1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ernest Seillière, Alexandre Vinet, historien de la pensée française (octobre 1929)
1être pourquoi il insiste sur le fait que Vinet se déclarait « un chrétien sans épithète ». Croit-il éluder [p. 1198] ainsi le pro
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2voit assez enchantés de l’affaire : « Gratuit ! » déclarent-ils chaque fois qu’ils ne comprennent pas. Il faudrait s’entendre. Et
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
3mte ». D’autres que lui s’y sont trompés. M. Gide déclarait naguère qu’il fallait voir en Lautréamont « le maître des écluses pou
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
4e, ce n’est que trop certain. Cependant, « rien à déclarer » après des semaines de voyage ? Cela va paraître improbable. On a dû
5lie, fait demi-tour et puis s’en va. Rien, rien à déclarer, quelle tristesse. Mais qu’a-t-on jamais pu « déclarer » d’important 
6rer, quelle tristesse. Mais qu’a-t-on jamais pu « déclarer » d’important ? Je ne sais plus parler en vers et la prose n’indique
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
7el. L’orgueil tout d’abord, je n’hésite pas à le déclarer. On m’arrêtera en me faisant observer que cet orgueil n’a pas un cara
8s en présence d’un marxiste, par exemple, qui lui déclare nettement que son Esprit est un produit purement bourgeois, enfant du
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9e, ce n’est que trop certain. Cependant, « rien à déclarer » après des semaines de voyage ? Cela va paraître improbable. On a dû
10lie, fait demi-tour et puis s’en va. Rien, rien à déclarer, quelle tristesse. Mais [p. 113] qu’a-t-on jamais pu « déclarer » d’i
11le tristesse. Mais [p. 113] qu’a-t-on jamais pu « déclarer » d’important ? Je ne sais pas parler en vers et la prose n’indique q
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
12étant d’entendre M. Maulnier, dans sa préface, se déclarer satisfait d’indiquer « des positions de résistance », une « ligne de
13qui intéresse chaque homme et tout l’homme, et de déclarer « non-philosophique » tout ce qui ne tombe pas sous le coup de leurs
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
14n droit d’exiger d’un critique de son temps qu’il déclare ce qu’il attend de l’homme. Après quoi seulement l’on distinguerait l
9 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
15me, parfois, quels sont les écrivains capables de déclarer leurs références, leurs poids et leurs mesures, enfin leur choix ? L’
16it avec sérieux, ni à l’enfer ? Quand personne ne déclare un Bien si haut qu’on se fasse tuer pour ce Bien ? Ceci pour indiquer
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
17de conclure : « En terminant, l’éminent religieux déclara que ce concours international avait pour but de contribuer à la sauve
11 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
18up de chrétiens.) C’est ainsi que Ferdinand Fried déclarait récemment dans l’importante revue die Tat, dont il exprime en général
12 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
19en Suisse allemande, le professeur O.-E. Strasser déclare que le sonnet publié par Albert-Marie Schmidt dans notre premier numé
13 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
20 alors, chez les meilleurs de ces jeunes gens, se déclarer une épidémie de suicides, qui ne prit pas toujours la forme romantiqu
21 jamais moins d’accord réel, jamais plus de haine déclarée. L’amour des hommes, transposé dans la collectivité, devient automati
14 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
22re terrestre. Mais toutes ces négations, nous les déclarerons au nom d’une espérance qui, elle, a bien le droit de se dire révoluti
15 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
23 de conclure : « En terminant l’éminent religieux déclara que ce concours international avait pour but de contribuer à la sauve
16 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
24isme une menace plus perfide que le collectivisme déclaré. Célébrer des héros dont l’authenticité n’est établie que par le décr
17 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
25Louis XIV, c’est-à-dire à l’État personnifié, lui déclarer sans artifices de langage : « Voilà, Sire, l’état où vous êtes ! » Pe
18 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
26t à nous défendre, dans cette guerre qui nous est déclarée. Or le meilleur, le seul moyen de se défendre — surtout quand il s’ag
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
27’Ordre nouveau, cependant que la Critica fascista déclare à propos du même groupe : « Nous préférons encore les marxistes ! » E
20 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
28 alors, chez les meilleurs de ces jeunes gens, se déclarer une épidémie de suicides, qui ne prit pas toujours la forme romantiqu
29 jamais moins d’accord réel, jamais plus de haine déclarée. L’amour des hommes, transposé dans la collectivité, devient automati
21 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
30r sur le concret, juge en réalité la raison même, déclare sa permanente crise et ses limites humiliantes. L’éternel est dans le
