1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
1heure. (En petit et intéressé, ce geste s’appelle coquetterie ; en grand et gratuit, sacrifice.) … feuilletons un peu ma Hongrie.
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
2les les fait tourner soudain, les fait cailler en coquetteries. Et voici que l’explication de soi pareillement tourne en indiscrétio
3erait d’y loger autre chose que son égoïsme et sa coquetterie profonde. Tels sont les tours que nous joue la morale lorsque, se pre
3 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
4s, trop soumises par leur nature et dépourvues de coquetteries. À force de se craindre dupe, elle a perdu le goût de se risquer, de
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5’heure. En petit et intéressé, ce geste s’appelle coquetterie ; en grand et gratuit sacrifice.) … feuilletons un peu ma Hongrie.
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
6t qui le porta même à quelques essais d’alchimie. Coquetteries, a-t-on dit, — mais il n’est point de sentiments intermédiaires qui n
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
7inct vers ceux qui s’amusaient à la brusquer. Ces coquetteries morbides d’une société en mal de nouveauté, ces façons de s’offrir à
7 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
8avorisée, et non plus chez l’autre seulement — la coquetterie est un peu simple — mais on en vient à désirer que l’être aimé soit i
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
9 jusque dans sa fuite désespérée, dans la sublime coquetterie de sa fuite ! Et qu’il l’ignore, c’est essentiel à la grandeur exempl
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
10: Maître qu’est cela ? Il répondit : Telle est la coquetterie de la Beauté attirant à elle les amoureux. 60 ⁂ On sait enfin que
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
11dialectique sauvage de Tristan n’est plus ici que coquetterie, et le combat du Jour et de la Nuit se ramène à des jeux de pénombre.
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
12avorisée, et non plus chez l’autre seulement — la coquetterie est un peu simple — mais on en vient à désirer que l’être aimé soit i
12 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
13sommets du courage. Et ainsi de suite : ce jeu de coquetterie profonde conditionne en partie l’Histoire. C’est dire que fonder un r
13 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
14t qui le porta même à quelques essais d’alchimie. Coquetteries, a-t-on dit, — mais il n’est point de sentiments intermédiaires qui n
14 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
15it pas animée par la vivacité des discussions, la coquetterie des femmes, ou la célébrité des invités, mais par les plateaux de coc
15 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
16. Et elles impliquent le renoncement à toutes ces coquetteries de style imitées de nos auteurs anciens qu’on trouvait à chaque ligne
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
17 principes qu’ils observent. L’Angleterre met une coquetterie à n’avoir pas de Constitution écrite, ni de Déclaration des droits de