1 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
1ené Guisan, professeur de théologie à Lausanne et directeur de la Revue de théologie et de philosophie, inaugura lundi soir à l’A
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
2embre de l’Académie des sciences qui serait aussi directeur de la Comédie française et ministre de l’Intérieur, et qui, en marge
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
3r les principes ou plutôt la carence de principes directeurs dignes de ce nom ? Serait-ce que la mauvaise humeur du bourgeois déra
4 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
4vue die Tat, dont il exprime en général la pensée directrice, que la seule doctrine véritablement révolutionnaire est celle qu’on
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
5 corporation ou le syndicat d’une part, le centre directeur du service civil de l’autre. Tension organique entre la commune ou la
6 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
6 spirituel comme acte ? Certes, Emmanuel Mounier, directeur de la revue, définissait dès son premier numéro une conception spirit
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
7s étages les moyens aux fins, les outils à l’idée directrice, les mécanismes matériels aux œuvres spirituelles, enfin l’État à la
8 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
8 à penser abstraitement. » Dès le début sa pensée directrice est essentiellement personnaliste. La rénovation de l’homme ne se fer
9 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
9) h L’auteur de cet essai fait partie du comité directeur de L’Ordre nouveau. D’autre part, il dirige la revue barthienne Hic e
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
10 corporation et le syndicat d’une part, le centre directeur du service civil de l’autre. Tension organique entre la commune et la
11 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
11(novembre 1934) b L’œuvre de M. Maurice Goguel, directeur à l’École des hautes études, est déjà fort importante et fait de son
12 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
12strée chaque fois qu’un député ou un ministre, un directeur de grand journal à la solde des maîtres de forges, ou un chef de serv
13cupérées sur la très maigre vente et le mépris du directeur commercial. Je suppose mon clerc peu fortuné. Deux espèces de carrièr
13 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
14 et non ratiociner. On ne saurait assez louer les directeurs des Recherches d’avoir pris au sérieux le risque philosophique. Et je
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
15a société tout entière ; et l’Église, en tant que directrice du devoir universel, fait sienne cette exigence. Ainsi il n’est plus
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
16t l’autorisaient, et la chargeaient d’une mission directrice. La pensée prolétarisée Un très petit fait spirituel est plus grand
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
17s étages les moyens aux fins, les outils à l’idée directrice, les mécanismes matériels aux œuvres spirituelles, enfin l’État à la
17 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
18 souvent reproduites par la presse étrangère. S., directeur d’un des plus grands trusts du Reich, naguère socialisant, aujourd’hu
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
19mps maintenant de pousser à l’extrême l’intuition directrice de cette recherche. Si la Dame n’est pas simplement l’Église d’Amour
20que le cadre du roman, son intrigue et ses thèmes directeurs se prêtaient au projet du poète d’une manière que l’on doit qualifier
19 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Directeurs d’inconscience (11 avril 1939)
21 [p. 1] Directeurs d’inconscience (11 avril 1939) c Quels sont nos vrais directeurs de
22nscience (11 avril 1939) c Quels sont nos vrais directeurs de conscience, depuis que le monde s’est, en partie, détourné de la f
23xer les idées, énumère ces catégories de nouveaux directeurs de conscience. Là-dessus, chacun fera ses petites observations, ajout
24es meneurs. Et j’ajoute aux grands romanciers les directrices de magazines féminins, qui tiennent boutique de consultations pour le
25ns qui nous poussent à hue et à dia. Au lieu d’un directeur qui nous parle à mi-voix, ces appels pathétiques à la radio. Le monde
26Les grands meneurs, à proprement parler, sont des directeurs d’inconscience. Et leur succès c’est de nous délivrer de nos contradi
20 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
27s c’est très bien ainsi, Denis de Rougemont et le directeur de la Guilde « en campagne », car nous sommes n’importe où, sans rais
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
