1 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
1 C’est bouleversant et presque ridicule. Le corps diplomatique, debout en cercle, écoute dans un recueillement stupide, applaudit, p
2 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
2d’abstention. Et l’on prévoit déjà une « solution diplomatique » des affaires d’Espagne. Rideau. Dividendes. Monopole des pyrites d’
3 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
3ans les territoires sudètes. Une cession purement diplomatique n’eût pas compté à ses yeux. La religion dont il était le fondateur v
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
4ans les formes, ni plus ni moins qu’entre parties diplomatiques. L’inclination réelle ou supposée n’y ajoute guère qu’un élément d’ex
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
5emagnes. Si par ailleurs, la guerre était devenue diplomatique dans les hautes sphères, et vénale dans la pratique, il en allait de
6 de 1920, on ne se soumettra plus aux « simagrées diplomatiques » de l’ultimatum et de la « déclaration » de guerre. Les traités ne s
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
7à toutes les prudences « fédérales ». Sur le plan diplomatique européen, la Suisse pourrait et devrait jouer dans notre siècle une p
7 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
8couloirs de la SDN. On en était aux constructions diplomatiques. Elles s’écroulèrent à la première épreuve. Aux yeux des jeunes gens
8 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
9le départ de M. Jaime Torrès-Bodet n’a rien eu de diplomatique, que ce poète, ministre, et grand éducateur est parti en claquant la
9 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
10es de luttes sourdes ou déclarées, et d’intrigues diplomatiques avec les puissances voisines, qui soutenaient les catholiques, ou ave
10 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
11le départ de M. Jaime Torres Bodet n’a rien eu de diplomatique, que ce poète, ministre et grand éducateur est parti en claquant la p
11 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
12s, les crises nationales, les prétendues « bombes diplomatiques » de l’Est et de l’Ouest, elle perd de vue le problème européen, qu’e
12 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
13pourrait nous sauver de Genève — ce Diên Biên Phu diplomatique. Un tel sursaut vital est-il inconcevable ? Mais, plutôt, est-il conc
13 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
14ant à nos hommes d’État des camouflets très peu « diplomatiques ». Pendant des mois, l’Europe ne fera plus rien pour son union ; bien
15pourrait nous sauver de Genève — ce Diên Biên Phu diplomatique — et proclamer l’union sacrée des libertés occidentales. Un tel sursa
14 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
16 esprits et les passions, et qui préfère l’action diplomatique ou les combinaisons de coulisses parlementaires. Cette méthode a réus
15 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
17 signifie pratiquement : rompre toutes relations, diplomatiques ou autres, avec la Russie soviétique, ses clients et ses partisans. J
16 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
18approches partielles ou indirectes, des manœuvres diplomatiques, des compromis entre partis traditionnels. On demande donc que la que
17 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
19bâti pour la Société des Nations. Les conférences diplomatiques se multiplient dans notre pays neutre et accueillant. Une ère de gran
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
20 occupé par une longue polémique contre le secret diplomatique. Il est remarquable que Bentham, dès la fin du xviiie siècle, ait [p
21 que leur code, conçu de manière philosophique ou diplomatique, n’ait ou ne puisse avoir la moindre force légale (puisque les États,
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
22es se révéleront plus amples que celles des actes diplomatiques de l’époque : Il faut, dans nos temps modernes, avoir l’esprit europ
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
23ion de février 1848, Lamartine adresse aux agents diplomatiques français un Manifeste aux Puissances 202 destiné à rassurer l’Europ
21 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
24 jours plus tard, on lui remet enfin un passeport diplomatique signé par le ministre des Affaires étrangères et rédigé au nom du Dr
25it, sauvegardant les droits du Mexique. Les voies diplomatiques ordinaires étant loin d’être sûres, Retinger propose d’aller lui-même
26cernant la Pologne, il rétablissait les relations diplomatiques, et surtout il libérait les deux millions de Polonais prisonniers et
22 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
27 titre que l’on a traduit, « avec toute l’emphase diplomatique réglementaire, par ministre des Affaires étrangères ». (Il faut lire
23 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
28m de son action philanthropique (Croix-Rouge), ou diplomatique (représentation des intérêts d’autres pays en conflit, bons offices l
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
29t de son pays, à se charger de délicates missions diplomatiques, et un Européen de vision large, qui fut un membre très actif de la C
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
30ier. De même, jusqu’en 1955, nos chefs de mission diplomatique ne portaient que le titre de ministre, qui leur valait partout des pl
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
31m de son action philanthropique (Croix-Rouge), ou diplomatique (représentation des intérêts d’autres pays en conflit, bons offices l
27 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
32couloirs de la SDN. On en était aux constructions diplomatiques. Elles s’écroulèrent à la première épreuve. Aux yeux des jeunes gens
28 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
33d’une manière accidentelle (en vertu d’un mélange diplomatique d’hypocrisie et d’ignorance) par les frontières stato-nationales. C’e
29 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
34rganisation à [p. 19] M. Y. Rodrigues, conseiller diplomatique du Secrétaire général. Une masse impressionnante de rapports, notes e
30 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
35épartement politique fédéral, à Berne. L’incident diplomatique me paraît difficilement évitable, dans la mesure où seraient pris au
31 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
36 se trouve que la situation à la fois historique, diplomatique et géographique de la RFA identifie par la force des choses cet aspec
32 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
37evenu gênant en Suisse, on m’a donné un passeport diplomatique, et allez ouste, départ avec toute ma famille (ma première femme et d