1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1 est complète aussi. On s’étonne de ce que Fabre, disciple de Valéry, puisse rédiger des romans si bouillonnants, si mal équarri
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2e Rops et d’Ensor ; pensait-on… Déjà il avait des disciples (Madeleine Woog, G. H. Dessoulavy)… Mais déjà paraissaient dans les V
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
3ui sait, peut-être sauront-ils rallier le dernier disciple du Bienheureux Jean… Et puis, en voilà assez pour ranimer la curiosit
4 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Aragon, Traité du style (août 1928)
4es de l’absurde confondu avec le poétique, ou ces disciples de Rimbaud, ou enfin ces littérateurs anti-littéraires, ces « Messieu
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
5ignement, et qui n’avait pas des élèves, mais des disciples. Celui-là seul favorise le développement des individus, qui ne cherch
6 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
6 parents inconsolables, ô sans cœur, ô pervers, ô disciple de Nietzsche ! » — Sous le poids de cette accusation, comment ne poin
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
7sé quelque peu impressionner par le fanatisme des disciples et imitateurs du « comte ». D’autres que lui s’y sont trompés. M. Gid
8 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
8ens moral. » Le Français qui n’est ni chrétien ni disciple de Nietzsche, demandera pourquoi il faut faire la révolution morale.
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
9se porte à la rencontre du message de Karl Barth, disciple fervent de Kierkegaard, — nous pouvons y attacher la valeur d’un sign
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
10le 14 février, il se décida à faire profession de disciple du Christ. Page étrange, en vérité, et dont l’accent presque nietzsc
11 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
11’accueil fait à la pensée d’un Karl Barth, génial disciple du Danois, et dont il est grand temps qu’on nous traduise quelques es
12équence. Dans la mesure même où Kassner se montre disciple de Kierkegaard, sa pensée paraît réfractaire à toute description, car
12 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
13le Christ : feindre d’accepter la doctrine de ses disciples, se faire un avoir de la Pauvreté évangélique, et bientôt ne plus viv
13 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
14le Christ : feindre d’accepter la doctrine de ses disciples, se faire un avoir de la Pauvreté évangélique, et bientôt ne plus viv
14 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
15isation des promesses du Christ est promise à ses disciples pour l’instant même où ils obéissent au « suivez-moi », meurent au mo
15 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
16aint à l’originalité. « Mais quoi, professeurs et disciples ne se trouvent bien que dans l’imitation : c’est pourquoi ils se sent
16 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
17ra facilement en lisant les récits de Begbie. Les disciples de Buchmann, — il refuserait cette expression — n’ont pas constitué d
17 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
18’en rendre Rousseau responsable. Mais c’est à ses disciples qu’il faudrait s’en prendre. Rousseau n’a pas trompé sur son état. Le
18 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
19 décisif où, d’autre part, la pensée de son grand disciple et continuateur, Karl Barth, pénètre et fait revivre notre pensée éva
19 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
20u’un prophète, il n’est pas son contemporain. Les disciples d’Emmaüs ont beau cheminer aux côtés du Christ : ils ne deviennent se
21 tergiversant, mais non pas Abraham partant ; les disciples sur le chemin, mais non pas cet instant où Christ se révèle. C’est so
20 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
22 d’auberges en universités, suivi d’une troupe de disciples turbulents, à la recherche de secrets qu’il voulait rendre manifestes
21 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
23ens du concret de l’esprit qui enchante en moi le disciple de Kierkegaard. Il apparaît de plus en plus nettement que les prolégo
22 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
24is que vous manquez de réalisme. Vous êtes encore disciples de Rousseau plus que vous ne le croyez ! Dans la réalité humaine, l’e
23 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
25ue superficiel et discutable. Des philosophes aux disciples puissants nous assurent aujourd’hui que le conflit fécond, la communi
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
