1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
1udes. On a divisé l’enseignement en branches bien distinctes. On attribue à chacune un certain nombre d’heures par semaines, au ju
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
2tiel de la personne : à la fois libre et engagée, distincte et reliée à nouveau. Car le rôle que Dieu attribue à un homme disting
3 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
3orains. « L’action », Dandieu ne la concevait pas distincte ou détachée d’une doctrine. Cartésien par l’audace méthodique de son
4 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
4 confonde : tout au contraire, il les révèle bien distincts, et agissant chacun à leur manière ; car autrement, où serait l’événe
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
5 Descartes a voulu, c’est que l’esprit « clair et distinct » fût séparé absolument du corps. Ce que Descartes a proposé, ce que
6 confirment le penseur dans l’idée que l’esprit « distinct » reste sans force créatrice. Plus l’esprit se refuse à l’engagement,
6 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
7me. Ils représentent trois activités de Dieu bien distinctes. « Cette position différente dans la hiérarchie de Dieu distingue les
8uel nous vivons, mais bien trois espèces de temps distinctes. D’où il résulte que l’on ne peut pas passer de l’un à l’autre par un
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
9 et l’aspect économique d’une volonté tout à fait distincte du nationalisme et du socialisme. Volonté de fusion complète des acti
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
10res » par cela même que l’on s’éprouve absolument distinct de tous les autres. 1er mars 1935 Si l’on craint d’ordinaire d’avou
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
11res » par cela même que l’on s’éprouve absolument distinct de tous les autres. 1er mars Si l’on craint d’ordinaire d’avouer sa r
10 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
12et de toute responsabilité, identité, ou vocation distincte. Dans la mesure où cet effort est réel et aboutit — ce qui est encore
11 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
13Ordre nouveau, le Conseil suprême sera absolument distinct de l’État, lui permettra de jouer le rôle de garant des libertés pers
12 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
14 « dynamisme occidental » procède de deux sources distinctes. Si c’est notre délire guerrier que l’on entend désigner par ce terme
15s cherchons la densité de l’être dans la personne distincte, sans cesse approfondie comme telle. « D’autant plus nous connaissons
16de sa vie étrangère, de sa personne à tout jamais distincte, mais qui offre une alliance sans fin, initiant un dialogue vrai. Alo
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
17ssentielle de l’individu dans le dieu. L’individu distinct — cette erreur douloureuse — doit s’élever jusqu’à se perdre dans la
18les qu’il emploie, ni d’en prendre une conscience distincte. Il est indemne de ce rationalisme qui nous permet, à nous autres mod
19 niant leurs noms, chantant le dépassement du moi distinct, du temps, de l’espace et du malheur terrestre, est emprunté presque
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
20duction à des catégories psychologiques nettement distinctes, à des hiérarchies rationnelles de qualités, mérites et facultés, dev
21 péché, la vertu, notre [p. 227] corps, notre moi distinct. Et de là vient l’ardeur de la passion. Et de là vient que le désir d
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
22ux domaines restent soumis à des lois tout à fait distinctes, et privées de commune mesure. Il n’en va plus de même dans notre his
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
23 « dynamisme occidental » procède de deux sources distinctes. Si c’est notre délire guerrier que l’on entend désigner par ce terme
24s cherchons la densité de l’être dans la personne distincte, sans cesse approfondie comme telle. « D’autant plus nous connaissons
25de sa vie étrangère, de sa personne à tout jamais distincte, mais qui offre une alliance sans fin, initiant un dialogue vrai. Alo
17 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
26 humain, la négation et la mort du divers, du moi distinct et agissant. C’est la Nuit des sens et de l’esprit que décrit un Jean
27s ne percevons et n’exprimons que le divers et le distinct, ce qui a pris forme ; tout ce que notre conscience a séparé du Tout.
