1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 C’était l’époque des amateurs de ruines. Je suis descendu au bord de l’eau, un peu au-dessous de la maison, en attendant [p. 35
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
2uloir éviter, et ces grandeurs pour n’en pas trop descendre ». N’est-ce pas une éclatante mise au point ? Et venant de l’auteur d
3nt de l’auteur du Songe, d’un de ces hommes qui « descendirent » du front dans notre paix lassée, ne prend-elle pas une pathétique s
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
4gouvernement, le libérateur va se lever. C’est un descendant de Roland le Camisard, ce « Tarramagnou », ce « petit homme de la ter
4 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
5 de M. Jean Cadier, un jeune pasteur français, on descendit — ou l’on monta suivant M. A. Léo — du domaine de la pensée pure dans
5 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
6rases rapides ondulent dans l’air lourd. Le chant descend très doucement la berge, les bœufs s’engagent dans le marais, chercha
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
7eur et que je la croise en route dans l’ascenseur descendant… Il aurait fallu monter, mais l’idée de vous trouver peut-être assise
8 elle sortit, en me frôlant, sans me regarder. Je descendis derrière elle. Mais tout de suite des parapluies la dérobèrent à mes
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
9corniche d’un gratte-ciel, d’où se [p. 125] met à descendre un petit bateau de papier, sur fond de boulevards et parmi les toits
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
10 bleus, son éblouissement. Soudain la voici, elle descend à sa rencontre parmi les éclairs d’un luxe mécanique, le visage dans
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
11mier jour du printemps. Les rues riaient. Le ciel descendait dans la ville, on marchait dans le bleu. Je sortis avec cette femme,
10 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Marguerite Allotte de la Fuye, Jules Verne, sa vie, son œuvre (juin 1928)
12les savants sont réellement dans la lune, ou bien descendent au fond des mers adorer la Liberté et jouer de l’orgue sous les yeux
11 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
13 le grand escalier, au fond de la cour du palais, descendaient les invités du bal. Des femmes sans chapeau couraient vers les voitur
12 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
14ans l’acte de se raser, de se baigner ; son image descend en face de lui par l’ascenseur, elle le suit au long des trottoirs, i
13 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
15y voyait qu’un jeu. Durant tout le xixe elle est descendue dans la bourgeoisie et dans le peuple ; elle y est devenue une tyrann
14 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
16stant regard. » Le poète des Gravitations est ici descendu plus profond en soi-même ; son art y gagne en densité, en émotion. De
15 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
17riser avec un fracas sourd les îlots de glace qui descendent lentement le fleuve. Au cœur [p. 2] de Buda la Turque s’élève la mont
16 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
18es. Dormir. Sans avoir pu retrouver cette mélodie descendue d’un balcon où chantait la Schumann ; sans avoir pu retrouver le nom
17 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
19ui nous apportèrent le tarot et la roulotte, dont descendent le bridge et la bohème, c’est-à-dire un symbole de la servitude et un
18 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
20une nuit d’hiver, je chantonnais la Barcarolle en descendant le Grand Canal, — c’est une romance assez déchirante, à mi-voix… ....
