, ne construisent rien, n’animent rien, s’épuisent en excitations verbales. Dictature o
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
41niques, mystique). Éluard parle, comme nous, de « construire un monde à la taille de l’homme » et de « mettre l’homme debout », — 
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
42 ? Pour nous qui n’avons pas les mêmes raisons de construire des Bastions de l’Est, la situation est bien plus favorable. Mais il
32 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
43aient nous tenter sérieusement. Le réel sera donc construit ! Et l’on met le pied soudain sur ce centre de tout : tous les problè
33 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
44engendrée par cette première manière de faire, on construit des régimes « autoritaires » : on renforce le pouvoir au détriment de
34 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
45 stérile qui caractérise ces années. Nous avons à construire un ordre. Cela me paraît bien plus urgent que d’aller faire la petite
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
46II du Livre Ier ). c) Le Familier des Amants est construit sur l’allégorie du « Château de l’Âme » et de ses différents étages e
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
47aventure romanesque imaginaire. « La fontaine est construite à cet effet. Pendant une année entière, tous les premiers du mois, un
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
48éserver le passé à celui de faire table rase pour construire quelque chose de plus net, sans compromis. Mais si l’on est ennemi de
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
49lique commenté par l’auteur. La « fossure » a été construite par des géants. C’est une voûte dont la clef est faite de pierres pré
39 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
50 heure de chez lui, dans la gorge du Ranft, il se construit une cellule, auprès d’une minuscule chapelle. Et le miracle, préparé
40 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
51ans un couvent, Nicolas se retire dans une cabane construite non loin de sa ferme, au Ranft. Il y mènera jusqu’à sa mort la vie d’
41 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
52 ? Pour nous qui n’avons pas les mêmes raisons de construire des Bastions de l’Est 23 , la situation est bien plus favorable. Mais
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
53ur honneur, de leur amour… sinon de leur avidité. Construire la fédération européenne, ce sera peut-être simplement développer tou
43 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
54uteillage de richesses matérielles ? Il restait à construire des routes. Depuis dix ans, les autostrades américaines allongent san
44 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
55t de son mystère. Rien de moins ne suffirait pour construire ce chef-d’œuvre de l’amour vrai : l’alliance de deux êtres qui s’acce
45 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
56er de régime et de pendre les récalcitrants, pour construire ces routes prodigieuses, au regard desquelles les fameuses « réalisat
46 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
57 universités, quand l’Europe, patrie du gothique, construit des églises en verre et ciment armé, des universités aérodynamiques.
58 pitre par Goebbels et Radio Paris. Kaiser a fait construire en quatre jours et demi un cargo Liberty de dix mille cinq cents tonn
47 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
59fait la guerre). Le Musée National de Washington, construit par eux et doté au départ de toute leur collection de tableaux, puis
48 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
60dans Manhattan des centaines de milliers de logis construits sur ce même type : deux pièces claires sur cour et sur rue, reliées p
49 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
61suis sérieux. Le socialisme, non pas en soi, mais construit dans le cadre national conduit nécessairement à l’État totalitaire, d
50 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
621. Ce sont des savants, non des généraux, qui ont construit la Bombe. 2. Ces savants affirment et prouvent qu’il n’y a pas de par
51 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
63t dans ce pays que la première bombe vient d’être construite. Exagérée sans doute et dépassant la mesure de ce que l’on connaissai
52 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
64n existe dans Manhattan des centaines de milliers construits sur ce même type : deux pièces claires sur cour et rue, reliées par d
65uteillage de richesses matérielles ? Il restait à construire des routes. Depuis dix ans, les autostrades américaines allongent san
53 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
66uellement existantes, et sur lesquelles on puisse construire dès maintenant. (La « religion de l’homme », ou du surhomme, est enco
54 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
67le couleur, sous prétexte que cela « fait bien », construire une banque qui a l’air d’une église, et une église qui a l’air gothiq
55 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
68t dans ce pays que la première Bombe vient d’être construite. Exagérée sans doute et dépassant la mesure de ce que l’on connaissai
56 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
69êque anglican de New York. (Dommage qu’un édifice construit au xxe siècle copie scrupuleusement les bons modèles gothiques.) Je
57 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
70t de lui-même, là où il peut dominer sa vie et la construire avec tout son instinct à l’image d’une vision de l’esprit. Le corps e
58 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
71êque anglican de New York. (Dommage qu’un édifice construit au xxe siècle copie scrupuleusement les bons modèles gothiques.) Je
