1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1te agitation aimable et monotone nous allons voir courir l’arabesque des sentiments et le mouvement perpétuel de l’amour. Plai
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2 dangers que la sincérité du noli me tangere fait courir, tant dans le domaine littéraire que dans celui de l’action. En litté
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
3soudain un trait de votre visage. Il aurait fallu courir après celle-là qui venait de tourner à l’angle de cette rue et qui av
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4à jouer nos derniers atouts sur notre salut. Nous courons enfin l’Aventure. « Le salut pour nous n’est nulle part 9  ». Ultime
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
5ut entier, je criai un juron, claquai la porte et courus dans ma chambre. Une demi-heure plus tard, j’étais à la gare, j’écriv
6 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
6aient les invités du bal. Des femmes sans chapeau couraient vers les voitures, les hommes s’inclinaient pour des baise-mains sile
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
7ont on ne saurait à la légère se débarrasser sans courir les risques 12 les plus graves et provoquer une crise, bref, sans le
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
8aient les invités du bal. Des femmes sans chapeau couraient vers les voitures, les hommes s’inclinaient pour des baise-mains sile
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9ont on ne saurait à la légère se débarrasser sans courir les risques 7 les plus graves et provoquer une crise, bref, sans le
10 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
10able à mon âme… Le Sauveur m’a enfin attrapé ; je courais trop vite pour lui, il m’a saisi par les cheveux. Il est sûrement à v
11 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
11es, « des choses et des choses comme des rats qui courent ». — « On est des pauvres tout petits chiens qu’on habite tout par de
12 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
12igations, mais dans la possibilité pour chacun de courir son risque propre. Ainsi, la valeur suprême de la personne, c’est, à
13 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
13à s’altérer, la communauté fondée sur la personne courait le danger [p. 203] d’une double déviation : d’une part vers l’individ
14ividualités et de caractères bien trempés », nous courons le risque d’oublier que la Réforme n’est pas faite pour l’homme d’abo
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
15cides entrevoient le péril que ces doctrines font courir à l’homme, et j’entends, à l’homme tel qu’il est, dans l’ordre même d
15 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
16-il pas significatif de la nature du danger qu’on courait ? La conclusion de cette requête mérite d’ailleurs d’être citée aussi
16 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
17igations, mais dans la possibilité pour chacun de courir son risque propre. Ainsi, la valeur suprême de la personne, c’est, à
17 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
18à cette justice, nous ne pouvons autrement que de courir vers elle ! Nous ne pouvons autrement que d’espérer de toutes nos for
19ant ne sait pas où il va ! N’est-ce pas ainsi que courent les fuyards ? Comment ne voient-ils pas que chacun de leurs gestes po
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
20position, c’était le hérisson qui se déroulait et courait dans la haie voisine. Si par hasard la boule et le maillet restaient
21uer le hérisson de la Reine s’il ne s’était mis à courir juste au moment où j’allais jouer. » Tout le monde ou presque veut fa
19 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
22. Si l’on se mettait soi-même dans la balance, on courrait le risque de la faire sauter. Or c’est la balance qui importe, et non
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
23 de treilles à long manche, les jambes nues, nous courons sur les roches tapissées d’algues sombres dont le crépitement sous no
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
24au. Il sifflote, il n’est pas pressé. Des enfants courent derrière la palissade. Bouffées d’odeurs, fumées grasses. La zone, te
22 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
25assé l’âge de la retraite, l’un se voit obligé de courir le monde pour faire des reportages, l’autre est enchaîné au bureau de
26 ne payant pas, il faudra faire du journalisme et courir les rédactions, improviser… Or les nécessités du journalisme ne sont
23 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
27 de treilles à long manche, les jambes nues, nous courons sur les roches tapissées d’algues sombres dont le crépitement sous no
24 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
28calier — au surplus fortement rayées — nous avons couru implorer l’aide de Simard. « Ce cochon-là » refuse, prétextant une he
25 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
29miner. 6 novembre 1935 Les premiers jours, nous courions aux fenêtres chaque fois que la rue retentissait de chants. C’était u
30opposerons de la rhétorique à des canons. C’était couru. Pourtant, ils ont eu peur, ici. Une dame me téléphone, encore anxieu
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
31je ne parle même pas du danger spirituel que fait courir à la personne l’éthique de l’évasion, qui est née du mythe.) D’où les
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
32plus qu’une survivance obscure et déprimée. Je ne courrai donc guère d’autre risque que celui de voir le lecteur fermer le volu