18 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
28a pluie « en campagne » sont deux phénomènes bien distincts, aussi distincts que la vie civile et la vie militaire en général. La
29agne » sont deux phénomènes bien distincts, aussi distincts que la vie civile et la vie militaire en général. La pluie civile n’e
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
30tiel de la personne : à la fois libre et engagée, distincte et reliée à nouveau. Car le rôle que Dieu attribue à un homme disting
20 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
31pays. Le Bien et le Mal en soi ne sont réellement distincts qu’aux yeux de Dieu — pas même aux yeux du Diable, toujours la dupe d
21 1944, Les Personnes du drame. Introduction
32un seul acte, en une seule œuvre, de deux natures distinctes ou même contradictoires, d’une forme et d’un agent transformateur, d’
22 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
33s peuples modernes, en tant qu’ils se connaissent distincts, paraît bien être de se haïr. L’office des élites est au contraire de
34tes est au contraire de se comprendre en tant que distinctes, c’est-à-dire en tant que valeurs. Seules, et d’abord, les élites se
23 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
35 humain, la négation et la mort du divers, du moi distinct et agissant. C’est la Nuit spirituelle que décrit Jean de la Croix, e
36s ne percevons et n’exprimons que le divers et le distinct, ce qui a pris forme, ce que notre conscience a séparé du Tout. Et c’
24 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
37es moiteurs dissolvantes. Les quatre saisons bien distinctes s’y succèdent dans un ordre classique. Noël tombe en hiver, non pas e
25 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
38a pluie « en campagne » sont deux phénomènes bien distincts, aussi distincts que la vie civile et la vie militaire en général. La
39agne » sont deux phénomènes bien distincts, aussi distincts que la vie civile et la vie militaire en général. La pluie civile n’e
26 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
40es moiteurs dissolvantes. Les quatre saisons bien distinctes s’y succèdent dans un ordre classique. Noël tombe en hiver, non pas e
27 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
41 ne représentent pas spirituellement une fonction distincte, mais seulement la division ou la duplication accidentelle d’un même
28 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
42nt pourrait-on se distinguer en imitant ? Devenir distinct en s’efforçant de ressembler ? Supposez que votre effort aboutisse, e
29 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
43ngage franchement poétique et ce langage clair et distinct qui convient au débat des idées. L’auteur. … qui convient au débat d
30 1948, Suite neuchâteloise. I
44de si bien cerné, si conscient de lui-même, et si distinct… Je me disais qu’un jour je voudrais en écrire, mais qu’il fallait d’
31 1948, Suite neuchâteloise. III
45pouvoirs, infiniment enchevêtrés mais jalousement distincts, dans une capitale de trois mille habitants, un pays de quarante mill
32 1948, Suite neuchâteloise. VII
46mpête a fait silence autour de lui, et seul reste distinct le bruit profond des vagues. Il roule maintenant dans l’ombre tiède e
33 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
47mpête a fait silence autour de lui, et seul reste distinct le bruit profond des vagues. Il roule maintenant dans l’ombre tiède e
34 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
48offrir le luxe de disparaître en tant qu’activité distincte de répression. Elle est partout et nulle part. C’est ainsi qu’un anci
35 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
49ent suggérer dans son obscurité le sentiment, mal distinct d’une angoisse, qu’ici le Moi, l’ego central, n’existe pas ? Ces dans
50ans la foule infinie, car eux seuls sont vraiment distincts, marchant vers autre chose que leur nature, quand tout le reste est d
51 mais peut-être aussi d’un Gandhi, il reste comme distinct de son rôle historique. On dirait qu’il le voit avec quelque distance
36 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
52ope, tout ce qui s’y est fait un nom et un visage distinct. Soulignons maintenant que ce drame permanent entre le moi et le dest
53 qui oppriment ou qui nient le moi responsable et distinct. Lutte contre le destin natal, pour se forger une destinée ; contre l
54 de faire voir, maintenant, comment l’idée du moi distinct, de la personne — à la fois mère et fille de l’Europe — forme nos vie
55fectif à la plupart de nos activités. Ôtez le moi distinct, le droit d’être une personne, et du même coup nos vies n’auraient pl
56 unique de l’être aimé, irremplaçable, infiniment distinct de tous les autres. Or cette croyance, l’Asiatique ne l’a jamais eue.
57les plus typiques — l’Europe est la patrie du moi distinct, des individus, des personnes, de ceux qui veulent se rendre compte d
37 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
58résumé, le CEC a son rôle à jouer, bien nettement distinct de celui des autres organismes existants. Bien ou mal, il est le seul
38 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
59s cantons, elle sauvegarde en fait leur existence distincte, elle agrandit le champ de leur rayonnement économique et culturel. C
60tons sont trop petits pour constituer des marchés distincts. Une politique économique plus ou moins planifiée s’impose de toute é
39 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
61e la France. Sur ses quatre foyers culturels bien distincts, Genève, Lausanne, Neuchâtel et Fribourg, les trois premiers sont pro
40 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
62nt, en quatre parties dont chacune a des intérêts distincts. L’Europe, pour le malheur des trois autres, les a toutes, à des degr
41 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
63nt, en quatre parties dont chacune a des intérêts distincts. L’Europe, pour le malheur des trois autres, les a toutes, à des degr
42 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
64 mieux ce qui doit normalement demeurer autonome, distinct, privé, original. Enfin, devant le double défi qu’affronteront plusie
43 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
65 mieux ce qui doit normalement demeurer autonome, distinct, privé, original. Enfin, devant le double défi qu’affrontent plusieur
44 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
66. L’hellénisme avait dégagé les notions de l’être distinct, c’est-à-dire de l’Individu, et de la permanence de cet être à traver
67st un individu, du simple fait qu’il est un corps distinct, mais il ne devient une « personne » qu’en vertu des relations civiqu
68 cette Personne à son tour est à la fois vraiment distincte et vraiment reliée au sein de la Trinité, il en résulte pour l’esprit
45 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
69 siècle. L’histoire de la technique comme entité distincte ne commence guère qu’avec le siècle des machines, de la chimie et de
70 dans lequel il existe — l’esprit conçoit un Bien distinct de la Nature, et qu’elle seule semble rendre inaccessible. Il conçoit
46 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
71té entre A et B, figurant deux points de vue bien distincts et valables. Ce ne serait guère qu’une parlotte sans lendemain entre
47 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
72as ? L’action personnelle de Staline, en tant que distincte du stalinisme nécessaire ? Ne serait-il pas plus simple de le dire ?
