1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1 puissante jusque dans la statistique. On en sort convaincu ou bouleversé, enthousiasmé d’avoir trouvé la formule même de tant d’
2 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
2lâcher pour une vérité nouvelle, on tient moins à convaincre qu’à se convaincre. Après les exposés de Janson, de Brémond, j’en sai
3ité nouvelle, on tient moins à convaincre qu’à se convaincre. Après les exposés de Janson, de Brémond, j’en sais plusieurs qui ont
3 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
4sœur, la princesse palatine, se laisse facilement convaincre. D’ailleurs, les jésuites ont déjà réussi à « tourner » l’Édit par mi
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
5dre ce travail de démolition. Il suffit pour s’en convaincre de parcourir l’abondante littérature publiée sur le « problème de l’é
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
6us patriarcales. Mais je m’adresse aux démocrates convaincus, partisans des « lumières » et qui pourtant s’indignent de voir la mo
6 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
7il y avait des moments où j’arrivais presque à me convaincre que si je m’approchais tout à coup par derrière d’un homme ou d’une f
7 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Souvenirs d’enfance et de jeunesse, par Philippe Godet (avril 1929)
8avril 1929) t Quand avec un air fin mais un ton convaincu l’on a répété dans une ballade fameuse « Que voulez-vous, je suis bou
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
9 est véritablement voyageur qui n’a pas renoncé à convaincre le réel de mystère. Montant au Rozsadomb par ce matin brûlant, je sav
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
10avant de le condamner ou de l’absoudre, défenseur convaincu d’une spiritualité dont il annonce le réveil au sein même du triomphe
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
11J’avoue qu’il sait dans un grand nombre de cas me convaincre ; et que, dans la plupart des autres, il est si admirablement habile
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
12 est véritablement voyageur qui n’a pas renoncé à convaincre le réel de mystère. Montant au Rozsadomb par ce matin brûlant, je sav
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
13es docteurs-là quelque chose qui les empêchait de convaincre ? Tel étant l’état des choses, suffira-t-il de déplorer une incompréh
13 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
14vèle un intellectuel déchaîné plus qu’un partisan convaincu. On sent bien que le triomphe de M. Nizan est dans l’insolence plus q
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
15 la révolte ; et ce trait profond de son art m’en convainc : le sens de la vénération, qui est aussi celui de la lenteur des cho
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
16 des temps révolus, prenons garde de nous laisser convaincre par les seuls éclats d’un fanatisme à vrai dire splendide. (Qui me gu
16 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
17onnaires non marxistes. Mais comment nous laisser convaincre par une réussite matérielle, temporaire, et d’ailleurs discutable ? C
18ûteuse à risquer et qui consisterait à se laisser convaincre… Tout les y pousse, et l’on se demande en vain quelle idéologie les e
17 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
19sque. Aucune de ses œuvres mieux qu’Une Main n’en convaincra. On y sent, plus directe qu’ailleurs, sa pensée ; on y voit de tout p
18 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
20lution de L’Ordre nouveau. D’une part nous sommes convaincus que si le principe de toute liberté humaine ne se trouve pas à l’orig
19 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
21onnaires non-marxistes. Mais comment nous laisser convaincre par une réussite matérielle, temporaire, et d’ailleurs discutable ? C
22ûteuse à risquer et qui consisterait à se laisser convaincre… Tout les y pousse, et l’on se demande en vain quelle idéologie les e
20 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
23 sur les autres vertus morales.) 4. Mieux vaut un convaincu sans influence sociale, que mille sympathisants prisonniers du désord
24ts prisonniers du désordre établi. (Car cet homme convaincu sera l’impondérable dont dépendra la décision. On parle volontiers [p
21 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
25sions sensationnelles. J’avais tort, et l’on s’en convaincra en lisant le petit livre d’Harold Begbie, Vies transformées 7 , qui
22 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
26n triomphante. On perd son temps à essayer de les convaincre par des arguments : ils ne croient pas à eux-mêmes ; comment croiraie
23 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
27irons-nous que cette méfiance méthodique suffit à convaincre le lecteur qu’il s’agit bien ici d’une science ? Il y a deux raisons
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
28it-il : entre ces jeunes barthiens d’une part, si convaincus et si merveilleusement inconscients de l’insondable gravité de leurs
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
29par beaucoup plus de personnes que Descartes n’en convainquit de son vivant. Cependant les journaux du soir tirent à 500 000 exempl
26 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
30t parfaite qu’au moment où l’acte l’atteste et la convainc de gravité. Il n’est d’acte réel que celui que l’on pense, et ma form
31s attaque injustement. Si l’on veut être utile et convaincre, et non point triompher dans le vide, c’est sur l’insuffisance de ses
27 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
32rétation dont dispose leur apologétique, s’ils me convainquent enfin de mon erreur, je m’en réjouirai hautement. Et je me sentirai d
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
33 devaient pas être d’accord ? — Ben quoi, fait-il convaincu, c’est la vérité ce qu’il a dit ! Comment donc ? Ai-je affaire à un c
29 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
34sons » qui n’en sont pas, mais qui m’ont toujours convaincu beaucoup plus vite et beaucoup mieux que les autres. Tout ce que j’ai
30 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
35pas être [p. 831] d’accord ? « Ben quoi, fait-il, convaincu, c’est la vérité ce qu’il a dit ! » Comment donc ? Ai-je affaire à un
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
36sons » qui n’en sont pas, mais qui m’ont toujours convaincu beaucoup plus vite et beaucoup mieux que les autres. Tout ce que j’ai
32 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
37 à force de bonne volonté, dans la bouche d’un SA convaincu, ou de sa femme ! Serais-je contaminé par l’optimisme de commande [p.