33er ? Pourquoi Tristan s’éloigne-t-il ensuite pour courir de nouvelles aventures, alors qu’ils ont un rendez-vous dans la forêt
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
34e nature de ce qu’ils tiennent pour le péché, ils courent le risque de s’y perdre sans retour au moment même qu’ils croient lui
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
35je ne parle même pas du danger spirituel que fait courir à la personne l’éthique de l’évasion, qui est née du mythe.) D’où les
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
36reuve des armes nous attend peut-être ; mais nous courons déjà l’épreuve des âmes. Or le courage qu’il y faut n’est pas seuleme
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
37à s’altérer, la communauté fondée sur la personne courait le danger d’une double déviation : d’une part vers l’individualisme,
38ividualités et de caractères bien trempés », nous courons le risque d’oublier que la Réforme n’est pas faite pour l’homme d’abo
32 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
39s naturels, d’où le danger de didactisme que nous courons tous plus ou moins. À cet égard, il m’apparaît que la leçon de Gide,
33 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
40tre le crime, je ne dirai pas que je vais laisser courir le criminel d’en face, pour mieux me livrer d’abord à ma réforme inté
41. La liberté n’est pas un droit, mais un risque à courir à chaque instant — sur le plan politique aussi bien qu’en esprit. Non
34 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
42laisait au Créateur même de ce bien. Il ne va pas courir des risques fous, il a [p. 125] déjà sa belle prudence ecclésiastique
43rmales. Au cinéma, l’individu moderne s’habitue à courir par délégation les aventures qui ne lui arrivent pas. La radio, la pr
44, pour quelle vie plus valable que la foi ? C’est couru, notre monde agonise, il a sa balle dans le cœur, quoi qu’il arrive.
35 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
45ont disparu dans notre siècle. Alors les mots qui courent partout ne mènent nulle part. Notre langage est débrayé. Plus on parl
36 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
46rmales. Au cinéma, l’individu moderne s’habitue à courir par délégation les aventures qui ne lui arrivent pas. La radio, la pr
37 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
47tre le crime, je ne dirai pas que je vais laisser courir le criminel d’en face, pour mieux me livrer d’abord à ma réforme inté
38 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
48s naturels. D’où le danger de didactisme que nous courons tous plus ou moins. À cet égard, il m’apparaît [p. 160] que la leçon
39 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
49iques. Celui dont je sors, qui est l’un des mieux courus, est aussi le plus atomique. Parmi les sous-secrétaires d’État, les d
40 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
50ets immenses, passait enfin à notre hauteur, puis courait s’engouffrer [p. 46] dans les rochers, à la base d’une paroi vertical
41 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
51oui ! des verdures proches défilaient au hublot ! Couru sur le pont. Nous sommes dans les passes de l’Hudson. Une brume de ch
42 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
52r du bâtiment du Times, en lettres lumineuses qui couraient d’une façade à l’autre. Vers onze heures, une rumeur d’océan s’éleva
43 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
53f steward, la plus célèbre du Brésil, qui s’en va courir l’aventure d’un fabuleux contrat de Hollywood. 17 novembre 1941 Pre
44 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
54grand nombre de fois, pour habituer les animaux à courir droit au meuble dès que la sirène se met en marche. Sirène — tiroir —
55ique, habituée par cent ans de morale du succès à courir vers des frigidaires ou vers [p. 182] des comptes en banque qui doive
45 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
56mbe ? Feindre que les recherches avaient échoué ? Courir le risque de prolonger la guerre de quelques mois ? N’employer que le
46 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
57iques. Celui d’où je sors, qui est l’un des mieux courus, est aussi le plus atomique. Parmi les sous-secrétaires [p. 52] d’Éta
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
58ur faire régner l’ordre universel que nous allons courir le risque d’inonder ou de brûler la terre entière. Personne ne rit. P
48 1946, Lettres sur la bombe atomique. iii. La guerre des gaz n’a pas eu lieu
59enser, même à ses yeux, le risque moral qu’il eût couru à l’employer. Le cas de la Bombe est différent. Je vous répète qu’ell
49 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
60enser, même à ses yeux, le risque moral qu’il eût couru à l’employer. Le cas de la Bombe est différent. Je vous répète qu’ell
50 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
61ur faire régner l’ordre universel que nous allons courir le risque d’inonder et de brûler la terre entière. Personne ne rit. P
51 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
62isons du genre de celles que je viens d’esquisser courent le risque d’opposer le meilleur d’un des termes à la moyenne ou même
63 juste et utile, en temps de crise. Et j’ai voulu courir au plus pressé. p. 1 e. « Deux presses, deux méthodes : l’Amé
52 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
64ent. Tous ceux qui ont une situation en vue l’ont couru jusqu’ici avec bonne grâce, et d’ailleurs le danger n’est pas grand.
