1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1un doute, parfois : « On craint d’être injuste en décidant si… cette absence de haine ; cette épouvante, devant la guerre… provi
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
2ici un homme d’aujourd’hui, presque sans pose, et décidé à mépriser le bluff. p. 694 al. « Pierre Drieu La Rochelle : La
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Girard, Connaissez mieux le cœur des femmes (juillet 1927)
3chantonnant le titre sur un air sentimental, bien décidé au fond, à retrouver Patsy, l’Irlandaise perdue par cet improbable et
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
4rend dans l’esprit des héros. Un jeune Français a décidé d’aller fouiller les temples en ruines de la Voie Royale d’Angkor : i
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
5tiens au sujet d’un de leurs camarades, Eiichi se décide soudain à quitter l’Université. Ce passage nous le montre déjà tout e
6rait auprès de sa sœur, que personne n’aimait. Il décida de retourner chez lui la nuit même, et après s’être demandé avec quel
7comment il ferait face aux dépenses du voyage, il décida de vendre ses livres. Mais son retour au foyer provoque des scènes t
8son père l’oblige à en sortir, mais en même temps décide de l’orientation de sa vie : Il avait vu mourir Sanuki au logement o
9’était le monde ou lui-même qui était fou, Eiichi décida que, de ce jour-là, il entrerait en bataille contre cet ordre de chos
10nvertit enfin, brusquement, au moment où il avait décidé de se suicider. Mais un soir qu’il prêche au carrefour, la maladie qu
11ain l’amour de la vie revient s’emparer de lui et décide de sa conversion : Il se décida à tout accepter, oui, tout. Il accep
12mparer de lui et décide de sa conversion : Il se décida à tout accepter, oui, tout. Il accepterait la vie et toutes ses manif
13llé, tout était étonnement. Il acceptait tout. Il décida de vivre fermement, de prendre courage et de lutter bravement à l’ave
14lles du monde. Et voici que, le 14 février, il se décida à faire profession de disciple du Christ. Page étrange, en vérité, e
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
15 dès l’abord de la rapidité avec laquelle je suis décidé à les formuler. Si l’on y voit une regrettable désinvolture vis-à-vis
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
16 à petites doses. Vers la fin, qui est émouvante, décider que ceux qui n’aimeront pas sont fermés à toute poésie à l’état sauva
8 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
17stent, en réalité, que dans la mesure où l’on est décidé à refuser tous les conflits concrets et les décisions qu’ils comporte
9 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
18ire en assumer d’avance toutes les imperfections, décidé à les combattre de l’intérieur, et non [p. 121] pas du tout pour le p
10 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
19 contradictoire. Le Français moyen, né social, et décidé à le rester, a besoin d’affirmer hautement qu’il est égalitaire. C’es
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
20s annales et ses descendants bien vivants et bien décidés à racheter leur petit nombre par leur combativité. Si la démocratie b
12 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
21s a-t-elle eu cela de bon : les écrivains qui ont décidé tout récemment de renoncer à l’usage de leur pensée devant la menace
13 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
22sans audience et sans prestige dans l’État ; — et décide en conséquence : la construction d’un Palais de l’Esprit destiné à se
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
23? » Or, c’était justement la question qu’on avait décidé de ne pas poser, en vertu de cette confiance sans laquelle on ne peut
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
24ix premiers [p. 116] pas d’un parti comme le sien décident de tout son avenir : l’exemple du récent changement de front opéré pa
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
25x, c’est-à-dire [p. 181] instituait un risque. On décide ainsi couramment du « choix » d’une carrière, d’un parti politique ou
