1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1 … cinq sur dix sont désignés… ». Voici passer un coureur : « À peine a-t-il touché la piste d’herbe, c’est une allégresse héro
2 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
2a et les prouesses « sportives » des autres — des coureurs du Tour de France par exemple ; nous aussi, nous avons eu, à notre he
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3tombe dans des histoires de fils ingrat, de nièce coureuse, etc. Les hommes sont ennuyeux les uns pour les autres, dès qu’ils on
4 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
4et à des savants plutôt qu’à des acteurs ou à des coureurs cyclistes. Toutes ces raisons rendent la presse allemande assommante
5pour le cinéma et les prouesses « sportives » des coureurs du Tour de France, par exemple. Seulement nous avons deux conceptions
5 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
6de bruit, en son temps, que la visite de Bartali, coureur cycliste, au Vatican. Il serait donc vain de s’étonner que le Tour de
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
7Tristan, seraient un Don Juan marié ou un Tristan coureur.) Enfin, pour la Psychologie, toute apparition de l’un des mythes au
7 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
8Tristan, seraient un Don Juan marié ou un Tristan coureur.) Enfin, pour la Psychologie, toute apparition de l’un des mythes au
8 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
9 sur son compte, le décrivent comme « prodigue et coureur d’aventures », « enragé amateur de femmes », « ennemi de toute pudeur