1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1pas offrir ainsi les romans « intéressants » ou « curieux » ; le « grand lyrisme » à la Chateaubriand, voire à la Barrès, dont
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
2. Je crois même voir que M. Breton serait un très curieux poète s’il ne s’efforçait de donner raison aux 75 pages où il voulut
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
3ète, chroniqueur scientifique, « Prix Goncourt », curieux homme. Il se livre à des travaux de précision : il calcule un plan, u
4 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
4pte, ses habitants, ses tombeaux et son passé, en curieux avide du secret dernier des choses, lucide, avec une sorte d’acharnem
5 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
5 peu narquois ils me considéraient avec une pitié curieuse : je me sentis nu, tout le monde devait voir en moi une tare que j’ét
6 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
6attitude en quelque sorte scientifique, à la fois curieuse et désintéressée, de naturaliste de l’âme ? Heureusement que M. Brémo
7 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
7essous. Et l’on apprend peu à peu des choses bien curieuses sur son compte. Il a fait de la pâtisserie, mais on m’assure qu’il se
8 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
8és devant cet étalage pour admirer un coussin aux curieux dessins noirs et blancs : il représente l’ancienne Hongrie découpée e
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
9du Palais, ils n’étaient guère qu’une centaine de curieux, et quelques gardes. Traversant dans sa longueur toute l’immense plac
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
10lle aventure. Personne même n’avait signalé cette curieuse lacune de notre histoire littéraire : pour nos critiques, les Alpes n
11ue les autres contemplaient d’en bas ; non pas en curieux : en mystique. Pareille attitude ne surprendra pas un moderne ; mais
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
12une atmosphère de discussions philosophiques fort curieuse, où les doctrines bouddhistes, chrétiennes, matérialistes et socialis
12 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
13ns le modèle immortel, le Livre de Job. Il serait curieux d’en suivre la filiation, jusqu’au Soulier de Satin de Claudel : ce s
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14du Palais, ils n’étaient guère qu’une centaine de curieux, et quelques gardes. Traversant dans sa longueur toute l’immense plac
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
15nnent leur temps. Parmi ces arbres. 26 mai 1929 Curieux comme ces lectures que les modernes ont fait passer pour abstraites o
16uissamment réaliste. J’en trouve des marques bien curieuses dans les « considérations sur ma vie » du père Reinecke. Il y est bea
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
17mes de nourriture par exemple, non plus en termes curieux ou convenables. Nous rechercherons désormais ceux qui savent dévisage
16 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
18? Je serais heureux que la question vous ait paru curieuse, ou peut-être grave, ou en tout cas digne de réflexion, car c’est à e
19re que nous n’avons plus le droit de l’étudier en curieux, en théoriciens ou en opportunistes, comme certains qui se demandent
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
20té de la pensée. ⁂ Destin du siècle ! Expression curieuse et bien moderne ! Si nous y regardons de près, nous allons voir que l
18 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
21ourquoi ? Et comment garantis ? C’est un paradoxe curieux que devoir en 1934, en pleine crise économique, [p. 5] des garçons qu
19 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
22ions de clercs retraités de la vie ? Mais le plus curieux de l’affaire, n’est-ce pas que Kierkegaard nous soit présenté aujourd
20 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
23’Esprit dans la cité actuelle En publiant ce très curieux morceau lyrique, notre honorable député avait-il conscience de soulev
24 pas voir qu’elles trahissent un doute infiniment curieux sur la nature et sur le rôle de l’esprit qu’on dit créateur ? Serait-
25usses mais courantes 39 . Or il se trouve, par un curieux hasard, que l’Esprit pur et le Palais de l’Esprit pur ne sont jamais
21 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
26 collègues et amis les plus chers. Je serais fort curieux de savoir sur quoi vous appuyez, précisément, ce jugement-là : « L’ho
22 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
27 la saveur ne saurait satisfaire les esprits plus curieux de preuves que de faits. J’en viens au petit livre de Gundolf. C’est
23 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
28 me bornerai à signaler pour finir les pages très curieuses de P. Klossowski sur Sade, où il est démontré par des voies imprévues
24 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
29 : la révolution russe a eu ce résultat, au moins curieux, de rendre à certains clercs bourgeois, honteux de l’être, l’orgueil
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
30qui ne peut pas m’écouter. Mais je suis fortement curieux de tirer d’un exemple aussi considérable une leçon qui vaille pour no
26 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
31ette objectivité qui jouit dans le siècle d’un si curieux prestige, nous saurons qu’il invoque un ensemble de lois, un ensemble
32e l’esprit créateur. Au reste, il est extrêmement curieux de noter que cette attitude démissionnaire se trouve masquée, et [p. 