48 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
73curiosité, il ne peut avoir cure ni de ses droits distincts, ni de sa chance, ni d’un miroir, donc ni d’une personnalité ni d’un
74érer progressivement une âme de l’illusion d’être distincte. Tout se ramène enfin à cette opposition : panthéisme ou Dieu personn
75sonne dans la gnose [p. 34] hindouiste que de moi distinct dans le bouddhisme. Qu’il n’y ait point de Dieu, ou que Je soit le To
49 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
76gration instantanée de deux réalités radicalement distinctes : le Verbe divin et la chair. « Au commencement était la Parole, et
77e la Loi, mais responsable au regard de l’amour ; distinct de tous les autres en vertu de ses « dons », mais solidaire dans le p
50 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
78. L’hellénisme avait dégagé les notions de l’être distinct, [p. 61] c’est-à-dire de l’Individu, et de la permanence de cet être
79st un individu, du simple fait qu’il est un corps distinct, mais il ne devient une « personne » qu’en vertu des relations civiqu
80 à rien qu’à lui-même, au seul fait qu’il existe, distinct. D’où son orgueil aussi, son astuce égoïste et finalement, cette anar
81vivant : à la fois libre et responsable, vraiment distinct et vraiment relié, et singularisé par la même vocation qui lui fait d
82minel, sauf l’idée qu’il prend de lui-même, enfin distincte. Il court sa chance d’individu, et comme tel il s’allie à d’autres « 
83onnerai cinq exemples. Chaque homme est à la fois distinct, unique, mais lié à un corps social, à des semblables. Il est libre m
84on rôle civique) ne laisse plus de place à la vie distincte de l’individu. Comment concilier dans ces conditions la liberté et l’
85c’est l’absence de toute volonté et de tout désir distincts de leur immédiate application. [p. 92] Le militant totalitaire parfai
51 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
86 cette Personne à son tour est à la fois vraiment distincte et vraiment reliée au sein de la Trinité, il en résulte pour l’esprit
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
87 siècle. L’histoire de la technique comme entité distincte ne commence guère qu’avec le siècle des machines, de la chimie et de
88 dans lequel il existe — l’esprit conçoit un Bien distinct de la Nature, et qu’elle seule semble rendre inaccessible. Il conçoit
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
89ensibilité à la liberté véritable, restant le moi distinct, ou la personne. Certes, on peut assigner d’autres fins au Progrès, e
54 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
90té, non exclusive de la diversité (ainsi les voix distinctes s’accordent dans nos chœurs) ; la reconnaissance de la réalité de la
55 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
91est pas, cependant que nulle définition claire et distincte ne peut tenir lieu d’étalon et permettre en bonne foi de trancher le
56 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
92’ils prévoient. Les séminaires techniques restant distincts (à l’instar des facultés), les cours généraux sur l’Europe seraient c
57 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
93ion et vrai individu, c’est-à-dire : une personne distincte mais reliée en même temps par ce qui la distingue. Car pour aimer, il
94ce qui la distingue. Car pour aimer, il faut être distinct de l’objet même de l’amour, auquel on voudrait être uni. Et pour que
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
95s avec la chair, avec le monde, et avec notre moi distinct ? Ou bien faut-il plutôt ordonner ces relations au But suprême, qui s
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
96plicité. Sa vie n’étant qu’« une somme de moments distincts… une addition d’instants », Don Juan ne saurait avoir de biographie :
97joie pure, et ne sera plus jamais aussi nettement distinct de toute autre douleur ou joie. Le sentiment qu’expriment les troubad
98es au-delà des formes et du temps, au-delà du moi distinct et désirant, au-delà de tous les attachements terrestres, — elle veut
99r obstacle qui nourrit sa passion est dans le moi distinct, et si ce moi doit s’abîmer dans l’inconscient tout-englobant, il n’y
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
100l’ange » chez son amant. Elle n’est jamais un moi distinct, indépendant, aimé dans sa réalité, mais une projection déguisée, le
101euil de sa conscience, il se scinde en deux êtres distincts : le Monstre ne le trouvera plus ! Il ne saura plus où le prendre ! J
102 . » (Comprenons qu’il ne croyait plus à l’esprit distinct, personnel, qui sera sauvé ou détruit après la mort des corps physiqu
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
103ension : Incarnation, Personnes divines à la fois distinctes et reliées. D’où la définition de la [p. 211] personne humaine ou du
104re n’est que de penser » et qui reste entièrement distincte du corps. Avec Kant, le vrai moi, nouménal, s’oppose au moi phénoména