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
26 aller. Il faut tout recommencer. Finalement l’on décide d’envoyer le manuscrit comme échantillon sans valeur. Port : quatre f
27e ma retraite stratégique, mais tout de même bien décidé à renouveler ma tentative, dans un mois. Nous sommes partis ce matin
28ient pas loufoques ? Je reviens à mes pages, bien décidé à les refaire de fond en comble, à simplifier, à concrétiser, à essay
29 l’île. Je n’étais pas fier. Ce matin, nous avons décidé de réagir. Quand une auto risque de rater le tournant, emportée par l
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
30, allons, reprenons-nous ! Pour moi, je suis bien décidé, dorénavant, à maintenir le droit imprescriptible de tout homme à séc
31t ce qu’il faut, elles qui travaillent, elles qui décident, elles qui vont à l’église ou au temple, ou n’y vont pas, elles qui s
19 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
32 plus la peine de faire aucun effort. Si tout est décidé d’avance, il n’y a plus qu’à se laisser aller à la manière des musulm
33 prévu ? Pourrais-tu ne pas le fournir ? Et si tu décidais : « Je suis, donc Dieu n’est pas ! 70  », qui t’assurerait que cet ac
34 de l’homme, sans que rien soit changé de ce qu’a décidé Dieu, de ce qu’il décide ou de ce qu’il décidera ? Car l’Éternel ne c
35n soit changé de ce qu’a décidé Dieu, de ce qu’il décide ou de ce qu’il décidera ? Car l’Éternel ne connaît pas de « temps »,
36’a décidé Dieu, de ce qu’il décide ou de ce qu’il décidera ? Car l’Éternel ne connaît pas de « temps », il n’est pas lié comme n
20 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
37 aller. Il faut tout recommencer. Finalement l’on décide d’envoyer le manuscrit comme échantillon sans valeur. Port : quatre f
38 de commune mesure ? Je reviens à mes pages, bien décidé à les refaire de fond en comble, à simplifier, à concrétiser, à essay
39 : néant. Reste : 90 francs. Ce matin, nous avons décidé de réagir. Quand une auto risque de rater le tournant emportée par la
21 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
40taires [p. 43] anglais, qui ont enfin compris, se décident à s’enrôler. Enfin le gouvernement français constate que le chiffre d
41de non-abstention ne rendant plus, les puissances décident solennellement de passer au système de la non-intervention dans le se
22 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
42is qu’il fauche [p. 59] ou conduit la charrue. Il décide de se faire pasteur. À peine inscrit à l’Université, c’est le putsch
23 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
43ner un combat purement politique. Ils auront à se décider ! Certains cercles protestants, ajoute-t-il avec un sourire, paraisse
24 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
44 elle existait ce serait pour moi seul : on ne se décide jamais que pour son compte, et le reste est indiscrétion. Mais je ne
25 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
45s a-t-elle eu cela de bon : les écrivains qui ont décidé tout récemment de renoncer à l’usage de leur pensée devant la menace
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
46 Prologue. Quelques années plus tard, le roi Marc décide d’épouser la femme dont un oiseau lui apporta un cheveu d’or. C’est T
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
47tre la question, et la facilité avec laquelle ils décident de n’y point répondre. [p. 80] Tout le monde admet aujourd’hui que l
48t l’homme contre Dieu — sitôt qu’on [p. 148] aura décidé de lui céder. (Ce paradoxe annonce l’amor fati de Nietzsche.) Quand B
49chrétienne et celle du temple de l’amour ; c) il décide que le mariage de Tristan avec Iseut aux blanches mains ne fut pas « 
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
50ites » et [p. 226] non plus la grâce imprévisible décident désormais d’une union, et rendront seuls « aimable » un parti soigneu
51iser ». Mais on ne voit pas comment l’instinct se déciderait à commettre l’erreur nécessaire à cette opération rusée. (L’instinct