27 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
33es meneurs ignorent, même s’ils l’exercent, chose curieuse, la vraie nature de l’autorité, qui est proprement spirituelle. Les u
28 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
34de dans sa préface. Cela nous vaut des pages fort curieuses sur la Nature, des élévations romantiques, telle description poignant
29 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
35r : la révolution russe a eu ce résultat au moins curieux de rendre à certains clercs bourgeois, honteux de l’être, l’orgueil d
30 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
36ice, ni de la majorité, ni d’un parlement — chose curieuse — ni d’un duce, ni d’un pape, ni d’un soviet, ni d’un caporal. Elle n
31 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
37ntéresse : je sens trop bien qu’ils n’en sont pas curieux. [p. 31] De quoi donc me parlent-ils ? Du temps, et j’aime cela comm
38d’A. me fera modifier ce jugement. J’en suis bien curieux. 13 décembre 1933 Un ami auquel j’avais prêté quelques centaines de
39ajeunit. Me voici dans l’humeur de mes vingt ans, curieux des moindres aventures, et tout mon lyrisme aux aguets des surprises
40sions que j’ai [p. 60] dû fournir à des personnes curieuses de mon état, m’ont amené à me poser un certain nombre de questions et
41a lande, son sens ésotérique si l’on veut. Il est curieux de noter qu’en français communion contient et évoque union, alors qu’
32 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
42rs chez son père qui est vigneron non loin d’ici. Curieux garçon : j’en suis encore à me demander ce qui l’amenait. Pendant tou
43omme dont je parle n’est pas un enquêteur, simple curieux ou spectateur. C’est bien plutôt un conseiller, un donneur d’aide mor
44cor devient un désordre sordide, les singularités curieuses des hommes et des choses, autant de manies et d’irritants témoignages
45ucoup de discussions dans de petits groupes. Très curieuse, cette reprise de contact avec le monde de la « culture ». Il m’appar
46glige au contraire certaines qualités mineures et curieuses ou certains ornements de la pensée que le critique, blasé par des lec
47 222] d’un cinéma. (J’avais omis de noter ce fait curieux : il n’y a plus de ciné à A…) Le député socialiste, maire de N…, et d
48 rencontre comme il sort de sa visite. — Elle est curieuse, cette vieille, me dit-il. Figurez-vous qu’elle tient sa canne à la m
33 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
49d’A… me fera modifier ce jugement. J’en suis bien curieux. 15 décembre 1933 Je relève les notes prises l’autre soir sur la conf
34 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
50rrête. « Tu me regardes comme si j’étais une bête curieuse, dit-elle. On croirait que tu as rencontré un ours ! » C’est Anna Svä
35 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
51glige au contraire certaines qualités mineures et curieuses ou certains ornements de la pensée que le critique, blasé par des lec
52 rencontre comme il sort de sa visite. — Elle est curieuse, cette vieille, me dit-il. Figurez-vous qu’elle tient sa canne à la m
36 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
53ntéresse : je sens trop bien qu’ils n’en sont pas curieux. De quoi donc me parlent-ils ? Du temps, et j’aime cela comme tout le
37 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
54s dénuée d’esprit civique, pour tout dire. Par un curieux paradoxe, c’est le régime national-socialiste qui est en train de leu
55, par occasion, mon séminaire. Comme il se montre curieux de mes réactions vis-à-vis du régime, je l’emmène parfois à la maison
56lère. Les glandes endocrines sécrètent. Il serait curieux de mesurer l’augmentation du volume des affaires dans une ville qui a
57a littérature de la Révolution française. Il sera curieux de montrer à mes étudiants que le national-socialisme est un jacobini
38 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
58 créerait un chômage effrayant. Raisonnement bien curieux, si l’on y réfléchit. Quand il y a trop de médecins dans un pays, et
39 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
59alamiques se simplifient ou disparaissent. Il est curieux de noter que des coutumes d’origine lointaine et sacrée telles que la
40 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
60t et lucide, mais non l’air de défi. Cela fait un curieux ricanement, en manière d’oraison funèbre. Et après ? « Vous n’allez p
41 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
61e de neuf colonnes parue, pour ma vengeance, dans Curieux. Nul n’ignore que l’hebdomadaire neuchâtelois a obtenu le concours ré
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
62tarde pas à découvrir d’autres énigmes, non moins curieuses et obscures. Pourquoi l’épée de chasteté entre les corps dans la for
