1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
1elure rouge d’Urbain, et son nez, lequel, par ses dimensions remarquablement exagérées, lui valait le surnom de Bin-Bin. Urbain ou
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
2ux jambes, l’harmonie de leurs arabesques à trois dimensions mêlées avec une lenteur et une perfection dont une brève vue vertical
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3que dont l’objet fuit sans cesse par la quatrième dimension. Aragon et les surréalistes auront raison même encore s’ils ont tort,
4 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Souvenirs d’enfance et de jeunesse, par Philippe Godet (avril 1929)
4s’y prêtait, peu complexe et comme réduite à deux dimensions ; la conscience ne pouvait y tuer un lyrisme quasi inexistant, mais b
5 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
5ntexte. Mais si j’adoptais une autre méthode, les dimensions de la Revue n’y suffiraient plus — ni la patience du lecteur à mon en
6 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
6nd… Trois auteurs seulement, me dira-t-on ? Trois dimensions plutôt. Cela suffit pour créer un espace, un climat, une invite à naî
7 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
7 décrit, mais auquel le génie chrétien ajoute une dimension humaine particulièrement émouvante. p. 3 e. « Le Mouvement des
8 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
8enaissance, M. Schmidt va lui restituer ses trois dimensions primordiales. Nous voyons alors Calvin faire face d’une part à l’Égli
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
9 et arbitraire tant qu’il ne tient pas compte des dimensions profondes du phénomène collectiviste, et de la nécessité cosmique qu’
10 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
10us a donné une œuvre aussi exceptionnelle par ses dimensions que par son style. M. Wilfred Monod est actuellement le représentant
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
11 et arbitraire tant qu’il ne tient pas compte des dimensions profondes du phénomène collectiviste, et de la nécessité cosmique qu’
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12s seules verticales. Existence ramenée à ses deux dimensions premières. Pour la vie, l’homme debout et actif, il faut le pain. Pou
13 la force : bien voir, c’est accorder son âme aux dimensions des choses vues. Parfois il semblerait que l’équilibre entre sa [p. 1
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
14 le grain rugueux de cette vie sans horizon, sans dimensions, qui est la vie du très grand nombre. Il faut partir d’ici, du niveau
15llabes de ce mot qui décrit et embrasse les trois dimensions de la joie, est dit aussi par le vallon des oliviers et par sa jeune
14 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
16s seules verticales. Existence ramenée à ces deux dimensions premières. Pour la vie, l’homme debout et actif, il faut le pain. Pou
15 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
17bres. Il y puise sa vie secrète, il en reçoit des dimensions nouvelles : mystère, fatalité, présence d’une tradition. À vrai dire,
16 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
18llabes de ce mot qui décrit et embrasse les trois dimensions de la joie, est dit aussi par le vallon des oliviers et par sa jeune
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
19ce que chacune esquisse le contenu d’un volume de dimensions ordinaires. Le grand nombre des faits et des textes cités, le jeu des
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
20rame s’éclaire ! L’orchestre décrit largement les dimensions d’une tragédie tout intérieure. La morbidesse bouleversante des mélod
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
21leur personne, retrouvent ainsi plusieurs grandes dimensions, au-delà des limites de leur canton natal, et sans nul détriment pour
20 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
22tler battu, nous n’aurons plus d’Ennemi 12 . Une dimension de la vie nous fera défaut. Imaginons les conséquences de cette décep
21 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
23de l’incapacité de supporter des altitudes ou des dimensions inhumaines. Comme tout vertige, il ne peut s’exprimer qu’en termes de
22 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
24out signifie, autour de nous, tout s’amplifie aux dimensions de la plus vaste poésie ! Tout ce qui m’est arrivé ces jours-ci est à
25us parle ! [p. 210] 65. Vertus J’ai désigné les dimensions de l’Ordre indestructible au sein duquel le drame de nos destins s’en
23 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
26l’extérieur. Entendons qu’elle n’est pas dans les dimensions des événements, mais seulement dans la simplicité des rapports singul
24 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
27ne nous accusera au Jugement dernier. » Voilà les dimensions réelles qu’il faut oser envisager. Elles ne sont pas démesurées. Elle
