1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1t libératrice. Mais tu m’offrais un visage un peu crispé, signe d’une ironie secrète et pour moi douloureuse encore. Pitoyable
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
2e me rendit au monde, vers l’âge de dix-huit ans, crispé et méfiant, sans cesse en garde contre moi-même à cause des autres de
3 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
3orce. » Ainsi Beausire nous montre un Barrès tout crispé sur quelques certitudes et quelques doutes immédiatement utilisables.
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
4jours est entamée. Toute la germination est comme crispée dans son essor depuis le début de la tempête ; elle s’est mise sur la
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
5uce aux plages de [p. 238] l’Océan, voilà le cœur crispé, le cerveau délirant en plein midi du grand corps de la France étirée
6 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
6s disent. » Il a pris une expression angoissée et crispée. « Je vous parle très sincèrement, je vous parle de choses qui ont jo
7 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
7que chose de solide. L’état d’esprit de défensive crispée, peu propice aux vues larges et imaginatives, va faire place à une ju
8 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
8oir mérité cette liberté… De là sans doute le ton crispé, voire coléreux, de beaucoup de jeunes théoriciens. On les sent bien
9 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
9 ont toujours exalté les masochistes. L’éloquence crispée d’un Saint-Just 15 était leur idée de la « pureté », les sentences b
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
10 ont toujours exalté les masochistes. L’éloquence crispée d’un Saint-Just 40 était leur idée de la « pureté », les sentences b
11 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
11e, qu’ils se gardent bien d’exprimer. Théâtral et crispé, un communiste français annonce que le Marché commun vient d’avoir po
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
12 disent… ». Il a pris une expression angoissée et crispée. « Je vous parle très sincèrement, je vous parle de choses qui ont jo
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
13 petitesses. « Besoin de grandeur », gémit Ramuz, crispé. Mais démontrer aux hommes qu’ils voient trop court n’est pas le meil
14 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
14oir mérité cette liberté… De là sans doute le ton crispé, voire coléreux, de beaucoup de jeunes théoriciens. On les sent bien
15 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
15ingt sectes politiques contradictoires, tantôt se crispe en tyrannies, qui sont des désordres fixés. Seul l’effort de la scien