22 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
31r la vie d’une collectivité dont chaque membre se déclare irresponsable. Les mythes collectifs devant lesquels tremblent et s’a
23 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
32e, qui n’est pas dépourvu d’enseignement. Crise ! déclare le premier document ; rénovation mais sans révolution ! dit le second
24 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
33 fait par ailleurs l’apologie, mais sans jamais « déclarer ses valeurs », sans jamais renvoyer à une autorité centrale qui donne
25 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
34 domine sans cesse ces tentatives inévitables, et déclare leur vraie signification 19 . Quand nous parlons des témoins de la Bi
35’échec seul de ces efforts leur confère, s’il est déclaré expressément, s’il est éprouvé [p. 158] par l’orateur et par l’audite
26 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
36« Si ce n’est pas là du catholicisme tout pur, je déclare ne plus rien comprendre à rien. Ces “ondes radioactives du Salut”, ce
27 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
37ation avec Tony au cours de laquelle il lui avait déclaré que vous aviez l’intention de « détruire » Mabel, ce qui bouleverse T
28 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
38 stalinisants. « L’Iskra, organe révolutionnaire, déclarait Martinov, flagelle notre régime et principalement notre régime politi
29 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
39 espèce de fascisme, « larvé » comme l’on dit, ou déclaré. Nous n’avons pas l’intention de faire ici le procès de la morale que
30 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
40oulait soulever l’enthousiasme des Français, il « déclarait la Paix » au monde entier. Lui. — Mais il n’y avait aussi que des Fr
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
41as renouveler de vieux combats qui traînent, mais déclarer une guerre nouvelle au nom d’une ambition plus vaste. C’est donner dè
32 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
42t l’action se relâche. Mais à l’inverse, que l’on déclare l’esprit sans force, voici que la fin commune des efforts théoriques
33 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
43a mesure latine. C’est Pétrarque qui, le premier, déclare que l’idiome italien ne saurait convenir qu’aux « inepties vulgaires 
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
44nt le lecteur moyen trouve parfaitement normal de déclarer que « c’est du latin » pour ses oreilles, mais encore il existe autan
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
45’agit ici de régimes entre lesquels la guerre est déclarée, au nom de doctrines et de buts dont certains nous paraissent à jamai
36 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
46tensité même de l’expérience. D’où l’immanentisme déclaré ou confus qui caractérise cette théologie. Le cas de la science est é
47u’elle s’attache à décrire après coup, et qu’elle déclare indépendants de ses pouvoirs. Ce sont les lois de nos savants, corres
48 pas intacts : tous ceux de nos contemporains qui déclarent s’en remettre aux faits lorsqu’il s’agit de leur destin, et d’un dest
49lorable. Et me tenant sous le joug, cependant, je déclare et répète — sachant encore que cela seul peut me faire solidaire de l
37 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
50, que leur vocabulaire est adapté aux fins qu’ils déclarent, que leur style est conditionné par leur [p. 226] action, par la stru
51 d’une culture et d’une économie qui n’osent plus déclarer de mesure commune depuis cent cinquante ans déjà. Nous assistons à de
38 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
52nne, c’est à peu près aussi intelligent que de se déclarer l’adversaire des avalanches et des marées, pour des raisons idéologiq
39 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
53 le temps où tout homme se voit mis en demeure de déclarer ses origines et ses fins. Voici le temps où l’homme est attaqué par d
40 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
54 anarchique, en vertu d’une volonté et d’un idéal déclaré. Le libéralisme n’a le droit de critiquer la dictature que lorsqu’il
41 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
55ivant cette page, a déformé la vérité, il le faut déclarer hérétique, de même que ceux qui lui donnèrent l’imprimatur. Et si Bos
56revelatione, de interpretatione S. Scripturae) en déclarant que l’Écriture ne peut être interprétée que selon l’Église, et en par
42 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
57des Stades sur le chemin de la vie, et cela, sans déclarer avec toute l’instance que requérait une opération aussi risquée, que
43 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
58nd avec le jeu et la lutte des partis, il doit se déclarer de toutes ses forces antipolitique. b) On appelle aussi « politique 
44 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
59a peine de dénoncer la peste du capitalisme, pour déclarer, aussitôt au pouvoir : « Nous ferons mieux que l’Amérique » ?) Mais o