25 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
28ité (il fait une chaleur de salle de bain) et les dimensions ont changé… Tout le monde regarde du même côté quelque chose que je d
26 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
29 ce que le regard touche et mesure dans les trois dimensions de l’espace, sauf un découpage de ciel mat, tout est fait de main d’h
27 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
30e prudence avare, s’expliquent sans doute par les dimensions du pays, mais ne suffisent plus à le protéger. Il est temps que les S
28 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
31 et que nous ne faisons donc qu’à nous-mêmes. Les dimensions de la communauté normale, pour une époque donnée, me paraissent pouvo
29 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
32n. Hitler battu, nous n’aurons plus d’ennemi. Une dimension de la vie nous fera défaut. Imaginons les conséquences de cette décep
30 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
33 ce que le regard touche et mesure dans les trois dimensions de l’espace, sauf un découpage de ciel mat, tout est fait de main d’h
31 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
34ce, on nous prédit des catastrophes possibles, de dimensions continentales. Un physicien de New York a cru de son devoir d’avertir
32 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
35n présence ? Et s’il s’agit d’une grève de vastes dimensions, comme celle qui vient d’interrompre pendant plusieurs mois la produc
33 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
36 parmi nous, qui avons cru pouvoir éliminer cette dimension tragique de notre vie, voici qu’un destin ironique se charge de l’app
34 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
37ans bien des cas. Si l’on multipliait par dix les dimensions de votre maison et de vos meubles, vous ne pourriez plus gravir les e
38’une dictature brutale, dans un État de pareilles dimensions, s’il vient à se centraliser ? Or la guerre accélère ce processus. À
39sonne, ni les lois : c’est une simple question de dimensions. Il faudrait donc disposer de la radio. Mais la radio demande des som
35 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
40n présence ? Et s’il s’agit d’une grève de vastes dimensions, comme celle que l’on vit interrompre pendant plusieurs mois la produ
36 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
41 et l’autre ne peuvent plus être désormais qu’aux dimensions de la planète. p. 1 i. « Fédération ou dictature mondiale ? »
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
42, par exemple, vous multipliez par dix toutes les dimensions d’une maison, vous ne pourrez plus gravir les escaliers ni vous asseo
43 contraire, ce serait exalter le nationalisme aux dimensions continentales. Ce qu’il nous faut demander, et obtenir, nous tous, c’
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
44de laboratoire est nécessairement plus réduite de dimensions que ses applications, mais pourtant celles-ci n’existeraient pas sans
45iété, et mutileraient ainsi dans plusieurs de ses dimensions la personne même de ceux qui s’y rattachent. Certes, il est plus faci
39 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
46 réalités terre à terre et si médiocres par leurs dimensions, auxquelles on voudrait la réduire. L’Europe est une culture, ou elle
40 1948, Suite neuchâteloise. IV
47vice, il lui fut donné de l’exercer dans d’autres dimensions humaines que celles du petit État de ses aïeux, aussi riche en coutum
41 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
48 contraire, ce serait exalter le nationalisme aux dimensions continentales. Ce qu’il nous faut demander, et obtenir, nous tous, c’
42 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
49ui a fait au cours des âges, d’un cap médiocre en dimensions physiques, le cœur et le cerveau de l’humanité : notre culture, cette
43 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
50 non point pour élargir l’esprit nationaliste aux dimensions du continent, non par orgueil ou par satisfaction de nous-mêmes, et e
44 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
51ui a fait au cours des âges, d’un cap médiocre en dimensions physiques, le cœur et le cerveau de l’humanité : notre culture, cette
45 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
52monde du christianisme, même s’il en refusait les dimensions profondes. J’ai dit qu’il se méfiait d’une certaine « profondeur » qu
46 1951, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Extrait du discours prononcé par Denis de Rougemont à l’inauguration du Centre (mai 1951)
53 non point pour élargir l’esprit nationaliste aux dimensions du continent, non par orgueil ou par satisfaction de nous-mêmes, et e
47 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
54iel, victoire de l’intellect sur l’espace à trois dimensions… Chacune de ces victoires nous a jetés dans un complexe nouveau de pa
