1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1ue dans les brancards, c’est très bellettrien. Un disque de gramo comme par hasard nasille : Nous avons tous fait ça Plus ou
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
2es, sur le palier. Nous n’avons qu’une dizaine de disques : Bach, Mozart, Stravinsky, Honegger. De Milhaud, l’ouverture des Eum
3 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
3soins à la criaillerie délirante. Enregistrez sur disque, au hasard, un de ces entretiens « paisibles » qui agrémentent le « f
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
4soins à la criaillerie délirante. Enregistrez sur disque, au hasard, un de ces entretiens « paisibles » qui agrémentent le « f
5 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
5fiants… Quand vous mettez sur votre gramophone un disque sublime intimement chéri depuis longtemps, — Monteverdi, Mozart ou Ba
6 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
6rds et les grands orateurs, les remplacer par des disques officiels ; ils pourront brûler tous les livres ; ils pourront fusill
7 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
7elle enseigne ici) sont simplement les plus beaux disques jamais faits. Tout un soir à Radcliffe College, dans la discrète disc
8 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
8cueillis avec une aimable réserve, un maté et des disques de jazz. L’une est une noire Argentine, l’autre une Irlandaise aux ye
9 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
9de collectionner, bien plus que d’enregistrer sur disques et pellicules les chants, les danses, les rites, les voix et les visa
10 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
10ique nous vient à domicile par la radio et par le disque ; des conférences, causeries et discussions publiques se tiennent par
11 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
11ique nous vient à domicile par la radio et par le disque ; les conférences, causeries et discussions publiques se tiennent par
12 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
12a radio et de la TV, il y a tous les acheteurs de disques, tous ceux qui jouent d’un instrument, les chorales populaires, les J
13 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
13t à se cultiver, à lire des livres, à écouter des disques, ni même à se préparer pour quelque jeu de « Quitte ou double » à la
14 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
14suite ces moyens de culture qui sont le livre, le disque, la radio, la télévision et le cinéma. Il y a enfin cette espèce [p. 
15r ce terme la radio, la télévision, le cinéma, le disque et le journal, mais il est certainement permis d’y ajouter le livre,
16à la mode ? Je prendrai tout d’abord l’exemple du disque. Le microsillon, créé aux États-Unis en 1946, ne s’est guère répandu
17endu depuis quelques années plusieurs millions de disques du chanteur de charme Tino Rossi. Mais en même temps, et voilà le fai
18e la Messe de Guillaume de Machault. Le succès du disque vulgaire a donc permis de faire connaître des œuvres capitales de la
19957. Il est facile d’imaginer que ces millions de disques ont contribué à préparer un vaste public entièrement nouveau pour l’a
20et, ne permet pas seulement de produire livres et disques à meilleur marché, en même temps que s’accroît le pouvoir d’achat des
15 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
21et populaire ; festivals, guildes du livre, et du disque, agences de presse ; juristes, historiens, sociologues, éditeurs, ing
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
22quent dans les intailles grecques archaïques « du disque solaire et du croissant géminés, proclame l’origine phénicienne de ce
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
23 dont les paysans trapus se fixent à l’oreille un disque plat de cuivre ou d’or. Quant à nos villes, toutes leurs plus belles
18 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
24re européenne dans six ou sept pays, des clubs de disques, de livres et de films, et il décide de consacrer 1 % de son chiffre
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
25ec honneur et prix par les plus grandes firmes de disques. Toutes les villes de quelque importance entretiennent un théâtre lyr
20 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
26. Laissez-vous simplement hypnotiser par ce petit disque noir à trois cents mètres qui danse sur la ligne de mire. Quand vous
27lus que le noir ?… » Je n’entendais plus rien. Le disque noir dansait, puis s’arrêtait, dansait de nouveau, s’embuait. J’essay
28chinalement. Et quand je levai les yeux, un petit disque blanc d’où pendait un mince fanion rouge surgit du bas de la cible, h
21 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
29l’édition. Les taxes douanières prélevées sur les disques de gramophones et sur les films d’art ou de science tendent à rendre
22 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
30et populaire ; festivals, guildes du livre, et du disque ; agences de presse ; juristes, historiens, sociologues, éditeurs, in
23 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
31t à se cultiver, à lire des livres, à écouter des disques, ni même à se préparer pour un jeu à la télévision. Elle consiste à é
24 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
32croissement du temps de loisirs, la diffusion des disques, et d’une manière générale, la popularisation de la culture. L’essor
25 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
33 passage dangereux, quand ce ne sont pas déjà les disques rouge et blanc de la voie barrée, de l’impasse. Je n’en dirai pas plu
26 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
34 romande. C’est ainsi que l’audition des premiers disques de negro spirituals réveilla d’abord en moi les souvenirs de l’école