1 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
1même les malentendus. Et c’est aussi pourquoi nos disputes sont si vaines… Minuit sonna, dans ce silence. Il était temps de pren
2 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
2 et l’esprit asservi sont deux complices dont les disputes bruyantes n’ont eu jusqu’ici d’autre effet que de nous détourner de n
3 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
3e envergure, d’un témoignage qui transcende toute dispute. Entraîné par sa fougue habituelle, excité (bien plutôt que « désarmé
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4 y a plus. À l’occasion de ces traités, les mêmes disputes théologiques se produisirent, qui devaient renaître un peu plus tard
5glise, dans ses marges, dans le peuple auquel ces disputes paraissent lointaines ou incompréhensibles, les oscillations s’amplif
6 l’hommage et du service, sa « théologie » et ses disputes théologiques, ses « initiés », les troubadours, et ses « croyants »,
5 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
7 se réalisent : victoires, pillage, flot d’or, et disputes sanglantes à propos du partage. Les choses s’enveniment à tel point q
8ndiqués [p. 277] par les protestants au cours des disputes concernant la politique et le régime des pensions. — Vous autres réfo
6 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
9e envergure, d’un témoignage qui transcende toute dispute. Entraîné par sa fougue habituelle, excité (bien plutôt que « désarmé
7 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
10 de marine, se sont battus dans le Pacifique. Les disputes politiques, à la table des T…, semblent passées depuis longtemps au r
8 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
11e vaisseau, se sont battus dans le Pacifique. Les disputes politiques, à la table des T…, semblent passées depuis longtemps au r
9 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
12ns, avec nos clans, nos écoles, nos partis et nos disputes centenaires ou quinquennales, avec nos allusions perfides ou flatteus
10 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
13t se réalisent : victoire, pillage, flots d’or et disputes sanglantes au sujet du partage. La guerre civile entre les cantons ci
11 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
14ie politique fédérale. (Sur le plan cantonal, les disputes sont plus âpres et le dogmatisme partisan plus accusé.) Le cœur du dé
12 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
15 l’étymologie et de la sémantique. Des siècles de disputes savantes et passionnées, les travaux des conciles fondateurs de notre
16relations tel que l’ont défini dans leurs longues disputes trinitaires les grands conciles, je ne sais plus quelle Europe nous d
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
17désert de sel, rempli de troubles, de guerres, de disputes, de tumultes ; joie et beauté n’y sont qu’un emprunt procuré d’un lie
14 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
18ontenus assez divers. Mais si nous négligeons les disputes pédantes, il est facile de définir un sens commun à toutes les accept
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
19s est criminelle ; blâme-la absolument, comme une dispute entre les membres d’un même corps. 87 Cette exhortation étant rest
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
20sseurance, et que s’il survient quelque procez ou dispute entr’eux, que le magistrat du lieu les accorde promptement sans faveu
17 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
21on sans certains repentirs ici ou là, où l’art le dispute au scrupule), de visions « furtives » mais aiguës, d’oublis révélateu
18 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
22ontenus assez divers. Mais si nous négligeons les disputes pédantes, il est facile de définir un sens commun à toutes les accept
19 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
23a longue royauté mondiale. Déjà le communisme lui dispute, non seulement en Asie et en Afrique, mais aux yeux d’une partie de s
20 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
24a longue royauté mondiale. Déjà le communisme lui dispute, non seulement en Asie et en Afrique, mais aux yeux d’une partie de s
21 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
25 seul sujet de ce livre, et véritable objet de ma dispute avec les érudits. Car ce qui nous sépare en fin de compte, dans ces d
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
26e. Au premier rang, ceux des écologistes. On leur dispute ce nom, ils assurent la fonction. Et bien plus, par leurs luttes cont
23 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
27e. Au premier rang, ceux des écologistes. On leur dispute ce nom, ils assurent la fonction. [p. 149] Et bien plus, par leurs lu