1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
1lle, les Messages de Fernandez sont les premières contributions à l’établissement d’une éthique adaptée aux besoins modernes. p. 1
2 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
2marche, s’arrête et marche, avec le col penché »… Contribution à l’archéologie des états d’âme.   L’Europe du sentiment, c’est notre
3 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
3 saintes, — l’Académie d’entraide sociale enfin ! Contribution à la « sauvegarde » : 50 000 francs. Ah ! qu’un Sans-Dieu vienne me d
4 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
4 — l’Académie [p. 107] d’Entraide sociale enfin ! Contribution à la « sauvegarde » : 50 000 francs. Ah ! qu’un Sans-Dieu vienne me d
5 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
5rincipe. C’est ainsi qu’ils apportent leur petite contribution, toute bénévole, à l’effort de la propagande totalitaire dans nos pay
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
6tout ce qu’ils ont à craindre, c’est de payer une contribution. » 174 Cet art de guerre exprimait dans son plan — alors considéré
7 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
7 [p. 69] Contribution à l’étude du coup de foudre Un regard dans un regard et les voilà fix
8 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
8ble de faire appel dès maintenant. Notre première contribution à l’union que nous voulons former doit être d’éveiller et d’exprimer
9 1948, Suite neuchâteloise. VIII
9me de ces [p. 94] pages j’apporte aussi ma petite contribution au Centenaire que l’on va célébrer. Voilà qui est fait selon mes moye
10 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
10e l’Europe entière ». Apporte-t-elle, ou non, une contribution effective à la défense commune de l’Europe ? II Avant tout essai de
11 adhésions tardives et réticentes comme autant de contributions à l’unité. [p. 314] Sur ce plan général, il semble difficile de soute
12ue nous impose notre statut de neutralité est une contribution réelle à la défense [p. 315] du continent, on ne saurait vraiment en
11 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
13ns de la Table ronde. M. Kogon. — L’Europe a une contribution particulière à donner à la civilisation. Elle devra trouver l’optimum
12 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
14nique créée par les savants européens, apporte sa contribution à l’Aventure occidentale. Le régime communiste éliminé nous laissera
13 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
15 et très « vendable », mais s’il n’apporte pas de contribution certaine aux buts européens de l’association, celle-ci n’a pas de rai
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
16eur qu’elles aient à redouter, c’est de payer des contributions. Les hommes répugnent à se soumettre aux obligations militaires et à
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
17e. Quatre plans de vaste envergure apportent leur contribution à cet effort de mise en ordre, qui semble bien avoir été la devise du
18les exportations, les importations, les rôles des contributions, et étant donné le contrôle qui existe dans chaque État, il est certa
19 informé par diverses Relations particulières des Contributions excessives, de Fouragemens, des Incendies, des violences, des cruaute
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
20e, en vue du maintien de la paix universelle, des contributions communes sont exigées pour la guerre contre les incroyants et que l’o
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
21x du Conseil de l’Europe ne doit pas altérer leur contribution à l’œuvre des Nations-Unies et des autres organisations ou union inte
22 des dangers qui la menacent ; Convaincus que la contribution qu’une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation es
18 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
23et stages d’études européennes, etc., etc.). 2. Contribution à la prise de conscience, dans une région donnée, de son unité et des
19 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
24ur moi décisif, René Nelli apporte une importante contribution : je veux parler de l’asag, ou assays, ou essai, c’est-à-dire de l’ép
20 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
25nterait en Afrique. Il se peut qu’il y ait là une contribution à l’union de l’Europe, mais elle serait, au mieux, très indirecte, ex
21 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
26 Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement
22 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Avertissement
27seul l’entière responsabilité de l’ordonnance des contributions si généreusement mises à sa disposition par les membres du Groupe, de
23 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
28ures », l’aide occidentale au tiers monde est une contribution « sérieuse », c’est-à-dire économique, financière, technologique, chi