48 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
55bstraite parce que mondiale, et condamnée par ses dimensions même à la bureaucratie comme aux interférences politiques. Le travail
49 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
56 quatre points cardinaux, creusant des vallées de dimensions très inégales. Vers le Nord, l’Allemagne et l’Atlantique s’en vont le
50 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
57plus au respect des principes fédéralistes qu’aux dimensions naturelles du pays. C’est dans ce sens que l’on a pu écrire : « La Su
51 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
58os moteurs employés sur les paquebots. Malgré les dimensions imposantes de ces engins, ou à cause d’elles, les techniques mises en
52 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
59 dominés par l’influence protestante. Aux petites dimensions des communautés suisses, il convient d’ajouter un second facteur de d
53 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
60rsqu’on lui propose les plans d’une fédération de dimensions continentales. [p. 181] Le paradoxe, pourtant, n’est qu’apparent. La
54 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
61bstraite parce que mondiale, et condamnée par ses dimensions mêmes à la bureaucratie comme aux interférences politiques. Le travai
55 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
62u clan, de la tribu ou de la caste n’avait qu’une dimension réelle : sa relation avec le corps sacré ; si la seconde dimension, i
63: sa relation avec le corps sacré ; si la seconde dimension, inventée par les Grecs, est celle qui fonde en soi l’individu et son
64ions, la Cité, — saint Paul a défini la troisième dimension : le rapport dialectique avec le transcendant, reliant l’individu com
56 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
65l dénué d’intérêt pour peu que l’on considère les dimensions du temps décrites par les anciennes cosmologies de l’Orient. Pour l’I
66n’en reste pas moins que l’extension soudaine des dimensions de l’Histoire, telle qu’elle vient de se produire au xxe siècle, pro
67eptions cycliques et par une nette limitation des dimensions du passé et de l’avenir : cette espèce de congélation du temps a pour
57 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
68tinents jusqu’à la moitié environ de leurs vraies dimensions. Cent ans plus tard, la mappemonde de Tramezzino [p. 144] indique les
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
69là, soit dans le temps et l’espace, soit dans les dimensions spirituelles. L’au delà des crises occidentales présentes, je le vois
59 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
70ar la police. Les USA vivent dans le bonheur sans dimensions de la non-résistance unanime, qu’ils préfèrent qualifier d’adaptation
60 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
71l dénué d’intérêt pour peu que l’on considère les dimensions du temps décrites par les anciennes cosmologies de l’Orient. Pour l’I
72n’en reste pas moins que l’extension soudaine des dimensions de l’Histoire, telle qu’elle vient de se produire au xxᵉ siècle, prov
73eptions cycliques et par une nette limitation des dimensions du passé et de l’avenir : cette espèce de congélation du temps a pour
61 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
74e nos têtes, les grands espaces noirs ouvrent les dimensions insensées du cosmos. Ah ! la vraie vie n’est que sur notre Terre ! Et
62 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
75ssi de tout horizon spirituel réduit le roman aux dimensions d’un tableau de mœurs à la Hogarth. On partage les irritations de l’a
63 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
76depuis dix ans, s’élargissant progressivement aux dimensions du monde entier, est désormais d’organiser un ample effort de réflexi
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
77me temps le lyrisme des troubadours, et plusieurs dimensions du fait religieux. Kierkegaard, Baudelaire et Wagner furent les premi
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
78si de tout horizon spirituel, réduit le roman aux dimensions d’un tableau de mœurs à la Hogarth. On partage les irritations de l’a
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
79monde du christianisme, même s’il en refusait les dimensions profondes. J’ai dit qu’il se méfiait d’une certaine « profondeur », q
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
80s intervenir ici, c’est à titre d’évocation d’une dimension virtuelle, intemporelle, et donc permanente de l’esprit : le mazdéism
81e théophanie que l’âme peut aimer dans toutes les dimensions de l’amour unifié. L’Aimé n’est plus alors un simple objet — comme il
68 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
82ère : pousser, enlacer, s’épanouir dans les trois dimensions (esprit, âme, chair) sans perdre l’instinct, s’attacher, se flétrir.