59 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
72arquant à New York, déclare que son pays vient de construire l’avion le plus rapide du monde. L’industrie française a tenu le coup
73iste qu’à un seul exemplaire. Et pendant qu’on le construisait, l’Amérique a produit quelques milliers d’appareils plus lourds et pl
74’il ne spécule pas à leur sujet. 9. Comment ils construisent En Europe, terre des cathédrales, on demande à Le Corbusier de bâtir
75rancy, et de vingt églises en style aérodynamique construites par les Allemands avant Hitler, ou par les Suisses ou par les Holland
76les universités. On pousse le raffinement jusqu’à construire le chœur en style roman, et la nef en style ogival ; jusqu’à reprodui
77 quelle couleur sous prétexte que cela fait bien, construire une banque qui a l’air d’une église, et une église qui a l’air gothiq
60 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
78uteillage de richesses matérielles ? Il restait à construire des routes. Depuis quinze ans, les autostrades américaines allongent
61 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
79dans Manhattan des centaines de milliers de logis construits sur ce même type : deux pièces claires sur cour et sur rue, reliées p
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
80ie de la personne, que nous étions quelques-uns à construire en pleine marée totalitaire. Je la voyais à l’œuvre en Suisse, pays o
81ous permet donc d’aller plus loin. Ainsi l’Europe construit des églises modernes, en verre et en ciment armé, tandis que l’Amériq
63 1949, Réforme, articles (1946–1980). « Êtes-vous partisan du rapprochement franco-allemand ? » (29 janvier 1949)
82 est dépassée. Il s’agit pour nous, Européens, de construire ensemble une fédération solide. Il existe certes des problèmes franco
64 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
83 Avec l’aide des tracteurs américains qui avaient construit [p. 59] la Route birmane, il vient de rendre, en quelques mois d’essa
65 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
84 Avec l’aide des tracteurs américains qui avaient construit pendant la guerre la route birmane, il vient de rendre, en quelques m
66 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
85ce nord : Au bienfaiteur de Ferney Voltaire fait construire plus de cent maisons Il donne à la ville une église, une école, un hô
67 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
86al de la culture est nul. Par suite, si l’on veut construire l’Europe sur la base des partis politiques, il faut renvoyer les « pr
68 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
87e, dont le premier plan fut élaboré au CEC, va se construire. Mais l’Unesco, chargée de le faire adopter par les États, en a reten
69 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
88de la Suisse. Soulignons le fait que cette route, construite au seul endroit où l’on puisse traverser les Alpes en une seule fois
70 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
89re leurs pâturages et vallées hautes pour qu’on y construise des barrages. ⁂ Les conditions générales du développement économique
90ièrement dans le canton de Zurich. Ces usines ont construit les locomotives et les dynamos les plus puissantes que l’on connaisse
91e d’elles, les techniques mises en œuvre pour les construire restent apparentées à celles de la mécanique de précision, et différe
9266 % de la production chimique, 75 % des machines construites, 96 % des montres sont vendues à l’étranger. Ainsi les Suisses, si ja
71 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
93ble, bricoleur sans culture ni génie, cherchait à construire une « locomotive routière » qui ne fût pas astreinte à suivre la loi
94zaines d’inventeurs — en France surtout — avaient construit des autos bien avant Ford. Son invention, ou sa ré-invention, n’en re
72 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
95 abstrait d’États-Unis politiques. Elle cherche à construire une union qui serait l’expression organique d’une vaste et complexe r
73 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
96à fouiller les déserts ou la jungle du Yucatan, à construire la lentille de Palomar, et à surprendre le comportement d’un méson da
74 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
97ce nord : au bienfaiteur de ferney Voltaire fait construire plus de cent maisons Il donne à la ville une église, une école, un hô
75 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
98tour que nous devons non seulement résister, mais construire. p. 52 aj. « Sur la pluralité des satellites (II) (Le point de v
76 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
99t ces objets, pourquoi vous avez eu l’idée de les construire et comment ils expriment et transportent, en fait, tout un monde de v
100seil de l’Europe, la CECA et l’Euratom tentent de construire les premiers cadres, va découvrir très vite, en entrant dans le concr
77 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
101 presse américaine réplique sans hésiter : elle « construit » à l’avance un autre fait, qui se produit enfin sous la forme d’un é
102l’indignation chronique, laquelle n’a jamais rien construit. Ces vertus, par malheur, ne sont pas éloquentes. Et ceux qui les cul
78 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
103venus simple routine. De luxueux hôtels y ont été construits, desservis par plusieurs compagnies nationales de voyages interplanét
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
104mi-lune que [p. 33] Prométhée son père lui a fait construire) d’un déluge dont une colombe lui annonça la fin ? Hellén est donc l’
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
105ablissements et des villes. Leur coutume était de construire des navires à carène plate, propres à glisser sur une mer peu profond