45 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
60e. C’est à son anarchie, non à la nôtre, que nous déclarons cette guerre que l’on appelle révolution. Ainsi notre révolte même as
46 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
61ur. Au dernier examen médical, ces cochons-là ont déclaré que tout allait bien, c’est-à-dire qu’ils « l’ont diminuée à 17 sous
47 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
62e la raison), et d’un christianisme absolu, qu’on déclare volontiers « inhumain », parce qu’il attribue tout à Dieu. Le Trait
48 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
63. Vaillant-Couturier, qui pourtant n’hésite pas à déclarer que « les intellectuels sont en quelque sorte (sic) les idées incarné
49 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
64raillé le nationalisme, dénoncé le socialisme, et déclaré que l’État est le plus froid des monstres froids. À part cela, il res
65sme. Dans ces conditions, je suis le premier à me déclarer athée. Mais si l’on veut parler, comme le faisait Nietzsche, de Dieu
50 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
66e, M. Benda ou Barrès. La jeunesse personnaliste, déclara notre ami, repousse l’une et l’autre de ces trahisons, et affirme que
51 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
67hologues d’avant-guerre — son livre est de 1915 — déclare que les visions intérieures de Swedenborg « ne sont pas autre chose »
52 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
68ifférence de la lâcheté calculatrice à la panique déclarée. D’ailleurs, sans compter que la division de l’Europe en fascistes et
53 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
69 ordonnance du Führer de l’Instruction publique a déclaré dissous et illégaux tous les « corps » d’étudiants sans exception. La
70a tête, font un coup de bluff, et voilà la guerre déclarée. C’est en tout petit l’histoire du traité de Versailles. 3 janvier
71oulait soulever l’enthousiasme des Français, il « déclarait la Paix » au monde entier. Lui. — Mais il n’y avait aussi que des Fr
72rculation et des erreurs de l’histoire. Le Führer déclarait un jour qu’il ne craint pas les Ravaillac, parce que sa mission le pr
73chera que dans ce lieu où le néant de l’homme est déclaré, Dieu n’ait retrouvé des humains. 21 juin 1936, nuit Fête du solst
54 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
74e notre conception du monde… Le Führer en effet a déclaré à la journée du Parti de 1935 : « Le national-socialisme est une conc
75le chef des étudiants du Reich arrive au camp. Il déclare que « le temps vient où beaucoup de camarades du Parti seront désillu
55 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
76a peine de dénoncer la peste du capitalisme, pour déclarer, aussitôt au pouvoir : « Nous ferons mieux que l’Amérique » ?) Mais o
56 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
77tre les Soviets ! Haro sur les rouges d’Espagne ! Déclarez la guerre à Hitler ! Ils persécutent les Églises chrétiennes. Lutter
57 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
78aison ; et les clercs aussi ont raison, quand ils déclarent au nom de leur vocation qu’il faut choisir de faire des livres ou des
58 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
79éfie l’époque. M. de Lacretelle, dans sa préface, déclare fort justement qu’il s’acquitte d’une dette en présentant cette œuvre
80ille, d’une virulence particulière, mais au moins déclarée. Je veux parler du mythe de l’arrestation, de la psychose créée dans
59 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
81colonisation intra-européenne, état de guerre non déclarée), pour surprenants et monstrueux qu’ils soient apparus en leur temps,
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
82e féminine, exploitant cette concession, la reine déclare qu’elle rejoindra le chevalier au premier signal de sa part, et sans
83l et fondée sur le seul amour. Il en vient même à déclarer que l’amour et le mariage ne sont pas compatibles : c’est le fameux j
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
84’est l’honnêteté d’un écrivain que de se borner à déclarer son système personnel de références. Ce que j’appelle Orient, dans ce
85ttend le fidèle à la sortie du pont Cinvat et lui déclare : « Je suis toi-même ! » Or selon certains interprètes de la mystique
86prit de la poésie arabe. » Un autre savant, Dozy, déclare à cette époque qu’on n’a pas prouvé l’influence arabe sur les troubad
87ésie des cathares, et son opposition sournoise ou déclarée au concept chrétien du mariage. Mais il nous resterait indifférent s’
88ecret de l’amour courtois 79 . Chrétien de Troyes déclare tenir le fond et l’esprit de ses romans de la comtesse Marie de Champ
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
89essant tout nu devant son père richement habillé, déclara que désormais Dieu seul serait son Père. « L’évêque lui jeta sur les
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
90s se réveillent, puis s’épousent. On a coutume de déclarer inexplicable le succès prodigieux de l’Astrée. Pourtant ses charmes n
