1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
1térialisme méthodique et le goût pour la violence dictatoriale. ⁂ En France, ce mouvement mondial a rencontré jusqu’ici peu d’écho.
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
2r l’individualisme est toujours un appel à l’État dictatorial. Et cet État aux cadres géométriques, avec son armée, sa bureaucratie
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
3rait aussi supposer que la leçon des catastrophes dictatoriales va réveiller quelques chrétiens. Leur office n’est-il pas de rappeler
4 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
4tyrannie, c’est-à-dire à la mécanique étatiste et dictatoriale qui tient lieu d’ordre dès que l’homme renonce à assumer personnellem
5 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
5 pour opposer à la terreur de Pan les ordonnances dictatoriales de l’esprit. Mais cet esprit n’est pas le tout de l’homme, — l’homme
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
6tuent mieux que le mage et le sorcier. L’étatisme dictatorial stérilise bien plus d’entreprises que l’anarchie n’en menaçait. L’his
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
7r étranger que je suis, mais aux chefs des partis dictatoriaux eux-mêmes. De là toute la passion avec laquelle ils parlent de la néc
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
8e cap de la désespérance. [p. 135] Et les régimes dictatoriaux sont nés dans une crise si profonde qu’ils n’ont pas encore pu s’en a
9 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
9r étranger que je suis, mais aux chefs des partis dictatoriaux eux-mêmes. De là toute la passion avec laquelle ils parlent de la néc
10 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
10stification spiritualiste » par une mystification dictatoriale autrement efficace sur les ouvriers, et qui laisse loin derrière elle
11 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
11es gouvernements, qu’ils soient parlementaires ou dictatoriaux, ont tous montré en fait la même tendance générale : remettre le soin
12 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
12de l’individualisme bourgeois et du collectivisme dictatorial. Elle est la position centrale, à la fois naturelle et spirituelle, d
13 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
13on bâclée, donc au triomphe rapide d’une réaction dictatoriale. Entre ces deux déficiences opposées, nous pouvons dès maintenant che
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
14] l’individualisme est toujours un appel à l’État dictatorial. Et cet État aux cadres géométriques, avec son armée, sa bureaucratie
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
15de l’individualisme bourgeois et du collectivisme dictatorial. Elle est la position centrale, à la fois naturelle et spirituelle, d
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
16’elles n’entraînassent le pays dans des aventures dictatoriales. Il y avait quelque chose de sain et de profondément démocratique dan
17 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
17démocratie américaine et crée le véritable danger dictatorial. Peut-on dire, pour simplifier, qu’avec Roosevelt l’entrée en guerre
18pour persuader l’Américain moyen des intentions « dictatoriales » du Président. Les partisans de Willkie mirent en vente un bouton-in
18 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
19omme un tsar qui supervise le tout, avec pouvoirs dictatoriaux. Le « tsar » est un « businessman » Ce tsar ne sera pas choisi parmi
19 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
20omme un czar qui supervise le tout, avec pouvoirs dictatoriaux. Ce czar ne sera pas choisi parmi la troupe des politiciens sans empl
20 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
21vait demain rajeunie à grands coups de règlements dictatoriaux. On nous dit que nos libertés européennes ne sont plus que des mots,
21 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
22n qui lui interdisait toute visée impérialiste ou dictatoriale. Les rares hommes qui ne surent pas s’effacer à temps, tels que le ré
22 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
23traient trop clairement les vices de tout système dictatorial. Que faire pour donner le change, quand on ne veut rien changer ? Exa
23 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
24 et ne sera pas non plus instaurée par des moyens dictatoriaux : les échecs de Napoléon et d’Hitler l’ont bien fait voir. L’union de
24 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
25glomération d’États soumis à un pouvoir unique et dictatorial ni une Europe des États, mais une association de républiques autonome
25 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
26 et ne sera pas non plus instaurée par des moyens dictatoriaux : les échecs de Napoléon et d’Hitler l’ont bien fait voir. L’union de
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
27 d’abord cet individualisme dont le collectivisme dictatorial est l’inévitable rançon. C’est ainsi que le fédéralisme, issu des tra
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
28ime totalement différent, communiste ou fasciste, dictatorial, présidentiel ou monarchique. La vraie chance de grandeur des Suisses
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
29finalités socialistes, mais lui aussi, à réalités dictatoriales militaires et nationales, s’inspirant toutefois d’idéologies a-nation
29 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
30que, civile ou militaire, fasciste ou communiste, dictatoriale ou démocratique. Mais l’autogestion, qu’est-ce que c’est ? Peut-être
30 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
31e (en Europe comme en Amérique latine) de régimes dictatoriaux, militaires ou cléricaux, expressément antidémocratiques, ait pu dépe