1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1s s’ils n’étaient à demi encombrés d’armoires. Un couloir, la chambre. L’homme qui me conduit est le propriétaire actuel. « Mon
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
2 des affiches, tout en marchant sans fin dans les couloirs implacablement brillants, je me pris à parler à haute voix, par bribe
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
3ctive aussi, un élève se mettra à marcher dans le couloir en s’écriant : je marche, ou : j’arpente ; un autre restera assis, en
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
4s s’ils n’étaient à demi encombrés d’armoires. Un couloir, la chambre. L’homme qui me conduit est le propriétaire actuel. « Mon
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5out me choisir, — va s’asseoir de l’autre côté du couloir, tout au bord d’une banquette. Mais je la [p. 166] vois encore en reg
6 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
6ux débutants croyaient naguère découvrir dans les couloirs de la Chambre. Cette jeunesse ne veut pas de ce genre d’action-là. El
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
7es s’allumèrent sur la voûte, convergeant vers le couloir qui des premières galeries menait à la tribune, et dans la lueur d’un
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
8au rez-de-chaussée, séparées de la cuisine par un couloir dallé. À l’étage, où l’on parvient par un petit [p. 15] escalier qui
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
9au rez-de-chaussée, séparées de la cuisine par un couloir dallé. À l’étage, où l’on parvient par un petit escalier qui prend au
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10rmations du front du travail viennent occuper les couloirs, la pelle sur l’épaule. Les affiches annonçaient un appel général du
11 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
11oie encombrés de sacs de sable, au long d’étroits couloirs où je coudoyais des soldats sourds et muets — tous les numéros arrach
12 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
12 Vous savez que c’est compliqué, ce bâtiment. Des couloirs et des escaliers partout, un labyrinthe. Je suivais les tapis rouges,
13e m’en aller sans bruit. Mais vous connaissez ces couloirs. Et je ne voulais pas être mis à la porte ! Naturellement, j’aurais d
13 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
14oie encombrés de sacs de sable, au long d’étroits couloirs où je coudoyais des soldats sourds et muets — tous les numéros arrach
14 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
15euils sont occupés dans notre voiture et point de couloir libre au milieu. Des bagages à main, des cartons à chapeaux et des en
16ant des paysannes et des soldats endormis dans le couloir au milieu de leurs paquets et de leurs cages à poules. Aux gares, ils
15 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
17sier très haut sont fixes (deux de chaque côté du couloir central), l’autre où les fauteuils sont espacés et pivotent ; classe
16 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
18portes d’entrée. Portes étroites, ouvrant sur des couloirs hauts et profonds où deux personnes peuvent à peine se croiser. L’ang
17 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
19sier très haut sont fixes (deux de chaque côté du couloir central), l’autre où les fauteuils sont espacés et pivotent ; classe
20portes d’entrée. Portes étroites, ouvrant sur des couloirs hauts et profonds où deux personnes peuvent à peine se croiser. L’ang
18 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
21aire du tutoiement qui sévissait naguère dans les couloirs [p. 151] de la Chambre, mais c’est au contraire de bon ton.   Parler
19 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
22portes d’entrée. Portes étroites, ouvrant sur des couloirs hauts et profonds où deux personnes peuvent à peine se croiser. L’ang
20 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
23t bientôt se perdre dans la rumeur polyglotte des couloirs de la SDN. On en était aux constructions diplomatiques. Elles s’écrou
21 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
24fondements du pouvoir fédéral de demain. Dans les couloirs et les clubs de Strasbourg, on a pu voir se former deux écoles. La pr
22 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
25ches figurant le sublime et le familier, le grand couloir des vents européens et ces prairies entre deux bois de très vieux chê
23 1954, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Rejet de la CED : l’avis de Denis de Rougemont (20 septembre 1954)
26 pas gagnée dans ces lieux indécents que sont les couloirs de parlements, mais dans les esprits et les cœurs. Et le reste suivra
24 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
27ix. Le vote est emporté, mais des négociations de couloirs le remettent en question le lendemain. Un groupe d’évêques menace de
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
28ix. Le vote est emporté, mais des négociations de couloirs le remettent en question le lendemain. Un groupe d’évêques menace de
26 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
29ches figurant le sublime et le familier, le grand couloir des vents européens, et ces prairies entre deux bois de très vieux ch
27 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
30q ans, j’interrogeais un député français dans les couloirs de l’assemblée, pendant que celle-ci tentait de rédiger une constitut
28 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
31 puis de Westminster à Strasbourg, enfin dans les couloirs des parlements. Non seulement nos méthodes ne peuvent être estimées u
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
32tionale prise comme but absolu. Un jour, dans les couloirs du Conseil de l’Europe, à Strasbourg, je rencontre un député français
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
33egagner les troisièmes. Mais il faut traverser un couloir de premières. Et je m’arrête, fasciné. Un vieux monsieur en noir, au
31 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
34on européiste. Or, tandis que je donnais dans les couloirs une interview à la radio, dix minutes avant l’heure fixée pour la séa
32 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
35t bientôt se perdre dans la rumeur polyglotte des couloirs de la SDN. On en était aux constructions diplomatiques. Elles s’écrou
33 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
36s avis officiels dans le coin le plus sombre d’un couloir de mairie (et qui aurait le temps de les y chercher ?) ; que le régim