91e jeune prince insensible à l’amour de Phèdre. Il déclare donc cet amour incestueux, encore que cette reine ne soit que la bell
92on du préjugé social et des exigences d’une vertu déclarée religieuse par opportunité. Mais on distingue les mobiles inavoués de
93hèse à faire admettre, c’est l’évidence largement déclarée par la musique et les paroles de l’opéra. Par l’opéra, le mythe conna
94iété. Agir, ce n’est pas s’évader hors d’un monde déclaré diabolique. Ce n’est pas tuer ce corps gênant. Mais ce n’est pas non
64 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
95donner à une diplomatie, art de civils. Louis XIV déclare la guerre sous des prétextes juridiques et personnels, où l’honneur n
65 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
96aison ; et les clercs aussi ont raison, quand ils déclarent au nom de leur vocation qu’il faut choisir de faire des livres ou des
66 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
97ent contemporain (Chronique de Morosini, 1429) la déclare expressément béguine. » Est-il besoin de souligner que la seule exist
67 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
98t à nous défendre, dans cette guerre qui nous est déclarée. Or le meilleur, le seul moyen de se défendre — surtout quand il s’ag
68 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
99s. Vous voyez que tout le monde est d’accord pour déclarer que la pensée n’a rien à voir avec l’action. Soit qu’elle plane, orgu
100stre d’une grande puissance, le camarade Molotov, déclarait que le mot d’agression avait changé de sens depuis ce printemps, « le
69 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
101, et naguère encore, il suffisait à une nation de déclarer son sol sacré, pour avoir le droit de le défendre jusqu’à la dernière
102u nom de ce [p. 133] concept d’espace vital, elle déclare donc que ces États n’ont plus de « raison d’être historique ». Pour p
103 répondre. Nous ne pouvons plus nous contenter de déclarer que notre Confédération fut autrefois voulue par Dieu. Il nous faut n
104que nous avons à redouter sont justement ceux qui déclarent que les traités et les serments ne sont faits que pour être violés. E
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
105 union prend l’allure à la fois d’un anti-racisme déclaré et d’un anti-nationalisme. Par la force des choses, la pratique sécul
71 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
106té perpétuelle. — Certes, les premiers Confédérés déclarèrent que leur alliance devait, s’il plaisait à Dieu, durer « éternellement
72 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
107 donnerait encore la peine d’y croire, ou même de déclarer qu’il n’y croit pas ? Ainsi, par un tour astucieux, l’image automatiq
108Roi. En l’an 547, le Concile de Constantinople le déclare éternel. Pendant tout le Moyen Âge, il terrorise les populations de l
109tice à la fonction vitale du mythe. Car lorsqu’il déclare par exemple : « Le Diable est un mythe, donc il n’existe pas », il en
110rfois localement explicables, ou qu’on se borne à déclarer absurdes et fous s’ils résistent à notre analyse. C’est pourquoi la r
73 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
111tion et des erreurs de l’Histoire. Mais le Führer déclarait un jour : Je ne crains pas les Ravaillac, parce que ma mission me pro
74 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
112ces. Dans une passion violente et dans un conflit déclaré, le mal est facilement reconnaissable : c’est [p. 107] à l’avantage d
75 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
113mieux encore si le mot avait un sens que l’on pût déclarer sans hésiter. Si chacun de vous savait ce qu’il défend. (Car se faire
76 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
114e. Un écrivain français, dont on admire le style, déclarait l’autre jour que le Palais de Versailles manque de sérieux. C’était b
77 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
115’est à ce moment qu’arrive du Château la décision déclarant que K. n’a pas réellement droit de cité au village, mais qu’on l’auto
78 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
116spect humain, et d’un christianisme absolu, qu’on déclare volontiers « inhumain » parce qu’il attribue tout à Dieu. Traité du
79 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
117e n’est pas hypocrisie, bien au contraire, que de déclarer ses valeurs. Nos contradictions sont réelles, nos hiérarchies éthique
80 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
118ici le temps où l’homme se voit mis en demeure de déclarer ses origines et ses fins. Voici le temps où l’homme est attaqué par d
81 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
119 monde parle d’esprit sans nulle définition, sans déclarer ce que le mot sous-entend et qui se révélerait le plus souvent absurd
82 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
120alises sur le quai, sous la lettre R. Non, rien à déclarer… C’est ce qu’ils vont voir ! Un douanier avise ma valise de manuscrit
121a police ait jamais inquiété pour existentialisme déclaré.
