1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
1 petit Mirus installé devant la cheminée. Le vent continuel le fait ronfler furieusement, mais les fenêtres ferment très mal, — c
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
2l’orthodoxie. On se trouve donc en présence d’une continuelle interaction. Et seule une décision tout arbitraire isolerait tel ou t
3 1948, Suite neuchâteloise. IV
3mps plus de [p. 37] deux siècles de participation continuelle au gouvernement du pays. Au xixe siècle, Neuchâtel ayant cessé d’êtr
4 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
4ai donc le Progrès véritable comme l’augmentation continuelle des possibilités de choix qui sont offertes, tant matérielles que cul
5 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
5de la foi. Mais en fait, elle est soutenue par la continuelle invention de solutions relatives et de compromis utiles, c’est-à-dire
6 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
6e officiellement la vie sociale. D’où la présence continuelle, dans nos trois romans tristaniens, de la Société et de ses conventio
7 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
7 Car la liberté se concrétise dans l’augmentation continuelle des possibilités, pour chaque homme, de courir son risque personnel,
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
8e officiellement la vie sociale. D’où la présence continuelle, dans nos trois romans tristaniens, de la Société et de ses conventio
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
9culent librement, ils y entretiennent un commerce continuel d’idées, de colloques, de correspondances érudites, de polémiques nob
10es et de principautés qui, vivant dans la crainte continuelle les unes des autres, ont été obligées de conserver leurs institutions
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
11 des princes est sujette à varier) ou par de trop continuelles sollicitations, il ne se laisse enfin persuader, s’il n’est retenu pa
12 sçauroit jamais produire que des Guerres presque continuelles ; parce qu’elle ne sçauroit jamais procurer la sûreté suffisante de l
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
13, mieux réunie en toutes ses parties ; le mélange continuel des intérêts que les liens du sang et les affaires du commerce, des a
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
14l’Humanité est appelée à procéder, par un progrès continuel et sous l’empire de la loi morale universelle, au développement libre
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
15uquel, dans les fréquents déséquilibres, dans les continuelles oscillations, se rétablit perpétuellement l’équilibre. Ainsi donc, qu
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
16ngtemps que chaque [p. 404] État vit dans la peur continuelle de ses voisins, il doit s’assurer de sa subsistance autonome en temps
15 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
17949. En neuf mois de travail fiévreux, de voyages continuels, d’interventions rapides et pressantes, toujours au bon moment et à l
16 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
18 leur essor, après des siècles d’immobilité ou de continuelle décadence. Qu’est-ce que l’Europe a « étouffé » dans le Tiers Monde c
17 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
19i à des peuples très divers, soit par le brassage continuel d’une population d’origines variées, ainsi rendue conforme à l’Americ
18 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
20on du savoir, qui se traduit par un accroissement continuel à la fois du nombre et de l’exclusivité des spécialisations dans le c
19 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
21on du savoir, qui se traduit par un accroissement continuel à la fois du nombre et de l’exclusivité des spécialisations dans le c
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
22ière tous les autres Gaulois, à cause des combats continuels qui les opposaient aux Germains. [p. 27] Enfermés entre le Jura, le R
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
23nfessionnelles, et de participation à des guerres continuelles, dont la guerre de Trente Ans à laquelle les Ligues suisses surent éc
22 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
24on du savoir, qui se traduit par un accroissement continuel à la fois du nombre et de l’exclusivité des spécialisations dans le c
23 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
25ai donc le progrès véritable comme l’augmentation continuelle des possibilités de choix qui sont offertes, tant matérielles que cul
24 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
26tière est bien fait pour entretenir l’indignation continuelle que j’ai contre les frontières. Cette frontière avait été à peu près
25 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
27ies et la société même : déperdition, dégradation continuelle de l’énergie produite en nous par les visions instantanées du But ult