1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
1hances qu’aucune autre. Le vieux « désordre » qui couvait sous des apparences paisibles est soudain devenu flagrant. Il promène
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
2hances qu’aucune autre. Le vieux « désordre » qui couvait sous des apparences paisibles, est soudain devenu flagrant. Il promèn
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3tre dans l’écrit ? 17 avril 1934 La poule noire couve depuis hier ses treize œufs. J’ai semé des salades, planté des choux,
4 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
4monde « mal compassé ».   16 avril La poule noire couve depuis hier ses treize œufs. J’ai semé des salades, planté des choux,
5 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
5eize gros œufs, que sans désemparer elle se met à couver. On regrette que M. de Rougemont ne nous ait pas présenté le coq, mêm
6es pages pénétrantes à propos de Goethe. La poule couve, la poule couve toujours. 14 mai, 16 mai, 21 mai, rien, toujours rien
7ntes à propos de Goethe. La poule couve, la poule couve toujours. 14 mai, 16 mai, 21 mai, rien, toujours rien. M. de Rougemon
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8rcabru, « Il lie partie avec le Diable, celui qui couve Faux Amour ». (Et en effet, le Diable n’est-il pas le père de la créa
7 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
9roches ont bien senti le drame intime, longuement couvé et mûri. Sans doute a-t-il eu des visions, peut-être a-t-il manqué sa
8 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
10religion. Ponctuée d’éclats sporadiques, la lutte couvait depuis longtemps ; avec les Encyclopédistes elle se déclare, et jusqu
9 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
11religion. Ponctuée d’éclats sporadiques, la lutte couvait depuis longtemps ; avec les Encyclopédistes elle se déclare, et jusqu
10 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
12ée. Maintenant il faut souffler sur la flamme qui couve. Nous n’avons plus beaucoup de temps. Quant aux objectifs généraux au
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
13nfinies, alors, du bûcher de l’incroyance, du feu couvant de la désespérance en la mission humaine de l’Occident, des cendres d
12 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
14 immense de lyrisme nomade est le secret le mieux couvé dans l’inconscient des hommes de toute race dont les pères ont conqui
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
15u pacte. Jusqu’au jour où la crise religieuse qui couvait depuis quelques années (interdiction des jésuites, restrictions aux c
14 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
16[p. 102] gaullistes du Parlement européen cite M. Couve de Murville comme ayant déclaré : « Une fédération est une confédérat