1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
1oire qu’il les sentait moins profondément que ses devanciers. Son sadisme n’est pas beaucoup plus « horrible » que celui des rêver
2 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
2 moyens personnels, difficilement atteint par les devanciers — et courir tout de suite au-delà, sans avoir mérité cette liberté… D
3 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
3vez fort que la jeunesse allemande ait oublié ses devanciers bottés. Mais songez qu’on n’enseigne pas l’histoire toute récente dan
4 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
4 moyens personnels, difficilement atteint par les devanciers — et courir tout de suite au-delà sans avoir mérité cette liberté… De