19 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
21 le grand escalier, au fond de la cour du palais, descendaient les invités du bal. Des femmes sans chapeau couraient vers les voitur
20 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
22ais messieurs et de vraies dames : ils montent et descendent de toutes parts, du haut des grands escaliers que décorent trois opul
23 d’un balcon qui domine les groupes, une voix qui descend avec un tremblement d’étoile. Richard Strauss a levé la tête, il reço
24 au cœur des grandes fêtes, une sphère de silence descend, s’arrête quelques secondes, et ceux qu’elle baigne d’une grâce furti
21 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
25es. Dormir. Sans avoir pu retrouver cette mélodie descendue d’un balcon où chantait la Schumann ; sans avoir pu retrouver le nom
26ui nous apportèrent le tarot et la roulotte, dont descendent le bridge et la bohème, c’est-à-dire un symbole de la servitude et un
22 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
27 C’était l’époque des amateurs de ruines. Je suis descendu au bord de l’eau, un peu au-dessous de la maison, en attendant l’heur
23 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
28a tombée d’une nuit froide, en avril, le voyageur descend dans un vieux bourg de Souabe, — quelques lumières au milieu d’une ét
29s du temps, bats les lisières du sommeil. Ou bien descends les bras collés au corps dans l’onde apaisée du souvenir. Sois riche
24 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
30es aux bosquets vaporeux. Des parterres de fleurs descendent jusqu’à la rivière immobile, élargie en un lac sinueux. Un paysage pe
25 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
31une nuit d’hiver, je chantonnais la Barcarolle en descendant le Grand Canal, — c’est une romance assez déchirante, à mi-voix. p
26 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
32sme (ou Marxisme). Penser en actes : ce n’est pas descendre au social, si l’on accepte l’héroïsme. Un siècle bourgeois comme fut
27 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
33se ravaler au niveau des simples. » Non, Ramuz ne descend pas au peuple, on devrait dire plutôt qu’il y remonte. Son art vient
28 1933, Présence, articles (1932–1946). Paysage de tête : poème (1933)
34é de la grande puissance diluvienne où maintenant descend, suspendue dans le soir et dans la transparence, l’épouvantable const
29 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
35e du genre humain. Les uns prétendent que l’homme descend du singe, les autres croient qu’il a été créé par Dieu. [p. 44] Ils s
36ie est la suivante : ceux qui pensent que l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part
37 : ceux qui pensent que l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part, à côté de la race d
30 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
38e humain. Les uns prétendent [p. 150] que l’homme descend du singe, les autres croient qu’il a été créé par Dieu. Ils se disput
39ie est la suivante : ceux qui pensent que l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part
40 : ceux qui pensent que l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part, à côté de la race d
31 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
41 à la vérité finale que cette œuvre a voulu nier. Descendons jusqu’à nous. Il se peut que mon « injustice » déclarée, vis-à-vis de
32 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
42d’autre part, à l’éthique bourgeoise. « Descartes descendu dans la rue » 30 vient consacrer l’utilitarisme borné en disqualifia
43e, vous serez payé 200 fr. la colonne. Et si vous descendez jusqu’au journal d’information, les prix seront encore supérieurs, po
33 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
44, à Vésale, aux techniciens de la dissection dont descend toute la science du xixᵉ, et qui nous ont conduits à considérer notre
34 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). À propos du 14 juillet (juillet-août 1935)
45de tomber un ministère quelconque, on s’apprête à descendre des centaines de Français. Au bénéfice de qui, nous l’avons dit. Quan
35 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
46sur le miracle d’une justice et d’une vérité déjà descendue sur la terre ? Tous les autres auraient le droit de m’arrêter en me d
36 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
47 en effet un abaissement pour l’esprit pur que de descendre à la portée des hommes, mais c’est là qu’il cesse d’être un mensonge.
37 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
48té qui est souvent difficile. Si nous refusons de descendre au cœur de ce problème, qui est métaphysique et religieux, nous nous
38 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
49anatisme intime. Oui, c’est un fanatisme qui fait descendre nos images dans nos mains, c’est une émeute contre les sécurités appr
50 l’être personnel. Penser en acte, ce n’est pas « descendre au social », ni davantage trahir l’esprit pour des fins « bassement u
39 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