26ns me tentent. 1) Réflexion du « fasciste » ou du disciple de Lénine. — Le peuple, tel qu’il est en réalité, ou tel qu’il est de
25 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
27j’ajouterais : à toute l’œuvre récente du parfait disciple d’Érasme que se trouve être M. Benda. Érasme dit le vrai, puis se lav
26 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
28re entière est formulé : « Celui qui veut être un disciple du Christ sans avoir l’amour des hommes est condamné à aller à sa per
27 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
29 qui est central, l’accord de Nietzsche et de ses disciples avec le personnalisme paraît beaucoup plus facile à réaliser qu’avec
28 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
30teur Paracelse, entraînant sa suite turbulente de disciples d’auberge en auberge. C’était la Suisse spirituelle de la Renaissance
29 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
31n ne peut plus croire à rien. » Maintenant il est disciple de Nicolaï Hartmann : la volonté, le réel, l’orgueil de l’homme… Le r
32is que vous manquez de réalisme. Vous êtes encore disciple [p. 39] de Rousseau plus que vous ne le croyez ! Dans la réalité huma
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
33 à souffrir. Ainsi lamente le Moi spirituel d’un disciple du sauveur Manès, dans l’hymne du Destin de l’Âme. L’élan de l’âme ve
34ussi chez les Cathares, et plus encore chez leurs disciples peu disciplinés, les troubadours. Des accusations horrifiantes figure
35t jamais dit dans leurs poèmes qu’ils étaient les disciples du freudisme ; 3° qu’au contraire la liberté qu’ils exaltent est cell
36s-uns des chefs de cette école lisent Freud : les disciples se sont bornés à imiter la rhétorique des maîtres… (Appendice 6). En
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
37l dénonce « ces faux prophètes » — Eckhart et ses disciples — qui « s’imaginent qu’ils sont Dieu par nature ». « Quant à ces gens
38sé : le fait historique que Maître Eckhart et son disciple se soient opposés sur le point précis de l’union divine, rendait poss
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
39on seulement chez les Vaudois eux-mêmes, chez les disciples de Joachim de Flore, chez les béguines et les beghards des Pays-Bas 1
40tre leur maître Guittone d’Arezzo, et railler ses disciples : « Sectateurs de l’ignorance, aveugles qui veulent juger des couleur
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
41crit. » Ainsi s’exprime le général von der Goltz, disciple de Clausewitz, lequel n’a cessé d’affirmer que toute la théorie pruss
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
42art, on sait bien que saint François avait été le disciple enthousiaste des poètes français (d’où son nom même). Il partageait l
35 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
43fondeur tel que le pratiquaient autour de lui les disciples de madame Guyon 7 . Non content de publier une revue entièrement cons
36 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
44 et bien des drames protestants, composés par des disciples de Zwingle, voire dans des intentions de polémique antiromaine (lesqu
45gle réplique que les réformés sont les véritables disciples du solitaire, puisqu’ils ont gardé la foi la plus ancienne, celle des
37 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
46hies sérieuses de Nicolas sont dues à la plume de disciples ou d’amis des réformateurs : Myconius, de Zurich ; Ritter, de Saint-G
38 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
47vec combien de raison vous offrez en modèle à vos disciples. (Mais oui, vous en avez, et je les souhaite nombreux : car avec de [
39 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
48 et se rire des suiveurs, des successeurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvo
40 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
49teur Paracelse, entraînant sa suite turbulente de disciples d’auberge en auberge. C’était la Suisse spirituelle de la Renaissance
41 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
50nder : l’apôtre Pierre. Jésus avait demandé à ses disciples : — Et vous, qui dites-vous que je suis ? « Simon Pierre répondit : T
51près avoir fondé l’Église, a fait connaître à ses disciples sa mort prochaine et sa résurrection. Alors Pierre s’est mis à le rep
42 1944, Les Personnes du drame. Introduction
52, nous apparaît foncièrement inconcevable. Et les disciples mêmes, qui le voyaient au milieu d’eux et le touchaient, ne pouvaient
43 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
53aint à l’originalité. « Mais quoi, professeurs et disciples ne se trouvent bien que dans l’imitation : c’est pourquoi ils sont un
