1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1les Tagore et les Gandhi, demi-européanisés. Ceci convenu, il faut reconnaître que l’enquête des Cahiers du Mois donne un fort
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
2lité moderne trouve l’expression ironique qui lui convient, mais ici mêlée à une émotion plus grave, qui transparaît parfois et
3 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
3antisme. La place nous manque pour louer comme il conviendrait la clarté d’un exposé solidement documenté, et le scrupule d’historie
4 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
4ans le premier exemple. C’est un cas limite, j’en conviens. Pourtant, n’est-ce pas le schéma de tout un genre littéraire moderne
5 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
5se et désolée… M. Jaloux a trouvé là un sujet qui convient admirablement à son art, où s’unissent aujourd’hui un réalisme discre
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
6ne réalité aussi réelle que celle dont nous avons convenu et que nous pensions la seule possible. Le monde « normal » nous appa
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
7à vous écouter, c’est que je cherche ce qu’on est convenu d’appeler — pardonnez la lourdeur de l’expression — une règle de vie.
8 de notre vie, la moindre farce, le moindre geste convenu dans le genre « révolté » prend une saveur de raillerie assez amère.
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
9dire de ces choses qu’entre gens du métier l’on a convenu de passer sous silence. C’est assez drôle de voir le malaise des cher
9 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
10à une découverte sur les sept sens de laquelle il convient de méditer : la personne se dissout dans l’eau des miroirs.      Stép
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
11iracles ne trompent que les illettrés, mais qu’il convient de s’incliner devant les miracles de la science appliquée. On nous fa
11 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
12ssent et que les plus faibles se forcent. Elle ne convient donc qu’aux médiocres, dont elle assure le triomphe. L’école s’attaqu
12 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
13ndu, tout cela a été dit. (Un peu autrement, j’en conviens). On n’a pas attendu ma colère pour entreprendre ce travail de démoli
13 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
14nd l’humilité et la dignité qui tout ensemble lui conviennent. On le conçoit, ce n’est pas là se rendre la tâche facile. Cernant de
14 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
15nt des talents distingués. À cet ordre d’ambition convient seule l’activité de la critique. Trois ou quatre grands écrivains — C
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
16avec la discrétion et souvent l’ironie légère qui conviennent. Plus encore que par leur valeur proprement littéraire et descriptive
16 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
17 les noms des traités de 19, Versailles, Trianon, convenaient mieux au rococo des sentiments qu’à l’hypocrite gravité des politique
18bourgeois cartésien [p. 16] quelque chose dont il convient de se gausser sans examen. Mais une exacte traduction ne servirait au
19e, elle indique seulement un [p. 21] défaut qu’il convient de guérir par des moyens appropriés, par une politique ou par une mor
17 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
20ls improvisent tous un rôle, mais le ton seul est convenu ; et l’on en reste indéfiniment à la présentation des acteurs. Ah ! j
18 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
21t et l’espace vivant, de nouveau se répondent, se conviennent et soient signes l’un de l’autre. Dans le bonheur de cette matinée, l
19 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
22le en personne, dont il se moque un peu, comme il convient. Ensuite, tout Schleiermacher, un protégé de la famille. Mais à parti
20 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
23 de ces grandes questions que la pensée moderne a convenu d’appeler « naïves », parce qu’elles sont trop gênantes. Le livre est
21 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
24littéraire, la confrontation serait absurde, j’en conviens. Mais notre optique n’est-elle point faussée par un état d’esprit qui
25t point privé d’ajouter quelques tomes depuis. Il convient de marquer toutefois qu’une pareille assimilation eût exaspéré Goethe
26elatives à l’immortalité, poursuivit Goethe, cela convient aux gens du monde et surtout aux belles dames qui n’ont rien à faire.