51 « ravaler au niveau des simples ». Non, Ramuz ne descend pas au peuple, on devrait dire plutôt qu’il y remonte. Son art vient
40 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
52, il y aura des gens qui craindront avant tout de descendre d’un échelon, c’est-à-dire de devenir pauvres. [p. 82] À moins qu’ils
53ut-être une dernière pudeur… Il faut que l’esprit descende quelques degrés. Qu’il s’humilie — littéralement — pour être utile. Q
54j’essaie de tuer au fly-tox. Une araignée parfois descend au-dessus de ma page, pédale de toutes ses pattes dans le vide, remon
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
55par quelques marches et un balcon de pierre. L’on descend par d’étroits escaliers aux quatre autres terrasses du jardin, étagée
56. C’est comme partout. Bon. Alors les catholiques descendent de la montagne et viennent prendre la place. « On les appelle ici les
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
57est un jeune homme, plutôt petit, quelconque, qui descend sans se retourner. Août 1935 Le métro considéré dans sa réalité sen
43 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
58, dans notre péché. Et, à l’inverse, il faut oser descendre jusqu’au fond de la connaissance du péché pour voir qu’il n’y a de li
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
59mier lieu dans la culture d’avant-garde, avant de descendre au politique. La sensibilité de l’intelligence étant, à l’époque prés
45 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
60truit par une odieuse malice du sort. Nous avions descendu du deuxième un lourd sommier, pour en faire un divan. L’escalier est
61 renfort à A. Il faut encore boucler les valises, descendre mes caisses de livres à la gare, etc., et le train part dans une heur
62 et sûrement ce serait bien autre chose… La femme descend sans se retourner ; l’homme déplie un journal que je n’aime pas, qu’i
46 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
63aison et des comptes de location. Il a coutume de descendre les escaliers en sifflant un air martial chaque fois que quelqu’un es
64r rang, à deux mètres de lui. Un bon tireur l’eût descendu très facilement. Mais ce bon tireur ne s’est jamais trouvé, dans cent
65gende germanique nous annonçait que le Libérateur descendrait des montagnes neigeuses… » Musiques populaires, puis fanfares : « La
47 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
66la passion dépose entre leurs corps une épée nue. Descendons quelques siècles et toute l’échelle qui va de l’héroïsme religieux à
48 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
67oi son maître et du manant qui vient de l’aider à descendre de sa barque. Le manant, c’est Tristan déguisé… Mais de nouvelles ave
68’est-il pas l’objet même de la passion, — si l’on descend au fond du mythe ? ⁂ Nous avons vu que le progrès du roman a pour pri
69lans historiques et religieux du mythe, — l’autre descend du mythe jusqu’à nos jours. Parcourons-les l’une après l’autre, libre
49 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
70désir ». Puis il a quitté le Ciel avec elle, pour descendre dans la matière et dans la manifestation sensible. Les Âmes-Anges, ay
71omté de Toulouse. C’est oublier que l’hérésie est descendue du nord au sud, par Reims, Orléans, puis Limoges et le Poitou, précis
50 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
72étapes de l’aventure : l’hérésie des « parfaits » descend de l’Éros à Vénus, elle va jusqu’à confondre avec la poésie d’un amou
51 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
73 ». La littérature, au contraire, est la voie qui descend aux mœurs. C’est donc la vulgarisation du mythe, ou pour mieux dire :
74quel degré de puérilité notre superbe raison peut descendre ! » Et c’est la « superbe raison » qui conclut sur une épigramme : « 
75ce n’est pas nous libérer de leurs interdictions, descendre au-dessous de l’expression créée et réglée par l’esprit (même si l’es
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
76la passion dépose entre leurs corps une épée nue. Descendons quelques siècles et toute l’échelle qui va de l’héroïsme religieux à
53 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
77ui rêve en nous, c’est l’Esprit à l’instant où il descend dans la matière », mais c’est aussi « la Matière, à l’instant où elle
54 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
78riés l’un à l’autre, et comme le pays ne peut pas descendre [p. 140] au niveau du peuple, il faut que le peuple s’élève au niveau
55 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
79ion, si l’on songe que le pasteur Niemöller, vrai descendant de Luther, est en prison. 2. Les socialistes et beaucoup de démocrate
56 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
80is bien dit ! » Une neige de papiers multicolores descendait lentement du haut des gratte-ciel, dansant à travers les faisceaux de
57 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
81 le livre d’Énoch, où l’on voit des anges mauvais descendre sur la terre — et c’est la première chute — pour s’y unir aux filles