28t de la pensée. Ils ont renoncé à leur mission de directeurs spirituels de la cité. Bien sûr, ils n’ont pas dit : notre pensée, à
29e et de mesure humaine, faute d’un grand principe directeur, spirituel ou culturel. Tout cela parce qu’on pensait que le Progrès
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
30x, cosmopolites ou « Suisses de l’étranger » 39 , directeurs d’unions universelles, secrétaires d’alliances œcuméniques, membres d
23 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
31t de la pensée. Ils ont renoncé à leur mission de directeurs spirituels de la cité. Bien sûr, ils n’ont pas dit : notre pensée, à
32e et de mesure humaine, faute d’un grand principe directeur, spirituel ou culturel. Tout cela parce qu’on pensait que le Progrès
24 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
33 personne ne se dérange pas pour si peu. Comme un directeur de journal qui ne fait pas les chiens écrasés, se réservant pour les
25 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
34 ce n’était pourtant qu’un petit envoyé… 19. Le Directeur d’inconscience L’hitlérisme s’est présenté à nous comme une catastrop
35ute passion. Autrefois les hommes demandaient des directeurs de conscience. Mais la misère des temps et le sentiment d’impuissance
36nt qu’ils demandent et se donnent aujourd’hui des directeurs d’inconscience collective. L’extraordinaire, l’effrayant, c’est de vo
37 de voir à quel point le Führer, le « guide », le directeur de l’inconscience allemande, est en même temps conscient de ce qu’il
26 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
38 comme fou et je crie : — Pourquoi ? [p. 182] Le directeur était assis face à la porte et me regardait comme s’il n’avait rien e
27 1946, Journal des deux Mondes. 3. Intermède
39— que dis-tu ? — Demain, la guerre ! [p. 31] Le directeur n’était pas satisfait de son ensemble. Une femme du chœur me dit : « 
28 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
40ain chez qui je dînais me proposa d’aller voir le directeur d’El Mundo, grand journal du soir. Nous entrons à minuit dans son bur
41s d’une fois par mois. — Et que faites-vous ? Le directeur va vers son coffre-fort. Il en sort un objet qu’il jette sur le burea
29 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
42du Matin lui fournissent de la copie. Les anciens directeurs de La Révolution surréaliste et de l’Esprit nouveau parlent cette cop
30 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
43e actuel pressent qu’il a besoin de maîtres et de directeurs de conscience, [p. 189] plutôt que de monstres précieux. Cependant, i
31 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
44et quelques belles avenues de résidences pour les directeurs de bureaux. C’est ce qu’on en voit de l’étranger. 75e rue, fin nove
32 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
45et quelques belles avenues de résidences pour les directeurs de bureaux. C’est ce qu’on en voit de l’étranger. Cohoes Ayant rema
33 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
46xistence, et les pasteurs y tenaient une fonction directrice. Elle leur est disputée de nos jours par la science vulgarisée, les c
34 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
47ue ses partis pris étaient connus et déclarés. Le directeur du journal en question censura cette partie de l’interview, en vertu
48it tort, comme la suite l’a prouvé d’ailleurs. Le directeur de Carrefour admettra-t-il que je récidive, à propos cette fois-ci de
35 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
49, le vice-président d’une chaîne de Prisunics, le directeur technique d’un trust industriel, le secrétaire d’un des grands syndic
36 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
50, le vice-président d’une chaîne de Prisunics, le directeur technique d’un trust industriel, le secrétaire d’un des grands syndic
37 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
51ue ses partis pris étaient connus et déclarés. Le directeur du journal en question censura cette partie de l’interview, en vertu
52it tort, comme la suite l’a prouvé d’ailleurs. Le directeur de Carrefour admettra-t-il que je récidive à propos cette fois-ci de
53xistence, et les pasteurs y tenaient une fonction directrice. Elle leur est disputée de nos jours par la science vulgarisée, les c
38 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
54utume varie beaucoup selon les États et selon les directeurs d’école.) Le reste de la journée n’est guère fatigant, et les devoirs
39 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
55et quelques belles avenues de résidences pour les directeurs de bureaux. C’est ce qu’on en voit de l’étranger. p. 15 i. « Slu
40 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
56sur mon bureau une de ces lettres-éclair de notre directeur : « Les journalistes, dit-il, m’accablent de téléphones et dérangent