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
52ar des courtisans en dentelles, libertins et bien décidés à sauver « la douceur de vivre ». Les légendes épiques et les Romans
53œur de chaque soldat considéré comme un héros qui décidera du sort d’une guerre, mais bien le cœur collectif, si l’on ose dire,
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
54N’est-ce pas une urgence » 197  ? Les opératrices décidèrent aussitôt que c’en était une. Et le journal qui rapportait l’histoire
55’un d’autre. Et il est parfaitement logique qu’on décide aussitôt de divorcer pour trouver dans le nouvel « amour », qui entra
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
56 elle existait ce serait pour moi seul : on ne se décide jamais que pour son compte — et le reste est indiscrétion. Mais je ne
57 état ; aimer, un acte. On subit un état, mais on décide un acte. Or, l’engagement que signifie le mariage ne saurait honnêtem
32 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
58un [p. 763] homme qui choisit sans retour, et qui décide de renoncer, comme malgré lui, à ce qu’il y a de corrompu, de « trop
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
59té, fédéralisme et défense de la Suisse. Si je me décide à réunir ces textes — les uns « parlés », les autres écrits — c’est q
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
60re valables de parler. Vous voyez que je n’ai pas décidé de me taire. Or dans cette décision de parler quand même, il y a déjà
61Car supposez qu’un homme se sente une vocation et décide de la réaliser. Il se trouve en présence d’un monde que l’histoire et
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
62us demandent quelle est la Suisse que nous sommes décidés à défendre. Voilà le défi que nous adresse l’Europe moderne. [p. 134]
36 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
63excitants. Les maîtres de la paix paraissent bien décidés à nous offrir du beurre à satiété. Mais nous serons occupés à fabriqu
37 1944, Les Personnes du drame. Note de l’auteur
64mier date de 1932, les derniers de 1939. Si je me décide à les publier aujourd’hui, ce n’est point que je ne me sois éloigné d
38 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
65Pourrais-tu ne pas le fournir ? Et si [p. 138] tu décidais : « Je suis, donc Dieu n’est pas ! » 64 qui t’assurerait que cet act
66 l’homme, sans que rien ne soit changé de ce qu’a décidé Dieu, de ce qu’il décide ou de ce qu’il décidera ? Car l’Éternel ne c
67e soit changé de ce qu’a décidé Dieu, de ce qu’il décide ou de ce qu’il décidera ? Car l’Éternel ne connaît pas de temps, il n
68’a décidé Dieu, de ce qu’il décide ou de ce qu’il décidera ? Car l’Éternel ne connaît pas de temps, il n’est pas lié comme nous
39 1946, Journal des deux Mondes. Avertissement
69[p. 6] l’effort de discrétion de l’auteur le plus décidé à ne jamais parler de lui se voit déjoué par les descriptions mêmes q
40 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
70Daladier. Découragé, désabusé, mais en même temps décidé à « reconsidérer » le monde sous des aspects plus réalistes, selon l’
41 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
71a vérité séculaire, autre chose les bureaux où se décide son évolution actuelle. La déprimante architecture de notre Palais fé
42 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
72oup ». Poussé dans le dos, attiré en avant, je me décidai donc à partir. Et certes les raisons qui m’animaient n’étaient point
43 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
73te, pareille à une cité d’exposition qu’on aurait décidé de maintenir pour y loger ceux qui ne trouvent pas de place ailleurs,
74 20 janvier 1941 Music-hall. — Je me suis enfin décidé à faire la queue devant Radio-City, cinéma gigantesque dont [p. 115]
75s mots qui leur font le plus peur. Mais quand ils décident de penser, ils tournent aussitôt au pédant germanique et jugent munda
44 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
76achine où l’on joue par quarters (25 cents). Nous décidons de partager profits et pertes. Je joue deux pièces et gagne cinq [p. 