22 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
27hinisme, ou plutôt d’inflation mécanique, si l’on convient que la mesure du travail ne peut être prise ailleurs que dans la capa
23 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
28epticisme d’ailleurs, s’il admettra un jour qu’il conviendrait aussi, par exemple, de faire sauter le tabou du profit, lequel ne tar
24 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
29on sorte de sa chambre, on est presque forcé d’en convenir. Mais c’est cela qui est révoltant, c’est cela qu’il faut dénoncer. C
25 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
30 le pouvoir des lois diminue aussitôt. Aussi bien convient-il d’opposer un scepticisme méthodique aux calculs ingénieux des soci
26 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
31epticisme d’ailleurs, s’il admettra un jour qu’il conviendrait aussi, par exemple, de faire sauter le tabou du profit, lequel ne tar
27 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
32hinisme, ou plutôt d’inflation mécanique, si l’on convient que la mesure du travail ne peut être prise ailleurs que dans la capa
28 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
33te) des discours de Breton devant les communistes conviendrait mieux, peut-être, à ces recherches plutôt hésitantes. Tant que Breton
29 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
34voilà bien des jugements entrecroisés ! Peut-être convient-il de leur adjoindre encore celui-ci : que nous ne sommes pas juges l
30 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
35sme. Ceci marqué, qui est plus qu’une réserve, il convient de remercier M. Chuzeville de nous avoir ouvert par son anthologie to
31 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
36omplicité. Elle a l’humour discret, sensible, qui convient à la confession d’un sentiment ni partagé ni rebuté, et résigné dès l
32 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
37ote. Ceci marqué, qui est plus qu’une réserve, il convient de remercier M. Chuzeville de nous avoir ouvert par son anthologie to
33 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
38e et la droite cessent lentement de jouer le rôle convenu d’opposition de sa Majesté le Radicalisme et deviennent vraiment les
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
39 mots se voit tacitement dénoncée, et que si l’on convient de mettre au second plan le débat des définitions, considéré comme by
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
40 Pétrarque. Car c’est au génie de Pétrarque qu’il convient d’attribuer, par manière de symbole, le premier péché qualifié contre
41 premier, déclare que l’idiome italien ne saurait convenir qu’aux « inepties vulgaires », qu’il voudrait voir ignorées des lettr
36 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
42on le mot de Goethe, ne vaut rien pour penser, il convient d’ajouter ici, dans le même sens, que la main seule ne vaut rien pour
37 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
43endre une chose pour une autre, ni certain aspect convenu de la chose pour toute la chose. C’est pourquoi il s’attarde à décrir
38 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
44p clair. Il n’y manque plus qu’une épigraphe, qui conviendrait d’ailleurs à tous ses livres : ut evacuata sit crux. p. 304 x. «
39 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
45s le fait, ruinent les bases de la communauté. On convient de s’entendre sur des malentendus 42 . À ce prix, l’on nourrit une pa
40 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
46uoi nous venions dans cette île à la saison où il convient plutôt de la quitter quand on le peut. Si, par cette aube de novembre
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
47t certainement c’était ici, dans ce désert, qu’il convenait d’entendre une telle musique et de la laisser se déployer dans toute
48 qu’on leur a inculquée, et qui n’a que trop bien convenu à leur penchant naturel. Il faudrait donc d’abord réformer leur menta
49ratiques ? On en vient à penser que le régime qui convient le mieux à cette vie obscure, j’entends celui qui la contente le mieu
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
50m’éloigner de cette ambiance bourgeoise où l’on a convenu de cacher cela — de cacher ce fait que l’intellectuel en tant que tel
43 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
51 qu’on leur a inculquée, et qui n’a que trop bien convenu à leur penchant naturel. Il faudrait donc d’abord réformer leur menta
52pratique ? On en vient à penser que le régime qui convient le mieux à cette vie obscure, — j’entends celui qui la contente le mi
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). La fièvre romanesque (janvier 1937)
53ersonnages naissent et se nourrissent ? Mais on a convenu de n’en rien laisser paraître. Oui, c’est toujours sa fièvre que le r
45 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
54C’est donc un manifeste, et un texte officiel. Il convient d’en parler avec sérieux. Tout d’abord quelques citations : L’homme
46 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
55é des traits que M. Benda attribue à la jeunesse, convient en fait à la génération des « anciens ». À cette erreur totale sur le
47 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
56 littéraires (septembre 1937) ak La place qu’il conviendrait de donner à la littérature, dans Esprit, c’est une question qui se po
57ion de la littérature en soi et de la place qu’il conviendrait de lui donner dans la cité, se trouve être posée à l’époque. Dans l’u