41 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
57gager ici, après coup, quelques-uns des principes directeurs qui, d’une manière tout empirique, ont formé notre Fédération. Et je
42 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
58e ton, et l’on pourra parler. Telle est la vision directrice de l’aventure que nous courons. Et il est clair que son enjeu n’est p
59a toujours été l’axe de notre histoire, la vision directrice de nos révolutions : c’est l’idéal de la personne humaine. Cette not
43 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
60mmission de l’Éducation nationale ; M. Paul Bret, directeur de l’Agence France-Presse ; Mr Kenneth Lindsay M. P. ; Sir David Maxw
61a toujours été l’axe de notre histoire, la vision directrice de nos révolutions : c’est l’idéal de la personne humaine. Cette noti
44 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
62a parler. Chance de l’homme Telle est la vision directrice de l’aventure que nous courons. Et il est clair que son enjeu n’est p
45 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
63t, il y a quelques [p. 84] mois, M. Jean Thibaud, directeur de l’Institut français de physique atomique : « Dans le domaine de la
64ères et la dégradent. Elle perd ainsi sa fonction directrice. Et la séparation s’aggrave entre la pensée et l’action, entre une pe
46 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
65ionales (comme l’on fait par exemple, au CEC, les directeurs de festivals). Cette méthode s’est montrée la plus économique, la plu
47 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
66au CEC, le 13 janvier 1953, sous la présidence du directeur du Centre. Étaient présents : MM. Boris Blacher, Luigi Dallapiccola,
48 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
67re suisse, c’est une curieuse absence d’idéologie directrice, une méfiance prononcée à l’égard de tout système politique logiqueme
49 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
68 aux vérités les mieux démontrées… Les magistrats directeurs se trouvent dans une situation fausse. Ils doivent, pour ainsi dire,
50 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
69 formule en un raccourci saisissant les principes directeurs de l’histoire suisse et la mission internationale qui en découle : L
51 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
70lu. Quelles aides, quels repères, quels principes directeurs nous offrira donc Kierkegaard ? À vrai dire, le seul guide qu’il nous
52 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
71ar exemple, au Centre européen de la culture, les directeurs de Festivals). Cette méthode s’est montrée la plus économique, la plu
53 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
72comment suivra facilement. Le préambule et l’idée directrice sont seuls vitaux, et non les paragraphes. Entraîner l’opinion par le
54 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
73n de son conseiller musical, Igor Markevitch, les directeurs d’une quinzaine de grands festivals se réunissaient à Genève et décid
74Vies vient d’occuper pendant cinq ans le poste de directeur de l’Opéra d’Amsterdam, qu’il quitte pour se vouer à Genève au dévelo
55 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
75’un idéal, mais il n’en demeure pas moins l’idéal directeur d’une éducation méritant d’être nommée européenne. Sera « bon Europée
76, et la stérilisation des élites futures. L’idéal directeur d’une éducation spécifiquement européenne apparaît alors bien clairem
56 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
77 en fonction de l’idée d’ensemble ou de la vision directrice. Or cet ensemble, ce but entr’aperçu, ce sens de l’œuvre, sont pré-dé
78tive que représente une civilisation. L’hypothèse directrice de cet ouvrage peut être maintenant formulée en fonction de ces analo
57 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
79s, anarchistes ou collectivistes, [p. 52] l’idéal directeur de l’homme à la fois libre et responsable. L’Incarnation de Dieu dans
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
80 deux, ce n’est pas si mal — à l’absence d’idéaux directeurs des gouvernants et technocrates, [p. 250] quand il s’agit de mesures
59 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
81ritten, d’un critique comme J. Feschotte, et d’un directeur de festival comme Fr. Schramm) — cela permet tout au plus de constate
60 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
82osophes grecs nous léguait en effet les principes directeurs de toute recherche scientifique : d’une part le respect absolu de la
61 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
83lèmes européens du Cinéma. — Première réunion des directeurs de dix Guildes du livre et book-clubs et projet de « Prix littéraire