38es fidèles de cette Église sont des « nationaux » convaincus, politiquement d’accord avec Hitler. On trouve même parmi eux beaucou
33 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
39e ; je ne vous le dis pas seulement comme Suisse, convaincu de la mission fédéraliste de son pays ; je vous le dis aussi comme ch
34 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
40 comme dit Montaigne, sachant fort bien que je ne convaincrai pas une seule victime du mythe profané. Mais il fallait faire voir, p
35 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
41es conditions, que les Démocraties se laissassent convaincre par le « bon droit » des exigences allemandes. Et c’est pourquoi, lor
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
42ord il déplaira ; et il n’aura d’utilité que s’il convainc ceux qui auront pris conscience, en le lisant, des raisons qu’ils pou
43is m’expose à un double péril. J’aurais peut-être convaincu quelques lectrices si je n’avais pas donné des preuves. Et je me sera
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
44uère d’accord entre eux. Certains cependant m’ont convaincu : j’ai remplacé, dans cette nouvelle version, quelques outrances de p
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
45 faveur d’une nouvelle ruse (scène du verger), il convainc Marc de son innocence et revient à la cour. Le nain Frocine, complice
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
46un mouvement que nous n’avons plus à étudier ni à convaincre : il nous menace à bout portant. Perdre sa personnalité morale et se
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
47 comme dit Montaigne, sachant fort bien que je ne convaincrai pas une seule victime du mythe profané. Mais il fallait faire voir, p
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
48directe de l’une à l’autre. (L’argument avancé me convainc peu : l’hérésie était de nature dogmatique, et saint François ne s’oc
42 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
49onnelles, nos commentaires et notre éloquence qui convainquent. J’ai entendu, il y a quelques semaines, une parole qui m’a fait de l
50our être missionnaire, l’Église doit d’abord être convaincue de la valeur et de la nouveauté perpétuelle d’un message purement bib
43 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
51arce que je me livrais à lui. Parce qu’il m’avait convaincu, je ne me sentais pas vaincu. Ce raisonnement que le Malin propose à
44 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
52 des temps révolus. Prenons garde de nous laisser convaincre par les seuls éclats d’un fanatisme à vrai dire splendide. Plus que j
45 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
53Russie s’engage. Un trait profond de son art m’en convainc : le sens de la vénération, qui est aussi le sens de la lenteur des c
46 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
54r, dans un prochain article, les motifs qui m’ont convaincu que l’expansion américaine n’est pas du tout à base d’impérialisme au
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
55 mes arguments, jusqu’ici, n’ont pas suffi à vous convaincre des possibilités illimitées qui s’ouvrent pour l’âge atomique, je cop
48 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
56vec la Russie. Sans doute sont-ils tous les trois convaincus qu’ils aiment la paix en général, et pour elle-même, et qu’ils détest
49 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
57olontés. Vous-même, je le sens, je ne vous ai pas convaincue. Vous pensez que j’ai exagéré. Vous pensez que j’ai cédé au goût amér
50 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
58nt à la dernière seconde soit par un antifasciste convaincu, soit par un bénéficiaire éprouvé de la tradition dite nationale… [p
51 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
59vec la Russie. Sans doute sont-ils tous les trois convaincus qu’ils aiment la paix en général, et pour elle-même, et qu’ils détest
52 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
60olontés. Vous-même, je le sens, je ne vous ai pas convaincue. Vous pensez que j’ai exagéré. Vous pensez que j’ai cédé au goût amér
53 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
61ne promenade dans Manhattan commencera de nous en convaincre. Du gothique neuf On m’avait dit que je verrais à New York de pauvr
54 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
62ais philosophe ou prêtre, [p. 30] j’essaierais de convaincre le public que le vrai bonheur se trouve dans le salut. Le tour serait
55 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
63écrit pour qu’on admire votre habileté, mais pour convaincre le public de certaines vérités que vous jugiez utiles. C’est du moins
64ne promenade dans Manhattan commencera de nous en convaincre.   On m’avait dit que je verrais à New York de pauvres petites église