63tte fidélité courtoise présente un trait des plus curieux : elle s’oppose, autant qu’au mariage, à la « satisfaction » de l’amo
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
64ki par le haut mal, et Nietzsche par la syphilis. Curieuse manière de libérer l’esprit, qui se « ramène » à le nier. Mais j’ai b
65 secrète ? ⁂ Si telles sont bien les causes de la curieuse contradiction qui apparaît au xiie siècle entre les doctrines et les
66st demeurée obscure jusqu’à nos jours. Ce qui est curieux au plus haut point, c’est l’embarras des romanistes les plus sérieux
67aut d’Orange, cités plus haut (au chap. 8). Chose curieuse, les troubadours chez lesquels nous constatons cette contradiction ne
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
68e de son humilité ». [p. 166] 3. Transpositions curieuses, mais inévitables Toute la poésie d’Occident procède de l’amour court
69ls nous permettront d’entrevoir les raisons de ce curieux phénomène : [p. 169] « l’abus » du langage amoureux en religion doit
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
70uver sa revanche la plus éclatante. On connaît le curieux sujet de la Place Royale, comédie fort désobligeante. Alidor amant d’
71 le guérirait de son amour ? Cet Alidor serait un curieux monstre ! Disons plutôt qu’on voit trop bien ce qu’il essaye de nous
72C’est le plus pur langage courtois. Mais voyez la curieuse contradiction ; auparavant, il voulait le repos, et maintenant il cra
73és » deviennent la mesure idéale du bon mariage : curieuse analogie avec la Chine. Et de fait, c’est à partir de ce xviie siècl
46 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
74nfin la dame se rend à merci. Mais alors, par une curieuse inversion bien typique de la courtoisie, c’est l’amant qui sera son p
75orce jusqu’alors inexploités. » ⁂ Il serait assez curieux de préciser le parallèle entre les amours de Bonaparte puis de Napolé
76ance flatteuse aux yeux des femmes et des badauds curieux. (C’est ainsi que les démocraties s’excitent sur les mariages princie
77nnels. L’amour, dans l’entre-deux-guerres, fut un curieux mélange d’intellectualisme angoissé (littérature de l’inquiétude et d
47 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
78alamiques se simplifient ou disparaissent. Il est curieux de noter que des coutumes d’origine lointaine et sacrée telles que la
48 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
79ment devait « emprunter ses expressions, dans une curieuse mesure, à la littérature courtoise ». Leurs poèmes d’amour divin sont
49 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
80as dans une satire catholique date de 1522. Chose curieuse, elle est extrêmement défavorable au Bienheureux. On y sent l’agaceme
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
81? Je serais heureux que la question vous ait paru curieuse, ou peut-être grave, ou en tout cas digne de réflexion, car c’est à e
82re que nous n’avons plus le droit de l’étudier en curieux, en théoriciens ou en opportunistes, comme certains qui se demandent
51 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
83 rien sur Dieu, ni sur son existence. Mais, chose curieuse, ils nous paraissent prouver quelque chose sur Satan : notamment qu’i
52 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
84pandu en Europe, et qui s’intitulait non sans une curieuse présomption : « Nous sommes tous coupables. » Je veux dire ceci : nou
53 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
85ui modifie les données naturelles. Or il est très curieux de remarquer que Gide adopte dans sa vie — telle que la révèle son Jo
54 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
86mes de nourriture par exemple, non plus en termes curieux ou convenables. Nous recherchons désormais ceux qui savent dévisager
87tique. Il est la part des contingences dans cette curieuse ellipse d’un visage. IV Formule d’une personne Leur poésie ne comm
55 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
88s ce même jeu ? On ne le croirait pas à les voir. Curieux trio : un loup déguisé en mouton et deux moutons vêtus de leur vraie
56 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
89 des experts échangent leurs vues, je constate un curieux phénomène : tout se transpose dans mon esprit en petits problèmes de
90» d’un produit commercial et de son « prestige ». Curieuse dramatisation ! À mesure que les hommes perdent leur personnalité, c’
57 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
91ain matin, nous gagnerons une vingtaine d’heures. Curieuse obstination des Espagnols à dire que tout est impossible : qu’il n’y
58 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
92olument libre, détaché du passé, prêt à l’accueil curieux, ferme et poli, de quelque avenir étranger. Au long souffle appuyé de
93n anglais, des livres en espagnol et en allemand… Curieux. Suspect. Intolérable ! — Que faites-vous ? — Je suis écrivain. [p. 