53 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
65aisons du genre de celle que je viens d’esquisser courent le risque d’opposer le meilleur d’un des termes à la moyenne ou même
66s juste et utile en temps de crise. Et j’ai voulu courir au plus pressé. Hollywood n’a plus d’idées Toujours plus impeccable
54 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
67ent de l’opinion et des rivalités des partis, ils courraient le risque d’être accusés de trahison s’ils transigeaient un seul inst
55 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
68e est la vision directrice de l’aventure que nous courons. Et il est clair que son enjeu n’est pas d’abord notre sécurité, n’es
56 1948, Suite neuchâteloise. VII
69âche les roseaux de la baie. Des nuées menaçantes courent très bas, tirant des pluies au large, et le cœur du jeune homme bondi
57 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
70âche les roseaux de la baie. Des nuées menaçantes courent très bas, tirant des pluies au large, et le cœur du jeune homme bondi
58 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
71sent de l’opinion et des rivalités de partis, ils courraient le risque d’être accusés de trahison s’ils transigeaient un seul inst
72e est la vision directrice de l’aventure que nous courons. Et il est clair que son enjeu n’est pas d’abord notre sécurité, n’es
59 1949, Le Semeur, articles (1933–1949). « Les protestants et l’esthétisme » (février-mars 1949)
73tante du xixe siècle invoquait la culture ou lui courait après. Elle en tirait des arguments contre une orthodoxie vieillie, e
60 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
74eur, qui n’était rien au regard de celui que nous courons ? Une partie de l’opinion réclamait une Autorité fédérale, dotée de p
61 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
75pe sans informer ses peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre fédération.
62 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
76eur, qui n’était rien au regard de celui que nous courons. Une partie de l’opinion réclamait une Autorité fédérale, dotée de po
63 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
77pe sans informer ses peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre fédération.
64 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
78eur, qui n’était rien au regard de celui que nous courons ? Une partie de l’opinion réclamait une autorité fédérale, dotée de p
65 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
79pe sans informer ses peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre fédération.
66 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
80droit et la passion de différer de son voisin, de courir sa propre aventure, de créer par sa vie ce qu’on n’a jamais vu, et d’
67 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
81e, en Océanie… Incapables de croire en rien, nous courons admirer ceux qui vénèrent les vaches. L’homme qui connaît ses dieux s
68 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
82droit et la passion de différer de son voisin, de courir sa propre aventure, de créer par sa vie ce qu’on n’a jamais vu, et d’
69 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
83enture bien réelle, mais qu’il est seul à pouvoir courir. Cette valeur unique de tout homme, voilà la grande nouveauté, le gra
70 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
84ys d’Europe. Le fait s’explique par la rumeur qui courait sur les communes suisses à cette époque : leur organisation républica
71 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
85n, et même, dans certains cas, à la morale. C’est courir un risque absolu. Quelles aides, quels repères, quels principes direc
72 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
86 bonheur des masses ? Ou bien sommes-nous prêts à courir les risques de la liberté ? Ces questions sont parmi les plus graves
73 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
87nce des périls qu’elle encourt, que tous nos pays courent ensemble, — et la conscience aussi des ressources immenses qui sont l
74 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
88nce des périls qu’elle encourt, que tous nos pays courent ensemble, — et la conscience aussi des ressources immenses qui sont l
89 la seule vision du grand péril que tous nos pays courent ensemble, qui nous en donnera les moyens, c’est-à-dire la volonté fer
90 uns et les autres. Certains risques doivent être courus. Les refuser pourtant serait tout perdre, à coup sûr et à bref délai.
