1 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
1Luther « était prête à se donner à n’importe quel despote, pourvu qu’il fût Allemand et protestant ». Or le despote est venu, c
2 pourvu qu’il fût Allemand et protestant ». Or le despote est venu, cher M. de Reynold : il était Autrichien et catholique. Un
2 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
3 va. Il peut sembler toutefois que, de la mort du despote à la publication du rapport de Khrouchtchev en Occident, une courbe r
4rès le 20 juillet ? 3. Pour illustrer la folie du despote, K. cite les inculpations d’espionnage pour le compte de l’impérialis
5n mondiale — seul existant, hélas ! au-dessus des despotes — est de ceux qui dégradent non seulement un régime et les idéaux qu’
6n le seul grand changement produit par la mort du despote et son reniement proclamé est un changement psychologique : le rappor
7e oblige à changer le signe d’un acte sur deux du Despote, par suite à justifier Tito, mais non Trotski, Rajk et Kostov, mais p
8xprimant par la bouche du Parti. Mais dire que le despote était fou, en se fondant sur l’observation, c’était « faux » parce qu
9sservait le Parti. K. nous dit aujourd’hui que le despote était fou. Il dit vrai (selon l’observation), mais au nom de ce qui s
10 il a pu les commettre. [p. 15] K. déclare que le despote agissait à l’encontre des intérêts prolétariens. Mais il omet de nous
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
11s dynasties se succéder, par la même mollesse des despotes ; les Mongols, comme les Scythes du temps de Cyaxares, envahir mille
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
12ction forcée de Sainte-Hélène ait seule permis au despote déposé de se former une vue cohérente des motifs qui animaient son ac
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
13si tu vas te dresser pour libérer l’Europe de ses despotes ! Et il propose une organisation internationale dirigée par la Franc
6 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
14s, ni des masses militarisées — la populace ni le despote — qui ont aménagé au cours des siècles ces espaces mesurés par l’usag
7 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
15le de ses vœux ne serait nullement unifiée par un despote ou par une idéologie : elle devrait être une Europe des cités, formée
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
16onnifiée dans son grand homme ; eux capitaines et despotes, lui pâtre et libérateur. La rhétorique est belle, l’émotion vraie.
17 Guillaume Tell, pâtre libérateur, triomphant des despotes féodaux et fondant d’un seul trait d’arbalète dans une pomme la plus
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.3. « La Suisse est née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien »
18née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien 6  » Quel est l’état social des Waldstätten, au moment du
19 d’avoir abusé de ses pouvoirs. Il n’a pas été un despote. Il a maintenu les libertés des Waldstätten, qui l’ont même accepté p
20, en cas de besoin, leurs droits acquis. Point de despote. Et pas même d’Autrichiens ! En effet, les Habsbourg, à cette date, [
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
21e suisse », mais ils se font tuer au service d’un despote qui, dans le même temps, opprime et humilie cette patrie laissée sans
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
22le de ses vœux ne serait nullement unifiée par un despote ou par une idéologie : elle devrait être une Europe des Cités, formée
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
23lte de Tell et des conjurés du Grütli chassant le despote autrichien. C’est de lui que s’inspirent l’Histoire des Suisses de Je
13 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
24ivaux, et l’un est notre allié, si l’autre est le despote que subissent encore à peu près un quart d’entre nous. Mais votre pes