59 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
94rs idées peu formées. Mais la comparaison la plus curieuse m’est fournie par les dactylos et secrétaires. Nos Françaises, avec n
60 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
95 ce même jeu ? On ne le croirait pas, à les voir. Curieux trio : [p. 230] un loup déguisé en mouton et deux moutons vêtus de le
61 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
96 [p. 85] XIV Problème curieux que pose le gouvernement mondial 10 décembre 1945. Vous me dites que
62 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
97 ce même jeu ? On ne le croirait pas, à les voir. Curieux trio : un loup déguisé en mouton et deux moutons vêtus de leur vraie
63 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
98it bientôt m’apprendre, avec bien d’autres choses curieuses et profondes, que la portée de ce passage était en vérité beaucoup pl
64 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
99ntime. Peut-être le secret d’une différence aussi curieuse est-il caché dans les passages de ces cahiers que nous allons transcr
100oire, n’est pas sans entretenir les plus [p. 86] curieux malentendus entre un auteur et ses lecteurs. Or il se peut que ce soi
65 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
101nctionner sur toutes les grandes lignes du monde. Curieuse impatience du génie français : il invente sans relâche, et cent fois
66 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
102ant à ma propre action pendant la guerre : « Quel curieux parallèle et quel joli contraste ! Se trouvera-t-il quelqu’un pour le
67 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
103 et même, pour peu que l’on insiste, provoque une curieuse impatience. Examinons les objectifs qu’on lui oppose couramment. Je t
68 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
104ire sous la férule d’un parti unique, redoute les curieux, épure les opposants, annexe ses voisins ou les transforme en satelli
69 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
105français : Hâte-toi lentement. M. Paul Reynaud : Curieux slogan à proposer à quelqu’un qui est en train de se noyer ! Sur un p
70 1948, Suite neuchâteloise. I
106t le voilà tout étonné… Désormais, nul n’est plus curieux des apparences et des secrets de son pays. Il songe : c’est là-bas qu
71 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
107que dans la littérature française, tout à la fois curieuse et intrépide, il laisse en blanc la solution que ses personnages n’on
72 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
108ans les ruines, pour l’agrément des millionnaires curieux, ou l’édification méfiante des stakhanovistes en troupeaux. Mais un m
73 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
109table, c’est un autre homme. Souriant et détendu, curieux de tout, connaissant bien les écrivains qui participèrent au congrès,
74 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
110aient-elles ». Il hoche la tête, trouve cela très curieux, n’est-ce pas ? — un éclair de malice au coin de l’œil. Puis il a que
75 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
111s les revues ont négligé de faire, en vertu de la curieuse indifférence dont témoignent, à l’endroit de l’Unesco, les milieux pr
76 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
112ècles, il faut rattacher un phénomène extrêmement curieux qui se produisit à la même époque, en manière de compensation : le se
113dégage à l’examen de l’histoire suisse, c’est une curieuse absence d’idéologie directrice, une méfiance prononcée à l’égard de t
114reront peut-être jamais, et qui ne sont nullement curieux l’un de l’autre, ont en commun leur volonté de rester eux-mêmes, de s
77 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
115tance des pauvres et des malades. [p. 63] Il est curieux de noter que la protection des autonomies communales n’est pas mentio
116s des cantons contre Berne. À ce titre, et par un curieux glissement de sens, ils se proclament « fédéralistes », alors que ce
78 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
117evint une source inépuisable d’énergie. Il serait curieux de décrire en détail le contraste entre les pays de houille noire et
79 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
118crédule, prisonnier d’une morale austère. Le plus curieux, c’est que beaucoup de protestants (et quelques rares catholiques) pa
80 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
119jet d’Hamlet, qui rétablit les différences. Chose curieuse, cette note de deux pages est publiée en appendice au livre dans lequ
120nais pas, je tombais dans la mélancolie et, chose curieuse, il en résultait précisément et à point nommé la disposition nécessai
81 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
121s les revues ont négligé de faire, en vertu de la curieuse indifférence dont témoignent, à l’endroit de l’Unesco, les milieux pr
82 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