44 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
54ondeur, tel que le pratiquaient autour de lui les disciples de Mme Guyon 89 . Non content de publier une revue entièrement consac
45 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
55pectateurs irrités [p. 117] de la vie américaine, disciples réticents de nos écoles d’Europe, cherchant une méthode de pensée plu
46 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
56aux sur les réflexes conditionnés des chiens. Les disciples de Pavlov ont passé récemment des chiens aux singes — se rapprochant
57it à chaque ligne chez Valéry, chez Gide et leurs disciples de la NRF, et qui en anglais retombent à plat, à la radio font parasi
47 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
58rmés hollandais, scientistes, baptistes, moraves, disciples. Mais il y a aussi, qui n’annoncent pas leurs cultes : les luthériens
48 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
59e fille pourquoi Jésus parlait en paraboles à ses disciples, sachant qu’ils ne comprendraient pas. Voici la réponse qu’elle me fi
49 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
60 et se rire des suiveurs, des successeurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvo
50 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
61rmés hollandais, Scientistes, Baptistes, Moraves, Disciples… Mais il y a aussi, qui n’annoncent pas leurs cultes : les Luthériens
51 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
62style. Mais là se borne la ressemblance. Ce jeune disciple du théologien protestant Karl Barth, venu conquérir Paris voici une q
52 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
63Gandhi chaque soir lisait quelques extraits à ses disciples. Je ne sais si j’ai rien vu de plus touchant, ni jamais un groupe d’h
53 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
64e centre était à Strasbourg, comptait beaucoup de disciples chez les Suisses : Nicolas de Flue, qui venait de mourir, [p. 144] av
54 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
65rd des exclusives catégoriques que prononcent les disciples de Schönberg contre toute œuvre tonale, jugée « réactionnaire ». Je n
55 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
66 pour aboutir à Hegel, dont procèdent Marx et ses disciples, jusqu’à nous, la doctrine trinitaire n’a cessé de propager dans les
56 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
67 éliminer le mystère. Au lieu d’inspirer au jeune disciple un respect religieux des rites qui sont censés gouverner le réel (par
57 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
68 pour aboutir à Hegel, dont procèdent Marx et ses disciples, jusqu’à nous, la doctrine trinitaire n’a cessé de propager dans les
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
69am Mohan Roy, fondateur du Brahmo Samaj, dont les disciples, en retour, ont donné de la pensée hindoue la version la plus répandu
59 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
70ivais : Dans la mesure même où Kassner se montre disciple de Kierkegaard, sa pensée paraît réfractaire à toute description, car
71ingt-cinq ans en arrière une relation de maître à disciple qui avait été réelle dans mon esprit seulement et qui ne pouvait ni n
72risque du coup de bâton appliqué par le maître au disciple, si ce dernier propose une réponse erronée. (Ainsi fait-on dans les c
73r existentiel autant que le physiognomoniste : le disciple dit au maître : Je crains de ne plus rien comprendre… Est-ce moi qui
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
74 le langage pudique et parfois si pédant du jeune disciple de Hegel. Entre la spontanéité démoniaque du désir, irrité par l’espr
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
75 et se rire des suiveurs, des successeurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvo
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
76roche. ⁂ Dans la mesure même où Kassner se montre disciple de Kierkegaard, sa pensée paraît réfractaire à toute description, car
77ingt-cinq ans en arrière une relation de maître à disciple qui avait été réelle dans mon esprit seulement et qui ne pouvait ni n
78risque du coup de bâton appliqué par le maître au disciple, si ce dernier propose une réponse erronée. (Ainsi fait-on dans les c
79r existentiel autant que le physiognomoniste : le disciple dit au maître : « Je crains de ne plus rien comprendre… Est-ce moi qu
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
80 monde et à soi-même » que le Christ exige de ses disciples, et qui est la condition de leur accession à leur vrai moi spirituel,