48 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
58en des écrivains ? Et avant d’y porter remède, ne conviendrait-il pas de s’interroger sur les raisons profondes du mal ? Je ne les c
49 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
59uoi nous venions dans cette île à la saison où il convient plutôt de la quitter quand on le peut. Si par cette aube de novembre,
50 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
60rois cents bolcheviks. Autant d’exemples qu’il ne convient pas de prendre pour des modèles, mais dont l’évocation fera sentir qu
51 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
61sque leur impossible prétention. Au fanatisme, il convient d’opposer une certaine douceur amusée. Voltaire nous conte là-dessus
52 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
62qui a plusieurs Iseut ? Or ce n’est pas lui qu’il convient d’accuser, mais il est la victime d’un ordre social où les obstacles
53 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
63e publier des pages signées V. Meylan-Malécot, il convient de faire passer au second plan les considérations locales, toujours u
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
64a portée de leur œuvre. En tout état de cause, il convient de préciser le sens du mot « trompeur » que nous venons d’utiliser. L
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
65mour et joie s’y enferment, ainsi que tout ce qui convient à l’honneur, et courtoisie sincère et parfaite. Qui oserait dire, ou
66r des parents et l’amour divin : Au second tiers conviennent Noblesse et Merci ; et le premier est de telle élévation qu’au-dessus
67ez bien qu’il n’en existe plus. — Dans ce cas, il convient de surseoir à toute hypothèse cohérente. En attendant, le bon sens su
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
68erse, allant de l’Amour divin aux métaphores, qui convient pour les grands mystiques.) Ceci dit, nous pouvons retrouver dans le
69é créatrice — donc risquée — de l’esprit. Mais il convient de préciser encore : que pour les hommes du xvie siècle, le langage
70 ces passions, créée d’ailleurs par une mystique, convient à l’expression de l’amour spirituel qu’ils vivent. Et elle convient m
71ssion de l’amour spirituel qu’ils vivent. Et elle convient même d’autant mieux à l’expression des rapports « malheureux » entret
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
72vec une foi Qui à Dieu seul est due et à lui seul convient… » « Tout le monde, et sur le moindre rocher que trempe la mer, sait
73vec une foi qui à Dieu seul est due et à lui seul convient est plus interdit à qui plus désire honneur ! Mais comment s’arrache
74e la foi, « qui à Dieu seul est due et à lui seul convient », avec l’amour d’« une chose mortelle », en fut la conséquence inévi
75physique dans celui de Proust.) Parallèlement, il convient de citer le Triomphe de la Mort de d’Annunzio — commentaire admirable
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
76aphorique, c’est-à-dire limitée à certains signes convenus, mais sera concrètement la mort de ce pays. Encore une fois, dès que
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
77plusieurs Iseut ? Pourtant ce n’est pas lui qu’il convient d’accuser, mais il est la victime d’un ordre social où les obstacles
60 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
78 trait que les premiers réformés ont souligné. Ne conviendrait-il pas que les protestants, de nos jours, s’avisent de renouer leur t
61 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
79Ce n’est pas seulement à cause de la saison qu’il convient de parler de la pluie. C’est à cause d’une profonde affinité entre la
62 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
80de personnes. C’est qu’avant de rien proposer, il convient de dire qui l’on est, de préciser au nom de quoi l’on parle ; et ce n
63 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
81e spécialités paisibles, un superflu, et alors il convient de se taire lorsque la situation devient sérieuse ; — ou bien la cult
82ont adopté cette attitude. Le vrai reproche qu’il convient de leur faire, c’est avant tout d’avoir manqué de lucidité. Et s’ils
64 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
83s montrer fiers de notre Suisse ? Certes. Mais il convient de se demander ce que valent ces fameux privilèges dans l’Europe tout
84e nouvelle où nous vivons en ce début de 1940. Il convient de se demander s’ils sont de purs et simples privilèges, ou s’ils ne
65 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
85ncipe même dont ils forment le nom de leur parti. Convient-il d’insister encore ? Oui, car tout cela risquerait d’apparaître à b
86p. 196] Un germe, ce n’est jamais grand : l’image convient à notre taille. Encore faut-il que le petit grain soit fécondé… Il y
66 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
87is, j’en suis fâché. Ce n’est pas éternelle qu’il convient de dire, mais perpétuelle. Se figure-t-on que l’homme a le droit et l
67 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
88yons choqués quand un pasteur ne garde pas le ton convenu, le ton convenable. Nous oublions trop facilement que la Parole de l’
68 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
89littéraire, la confrontation serait absurde, j’en conviens. Mais notre optique n’est-elle point faussée par un état d’esprit qui
90t point privé d’ajouter quelques tomes depuis. Il convient de marquer toutefois qu’un pareil rapprochement eût exaspéré Goethe a
91elatives à l’immortalité, poursuivit Goethe, cela convient aux gens du monde et surtout aux belles dames qui n’ont rien à faire.
