1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1 des cocktails (un Musset triple-sec). Au lieu du cynisme verbeux 1830, une théorie du scandale pour le scandale qui a le mérit
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
2n’en est pas moins, dans son dosage pré-gidien de cynisme et d’humanité un document peut-être d’autant plus intéressant qu’il é
3 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
3e, paysages — états d’âme imposant tour à tour le cynisme ou la bonhomie, tout cela baigne dans une inguérissable nostalgie, ce
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
4rinces des Prêtres) sont dépourvues du minimum de cynisme et de fantaisie qui enflammerait notre indignation. C’est que l’expre
5 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
5comme sa peine. Nous assistons au triple échec du cynisme grossier — « Je gagne mon bifteck » — de la morale bourgeoise, et de
6 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
6sme verbeux couvre plus d’exactions que jamais le cynisme d’un Talleyrand n’en jugea nécessaires ? L’amour du [p. 15] peuple et
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
7comme sa peine. Nous assistons au triple échec du cynisme grossier — « Je gagne mon bifteck » — de la morale bourgeoise, et de
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
8t la lettre : primum vivere, deinde philosophari. Cynisme ou naïveté ? Car il est évident que cette phrase, en fait, supprime t
9 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
9e « peut-être qu’il faut cela », ce n’est pas son cynisme, c’est bien plutôt son idéalisme lamentable. La guerre actuelle n’est
10 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
10ment humaine, professionnelle ? Je n’aurai pas le cynisme de vous répondre que ce serait là peut-être un remède tout trouvé à l
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
11sse sur Lady Chatterley… Mais faut-il beaucoup de cynisme, ou simplement un peu de lucidité, pour distinguer la vraie nature d’
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
12vaient pas durer dans l’inaction, le spleen et le cynisme : une autre angoisse les travaillait. « Je veux un corps ! » gémissai
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
13n y voyant une malice concertée dès l’origine. Le cynisme est plus rare qu’on ne suppose, et très peu d’hommes s’engagent volon
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
14. Proust a fourni les personnages, Huxley certain cynisme de naturaliste puritain en révolte contre sa bourgeoisie, Dos Passos
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
15e « peut-être qu’il faut cela », ce n’est pas son cynisme, c’est bien plutôt son idéalisme lamentable. La guerre actuelle n’est
16préparent nos luttes ? Un peu de prudence dans le cynisme, nous dirait Machiavel, le vrai, qui n’est pas celui qu’invoquent nos
16 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
17 chez nous, et d’apparences fort hétéroclites. Le cynisme morbide de l’après-guerre allemande, la Neue [p. 669] Sachlichkeit de
17 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
18 — la sécheresse aiguë, mais non l’exaltation, le cynisme impuissant et lucide, mais non l’air de défi. Cela fait un curieux ri
18 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
19elle mais non sentimentale, sobre mais sans aucun cynisme, peut servir de point de départ à une fidélité réelle ; et je ne dis
20 morales et garanties de bonheur bourgeois ! » Du cynisme au tragique romantique, il n’y a pas de contradiction profonde, nous
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
21aises de Lorris, le sensualisme au platonisme, le cynisme à l’exaltation. La Rose est emportée de haute lutte. La Nature triomp
22 à glorifier la chasteté. Fabliaux contre poésie, cynisme contre idéalisme. Le Débat de l’âme et du corps qui date précisément
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
23e l’inquiétude et de l’anarchie bourgeoise) et de cynisme matérialiste (Neue Sachlichkeit des Allemands). L’on vit bien que la
24édie classique 186 . La réponse du xviiie fut le cynisme [p. 296] de Don Juan et l’ironie rationaliste. Mais le romantisme ne
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
25 chez nous, et d’apparences fort hétéroclites. Le cynisme morbide de l’après-guerre allemande, la Neue Sachlichkeit des avant-g
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
26elle mais non sentimentale, sobre mais sans aucun cynisme, peut servir de point de départ à une fidélité réelle ; et je ne dis
27 morales et garanties de bonheur bourgeois ! » Du cynisme au tragique romantique, il n’y a pas de contradiction profonde, nous
23 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
28énéral — ce qui ferait taxer l’homme de la rue de cynisme ou de lâcheté. Faut-il penser qu’ils sont plus courageux ? Mais non.