81uent de la même manière. Puis il ajoute : Si le disciple est exceptionnellement doué, le maître ne touche ni à la personne, ni
82elles que Dieu, la Vérité ; ce que Zen demande au disciple, c’est de voir sa propre physionomie. » Ou, comme le disait le sixièm
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
83our eux. (Suit le récit du lavement des pieds des disciples.) (Jean, XIII, 1). Enfin, ce passage capital de l’Épître de Jean I,
84i sont mes frères ? Puis étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères (Matt., XII, 46-50). Si quelqu’
85sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple (Luc, XIV, 26). Mariage, adultère, divorce Les pharisiens l’abordèr
86ant fils de la Résurrection (Luc, XX, 34-36). Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l’homme à l’égard de la fem
87s de mœurs impures » que saint Paul ordonne à ses disciples non seulement de « ne pas fréquenter », mais de « livrer à Satan. » 5
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
88u Ve siècle av. J.-C., Hippocrate (ou l’un de ses disciples), dans son Traité des Airs, des Eaux et des Lieux fait au chapitre V
89e, l’Europe et l’Afrique l’autre. Paul Orose, son disciple et continuateur, délimite et décrit une Europe assez proche des réali
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
90u Congrès de Vienne, avait été dès sa jeunesse un disciple de Kant, dont il partagea au début l’enthousiasme pour la Révolution.
91liance pourra la réaliser selon Burke, et par son disciple Gentz notamment, n’opposera qu’une barrière dérisoire à l’essor des n
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
92ant, la série des grandes œuvres politiques de ce disciple de Rousseau et de Kant, contemporaines de la Révolution française (qu
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
93aussi de la foule pour se joindre à la troupe des disciples nouveaux… Tournons-nous à présent vers le spectacle politique de notr
94osophe bavarois, théosophe et mystique, longtemps disciple de Claude de Saint-Martin, voit lui aussi dans une renaissance religi
95: car on ne compte pas seulement au nombre de ses disciples ses camarades du cercle de l’Athenæum (tous ceux qu’on a cités dans l
96 ne se rattache de près ni de loin à aucun d’eux. Disciple préféré de Saint-Simon, auprès duquel il a remplacé Augustin Thierry
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
97 Lemonnier, notamment. On y retrouve les derniers disciples de Saint-Simon, de Cobden, de Bastiat, de Mazzini lui-même, des anarc
98aadaïev (1790-1856), ancien officier de la Garde, disciple de Maistre, de Bonald et de Schelling, publie en 1836, dans une revue
99extraits de ses Propos recueillis par l’un de ses disciples à la veille de la première guerre mondiale 262  : Octobre 1908. — L’
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
100urement saint Ambroise à Théodore le pénitent. Le disciple de saint Ambroise fut saint Augustin… Faire correspondre à un empereu
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
101 par l’entremise d’une Russie à peine européenne, disciple sans doute mais disciple révolté de l’Europe ! Mais que fera le « ti
102ssie à peine européenne, disciple sans doute mais disciple révolté de l’Europe ! Mais que fera le « tiers-monde » de nos techni
72 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
103 monde et à soi-même » que le Christ exige de ses disciples, et qui est la condition de leur accession à leur vrai moi spirituel,
104nt de la même manière. » Puis il ajoute : « Si le disciple est exceptionnellement doué, le maître ne touche ni à la personne, ni
105elles que Dieu, la Vérité ; ce que Zen demande au disciple, c’est de voir sa propre Physionomie. » Or comme le disait le sixième
73 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
106 industriels — le canal de Suez sera fait par ses disciples — propose lui aussi dans son projet d’Organisation de la société euro
74 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
107u nationalisme. Dès la fin du xviiie siècle, les disciples de Rousseau, puis Herder, Bentham et Fichte avaient dénoncé l’expansi
75 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
108ait ses origines dons la poésie cathare. Pour les disciples d’Emmanuel Mounier, il est surtout le philosophe de Politique de la p
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
109 avec les groupes personnalistes (où militent des disciples de Reynold côte à côte avec des dirigeants de syndicats, des socialis
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
110istes, et toute l’œuvre de Nietzsche, son fervent disciple et jeune collègue de faculté, est marquée par cet enseignement. [p. 