75 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
91ls, difficilement atteint par les devanciers — et courir tout de suite au-delà, sans avoir mérité cette liberté… De là sans do
76 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
92us appelle par le moyen de ce porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque
77 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
93 d’une « compétition pacifique ». Il est temps de courir le risque de la paix ! Soyons francs : tout cela repose sur l’hypothè
78 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
94conscience assez rapide et générale du danger que courent ensemble tous nos pays, mais aussi des ressources immenses dont l’Eur
79 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
95ité envers Staline en invoquant les risques qu’il courait. C’est justifier Vichy et, du même coup, condamner toute espèce de Ré
80 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
96es et par les règles de sa caste, on le prépare à courir son aventure. Au lieu d’initiation, on parle d’initiative. En résumé 
97ans lequel il vit, et dans lequel il se prépare à courir son aventure individuelle. Elle devrait lui enseigner : — d’où vient
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
98us appelle par le moyen de ce porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque
82 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
99r ceux qui n’ont pas encore vu le danger que nous courons tous ? [p. 3] La leçon de Budapest On ne pourra faire l’Europe, et
83 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
100res que nous lui avons fournies, et qu’ainsi nous courons l’immense danger de perdre notre indépendance, nation après nation, c
101us appelle par le moyen de ce porte-voix. Si vous courez répondre, agacé par le bruit, c’est que vous vous attendez à quelque
102 grands inventeurs et 2° que c’est alors que nous courrons le risque d’être spirituellement soumis à nos machines, étant dressés
103jourd’hui encore notre colonialisme d’hier ! Nous courons, aujourd’hui déjà, un danger qu’on ne saurait exagérer du seul fait d
84 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
104s par un esprit fédéraliste. Le seraient-ils, ils courraient le risque de provoquer lors du référendum de cet automne l’opposition
85 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
105 de la situation planétaire, des dangers que nous courons tous ensemble en Europe, mais aussi des promesses qu’implique l’union
86 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
106it leur lit dans nos démocraties. Il nous fallait courir au plus pressé, secourir les persécutés accusés de liberté d’esprit,
107ntinuelle des possibilités, pour chaque homme, de courir son risque personnel, de donner un sens à sa vie, tant de travail que
108t par la qualité des chances ménagées à chacun de courir sa propre aventure et d’affronter le mystère de sa personne. Telle es
87 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
109sa réalité le danger que la licence sexuelle fait courir à toute société utilitaire et laborieuse, dont la plus haute valeur n
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
110, peut-être serons-nous un peu mieux en mesure de courir notre risque personnel, d’assumer notre amour et d’aller vers nous-mê
89 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
111n, et même, dans certains cas, à la morale. C’est courir un risque absolu. Quelles aides, quels repères, quels principes direc
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
112 ne pas craindre la mer ? Ce sont les navires qui courent sur la mer, les navires prompts à fendre les flots ; mais les taureau
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
113s qui, à la faveur d’une place ou d’un privilège, courent amasser des trésors par le brigandage et la perfidie, pour revenir ac
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
114ire à pouvoir disposer, sans qu’il ait lui-même à courir aucun danger, de plusieurs milliers d’hommes qui se laissent sacrifie
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
115 Rousseau, il voyait « tous les États de l’Europe courir à leur ruine », et il pressentait que l’avenir appartiendrait « soit
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
116 la prudence de l’homme ou de s’y traîner, ou d’y courir ? Le comte Joseph de Maistre (1754-1821) né en Savoie, longtemps min
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
117éenne : Il ne s’agit donc nullement pour nous de courir après les autres ; il s’agit de nous apprécier franchement, de nous c
118ène européen ; — et avec lui la musique allemande courait cet immense risque de cesser d’être la voix par où s’énonce l’âme de
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
119ut s’est senti périr. Un frisson extraordinaire a couru la moelle de l’Europe. Elle a senti, par tous ses noyaux pensants qu’
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
120 se laissent détruire par les jeunes Œdipes, nous courons le danger de sacrifier notre passé et notre présent à un avenir plus
98 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
121a caste, sa classe et sa famille, on le prépare à courir « sa » chance, son aventure particulière. Au lieu d’initiation, on pa
99 1962, Les Chances de l’Europe. Avertissement
122aventure millénaire des Européens, c’était en soi courir une « aventure ». Bien plus, il s’agissait de répondre à la question
100 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
123Réforme : l’homme s’y trouve donc moins préparé à courir sa propre aventure individuelle, et plus facilement dominé par les pu