62 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
84le sur les résultats de cette action. De plus, le directeur du CEC a été chargé d’écrire le chapitre final d’un nouveau manuel d’
85 est conduite par le Prof. Lajugie (de Bordeaux), directeur de l’Institut d’économie régionale du Sud-Ouest, et par ses étudiants
63 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pool européen d’éditeurs (février 1958)
86ion convoquée conjointement par le CEC et par les directeurs de la Librairie Plon en décembre 1956 à Genève, a élaboré le plan du
87ne deuxième réunion en mai 1957 groupait déjà les directeurs de quatre importantes maisons d’édition : Aguado (Madrid), Plon (Pari
64 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
88stes, économistes et sociologues, compositeurs et directeurs de festivals, instituteurs et universitaires, éditeurs, ingénieurs, m
65 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
89lique et non l’inverse), et il formule les thèses directrices d’une interprétation générale de l’Europe comme « champ d’étude intel
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
90lu. Quelles aides, quels repères, quels principes directeurs nous offrira donc Kierkegaard ? À vrai dire, le seul guide qu’il nous
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
91t éprouve envers tout ce qui passe pour principes directeurs de l’esprit européen moderne, envers l’orthodoxie scientifique d’aujo
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
92arisien au xiie siècle de s’étonner d’avoir pour directeur l’Allemand Albert le Grand ou l’Italien Thomas d’Aquin, ni d’aucun ba
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
93l’histoire, voit, sous les événements, les lignes directrices de la philosophie, l’art, la science, la technique de la Grèce se pro
94substance dans l’époque hellénistique. Les lignes directrices analogues de la culture européenne semblent montrer plus de vigueur e
70 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
95, et la stérilisation des élites futures. L’idéal directeur d’une éducation spécifiquement européenne apparaît alors bien clairem
71 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
96mais par un groupe d’administrateurs délégués, de directeurs généraux et de fonctionnaires, au mieux technocrates. Le problème urg
72 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
97uit exactement neuf mois plus tard. Les principes directeurs d’un grand marché commun, axé sur la fusion des intérêts franco-germa
73 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
98ennes font des progrès spectaculaires. Je cite le directeur des affaires culturelles françaises, qui disait en janvier de cette a
74 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
99nfluences extérieures, mais son manque de sagesse directrice et d’harmonie dans l’évolution. 2. L’Europe du xxe siècle cherche à
75 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
100mais par un groupe d’administrateurs délégués, de directeurs généraux et de fonctionnaires, au mieux technocrates. Le problème urg
76 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
101 d’une Europe unie. C’est donc au double titre de directeur du CEC et de président de l’AEFM que je me félicite de pouvoir accuei
77 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
102insi que le déclarait le 3 mai 1962 M. Homberger, directeur de l’Union suisse pour l’industrie et le commerce (dite Vorort). Rép
78 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
103des gouvernements, des autorités municipales, des directeurs et inspecteurs chargés de l’organisation scolaire, et enfin les ensei
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
104 curieuse proposition émanait de Marcel Thiébaut, directeur d’une nouvelle collection sur les pays de toute la terre. Marcel Thié
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
105l, à côté du marché aux légumes. Ils n’ont pas de directeurs ni de chefs de cabinet, n’ayant en somme point de cabinet. Leur minis
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
106de M. Charles Ducommun — militant syndicaliste et directeur actuel des PTT —, occupe à l’étranger environ 3,5 millions d’employés
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
107insi que le déclarait le 3 mai 1962 M. Homberger, directeur de l’Union suisse pour l’industrie et le commerce (dite Vorort). Rép
83 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
108 « Machine » avec un grand M que nous supposerons directrice ou correctrice de tous les « cerveaux automatiques » d’une nation, ou
109s par nécessité de méthode. Car la grande Machine directrice la déclare sans objet, mal posée, fausse question par excellence, nul