77 accident entre le 28 et le 31 de ce mois. » J’ai décidé de ne rien dire et je m’en excuse, mais il se peut aussi que j’aie bi
45 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
78j’imagine qu’elle est l’état normal des anges, et décidé à récrire tout mon livre. Je ne puis entendre Bach sans avoir honte d
79croient qu’à l’argent, dans ce pays, je suis bien décidé à le leur faire payer cher ! — Je vois qu’ils vous ont eu, déjà. Et m
80 superbement courtois, patient comme un lion bien décidé à ignorer les barreaux de sa cage, apparaît vers cinq heures au fond
46 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
81urd’hui, aux [p. 218] yeux de ceux qui doivent en décider. Une anecdote la résumera, que je viens de voir citée par l’excellent
47 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
82e voyager vingt fois plus vite qu’en bateau. L’on décida en conséquence de rendre vingt fois plus pénible et longue la prépara
48 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
83t est que nous l’avons, la Bombe ! Et nous sommes décidés à en garder le secret. Le Président, après quelques phrases pieuses,
49 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
84vains regrets. Nous sommes en pleine folie. Et je décide de m’y abandonner le temps de cette lettre. Ce qui me stupéfie, c’est
50 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
85ails de terminologie les séparant encore, ils ont décidé de se battre, mais chacun pense que l’autre ne s’en doute pas. Ils pa
51 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
86: c’est comme une ville d’exposition qu’on aurait décidé de ne pas détruire. Je m’y perds régulièrement, cherchant d’un œil an
52 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
87te Résistance ne fait que commencer. Mais si nous décidons que les obstacles à l’exercice de notre liberté sont fatals, nécessai
53 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
88 conférence sera très certainement organisée pour décider qui est le vainqueur et qui est le vaincu. »
54 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
89 et descendons vers la ville. Soudain, je me suis décidé et j’articule : « Vous n’avez rien mangé au déjeuner, Madame. —  Vous
90 nous apprend [p. 74] l’incendie du Reichstag. Je décide de rentrer le jour même à Berlin, et prends congé de mon ami qui se m
55 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
91e appropriation d’artisan. Il saute à terre, bien décidé à montrer aux gens de la ville ce qu’il sait faire. Entre les cornes
56 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
92t, ayant reçu cent mille lettres de protestation, décide que les transports doivent transporter, avant même de faire vivre leu
57 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
93 à la portée du public que [p. 86] cette maison a décidé d’atteindre. Je me promis bien qu’on ne m’y prendrait pas. Et tout se
94re l’Amérique, si seulement tous ses habitants se décidaient à mener une vie « décente »… Sur quoi l’Européen [p. 110] frotté d’un
58 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
95voir pratiquement autonome, comme la police. S’il décide, pour un rien, de vous renvoyer, après un stage dans la prison d’Elli
59 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
96au dehors — se réunit pour la première fois. Elle décide de siéger à huis clos cinq fois par semaine. Le 8 avril, elle termine
60 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
97eprochent certains qui, par principe ceux-là, ont décidé une fois pour toutes qu’il faut aller lentement dans tous les cas. Ma
98lle n’a pas l’impression très nette que vous êtes décidés à faire l’Europe envers et contre toutes ses routines décadentes, à l
99 : allez-vous-en. Laissez la place à ceux qui ont décidé d’agir. Avouez que rien ne vous paraît possible : on comprendra que v
61 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
100 vous êtes simplement délégués pour consultation. Décidez de vous faire élire. Un raisonnement très simple appuie cette suggest
62 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
101traduction des mystiques libertaires, n’avait pas décidé de ne plus croire à rien qu’aux réalités immédiates, alors seulement
102s nos libertés ? Nous pouvons aussi les sauver en décidant de les répandre. Si nous voyons les faits, et savons les faire voir,
63 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
103e fois pour toutes, à tout ce que l’Amérique peut décider de faire un jour ou l’autre, ni à assimiler une fois pour toutes la l
104aginez un loup, un agneau, et un berger. L’agneau décide de rester neutre entre le loup qui menace et le berger qui le protège
64 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
105s personnels, des occasions et des moyens de nous décider nous-mêmes, donc d’être libres. Car la seule liberté qui compte pour
106des autres, et non celle que l’État ou le Parti a décidé de m’imposer toute faite. Si je perdais cette liberté fondamentale, a
107t fermé depuis bien des années, les Soviets ayant décidé, en plein accord avec Goebbels, que notre art était décadent.) Nous a
65 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
108fait ses comptes et son rapport au comité, qui se décide objectivement, et qui se trompe une fois sur deux. Il en résulte un g
66 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
109 discrétion sur ce qui se fait au Centre. Si nous décidons aujourd’hui de rendre notre action publique, ce n’est point pour essa
