1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1e essentiellement poétique. « La « vérité » de la cosmogonie et de la théogonie n’apparaît, ne se constitue que dans la certitude
2 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
2 peut-être enfin entre les mythes de l’âme et les cosmogonies que nous croyons « observer » ou calculer… Nous verrons tout à l’heur
3 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
3rience et le calcul l’intuition des plus vieilles cosmogonies religieuses : le monde ne s’est manifesté dans ses apparences matérie
4 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
4 peut-être enfin entre les mythes de l’âme et les cosmogonies que nous croyons observer ou calculer… Nous verrons tout à l’heure qu
5 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
5 train d’être dépassée en Occident, tandis que la cosmogonie traditionnelle des Hindous gagne en vraisemblance « scientifique » du
6 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
6 venu à l’Europe » : population, alphabet, droit, cosmogonie — mythe de la Création et astronomie. C’est ce que symbolise le mythe