29 ni le courage ni la peur, mais plutôt un certain cynisme. Peut-être aussi une certaine modestie de l’individu, qui se voit con
24 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
30m d’hypocrisie qui passerait dans le Nord pour du cynisme ; mais ce qui ferait scandale à Washington, ici se dissout en potins.
25 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
31e face aux gangsters. Rien de moins suisse que le cynisme, honoré dans le reste du monde. Rien de plus suisse que le réflexe de
26 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
32ours des forces jeunes. Posons-nous donc sans nul cynisme, mais avec sang-froid, cette question : notre tristesse et notre ango
27 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
33uelques phrases polies ou pieuses, hommage que le cynisme prétendu réaliste rend à l’esprit prétendu pas sérieux. Ceux qui vous
28 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
34ses propos et ses réflexes, imite à sa manière le cynisme frivole de la noblesse à la veille de la Révolution. Mais le grand st
29 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
35Contredite par les pratiques courantes, à base de cynisme prudent, par la psychanalyse dans les classes aisées, par le marxisme
30 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
36 [p. 72] Sur un certain cynisme (septembre 1957) ah Un Américain. — Pourquoi la France est-elle te
37, donne la même impression générale — comme si le cynisme était la seule issue d’une perpétuelle irritation contre le train du
38re d’avant-garde et vous mettiez en parallèle son cynisme et celui de la politique française. Mais les deux choses sont sans ra
39t, votre Sagan est un succès parce qu’elle met le cynisme à la portée de toutes les bourses. Nous la tenons pour typiquement fr
40 juvéniles indignations, qui sont le contraire du cynisme. Voyez Morand, voyez Giono, qui s’étaient illustrés en créant leur ma
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
41la Vierge, les hérésies gnostiques ravivées et le cynisme libertin [p. 38] naissant, le célibat des prêtres et les « Lois d’Amo
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
42la sainte Russie, sous peine « de sombrer dans le cynisme » et d’y trouver leur fin, « vers laquelle il semble bien qu’ils s’ac
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
43ire, surcompensant par une lucidité désespérée le cynisme et la naïveté qui dominaient en fait l’évolution de l’histoire. Le pr
34 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
44me idéologique, un athéisme arrogant, le culte du cynisme, la concurrence sans frein et le philistinisme culturel. 50 C’est
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
45on des niveaux de vie. Ce sont des réalistes sans cynisme. Ils acceptent leur condition, parce qu’ils en connaissent bien les d
46 beaucoup et facilement), qu’il est réaliste sans cynisme, qu’il accepte sa condition comme il approuve son régime politique et
36 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
47on des niveaux de vie. Ce sont des réalistes sans cynisme. Ils acceptent leur condition, parce qu’ils en connaissent bien les d
48 beaucoup et facilement), qu’il est réaliste sans cynisme, qu’il accepte sa condition comme il approuve son régime politique et
37 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
49ses propos et ses réflexes, imite à sa manière le cynisme frivole de la noblesse à la veille de la Révolution. Mais le grand st
38 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
50t derrière eux, l’un la résignation et l’autre le cynisme. Un second regard, embrassant le vieux continent dans une perspective
51 en brèche par les pratiques courantes, à base de cynisme prudent ; par la psychanalyse dans les classes aisées ; par le marxis
39 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une dimension nouvelle (11-12 septembre 1971)
52 jugements, lucide avec plus de mélancolie que de cynisme, plus de sensibilité aux êtres qu’aux idées et aux situations qu’aux
40 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
53ns les jugements, lucide avec mélancolie mais nul cynisme, plus de sensibilité aux êtres qu’aux idées, et aux situations qu’aux
41 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
54s lui que se manifeste, dans l’inconscience ou le cynisme, l’option générale du système — qui n’est pas le bonheur, on s’en dou
42 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
55ertement sabotée par les pouvoirs publics avec le cynisme tranquille de ceux qui savent que le souverain ne dispose d’aucun [p.