111es comme Chardin les fruits. J. H. Füssli, jeune disciple de Lavater et de l’École suisse de Bodmer à Zurich, met en peinture l
112ui demanda pas de dessiner sont les œuvres de ses disciples, dans le monde entier. Il a construit en France la plus belle église
113doxe de sa carrière, pleine de surprises pour ses disciples. Pendant la guerre, ce contempteur de toute espèce de « politique chr
114 concevable, et de fait il n’a pas eu lieu. Leurs disciples (pasteurs et théologiens d’un côté, médecins psychiatres et philosoph
115e centre était à Strasbourg, comptait beaucoup de disciples chez les Suisses : Nicolas de Flue, qui venait de mourir, avait résum
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
116llemand le texte fondamental de la Confédération. Disciple de Tschudi et partisan de l’existence historique de Tell, ainsi que d
79 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
117doxe de sa carrière, pleine de surprises pour ses disciples. Pendant la guerre, ce contempteur de toute espèce de « politique chr
118 concevable, et de fait il n’a pas eu lieu. Leurs disciples (pasteurs et théologiens d’un côté, médecins psychiatres et philosoph
80 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
119ès courtois, ou d’une épithète gouailleuse, et le disciple, flatté hier encore au-delà de ses plus folles espérances, s’en allai
81 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
120ès courtois, ou d’une épithète gouailleuse, et le disciple flatté hier encore au-delà de ses plus folles espérances, s’en allait
82 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
121n groupe où vous ne trouverez que des amis et des disciples. » [p. 18] notes de journal, 6 août 1947 : « Comment refuser, cette
83 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
122 transmises de personne à personne et de maître à disciple, bien plus que de professeurs à élèves. Le cœur aurait cessé de palpi
84 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
123rd des exclusives catégoriques que prononcent les disciples de Schönberg contre toute œuvre tonale, jugée « réactionnaire ». Je n
85 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
124s controverses théologico-philosophiques avec les disciples de Hegel, controverses proprement inimaginables hors du contexte euro
86 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
125 soif d’ascétisme et son éloquence ont attiré des disciples, qui le rejoignent dans sa retraite. Des communes — dirions-nous — se
126nt à l’accompagner, formées de milliers de jeunes disciples que les chroniques nous décrivent tels des hippies américains « march
127lus encore, je me suis soumis à elles, moi et mes disciples, pour le bien de nos âmes. » Nouveauté inouïe et qui surpasse encore
87 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
128r le trône papal pour peu de temps), Amis de Dieu disciples de Suso : ils traversent l’Europe en cortèges de pèlerins chantant de
129ecteur de Tauler et de Suso, et laudateur de leur disciple Nicolas de Flue — ils passent très vite dans l’opposition avec Thomas
130mme les French Prophets, ont fondé des groupes de disciples, les English Prophets, dont certains choisiront l’Amérique pour y bât
88 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
131st-elle révélatrice de ses propres complexes ? Ce disciple fervent d’Althusser, ce partisan déclaré de Mao, a-t-il jamais expliq
89 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
132s pieds et les nerfs qu’il avait brûlés. 43 Un disciple orthodoxe de Freud aura raison de traiter d’« illusion » cette projec
90 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
133nce ou souveraineté peut, selon Jean Bodin et ses disciples (jusqu’à nous !), résider dans trois Estats (et trois seulement) ou «
91 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
134Italien. Nous avions beaucoup d’amis, presque des disciples déjà, en Angleterre, en Belgique. Nous avons alors élaboré, d’une man