1 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
1ge à l’absolu, parle de noumènes, d’immanence, de contingence, et l’on ne voit pas, dit M. Nizan, « comment ces produits tératologi
2 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
2ret, mais en même temps un regard qui dépasse les contingences humaines, et qui interroge virilement. Personne n’est plus loin de « 
3 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
3 détiendra la primauté. Voyons maintenant quelles contingences imprévisibles ont précipité brusquement les conséquences nécessaires
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
4e aux ventes de charité, à la poésie pure ou à la contingence des lois de la nature ! » Mais le marxisme, à la suite surtout des de
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
5étiendra la primauté. ⁂ Voyons maintenant quelles contingences imprévisibles ont précipité brusquement les conséquences nécessaires
6 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
6l’ambition suprême était de se « distinguer » des contingences, ils étaient au moins purs dans leur erreur. Les modalités de leur re
7 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
7Plus on élève le spirituel au-dessus des humaines contingences, [p. 34] plus sûrement on livre celles-ci à l’empire des intérêts. So
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
8 c’est-à-dire des êtres méthodiquement isolés des contingences humaines. Au contraire, nous poserons comme première condition de tou
9 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
9ne qu’engagée dans une œuvre efficace, au sein de contingences quotidiennes. Ces lieux communs, ces évidences fondamentales et sans
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
10au nom d’une vérité finale qui ne connaît pas nos contingences. Voilà la tension créatrice : réalité et vérité assumées dans une seu
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
11eut que l’effort réactionnaire de Ramuz, dans les contingences où nous sommes, soit, plus qu’il n’y paraît, conforme à l’éducation g
12tion fondamentale de sa vie, non point certes aux contingences et au décor de son apparition. Aussi bien la suite du passage nous ra
12 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
13au nom d’une vérité finale qui ne connaît pas nos contingences. Voilà la tension créatrice : réalité et vérité assumées dans une seu
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
14ent plus parfaites, c’est-à-dire détachées de nos contingences présentes. Faites pour durer, elles resteraient des « utopies ». Les
14 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
15raissent se détacher d’eux-mêmes des innombrables contingences de l’histoire, comme des fatalités géométriques que leur rigidité mêm
15 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
16Mythe d’une puissance indéfinie et qui domine les contingences morales. Mais alors, on peut être certain qu’un pareil mythe est né d
16 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
17on suprême [p. 20] était de se « distinguer » des contingences, ils étaient au moins purs dans leur erreur. Les modalités de leur re
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
18Mythe d’une puissance indéfinie et qui domine les contingences morales. Mais alors, on peut être certain qu’un pareil mythe est né d
18 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
19contre le bon goût helvétique. Il est la part des contingences dans cette curieuse ellipse d’un visage. IV Formule d’une personne
20eut que l’effort réactionnaire de Ramuz, dans les contingences où nous sommes soit, plus qu’il n’y paraît, conforme à l’éducation go
21tion fondamentale de sa vie, non point certes aux contingences et au décor de son apparition. Aussi bien la suite du passage nous ra
19 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
22l’ambition suprême était de se « distinguer » des contingences, ils étaient au moins purs dans leur erreur. Les modalités de leur re
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
23le échelle de valeurs, subordonnant la Vérité aux contingences de l’histoire, voire aux aléas de [p. 273] la culture. Je propose au
24re, qui me paraissent dépendre en premier lieu de contingences tout historiques et personnelles. Je propose d’appliquer à la morale
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
25homme, noyé dans la collectivité et le jeu de ses contingences, de devenir un individu. Or la dignité de l’individu consiste justeme
22 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
26bridée, de la foi, du doute, de la méthode et des contingences dans les progrès de la connaissance en Occident. 3. Au-delà de la tec
23 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
27bridée, de la foi, du doute, de la méthode et des contingences dans les progrès de la connaissance en Occident. 3. Au-delà de la tec
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
28r d’un principe moral intangible, indépendant des contingences politiques et même peut-être de ses propres intérêts. L’évolution qu’
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
29t non le signe éventuel d’une sagesse libérée des contingences. Je ne connais pas d’autre pays où l’on pourrait poser au citoyen moy
26 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
30t non le signe éventuel d’une sagesse libérée des contingences. Je ne connais pas d’autre pays où l’on pourrait poser au citoyen moy
27 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
31bridée, de la foi, du doute, de la méthode et des contingences dans les progrès de la connaissance en Occident. 3. Au-delà de la tec
28 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
32nant, c’est la véritable nature du Léviathan, les contingences historiques de son apparition et de ses succès, ses pouvoirs qui nous
33end lui-même, dans sa genèse et son évolution, de contingences historiques, bien loin qu’il soit l’incarnation d’une nécessité inélu
29 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
34 et réaliser « l’impossible ». On observe la même contingence dans le cas inverse des prédictions positives non réalisées. Dans les
30 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
35bridée, de la foi, du doute, de la méthode et des contingences dans les progrès de la connaissance en Occident. 3. Au-delà de la tec
31 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
36end lui-même, dans sa genèse et son évolution, de contingences historiques, bien loin qu’il soit l’accomplissement d’une nécessité n