83que tout soit vide en vérité de science, dans les dimensions de l’Univers (millions d’années-lumière dans l’espace, milliards d’an
84ns l’espace et le temps, qui étendent le Vide aux dimensions de l’univers ; il n’est pas loin d’ici ou d’à présent, du monde des f
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
85 Polo, redécouvrant la Chine, vient d’ajouter une dimension nouvelle au monde connu. Cette situation ne va pas manquer de poser à
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
86ablement plus complexe. Son caractère a plusieurs dimensions. Il n’est pas seulement brave et magnanime, mais aussi rusé et astuci
87a grandeur procède de sa plénitude dans les trois dimensions du corps, de la volonté et de l’esprit. C’est pourquoi il est le préc
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
88nté [p. 359] par une figure, pour la plupart, aux dimensions pitoyables et menues, mais susceptible de croître. Les degrés que nou
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
89d’ailleurs calculé avec précision la forme et les dimensions. Cette emprise de la culture grecque, à partir du ive siècle avant J
90nément interrogé leur vie durant, dans toutes les dimensions de sa réalité, physiques, traditionnelles et spirituelles, que Keyser
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
91prit de cet Allemand ou de cet Anglais dans cette dimension de l’économique. Car le fait véritablement curieux est précisément qu
92nul n’en peut plus douter ; mais le temps est une dimension qu’il s’agit de prendre au sérieux, et le rythme de cette évolution e
74 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
93s intervenir ici, c’est à titre d’évocation d’une dimension virtuelle, intemporelle, et donc permanente de l’esprit : le mazdéism
94e théophanie que l’âme peut aimer dans toutes les dimensions de l’amour unifié. L’Aimé n’est plus alors un simple objet — comme il
75 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
95 notre siècle peuvent être vues dans leurs vraies dimensions et que le défi lancé par l’Est trouve sa vraie réponse. C’est en appr
76 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
96parées en vue de ses mémoires me révèle plusieurs dimensions de sa personne et de son existence que je n’avais pu que soupçonner à
77 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
97as à lui ouvrir un champ d’action plus vaste, aux dimensions du continent transformé en super-nation et doté d’un super-nationalis
78 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
98on. La Terre est connue désormais dans toutes ses dimensions physiques, nous ne pouvons plus faire d’erreurs de cette taille ; son
99re la première puissance de la Terre, non par ses dimensions mais par son potentiel démographique, économique et culturel. Cependa
79 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
100ux. J’estime donc opportun de rappeler les vraies dimensions du problème, et en insistant sur ses aspects culturels et mondiaux. J
80 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’éloge, l’élan, l’amour, le monde ouvert à ceux qui s’ouvrent, cela existe… (2-3 février 1963)
101te, qui lui permet de participer à tout un jeu de dimensions spirituelles et physiques, les unes très vastes et presque universell
81 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
102our l’Europe (août 1964) bc Prenons les grandes dimensions de notre planète en mutation. C’est l’Europe qui a tout déclenché, et
103es et nomadisme universel… Dans un tel monde, les dimensions superficielles d’une nation compteront de moins en moins, ses qualité
104 et d’exécution. Et l’on découvre le principe des dimensions optima d’une activité, d’une ville, d’un pays… Or c’est bien là le pr
82 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
105jargons de métier — spécialisation exigée par les dimensions mêmes d’un projet qui consistait à dépasser la mesure naturelle par l
106ion des études. L’explosion du savoir Ainsi les dimensions physiques et l’université tendent à devenir impraticables, cependant
107 dizaine d’années. (Seules n’auront pu varier les dimensions des salles de la Sorbonne, où déjà les étudiants s’écrasent une heure
108nt libérées de leur engorgement, d’autre part les dimensions des universités nouvelles pourraient librement s’accorder aux optima
109tion des universités, maintenues dans les petites dimensions qu’exige leur rendement optimum, peut freiner l’accroissement de l’en