69 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
92quivalant à l’acte de foi ? Si c’était le cas, il conviendrait de préciser que les données mêmes du conflit prédéterminent sa soluti
70 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
93ence. C’est dans ce sens quelque peu élargi qu’il conviendrait de répéter que le style est de l’homme même. Il est en nous le trait
94dire de la règle et du choix. ⁂ Règles et choix — convenir et créer — ce sont les conditions de toute culture. Toutefois, j’ai d
71 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
95endre une chose pour une autre, ni certain aspect convenu de la chose pour toute la chose. C’est pourquoi il s’attarde à décrir
72 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
96s le fait, ruinent les bases de la communauté. On convient de s’entendre sur des malentendus. Tout le monde parle d’esprit sans
73 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
97 comme nous. Et c’est un fait fondamental dont il convient de tenir compte quand on parle du « problème allemand ». Ils mentent
74 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
98Ce n’est pas seulement à cause de la saison qu’il convient de parler de la pluie. C’est à cause d’une profonde affinité entre la
75 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
99Je prends congé, nous déjeunerons ensemble, c’est convenu, et j’exprime le souhait de l’entendre sur la politique du pays, et l
76 1946, Journal des deux Mondes. 11. Intermède
100bord et vous a proposé ses façons et usages qu’il convenait d’aimer. Bientôt, s’il voit que vous restez là, il change un peu : vo
77 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
101aleurs encore inéchangeables cette année. Mais il convient de les maquiller un peu, pour qu’elles circulent, précisément.) ⁂ Cl
78 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
102 comme nous. Et c’est un fait fondamental dont il convient de tenir compte quand on parle du « problème allemand ». Ils mentent
79 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
103mmes, conduisit à la division de leur langage. Il convient de laisser aux théologiens le soin de définir la doctrine positive de
80 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
104pour la plupart européennes), voici le fait qu’il convient de souligner : ces étiquettes ne correspondent nullement à des antago
81 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
105ment poétique et ce langage clair et distinct qui convient au débat des idées. L’auteur. … qui convient au débat des idées clai
106qui convient au débat des idées. L’auteur. … qui convient au débat des idées claires ! Mais il faudrait s’entendre tout d’abord
82 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
107à une découverte sur les sept sens de laquelle il conviendra de méditer : la personne se dissout dans l’eau des miroirs. Stéphane
83 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
108tre soupçon sur la nature de cette aberration, il conviendrait de rappeler ceci : Peter parvient à la cacher à tous sauf aux deux fe
84 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
109oup de foudre, n’est-il pas tombé d’un ciel qu’il convient de nommer Littérature ?
85 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
110pour la plupart européennes), voici le fait qu’il convient de souligner : ces étiquettes ne correspondent nullement à des antago
86 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
111 transition, à cet égard plus qu’à tout autre. Il convient donc de n’indiquer qu’à la volée quelques remarques dont on reconnaît
87 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
112 cantonaux, fédéraux, si diversement engrenés, il convient de [p. 76] leur montrer que cette complexité est la condition même de
88 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
113 résolument que s’ils étaient là. Tout d’abord il convient d’observer que les satellites de la Russie n’ont pas choisi de quitte
89 1948, Suite neuchâteloise. IV
114xe siècle, Neuchâtel ayant cessé d’être ce qu’il conviendrait de nommer une aristocratie républicaine au Prince lointain, cette dyn
90 1948, Suite neuchâteloise. VIII
115 louange à des lieux plus sévères. Mais plutôt il convient d’alterner ces agréments et ces vertus. Qui nous parlera des forêts ?
116tion suffirait presque à prévenir et à guérir. Il convenait qu’au terme de ces [p. 94] pages j’apporte aussi ma petite contributi
91 1949, Le Semeur, articles (1933–1949). « Les protestants et l’esthétisme » (février-mars 1949)
117ns leur œuvre, mais l’épithète de protestant leur convient aussi peu que celle de romain, surtout au premier. Que nous reste-t-i
118omène particulier au xxe siècle ? Je crois qu’il convient de les chercher dans un récent passé théologique. Il était de mise, a
119on œuvre. N’est-ce point de cet exemple pur qu’il conviendrait de partir pour poser le problème qui vous occupe dans ses termes les
92 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
120e un projet de timbre-poste européen). Certes, il convient de saluer bien bas les Intérêts et les Pouvoirs, de s’agenouiller dev
121r si la prudence, ou au contraire un peu de hâte, conviennent à nos calamités. Ceci me rappelle un argument de M. Bevin. On aurait
93 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
122le qui vous est dévolu, et pour le nom qu’il vous convient de revendiquer, celui dont, par avance, je vous salue. Vous êtes, Mes
94 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
123e un projet de timbre-poste européen). Certes, il convient de saluer bien bas les intérêts et les Pouvoirs, de s’agenouiller dev
124r si la prudence, ou au contraire un peu de hâte, conviennent à nos calamités. Ceci me rappelle un argument de M. Bevin. On aurait
95 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
125le qui vous est dévolu, et pour le nom qu’il vous convient de revendiquer, celui dont, par avance, je vous salue. Vous êtes, Mes
96 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
126d’appliquer les recettes, de traduire en symboles convenus l’ordre cosmique et les grands gestes rituels. La variation, l’innova
97 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
127ctimes de toutes les tyrannies du xxe siècle. Il convenait d’ouvrir nos manifestations par cet acte de piété et ce Magnificat à
98 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
128usique et pour le Concours de composition. Il est convenu que les débats de la Conférence seront conduits de la manière suivant
99 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
129itutions diverses des peuples étudiés », il était convenu que « les monographies adopteraient, en gros, un même plan qui rende
100 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
130l’autre seulement de non-agression. Le fait qu’il convient de souligner, c’est que ce mode pluraliste de fédération, purement em
131ait remplir un canal allant de Bâle à Paris. » Il convient toutefois d’ajouter que les 700 généraux, et les milliers d’officiers