1 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
1e son petit miracle. Jaloux et Dick conversent en danois. Quatre anciens Bellettriens célèbrent les rites du Sapin vert. À ce
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
2mène à pied d’œuvre, il s’associe à un aventurier danois, Perken, personnage énigmatique qui possède une sorte de puissance mi
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
3is ce Journal, s’il est l’œuvre la moins forte du Danois, n’en est pas moins, dans son dosage pré-gidien de cynisme et d’human
4 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
4t à la pensée d’un Karl Barth, génial disciple du Danois, et dont il est grand temps qu’on nous traduise quelques essais théol
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
5etit miracle. Edmond Jaloux et Dick conversent en danois. Quatre anciens Belletriens 21 célèbrent les rites du Sapin Vert. Ô
6 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
6randt, les sœurs Brontë, Henrik Ibsen et ces deux Danois prodigieux, Hans-Christian Andersen et Soeren Kierkegaard. (Féerie du
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7erkegaard ne faisait que se promener sur la lande danoise, loin de tout [p. 69] « dérangement domestique ». Il avait un très be
8 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
8fait ceux qui communient dans la foi où vivait le Danois. Mais moi qui ne suis pas de ce pays, moi qui ne vis pas encore sous
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
9d’aujourd’hui fut donnée vers 1848 par l’écrivain danois Søren Kierkegaard, le penseur capital de notre ère. Voici ce que l’on
10 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
10d’aujourd’hui fut donnée vers 1848 par l’écrivain danois Kierkegaard, le penseur capital de notre ère. Voici ce que l’on peut
11 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
11equel, semblable au prince [p. 53] Hamlet — autre Danois — il put mourir certain d’avoir accompli sa mission, ce fut son attaq
12s courtes et agitées. Sur une pierre de cimetière danois, l’on peut lire cette inscription nue : « Le solitaire ». Le rire et
13as déplu à l’humeur shakespearienne du philosophe danois. C’est l’image du chat d’Alice in Wonderland. Souvenez-vous de ce Cha
12 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
14qué de condamner la « folie » et l’« absurde » du Danois, au nom de l’équilibre vital passionnément conquis par Faust… C’est p
13 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
15 mois les Russes l’auront, et les Anglais, ou les Danois peut-être. Et je ne connais pas un seul physicien qui n’ait nié, expr
14 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
16avez entendu parler de Kierkegaard, ce philosophe danois que tous vos magazines se croient obligés de citer, et quelques-uns d
17 donner. C’est une pierre plate dans un cimetière danois, sur laquelle on peut lire ces mots : Le Solitaire. Cet homme-là ne c
15 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
18 [p. 3] Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953) g La carrière de Soeren Kier
19 après lequel, semblable au prince Hamlet — autre Danois — il put mourir, certain d’avoir accompli sa mission, ce fut son atta
20er sur la coïncidence qui fait d’Hamlet un prince danois — et l’on peut rêver là-dessus — rappelons d’abord les traits les plu
21ès officiel. L’évêque Mynster, primat de l’Église danoise, venait de mourir. Et le professeur Martensen, prononçant son éloge f
22mique furieuse s’éleva de toutes parts. L’opinion danoise et scandinave fut secouée d’une vertueuse indignation. Kierkegaard lu
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
23 [p. 82] Deux princes danois Kierkegaard et Hamlet La carrière de Soeren Kierkegaard s’est déroulé
24 après lequel, semblable au prince Hamlet — autre Danois — il put mourir, certain d’avoir accompli sa mission, ce fut son atta
25er sur la coïncidence qui fait d’Hamlet un prince danois — et l’on peut rêver là-dessus — rappelons d’abord les traits les plu
26ès officiel. L’évêque Mynster, primat de l’Église danoise, venait de mourir. Et le professeur Martensen, prononçant son éloge f
27mique furieuse s’éleva de toutes parts. L’opinion danoise et Scandinave fut secouée d’une vertueuse indignation. Kierkegaard lu
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
28 question de la succession du trône en France. Le Danois passe l’Eider, le Suédois le Belt, afin de briser les chaînes qui fur
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
29 un important apport Scandinave, dû à la conquête danoise. Puis l’élément franco-normand après la conquête normande. Survient a
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
30pe — après les monarchies anglaise, néerlandaise, danoise et suédoise — et probablement le plus stable. Tous les autres pays du
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
31 passion ». Le Vaudois accorde un peu plus que le Danois à la communauté ou généralité, et à [p. 238] la « catholicité de l’âm
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
32ur, et qui s’intitule : Guillaume Tell, une fable danoise. La brochure anonyme soulève des tempêtes : condamnée par les autorit
22 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
33s et d’influences européennes : la germanique, la danoise, la normande, la française, la celtique. Cette unité culturelle, con
23 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
34n seulement de culture française, mais de culture danoise, irlandaise ou croate. C’est un effet de l’ignorance entretenue par l
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
35gresses, Bougres 1  ! Chypriotes, Chypriots ! Danoises, Danois ! Espagnoles, Espagnols ! Finnoises, Finlandais ! Franç
36ougres 1  ! Chypriotes, Chypriots ! Danoises, Danois ! Espagnoles, Espagnols ! Finnoises, Finlandais ! Françaises, F
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
37s et d’influences européennes : la germanique, la danoise, la normande, la française, la celtique : Cette unité culturelle, co
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
38 qu’il est une « culture nationale » française ou danoise par exemple, comme la culture comprend en fait les sciences aussi bie
27 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
39doc et qu’il n’est pas un poète, russe, allemand, danois, anglais, etc… qui ne doive son inspiration à la tradition littéraire
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
40 et pas seulement une petite tranche du pays. Les Danois formeraient en Allemagne une minorité ethnique, luttant pour sauvegar
29 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
41néerlandais ou britannique d’acheter des produits danois ou italiens ; obliger, enfin, le fabricant français à affronter à arm
30 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
42tion et la décentralisation réunie par l’Institut danois.) 1. L’organisation politique de l’Europe en Régions est la condition