67 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
110fait ses comptes et son rapport au comité, qui se décide objectivement, et qui se trompe une fois sur deux. Il en résulte un g
68 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
111cussions. Le Comité consultatif musical du Centre décidera des thèmes des conférences et discussions. Le Congrès pour la liberté
69 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
112ma jeunesse. La monnaie de ce pays alpestre ayant décidé une bonne fois de ne plus descendre dans les plaines basses où croupi
70 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
113rent et s’entredéchirent. Les premiers Suisses ne décidèrent donc pas de créer un État ou un régime nouveau. Ils s’adaptèrent aux
114résister à l’invasion des armées révolutionnaires décidées à la « libérer ». Pendant plusieurs années, la « République helvétiqu
115l’occasion de couronner sa mission séculaire : en décidant de siéger à Genève, la Ligue des Nations rendait un hommage éclatant
71 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
116ens matrimoniaux, choisit le domicile familial et décide de l’éducation des enfants. L’épouse ne peut exercer une profession q
72 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
117pays… Je confiai mes bagages à l’office postal et décidai de faire le reste de mon voyage à pied… Tout le pays reposait dans un
73 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
118mate dans ses récentes conclusions : l’URSS ayant décidé de nous rassurer, l’Europe doit changer de politique. Le sentiment d’
74 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
119 venaient de se libérer de la tutelle britannique décidèrent que leur simple alliance confédérale devait être remplacée par une Fé
75 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
120ement enrayé ou vidé par des cartels. Les nations décident de s’en tenir à leur souveraineté, d’ailleurs fictive. Que se passe-t
76 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
121début du mois d’août, vous vous rencontrerez pour décider si le projet de Constitution, rédigé sur votre demande, peut servir d
122 l’étouffer, vous perdrez la dernière occasion de décider vous-mêmes du destin de nos pays, et de notre civilisation. Il est cl
123mes qui devaient assurer leur salut. L’assaut fut décidé après des mois d’attente. Byzance fut mise à sac. Les produits du pil
77 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
124mes qui devaient assurer leur salut. L’assaut fut décidé après des mois d’attente. Byzance fut mise à sac. Les produits du pil
78 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
125 dont le sang coulait en Indochine, et qui allait décider du sort de toute l’Europe en ratifiant ou non la CED. Il fallait donc
79 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
126ière de parler. C’est l’invention de ceux qui ont décidé qu’après Wagner, il n’y avait plus que des bruits désagréables. L’exp
127 ceux qui font les programmes des concerts et qui décident du choix des enregistrements. Plus on jouera de musique nouvelle, plu
80 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
128llemagne n’est pas revenue en arrière, l’Italie a décidé de poser la question à son Parlement, et des progrès minimes mais peu
81 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
129à la bombe atomique Que les options fondamentales décidées au Concile de Nicée aient aussi décidé du genre de science que produi
130mentales décidées au Concile de Nicée aient aussi décidé du genre de science que produirait l’Europe christianisée, [p. 5] voi
131à la théologie La question se ramène à savoir qui décide, et qui détient la preuve de la réalité. L’Occidental moyen se figure
82 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
132s’en sont toujours gardé. Et quant à ceux qui ont décidé de sortir du monde et de se remettre à tisser leurs vêtements, etc.,
133i compte en soi, mais bien l’usage qu’un peuple a décidé d’en faire : chars et wagons en Occident, jouets et ornements chez le
83 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
134e verra en mesure d’apporter, selon ce que chacun décidera d’engager dans l’action commune, enfin selon le degré de cohésion éve
84 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
135e de grands festivals se réunissaient à Genève et décidaient, dans un enthousiasme unanime, de créer entre eux une Association eur
136fois manqués, et de mises au point de l’appareil. Décidée à élargir rapidement désormais le champ de ses activités, l’Associati
85 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
137er chacun l’une de ces deux hypothèses. Togliatti décide d’obéir et, pour bien nous montrer qu’il a compris les ordres, risque
138ant, deux ou trois se débarbouillent la figure et décident de quitter le pays. La question qui se pose est celle-ci : les [p. 1
86 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
139 elle n’était pas née ? Et c’est vous qui en avez décidé, vous les Anglais en sabotant Strasbourg, vous les Français en tuant
87 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
140au Centre européen de la culture le 13 juin. Il a décidé de ne pas attribuer le Prix cette année. Deux critères étaient fixés
141le, d’ores et déjà soumise à la Communauté qui en décidera lors de sa prochaine assemblée générale, cet automne. p. 15 ae.