83 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
110jargons de métier — spécialisation exigée par les dimensions mêmes d’un projet qui consistait à dépasser la mesure naturelle par l
111ns et de la démocratisation des études. Ainsi les dimensions physiques et l’Université tendent à devenir impraticables, cependant
112 dizaine d’années. (Seules n’auront pu varier les dimensions des salles de la Sorbonne, p. ex. où déjà les étudiants s’écrasent un
113nt libérées de leur engorgement, d’autre part les dimensions des universités nouvelles pourraient librement s’accorder aux optima
114tion des universités, maintenues dans les petites dimensions qu’exige leur rendement optimum, peut freiner l’accroissement de l’en
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
115 découverte du vrai passé de leur patrie et d’une dimension nouvelle de sa réalité vivante. Tout ce que les guides ignorent et qu
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
116olphe et en chasseront ses descendants, c’est aux dimensions de l’Europe et bientôt de deux Amériques que les Habsbourg, dans le m
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
117nseils exerçant le pouvoir réel dans des États de dimensions réduites. Rien de comparable chez nous pour le prestige et la puissan
118on moins qu’une pratique raisonnable tant que les dimensions de la Commune s’y prêtent. Entre cela et ce qu’on appelle démocratie
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
119 visage de la Suisse une et diverse et les vraies dimensions de son passé, le fédéralisme devient une philosophie générale : j’ai
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
120dial les États-Unis eux-mêmes : mais en dépit des dimensions importantes de ces engins (ou faudrait-il dire : à cause d’elles) les
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
121on d’autoroute qui traverse leur territoire : les dimensions de l’entreprise excèdent les moyens municipaux, et pourtant elles son
122de l’État, voire d’ententes internationales : les dimensions de la tâche l’indiquent. Elles débordent évidemment celles d’un État
123 d’un État de la taille du nôtre, de même que les dimensions des autoroutes débordaient celles des cantons. Le processus d’associa
90 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
124 est la patrie des romantiques contraints par les dimensions mêmes de leur État au classicisme véritable, celui [p. 177] qui expri
125onduites spécifiques que lui imposent les petites dimensions de notre État et les conditions de sa paix. Se rendre invisible, pas
126 et dans les larges vues panoramiques les grandes dimensions qui leur manquent en Suisse : — Synthèse des sciences médicales et d’
127s un éloge de la petitesse en soi, ni des petites dimensions matérielles ou morales, mais au contraire de la pluralité des dimensi
128ou morales, mais au contraire de la pluralité des dimensions et de la variété des allégeances possibles, les unes locales ou régio
129s fortes. Offrant un jeu de petites et de grandes dimensions à composer diversement, il satisfait trop facilement, dit-on, ceux qu
130ent. Quant à ceux qui assument leurs plus grandes dimensions, on admettra qu’un régime pluraliste leur ouvre de belles perspective
131n Suisse, et il a peint la Suisse dans toutes ses dimensions, physiques, humaines, épiques et légendaires. Très suisse aussi par c
132nt surtout les conditions dictées par les petites dimensions du pays et des communautés diverses qui s’y côtoient. Il n’est pas sû
133découvrait le phénomène religieux dans toutes ses dimensions psychologiques, ethnographiques, évolutives, en deçà et au-delà de to
134 ou psychothérapeutes, explorateurs de toutes les dimensions de l’être humain que la science des spécialistes néglige parfois. La
135ontraire la mise en commun des efforts lorsque la dimension des tâches l’exige, qu’elles soient pédagogiques ou budgétaires. Le v
136 dominés par l’influence protestante. Aux petites dimensions des communautés, il convient d’ajouter un second facteur de didactism
137municables, et qu’il faut assumer dans toutes ses dimensions non seulement morales mais politiques, et non seulement économiques m
91 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
138? [p. 279] L’Europe, demain Prenons les grandes dimensions de notre planète en mutation. C’est l’Europe qui a tout déclenché, et
