1 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
1e, voilà l’occasion ou jamais de répéter un vieux dicton : l’abus n’enlève pas l’usage. Nous nous sommes expliqués dès le débu
2 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
2 à croire que le Diable en est ravi. Car selon le dicton médiéval et renaissant, « le Diable est bon théologien ». Notre incul
3nt, ce Mr. Time ? Ou bien la réciproque du fameux dicton n’est-elle pas vraie ? Assurément, elle ne l’est pas. L’argent n’est
3 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
4ges. « Le ciel est la limite », disait alors leur dicton favori. La terre avait été durement conquise. Le ciel fut conquis en
4 1947, Doctrine fabuleuse. Orientation
5n récit de Jean-Paul. De même nous appliquons les dictons et proverbes aux occasions variées de la vie quotidienne, identifiées
5 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
6ages. « Le ciel est la limite » disait alors leur dicton favori. La terre avait été durement conquise. Le ciel fut conquis en
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
7 deux concepts s’exprime sans ambage dans le sage dicton français : « Mon verre n’est pas grand, mais je bois dans mon verre »
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
8 ce glorieux « service de France » que remonte le dicton : « Point d’argent, point de Suisses. » Il apparaît au temps de la Fr
8 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
9la dialectique propre. On y retrouve le rythme du dicton « un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout », qui rappelle que la