88 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
142issance. L’Oriental, tournant le dos au « monde » décide d’atteindre le salut par tout son moi, mais par son moi seul, détaché
143e dos au soleil, en lequel il croit sans le voir, décide d’imiter Dieu le Créateur en œuvrant dans Sa création : voie de l’obé
89 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
144II La spire et l’axe Galilée, à très juste titre, décide que, quoi qu’il dise devant l’Inquisition, la Terre tourne pourtant.
145êve pas de le devenir, mais se sent d’autant plus décidé à tirer le meilleur parti de sa condition. Entreprenant, curieux [p. 
90 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
146e manifeste [p. 138] alors par la manière dont il décide d’identifier au devenir l’être et la vérité elle-même. Solution masoc
147se retrouve plus » et démissionne. Que l’Histoire décide à ma place, de toute façon je n’y puis rien. Que le dictateur ou le P
91 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
148à la bombe atomique Que les options fondamentales décidées au Concile de Nicée aient aussi décidé du genre de science que produi
149mentales décidées au Concile de Nicée aient aussi décidé du genre de science que produirait l’Europe christianisée, voilà qui
150à la théologie La question se ramène à savoir qui décide, et qui détient la preuve de la réalité. L’Occidental moyen se figure
92 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
151s’en sont toujours gardé. Et quant à ceux qui ont décidé de « sortir du monde » et de se [p. 186] remettre à tisser leurs vête
152i compte en soi, mais bien l’usage qu’un peuple a décidé d’en faire : chars et [p. 211] wagons en Occident, jouets et ornement
93 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
153grand marché commun ; et enfin, et surtout, qu’on décide d’instituer un système (dont le nom n’importe pas) qui distribue les
94 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
154x luttes, mais à l’union de ses voisins ; si elle décidait de rester neutre non plus seulement dans le cadre européen de son sta
95 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
155caine facilitée par la neutralité de l’Europe, on décide que chacun des Trois Rois garantit la neutralité des deux autres et s
96 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
156ulpa sa condamnation du crime. Mais non. Sartre a décidé de protéger sa retraite stratégique derrière un rideau d’insultes lan
97 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
157ortie qu’il a trouvé ce communiste « très fort », décidé à « aller au fond des choses », tandis que Spaak serait resté « super
158nergie atomique, si les Français et les Allemands décidaient de se battre demain, ils ne pourraient plus le faire qu’à coups de bâ
98 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
159u temps se manifeste alors par la manière dont il décide d’identifier au devenir l’être et la vérité elle-même. Solution masoc
160se retrouve plus » et démissionne. Que l’Histoire décide à ma place, de toute façon je n’y puis rien. Que le dictateur ou le P
99 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
161emagne, Italie, Hollande, Belgique et Luxembourg) décident en 1951 de mettre en commun leurs ressources de charbon, de fer et d’
162upe les ressources de six pays. En 1957, ces pays décident de créer entre eux un Marché commun. [p. 47] 5. La Suisse étant neut
100 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
163 dépend, pour le public, de ce que les agences en décident. Dans le fourmillement infini de ce-qui-se-passe ou non par le monde,
164c’est bien compte tenu de ces informations que se décide la politique de nos États ; que votent les parlements et même parfois
165 reste faible dans la presse. Car les agences ont décidé, ce jour-là, de donner les manchettes à Staline, questionné sur la pa
166 d’autre souci que celui de son tirage. Mais elle décide elle-même, sans nulle enquête sérieuse, de ce qui sera vendable ou no