83 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
122de résultats acquis depuis dix ans. — Je savais ! déclara le capitaine, avec cette simplicité exaspérante qu’affecte Sherlock H
84 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
123ricaines, le général Marshall. La bombe atomique, déclare-t-il, devant une commission parlementaire, loin de rendre l’armée super
124uer l’avis d’un militaire que le président Truman déclarait récemment « plus grand que tous les capitaines connus, y compris Alex
85 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
125 2 septembre ; quand je vois les savants unanimes déclarer qu’il n’existe pas de défense imaginable contre un raid atomique, et
86 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
126eux qui restent, et qui se partagent le monde, se déclarent formellement démocrates. Donc, nous voici tous démocrates, dans le mo
87 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
127tat totalitaire, donc à l’état de guerre larvé ou déclaré, qui est le pire des crimes sociaux. On ne sortira de ce cercle vicie
88 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
128a marine. Seule l’aviation demeure indispensable, déclare un maréchal de l’air, car c’est elle qui portera ou abattra la Bombe.
89 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
129en vu. Peut-être même faut-il aller plus loin, et déclarer qu’il est de son [p. 28] essence d’être mal vu. Ou pire encore, de n’
90 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
130ossible, de partir de certains éléments et de les déclarer connus, quand on ignore méthodiquement l’ensemble dont ils dépendent
91 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
131 lecteur par ruse jusqu’à la dernière page, et là déclare froidement ne pas exister. Non : il a remarqué que l’époque peut être
92 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
132borde l’imagination de Chamisso, décline son nom, déclare avoir perdu son ombre. Le second romantisme bat son plein. On a vu bi
93 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
133érémonie, avec ses rôles prescrits, son ouverture déclarée par un héraut, sa lenteur imposante interdisant la fuite. Admirez l’a
94 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
134 nommé Gordius vient à cette ville de Phrygie. Il déclare qu’il voudrait visiter les curiosités de l’endroit. On lui indique le
95 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
135veuglements, de sa tendresse. C’est ainsi que fut déclarée l’incomparable qualité de son péché et mesuré le degré d’être de son
96 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
136n mari tué en Chine. On le retrouve. [p. 14] Elle déclare aux reporters : « Jim est simplement épatant, mais c’est Joe que j’ai
137 ou trois jours plus tard, en qualité formelle et déclarée de candidat à la citoyenneté. Cette opération, fort coûteuse si l’on
97 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
138t. Trois jours plus tôt, une dame milliardaire me déclarait pathétiquement : « Si Roosevelt gagne, je remplis mes caves de boîtes
139e coordonner les travaux. Mais son administrateur déclare aujourd’hui que des projets financés par le gouvernement fédéral ont
140lus le choix qu’entre la démission et la tyrannie déclarée. Les bureaux à l’américaine semblent avoir été créés pour épargner au
141 50] le tout, voici que le monde germanique vient déclarer la guerre aux États-Unis, puis que le monde russe, provisoirement all
142russe, provisoirement allié, entre en concurrence déclarée avec la production américaine et l’idéal démocratique d’un Roosevelt.
143, organisé en groupes solides ; de plus, on lui a déclaré la guerre, comme pour mieux marquer le coup ; et de plus, elle l’a ga
98 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
144usible ou réaliste. Tartempion pense ceci, Durand déclare cela, mais l’un est radical et l’autre communiste, je le savais bien,
145 vice-président, surnommé le « timide mystique », déclarant après son installation qu’il va se retirer à la campagne pour une sem
99 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
146taine Leslie E. Gehres, commandant de la Station, déclare que depuis quelque temps, on assiste à un croissant étalage en public
147basée sur un mensonge : l’intéressé doit en effet déclarer devant la Cour son intention bien arrêtée de vivre désormais dans le
148da. Il y reste six semaines, à l’hôtel, est alors déclaré résident, obtient son divorce en un quart d’heure, se remarie en dix
149trois-six-neuf ». Une jeune héritière très connue déclarait à un groupe de journalistes qui la félicitaient sur ses fiançailles,
150nature discutables. Certains critiques américains déclarent que la jeunesse de leur pays est sex-obsessed, mais il se peut qu’ell
100 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
151ent Un ingénieur français, débarquant à New York, déclare que son pays vient de construire l’avion le plus rapide du monde. L’i