139es et nomadisme universel… Dans un tel monde, les dimensions superficielles d’une nation compteront de moins en moins, ses qualité
140 et d’exécution. Et l’on découvre le principe des dimensions optima d’une activité, d’une ville, d’un pays… Or c’est bien là le pr
92 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
141nt entrepris d’élargir la formule fédéraliste aux dimensions de l’Europe entière. Nous vivons à l’heure de l’Europe, de son union
142ion bien typique, bien intégrée — peu importe ses dimensions, ou mieux vaut qu’elles ne soient pas trop vastes — d’une région qui
93 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
143onduites spécifiques que lui imposent les petites dimensions de notre État et les conditions de sa paix.      Se rendre invisible
144découvrait le phénomène religieux dans toutes ses dimensions psychologiques, ethnographiques, évolutives, en deçà et au-delà de to
145 et dans les larges vues panoramiques les grandes dimensions qui leur manquent en Suisse 25 . Mais ce n’est pas en grimpant sur no
94 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
146 moins à définir ses termes, à décrire ses vraies dimensions, à mieux faire sentir son urgence et la nécessité de l’affronter honn
95 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
147de Paris. Tout est parfaitement imité. Seules les dimensions sont inusitées. — Et votre dentiste a accepté ce paiement ? — Comment
148ince on peut passer de la deuxième à la troisième dimension. Un peu plus tard, à propos du sens de la vue, si curieusement différ
149e, l’autre étant du côté des allopathes : grandes dimensions des œuvres, côté pratique des inventions. Duchamp se manifeste par re
96 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
150t prix, mais à répartir les activités selon leurs dimensions aux étages communautaires correspondants. Une école de médecine peut
151xigent la coopération de plusieurs cantons, ou la dimension nationale. De même, les recherches nucléaires sont trop grandes pour
152ires sont trop grandes pour la Suisse, exigent la dimension continentale, etc. Tous les problèmes des écoles professionnelles ou
153t nommer : recherche interdisciplinaire). 12. Les dimensions optimales d’un groupe de recherche sont restées celles d’un studium m
97 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
154Hölderlin, ses grands hymnes décrivent toutes les dimensions de l’absence, de l’éloignement dans le temps, dans l’espace, dans la
98 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
155la fois par leur nature, leurs fonctions et leurs dimensions : petite patrie originelle et culture continentale, idéal national et
156us soyons tenants d’un plus ou d’un moins que les dimensions actuelles de notre État-nation, c’est-à-dire d’une Bretagne, d’une Ca
99 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
157é ou l’agrément. Deuxième étape : elle évalue les dimensions optima de l’aire d’exécution requise et elle le fait en fonction des
158Enfin, dernière étape : une fois déterminée cette dimension et l’unité correspondante (communale, régionale, nationale, continent
159ns voir, enfin, que nos critères d’évaluation des dimensions et d’attribution des niveaux décisionnels — la participation, l’effic
160nditions de communauté, et tout d’abord certaines dimensions et structures architecturales : des unités d’habitation de 5 000 à 25
161la vie communale dépend de tels aménagements. Les dimensions, d’ailleurs, peuvent être numériques aussi bien qu’architecturales :
162l’explosion des effectifs. Multipliez par dix les dimensions des marches d’un escalier, il devient impraticable. De même, le décup
163 Remède fédéraliste : commencer par réévaluer les dimensions d’une université digne du nom, ménageant des possibilités de recherch
164e étudiants autour d’un enseignant (c’étaient les dimensions d’un studium de la Sorbonne au xiiie siècle) puis une fédération de
165e que j’ai dite : sans cesse évaluer à nouveau la dimension des tâches à entreprendre, répartir en conséquence les pouvoirs de dé
100 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
166 morales devront être révisées dans ces nouvelles dimensions de l’espace. Car si vous prenez une doctrine comme le christianisme,
167 Terre ou sur Mars. D’ailleurs, cette question de dimensions, qui va changer quand nous aurons l’espace et pas seulement la Terre
168a Terre. C’est-à-dire que je suis frustré par les dimensions physiques augmentées dans l’espace. Et cela me ramène à l’amour de la