58 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
82r rang, à deux mètres de lui. Un bon tireur l’eût descendu très facilement. Mais ce bon tireur ne s’est jamais trouvé, dans cent
59 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
83. Mais vous avez perdu la liberté de monter ou de descendre à votre choix. Vous êtes pris dans un mécanisme à sens unique, vous n
84le récit biblique à la colère de l’Éternel, qui « descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et
85e fût laissé tomber dans une situation pareille ! Descendons maintenant au dernier cercle : dans cet enfer né du vertige et de l’e
60 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
86critures. Enfin, l’antagonisme entre l’auberge où descendent les Messieurs du Château, et la Chaumière où vit la famille méprisée
61 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
87valer au niveau des simples ». Mais non, Ramuz ne descend pas au peuple, on devrait dire plutôt qu’il y remonte. Son art vient
62 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
88ui rêve en nous, c’est l’Esprit à l’instant où il descend dans la matière », mais c’est aussi « la Matière à l’instant où elle
63 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
89 extérieurs où l’on peut déposer de l’argent sans descendre de sa voiture. Déjà les biches et les daims sont amenés dans la forêt
64 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
90uinze ans lorsque j’y vins pour la première fois, descendant à pied d’Andermatt et passant par le pont du Diable. Et ce qui me sai
65 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
91dire en espace mortel. ⁂ Je ne connais qu’un seul descendant authentique de Napoléon : il est objecteur de conscience. (C’est P. C
92i !” » ⁂ Supposez qu’un dictateur devienne fou et descende tout nu dans la rue. Combien de temps faudra-t-il pour [p. 61] que so
93uisse cernée par l’Axe — les colonnes de Guderian descendent vers la Faucille. 19 juin 1940 Atmosphère d’imminence, je ne puis l
66 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
94agesse… Comment croire à la catastrophe lorsqu’on descend dans ces contrées les plus humanisées de la planète, le long du Rhône
95rase campagne, pour embarquer un veau, ou laisser descendre un militante du régime, brandissant sa carte du parti. Comme en Itali
67 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
96l, comme on le sent un peu après Valence quand on descend vers le Midi. Pendant une heure encore nous avons traversé des platea
97airie un vaste cercle de cyprès où Pégase un jour descendra, si ce n’est plutôt une nuit. Et chaque matin, elle va regarder de tr
68 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
98jouent plus à la balle parce que la nuit vient de descendre —  [p. 225] depuis cinq ans que je circule dans cette ville, je n’ai
99 extérieurs où l’on peut déposer de l’argent sans descendre de sa voiture. Déjà les biches et les daims sont amenés dans les forê
69 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
100 de nous ait tourné jusqu’au point désiré, pour y descendre et s’y poser. Rien ne donne une idée de l’immobilité comme ce vol san
101ut est flamme et or. Mais un toit d’ombre épaisse descend obliquement, rejoint la mer, ferme le monde devant nous. En deux minu
102 je me croyais encore dans la banlieue… Déjà nous descendons une rue déserte et provinciale. C’était cela, le boulevard Saint-Mich
70 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
103jouent plus à la balle parce que la nuit vient de descendre — depuis cinq ans que je circule dans cette ville, je n’ai jamais été
71 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
104 de nous ait tourné jusqu’au point désiré, pour y descendre et s’y poser. Rien ne donne une idée de l’immobilité comme ce vol san
105ut est flamme et or. Mais un toit d’ombre épaisse descend obliquement, rejoint la mer, ferme le monde devant nous. En deux minu
106 je me croyais encore dans la banlieue… Déjà nous descendons une rue déserte et provinciale. C’était cela, le boulevard Saint-Mich
72 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
107 extérieurs où l’on peut déposer de l’argent sans descendre de sa voiture. Déjà les biches et les daims sont amenés dans les forê
73 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
108ans l’acte de se raser, de se baigner ; son image descend en face de lui par l’ascenseur, elle le suit au loin [p. 47] des trot
74 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
109te la voiture près d’une barrière de parc public, descend, s’éloigne dans la neige bien gelée où ses pas lentement s’enfoncent
110rien d’autre à dire. Nous remontons en voiture et descendons vers la ville. Soudain, je me suis décidé et j’articule : « Vous n’av
75 1947, Doctrine fabuleuse. 14. L’eau ou L’esprit de la tempête
111 eaux mouraient, heureuses. 2. — Lorsque l’Esprit descendit sur les eaux, et que sa danse fut noyée dans la substance sous-marine
76 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