56 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
65 des biens terrestres, [p. 118] et religieusement convaincu que le bonheur est le but de la vie : n’est-ce point écrit dans sa Co
57 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
66ernière seconde [p. 171] soit par un antifasciste convaincu, soit par un bénéficiaire éprouvé de la tradition dite nationale… Et
58 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
67sionnel, définiraient une affirmation ? J’en suis convaincu. La tâche française — encore une fois, de l’« intelligence » français
68t nous devons profiter. Quant aux Russes, je suis convaincu qu’ils n’ont qu’à y gagner. Mais s’ils persistent dans leur attitude
59 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
69ense contre l’un des « Deux Grands ». Un chrétien convaincu, s’il voyait son église se remplir subitement d’une foule d’incroyant
60 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
70e comte Coudenhove-Kalergi. Ce pionnier réussit à convaincre Briand, qui prêta sa grande voix traînarde à l’idée d’une union conti
71 président de la République, lui-même fédéraliste convaincu. Le comte Sforza vint à l’une des séances nous parler comme un milita
61 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
72ger ? » Il fallut très longtemps au Français pour convaincre ses interlocuteurs qu’il avait tout bonnement été à l’une des gares d
73 indignation aux tyrannies totalitaires, on ne le convainc pas bien profondément. On n’atteint qu’une partie de son intellect, e
74 mystique bien puissante et mystifiante pour nous convaincre que cette perte-là serait un progrès, un espoir neuf, — pour nous fai
62 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
75 la capitale à Bombay.) L’officier n’est pas bien convaincu : il voudrait obtenir des réponses qu’il connaît. Finalement : — Où h
76pour lutter ici contre la force d’un proverbe, si convaincu que je sois qu’il dit faux, que ce sont les repus qui n’écoutent pas,
63 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
77gard de ce que nous avons fait.) Mais nous sommes convaincus qu’il s’agit maintenant d’accélérer et d’élargir au maximum une prise
64 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
78os pays. L’un des arguments que l’on invoque pour convaincre le grand public de la nécessité d’une collaboration, économique ou mi
65 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
79e renaissantes des vallées du centre finirent par convaincre Bonaparte qu’il était vain de persister dans cette tentative de « mis
66 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
80 diffère, on cherche au moins à le réformer, à le convaincre qu’il a tort de différer. Faute donc de pouvoir se livrer à une lutte
67 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
81égimes de tyrannie d’État. Il est facile de s’en convaincre. En Asie, dans l’Antiquité, chez les Aztèques, pendant la Renaissance
68 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
82nes et de notre main-d’œuvre. [p. 7] Que l’on me convainque d’erreur de diagnostic, tant mieux. Mais qu’on n’écarte pas ces prévi
69 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
83du pourquoi de l’Europe fédérée, quand ils seront convaincus de ses fins pacifiques, le comment suivra facilement. Le préambule et
70 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
84union régionale de l’Europe. Tout concourt donc à convaincre les hommes de bonne foi que la Fédération européenne est à la fois né
71 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
85uis, les succès durables et les progrès constants convainquent mieux que les cris et les slogans.) Nous vivons dans un siècle où, tr
72 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
86ecte toute pensée qui d’avance le satisfait et le convainc. Ainsi, c’est dans la mesure où le christianisme a signifié la fin d
73 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
87 1880.) Ces chiffres, je l’avoue, me laissent mal convaincu : la notion même d’un « niveau de vie moyen » n’est pas bien claire,
74 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
88es deux partenaires, la conviction et le désir de convaincre — sinon le dialogue n’aurait pas d’intérêt ni de raison d’être. Mais
89lisme est meilleur que le socialisme. Nous sommes convaincus du contraire. Cette discussion ne peut être réglée par la force. Que
90 Une compétition pacifique entre hommes également convaincus : si cette offre est aussi valable pour d’autres sujets de débats, pl
75 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
91n à y perdre. Et nous serons enchantés de nous en convaincre. La détente et l’union de l’Europe Tournons-nous maintenant vers le
76 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
92: volonté d’acquérir sans rien donner, volonté de convaincre à seule fin de régner, sans le moindre respect pour l’interlocuteur.