122maintenant les mots en chiffres, et cela donne le curieux résultat que voici : « À l’ouest du rideau de fer, 325 millions d’hom
83 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
123maintenant les mots en chiffres, et cela donne le curieux résultat que voici : « À l’ouest du rideau de fer, 325 millions d’hom
84 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
124e du monde. Retenons, de ces divagations, un fait curieux : l’idée européenne a fait de tels progrès que M. Molotov ne peut plu
85 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
125ent, que l’ascèse infiniment patiente 16 . Il est curieux, mais non contradictoire, au fond, que le Grec rationaliste ait cru d
86 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
126 le meilleur parti de sa condition. Entreprenant, curieux [p. 63] jusqu’au défi, navigateur, spéculateur dans tous les ordres,
87 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
127imentent l’Occident, paraissent plus séduisantes. Curieux et téméraires, les Grecs nous ont légué le mythe des Argonautes et l’
88 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
128n acte créateur. L’une des superstitions les plus curieuses de l’Occident se révèle là : prisonniers de l’Histoire et de la chron
129pour tous, non la petite variation provisoirement curieuse… Mais ceci n’est qu’une parenthèse. Purifiée de ses illusions les plu
89 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
130us typiques de la légende de Tristan. Mais il est curieux de noter qu’à chaque fois un point d’ironie frappe l’allusion. Ainsi,
131e de cette forme d’amour interdit, dont il serait curieux de chercher pourquoi l’époque où se passe le roman de Musil — veille
90 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
132ns le modèle immortel, le Livre de Job. Il serait curieux d’en suivre la filiation, jusqu’au Soulier de satin, de Claudel : ce
133 notes qui s’y rapportent. L’essai porte un titre curieux : Rilke, le Zen et moi 85 et il est curieusement décousu. À propos
134doxaux, dans l’espoir d’alerter quelques esprits, curieux d’une grandeur authentique. Je pensais à ce personnage du plus beau d
91 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
135n ne sait où les chercher, car l’auteur cède à la curieuse habitude italienne de grouper sous D les noms à particule — mais pas
92 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
136eux ou malheureux de l’être pas, ou tout au moins curieux de savoir s’il l’était ? Le premier venu n’est [p. 27] pas tenté de s
93 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
137us typiques de la légende de Tristan. Mais il est curieux de noter qu’à chaque fois un point d’ironie frappe l’allusion. Ainsi,
138e de cette forme d’amour interdit, dont il serait curieux de chercher pourquoi l’époque où se passe le roman de Musil — veille
94 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
139jet d’Hamlet, qui rétablit les différences. Chose curieuse, cette note de deux pages est publiée en appendice au livre dans lequ
140nais pas, je tombais dans la mélancolie et, chose curieuse, il en résultait précisément et à point nommé la disposition nécessai
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
141 plaît, [p. 118] riche et oisif, brillant esprit, curieux de tout, mais en même temps de complexion plutôt malingre (« Qu’on me
142e, les passions jouissent d’elles-mêmes. » Il est curieux de relever que Nietzsche, comme Kierkegaard, commence sa carrière d’a
143lameront le titre de « séducteurs ». Ils seront « curieux jusqu’au vice, chercheurs jusqu’à la cruauté, avec des doigts audacie
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
144aient-elles. » Il hoche la tête, trouve cela très curieux, n’est-ce pas ? — un éclair de malice au coin de l’œil. Puis il a que
145vation réelle ? Gide avait-il seulement cédé à ce curieux besoin (dont il se plaint souvent) d’abonder dans le sens de l’interl
97 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
146ns le modèle immortel, le Livre de Job. Il serait curieux d’en suivre la filiation, jusqu’au Soulier de satin, de Claudel : ce
147 notes qui s’y rapportent. L’essai porte un titre curieux : Rilke, le Zen et moi 85 et il est curieusement décousu. À propos
148doxaux, dans l’espoir d’alerter quelques esprits, curieux d’une grandeur authentique. Je pensais à ce personnage du plus beau d
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
149ait été promis le continent occidental. Non moins curieux est le rapprochement qui saute aux yeux, mais déconcerte, entre le Ja
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
150e l’Europe, en tant que Chrétienté de fait. Chose curieuse, c’est un pape, à l’aube de la Renaissance, qui sera le premier à dés
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
151nde, d’un petit livre qui apprend ce qu’il y a de curieux en chaque pays. Lorsque nos voyageurs sont gens de lettres, ils se mu