112 l’avais dit !) Une neige de papiers multicolores descendait lentement du haut des gratte-ciel, dansant à travers les faisceaux de
77 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
113jouent plus à la balle parce que la nuit vient de descendre — depuis cinq ans que je circule dans cette ville, je n’ai jamais été
78 1948, Suite neuchâteloise. I
114ns le long courant d’air des gorges, sentir qu’on descendait vers la lumière, vers le grand lac doublant soudain le ciel au sortir
79 1948, Suite neuchâteloise. V
115laire : sur ces lieux où jadis des hommes dont je descends exercèrent leurs droits de seigneurs, je garde encore un droit de rêv
80 1948, Suite neuchâteloise. VII
116ester mon secret. Je la guette à midi, quand elle descend dans le cortège des jeunes filles [p. 77] sortant de l’école des Terr
81 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
117ester mon secret. Je la guette à midi, quand elle descend dans le cortège des jeunes filles sortant de l’école des Terreaux. No
82 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
118 voiture à l’entrée d’une ruelle étroite que nous descendons lentement jusqu’à des escaliers très raides et compliqués, entre de h
119vu qu’en Italie et plus rarement au Brésil.) Nous descendons. Les escaliers débouchent sur une place irrégulière, en terre battue,
83 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
120, j’étais en train de téléphoner quand je le vois descendre l’escalier. Je parle en le suivant d’un œil. Il s’arrête, il paraît a
84 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
121s alpestre ayant décidé une bonne fois de ne plus descendre dans les plaines basses où croupissent (avec d’autres) nos pauvres « 
85 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
122e de tous — et qu’à peine la frontière passée, il descendit de sa voiture, se jeta sur le sol pour embrasser la « terre de la lib
86 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
123t la tradition littéraire. Alémaniques et Romands descendent respectivement des Alamans et des Burgondes, et l’Aar, qui séparait c
87 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
124atmosphère dans laquelle fut nouée la notion dont descendent nos conceptions de l’homme. En apparence, il ne s’agit, lors de Nicée
125ons, ce terme même d’In-carnation et le mouvement descendant qu’il évoque, tout contribue à concentrer l’attention vitale du croya
88 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
126ou colonisait. C’était trop clair. La Russie, qui descend de Byzance mais aussi de la Horde d’Or, a toujours préféré la formule
89 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
127atmosphère dans laquelle fut nouée la notion dont descendent nos conceptions de l’homme. [p. 60] En apparence, il ne s’agit, lors
90 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
128ons, ce terme même d’In-carnation et le mouvement descendant qu’il évoque, tout contribue à concentrer l’attention vitale du croya
91 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
129lle est mise au défi de s’unir pour revivre ou de descendre aux catacombes de l’Histoire. Essayons de mesurer l’envergure du succ
92 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
130lus, ô Liberté, Pour que ta grâce daigne sur nous descendre ? Poème de Petőfi, 1848, intitulé Silence de l’Europe. Mercredi 14
93 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
131ssion que tout le monde m’avait fui. Puis je suis descendu derrière la fillette, et je l’ai perdue dans la foule… — Comment acco
132porta. L’instant demeura immobile, sans monter ni descendre. Agathe et Ulrich ressentirent un bonheur dont ils ne savaient pas si
94 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
133ssion que tout le monde m’avait fui. Puis je suis descendu derrière la fillette, et je l’ai perdue dans la foule… — Comment acco
134porta. L’instant demeura immobile, sans monter ni descendre. Agathe [p. 68] et Ulrich ressentirent un bonheur dont ils ne savaien
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
135 j’étais en train de téléphoner, quand je le vois descendre l’escalier. Je parle en le suivant d’un œil. Il s’arrête, il paraît a
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
136le. Et il est beau que l’aventure de l’intellect, descendant des clartés instantanées de l’esprit intuitif au clair-obscur de l’âm
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
137me légendaire. Agénor, roi de Tyr en Phénicie, et descendant de Neptune, est son père. Elle est si belle quant aux yeux — comme so
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
138elles incertitudes et complexités, puisque Europe descendrait ainsi de Cham selon la légende classique et son interprétation phénic
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
139oleil dans son déclin, il n’y avait qu’à le faire descendre sous terre, dans l’obscurité absolue des fantômes humains et des cond
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
140l jusqu’à la Gaule Belgique et au fleuve Rhin qui descend de l’occident, puis jusqu’au Danube, que l’on appelle aussi l’Ister,