77 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
93ées. Au terme de la discussion, A se trouve avoir convaincu B, tandis que B a convaincu A. Le moment délicat se présente à mi-che
94on, A se trouve avoir convaincu B, tandis que B a convaincu A. Le moment délicat se présente à mi-chemin : A (ou B) à moitié conv
95licat se présente à mi-chemin : A (ou B) à moitié convaincu, que peut-il opposer encore à l’adversaire qui le fasse basculer dans
96st point de foi digne de ce nom. Nous pouvons les convaincre aussi que l’amour de la liberté n’est pas un cliché de banquet, une p
78 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
97Les gros livres ne sont pas lus, les pamphlets ne convainquent personne. Que peut-on faire ? Nous avons essayé de répondre par la co
79 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
98 le temps. Anticiper l’avenir, c’est tenter de se convaincre que le temps ne va pas apporter la négation de ce que je suis, de ce
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
99 Rois catholiques de Castille-Aragon furent enfin convaincus par son délire mystique, mais non point par l’idée de fonder un Empir
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
100ecte toute pensée qui d’avance le satisfait et le convainc. Ainsi, c’est dans la mesure où le christianisme a signifié la fin d
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
101 1880.) Ces chiffres, je l’avoue, me laissent mal convaincu : la notion même d’un « niveau de vie moyen » n’est pas bien claire,
83 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
102nt occidentale par son style et sa démarche, mais convaincue de sa valeur universelle. Enfin nous constatons le rythme accéléré de
84 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
103oilà pourquoi les partisans de l’Europe unie sont convaincus qu’ils servent tout l’humain, quand ils [p. 246] luttent, chez eux to
104t anticlérical une fois pour toutes. Une minorité convaincue vote au contraire pour « le Parti » comme d’autres le font pour l’Égl
85 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
105d’une indépendance reconquise. Et qui se laissera convaincre de « désengager » les États satellites et l’Allemagne de l’Est ? Nos
86 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
106t écrit d’un bout à l’autre, ce livre accroche et convainc dès le début, plus qu’aucun ouvrage politique que j’aie lu ces derniè
87 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
107ir sur les aspects politiques de l’intégration, a convaincu tout le monde sauf les intellectuels, qui l’attaquent ce matin sur to
88 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
108 le temps. Anticiper l’avenir, c’est tenter de se convaincre que le temps ne va pas apporter la négation de ce que je suis, de ce
89 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
109 provoque, quand celles-ci ne tendaient qu’à nous convaincre de la vanité de toute intervention, en nous livrant à des fatalités i
90 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
110Il y a longtemps que la Logique de Port-Royal m’a convaincu qu’on peut faire dire aux mots tout ce que l’on veut, « à condition d
91 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pool européen d’éditeurs (février 1958)
111ns autant de pays et de langues. Il s’agissait de convaincre ces éditeurs de former, à cet effet, un pool ayant pour premier but l
92 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
112mer des Européens Pour former un totalitaire bien convaincu (communiste ou fasciste, il n’importe, c’est souvent le même « cas »
113on européenne. Il s’agit, d’une façon précise, de convaincre les détenteurs de ces moyens que leurs investissements dans le domain
93 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
114itimée. Mais s’il lui faut dix ou quinze ans pour convaincre le « peuple européen » qu’il est un peuple, et au surplus qu’il est p
94 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
115media ; ou encore, dans quelle mesure on peut les convaincre de ne pas fonder toute leur politique de production et de distributio
116largement le plan commercial. Il faut qu’ils s’en convainquent. Il faut qu’ils comprennent tout d’abord quelles possibilités de diff
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
117ec Don Juan serait une pauvre fille. Don Juan est convaincu que « l’expression véritable de la femme consiste en sa volonté d’êtr
118’argumentation. Rien d’étonnant si cet ouvrage ne convainc guère : Kierkegaard est derrière les pseudonymes, exaltant un Don Jua
119ent en permanence. Qu’un seul des mythes vienne à convaincre et modifier le cœur secret, le « noyau » de cette âme, et voici la né
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
120 la vie ; qu’il y ait tels moments où nous sommes convaincus que « tout » dépend d’une décision à prendre ; qu’un monde coloré, dé
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
121on fait dire à Socrate : Je suis de plus en plus convaincu que la terre est très vaste et que nous qui habitons du Phase aux Col
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
122suade que pour pacifier l’Europe, il suffirait de convaincre quelques princes et leurs conseillers. À cette fin, il écrit au Pape 
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
123l veut les harmoniser : encyclopédisme. Luthérien convaincu, mais admirateur sincère du catholicisme romain et de l’orthodoxie ru
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
124re. » Ni Rousseau ni l’Abbé de Saint-Pierre ne le convainquent. Sur le second, il publie en 1769 un opuscule intitulé De la Paix per