1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ge du ballon. Le regard connaît le regard dans la course d’équipe. Le cœur connaît la présence muette et sûre. Toutes ces chos
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2e ou désirable subissent cette rage désespérée de course pure, vers ailleurs, vers autre chose. À certains signes — démences d
3 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
3uels chemins de perdition j’ouvre sans cesse à ta course aveugle ; tu n’aurais pas trouvé ça tout seul, avec tes airs pessimis
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
4is je vous ai oubliée. Puis je vous ai revue, aux courses, et c’est là que j’ai découvert que vous existiez en moi, à certain d
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
5vons Révolution, et nous offrir un billet (simple course) pour Moscou, ou encore pour demander à qui, enfin, à quoi nous en vo
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6a. Le train faisait un bruit épouvantable dans sa course. Il pensait que ç’eût été bien agréable si le wagon entier eût été de
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
7 a quitté le château endormi pour aller faire des courses en ville, probablement ; elle a dû prendre le train des ouvriers, — e
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
8s résonnent sous les coups de pied des étalons de course, géants aux longs fessiers noirs luisants. Sur la plaine éblouissante
9 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
9in rôle, mais non pas décisif. Le fait est que la course est un total indécomposable, et que l’effort le mesure d’avance et à
10osez maintenant qu’on vous dise : partez pour une course qui n’aura pas de fin, puisque vous devrez marcher jusqu’à votre mort
10 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
11? Nous avons vu plusieurs générations mener cette course épuisante, et s’abattre à la fin dans les colonnes des magazines de g
11 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
12boutit à la dictature, s’arrête à mi-chemin de sa course, et par là même renforce le désordre établi. C’est très bien de criti
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
13ection commence. C’est un film d’avant-guerre, la Course au Flambeau, tiré de la pièce de Paul Hervieu. Entre chaque épisode r
14film m’apparaisse à peu près incompréhensible. La course au flambeau terminée, on rallume. L’instituteur monte à sa chaire et
15n passe toutes les gares sans s’arrêter, dans une course angoissante et agréablement diabolique, ce n’était pas encore pour au
13 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
16ection commence. C’est un film d’avant-guerre, la Course au flambeau, tiré de la pièce de Paul Hervieu. Entre chaque épisode r
17film m’apparaisse à peu près incompréhensible. La course au flambeau terminée, on rallume. L’instituteur monte à sa chaire et
14 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
18 qui glorifient la guerre ? La vraie raison de la course aux armements, c’est l’incapacité où se trouvent les États, capitalis
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19 bondir quand par hasard il vient de suspendre sa course. Au contraire, Tristan vient en scène avec l’espèce de lenteur somnam
20t jamais aimer en retour. D’où son angoisse et sa course éperdue. L’un recherche dans l’acte d’amour la volupté d’une profanat
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
21ique de l’obstacle exaltant, de l’ascèse et de la course inconsciente à la mort héroïque, divinisante. Tandis qu’à l’intérieur
17 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
22ine cette métamorphose. On le voit interrompre sa course, changer soudain de contenance, baisser la tête, s’assombrir, comme s
23nt le roc de Sils Maria on le voit interrompre sa course, changer de contenance, et pour la première fois baisser la tête et a
18 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
24criteau lisible et nul visage reconnaissable. Une course haletante et bousculée dans le dédale des passages sous voie encombré
19 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
25criteau lisible et nul visage reconnaissable. Une course haletante et bousculée dans le dédale des passages sous voie encombré
20 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
26ls ce coup de gong du destin ouvre le champ d’une course nouvelle, rend une espèce de liberté qu’ils ne pouvaient pas même ima
21 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
27née de leur pays, le grand gagnant européen de la course à la reconstruction. p. 1 a. « À hauteur d’homme », Réforme, Pa
22 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
28ine cette métamorphose. On le voit interrompre sa course, changer soudain de contenance, baisser la tête, s’assombrir, comme s
29nt le roc de Sils Maria on le voit interrompre sa course, changer de contenance, et pour la première fois baisser la tête et [
23 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
30erre entière de barrières destinées à protéger sa course. L’amour ? La solidarité ? Ce sont des idéaux de ligues, des mots qu’
24 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
31rs anciens ; ils s’étonnent parfois quand quelque course en Italie leur fait entrevoir, à travers une glace de wagon-restauran
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
32rté, le cède un jour à l’utopie presque à bout de course… Mais c’est encore juger par nos passions présentes. Il se peut qu’un
26 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
33l’autre, depuis le départ presque simultané de la course aux fusées, aux bombes et aux satellites. Reste « le degré de prospér
27 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
34ine cette métamorphose. On le voit interrompre sa course, changer soudain de contenance, baisser la tête, s’assombrir, comme s
35nt le roc de Sils Maria on le voit interrompre sa course, changer de contenance, et pour la première fois baisser la tête et a
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
36 bondir quand par hasard il vient de suspendre sa course. Au contraire, Tristan vient en scène avec l’espèce de lenteur somnam
37 ne peut aimer en retour. D’où son angoisse et sa course éperdue. L’un recherche dans l’acte d’amour la volupté d’une profanat
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
38re. Le taureau parvint au rivage et poursuivit sa course, comme un dauphin, marchant sans mouiller ses sabots sur la vaste éte
30 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
39 bondir quand par hasard il vient de suspendre sa course. Au contraire, Tristan vient en scène avec l’espèce de lenteur somnam
40peut pas aimer en retour. D’où son angoisse et sa course éperdue. L’un recherche dans l’acte d’amour la volupté d’une profanat
31 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
41a 3000 candidatures par an) composent l’écurie de course de l’année. J’ai déjeuné avec plusieurs d’entre eux, puis une vingtai
32 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
42ommunal à la base. Certains soutiennent que cette course aux subventions est un péril plus grave que l’urbanisation et le bras
33 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
43imes, trop intimes. ⁂ Arrivé aux deux tiers de ma course (si je l’estime à l’envergure de mes projets), je me vois deux raison
34 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
44ne assemblée du Club de Rome. La galopade devient course d’obstacles. [p. 39] III. Venise : colloque sur le fédéralisme, mo
35 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
45attend que des catastrophes arrêtent ici ou là sa course folle, montrant aux survivants (dont il sera, bien sûr !) où était la
36 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
46ois [p. 119] existantes. Le système est à bout de course. Cela n’est pas nécessairement une bonne nouvelle. L’État-nation ne p
37 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
47 ce jeu. La même année 1903, il gagne sa première course de vitesse. Et, dans la foulée de ce succès, il fonde la Ford Motor C