110stée, se désadapter exprès, ou saboter la Machine directrice, ou simplement faire la grève de la « créativité des loisirs » ? Ces
84 1968, Réforme, articles (1946–1980). Vers l’Europe des régions ? (30 novembre 1968)
111urel ; nous avons réuni pour la première fois les directeurs d’administration d’agences atomiques des six pays avec le concours de
85 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Vers l’Europe des régions [Entretien]
112turel. Nous avons réuni pour la première fois les directeurs d’administration d’agences atomiques de six pays avec le concours de
86 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
113rents ou opposés que nous fussions. C’est le seul directeur de revue littéraire qui ait jamais montré dans cet emploi ce qu’il fa
114intes et intrigues qui assiègent en permanence un directeur.) Chaque jour, d’un large bec de plume, il écrivait sur des petites f
87 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
115es. Il y a quelques années, je suggérai au comité directeur d’un congrès européen qu’une journée fût réservée à des travaux sur l
88 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
116et deux extraits d’un article de M. Jean Thibaud, directeur de l’Institut français de Physique atomique. « Dans le domaine de la
117ères et la dégradent. Elle perd ainsi sa fonction directrice. Et la séparation s’aggrave entre la pensée et l’action ; entre une p
89 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
118commence donc par réunir le 12 décembre 1952, les directeurs d’agences nucléaires de six pays. De cette initiative naîtra le CERN.
90 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
119ov. C’est en tant que président du Congrès que le directeur du CEC fut amené à préfacer et à conclure ces trente-deux journées mé
91 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
120l de l’Europe, en octobre 1953. Présidée par le directeur du Centre européen de la culture, la Table Ronde groupait des publici
92 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
121ar hasard, rêves qui sont aussi les grands thèmes directeurs des créations de notre culture. Pourquoi l’homme fabrique-t-il des ou
122ient à l’ensemble de notre culture et à ses rêves directeurs. La branche sur laquelle est assise notre puissance technicienne se n
93 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
123tivals de musique furent invités à déléguer leurs directeurs pour une première prise de contact à Genève. Un mois plus tard, l’Ass
124la laideur quotidienne : l’assemblée annuelle des directeurs de Festivals européens. ⁂ Si l’Association n’avait rien fait d’autre
125iation n’avait rien fait d’autre que d’offrir aux directeurs des plus grands festivals européens l’occasion de se rencontrer, de s
94 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
126nfluences extérieures, mais son manque de sagesse directrice et d’harmonie dans l’évolution. 2. L’Europe d’aujourd’hui cherche à r
95 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
127 conditions nécessaires à son exercice ; – idéaux directeurs de la civilisation européenne, antérieurs, postérieurs ou supérieurs
128] et la stérilisation des élites futures. L’idéal directeur d’une éducation spécifiquement européenne apparaît alors bien clairem
96 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
129ls. Il y a quelques années, je suggérai au comité directeur d’un congrès européen qu’une journée fût réservée à des travaux sur l
97 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
130es. Il y a quelques années, je suggérai au comité directeur d’un congrès européen qu’une journée fût réservée à des travaux sur l
98 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
131ème jour, je me suis vu nommé président du Bureau directeur du Centre international de formation européenne, et en cette qualité,
132 siècle avec l’aide d’Igor Markévitch, réunit les directeurs des plus grands festivals de l’Europe. Il y a deux ans, c’était à Jér
99 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
133 l’avertissement lancé hier par Mr. H. R. Warman, directeur de la prospection de British Petroleum. Selon ses estimations, la pro
100 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
134es, quatorze occupent en même temps des postes de directeurs ou d’administrateurs dans les principales sociétés productrices d’éne
135conséquences pour le public », affirme en 1973 un directeur au Commissariat de l’énergie atomique français (CEA). La même année,
136période brève. Le 1er novembre 1972, à Genève, le directeur désigné de la centrale de Verbois (qui doit être construite à dix kil
137urs produisant ensemble 40 000 MW… Selon l’ancien directeur du laboratoire d’Oakridge, A. Weinberg, il faudrait construire dans l