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
1069. De ces ouvrages assez médiocrement écrits, mal construits et pleins de répétitions, il n’est pas facile de tirer des extraits q
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
107tat, avec laquelle de toute façon on ne peut rien construire… Il rend justice à l’élan primitif et libertaire des nationalités, m
108n seulement pour détruire là où nous n’avons rien construit, comme des Huns et des Tartares, mais en vue de quelque autre chose,
109sforme les peuples en armées bien organisées, qui construit les routes, creuse les canaux, s’approprie les mers en les couvrant d
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
110 d’une création historique. Seule, la décision de construire une grande nation avec le groupe des peuples continentaux relèverait
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
111dans celui de l’expansion mondiale. 298 « Pour construire le schéma de ce qui appartient en propre à l’Europe », Karl Jaspers a
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
112stème » nommé Europe : Cette Europe peu à peu se construit comme une ville gigantesque. Elle a ses musées, ses jardins, ses atel
113qui doit pousser comme une plante. Vous ne pouvez construire un arbre, vous ne pouvez que le planter, le soigner, attendre qu’il v
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
114 puisse vivre en paix et en sécurité. Nous devons construire une sorte d’États-Unis d’Europe. Ainsi seulement, des centaines de mi
115tions pacifiques ; Conscients que l’Europe ne se construira que par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de f
87 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
116tait dans son souvenir que Cadmus entreprit de la construire. On voit combien, dès ces temps fabuleux, il semble difficile de savo
88 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
117révélateur au pays des gratte-ciel, on persiste à construire des églises en faux gothique et même d’énormes cathédrales copiées su
118tre Moyen Âge, tandis que dans toute l’Europe, on construit des églises en verre et en ciment armé, décorées par des peintres d’a
89 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
119u mur ?) 3°) L’Est doit être indemnisé pour avoir construit le mur. En effet, l’Ouest, en promettant l’entretien aux fugitifs, « 
120re que jamais une discussion avec le pays qui l’a construit. » Ce dernier argument explique enfin l’article et permettrait d’en d
121embre 1962, Ernst von Salomon déclare : « Ils ont construit un mur à Berlin, ce mur n’est rien. Seul compte celui qui se trouve d
90 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
122re trop vastes pour l’unité de base, doivent être construits en commun avec d’autres régions voisines. Seuls ces réseaux superposé
91 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
123tie dressait les plans d’architecture, une partie construisait les murs ; les uns travaillaient du cordeau et de l’équerre, et les a
124ne héréditaire par les chromosomes, aux autres de construire des machines à traduire. Un physicien étudiant le principe de l’irrév
92 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
125tie dressait les plans d’architecture, une partie construisait les murs ; les uns travaillaient du cordeau et de l’équerre, et les a
126ne héréditaire par les chromosomes, aux autres de construire des machines à traduire. Un physicien étudiant le principe de l’irrév
93 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
127Habicht commence à se manifester. Vers 1025, elle construit le château fort de la Habsbourg tout près des ruines de Vindonissa, a
94 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
128a petite cité. Les Visconti et les Sforza les ont construites, mais Uri, Schwyz et Unterwald y ont logé pendant trois siècles leurs
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
129négocient les traités, voyagent, et reviennent se construire des châteaux. À Berne, Lucerne, Soleure, Fribourg, quelques anciennes
130donnait à chacune le prénom du cousin qui l’avait construite, ou plutôt chez les gens du village ? Grande famille et familiarité v
131ürg Jenatsch et fut assassiné lui-même — y a fait construire une vaste église baroque sur la colline qui surplombe son château. St
96 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
132ns ici que les usines de la région zurichoise ont construit les locomotives, les dynamos, les moteurs de paquebot les plus puissa
133e d’elles) les techniques mises en œuvre pour les construire restent tributaires de celles de la mécanique de précision, et [p. 14
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
134lo Maderno leur neveu, qui terminèrent le dôme et construisirent la nef et la façade de Saint-Pierre de Rome. Un peu plus tard, leur c
135ne. Le siècle suivant, comme partout, restaure et construit sans créer. Si l’on trouvait un jour un moyen sélectif d’exterminer t
136vres de ses disciples, dans le monde entier. Il a construit en France la plus belle église du siècle, Ronchamp ; en Inde une capi
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
137re trop vastes pour l’unité de base, doivent être construits en commun avec d’autres régions voisines. Seuls, ces réseaux superpos
99 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
138 un architecte du xiie au xive siècle n’a pensé construire du gothique : c’est après coup que le terme est apparu, pour désigner
100 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
139chill, proposant, avec une prudente hardiesse, de construire « une sorte d’États-Unis d’Europe », dont il retirait, mine de rien,
140re européen de recherches nucléaires (CERN) qui a construit l’un des plus grands synchrocyclotrons du monde et a pu, grâce à cela