105bre endocrinien), et nous le montre d’autant plus distinct, dans sa fonction centrale, totalisante, dans son pouvoir d’intégrati
106 conscience de soi — reste que la croyance au moi distinct et le recours à la « valeur absolue de la personne » sont à peu près
107ansmigre 97  ? Mais ce moi, cet ego, cette entité distincte, voilà précisément ce que les doctrines de l’Inde, ou nées en Inde co
108posent même à l’ego absolu, à la réalité de l’âme distincte. Le soi de chacun se confond avec le Soi de l’Immensité, ou du Brahma
109t une Personne, et nous crée comme personnes bien distinctes. Tu ne vois pas la femme que tu crois aimer. — Quand je saurai aimer
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
110sistance d’un concept de l’Europe comme continent distinct, même aux époques où le nom d’Europe n’éveillait plus, dans les espri
111qui peuplent l’Europe, avec [p. 25] leurs langues distinctes. Relevons en passant que certains de ces auteurs divisent le genre hu
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
112avait pas encore été partagée en trois continents distincts, fait trop marquant qu’il n’eût certes pas négligé de mentionner. Et
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
113dent, moitiés géographiques et administrativement distinctes d’un seul et même État : utraques pars, pars orientalis et pars occid
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
114egna, c’est-à-dire d’une multiplicité de royaumes distincts — pour se rapprocher de l’idée médiévale d’un empire sur les âmes, c’
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
115t elles eussent constitué simplement des collèges distincts. 108  » Comment citer ce grand génie protéiforme ? Depuis trois [p. 1
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
116nt, en quatre parties dont chacune a des intérêts distincts. L’Europe, pour le malheur des trois autres, les a toutes, à des degr
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
117Chacune de ces propositions possède ses avantages distincts ; mais ni l’une ni l’autre, comme on le verra, ne permettrait d’attei
118 les peuples civilisés (dont chacun forme un État distinct) devraient se hâter de sortir au plus tôt d’un état si abject ? Au li
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
119e : Il y a dans l’esprit humain deux forces très distinctes : l’une inspire le besoin de croire, l’autre celui d’examiner. L’une
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
120s, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans
121circonscrit donc au seul passé qui ait un rapport distinct avec le présent et l’avenir. 248 Et cette Europe centre du monde e
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
122 cultures vivantes ; — parmi ces déclins, le plus distinct, celui de « l’antiquité », s’étale à grands traits sous nos yeux, tan
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
123omaines, dont les facteurs sont en apparence très distincts du domaine économique. Par exemple dans la vie intellectuelle. Tout b
124 réussi à préserver une identité continue et bien distincte, une sorte de personnalité historique. Continuité dans le changement,
73 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
125é. Sa vie n’étant ainsi qu’« une somme de moments distincts…, une addition d’instants », Don Juan ne saurait avoir de biographie 
74 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
126joie pure, et ne sera plus jamais aussi nettement distinct de tout autre douleur ou joie. Le sentiment qu’expriment les troubado
127s, au-delà des formes et du temps, au-delà du moi distinct et désirant, au-delà de tous les attachements terrestres, — elle veut
128r obstacle qui nourrit sa passion est dans le moi distinct, et si ce moi doit s’abîmer dans l’inconscient tout englobant, il n’y
75 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
129ension : Incarnation, personnes divines à la fois distinctes et reliées. D’où la définition de la personne humaine ou du vrai moi,
130re n’est que de penser » et qui reste entièrement distincte du corps. Avec Kant, le vrai moi, nouménal, s’oppose au moi phénoména
131rinien), [p. 588] et nous le montre d’autant plus distinct, dans sa fonction centrale, totalisante, dans son pouvoir d’intégrati
132 conscience de soi — reste que la croyance au moi distinct et le recours à la « valeur absolue de la personne » sont à peu près
133ansmigre 64  ? Mais ce moi, cet ego, cette entité distincte, voilà précisément ce que les doctrines de l’Inde, ou nées en Inde co
134posent même à l’ego absolu, à la réalité de l’âme distincte. Le soi de chacun se confond avec le Soi de l’Immensité, ou du Brahma
135sonne, et nous [p. 615] crée comme personnes bien distinctes. Tu ne vois pas la femme que tu crois aimer. — Quand je saurai aimer
76 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
136 culture au sens large du mot, trois régions bien distinctes se sont dessinées au cours du second tiers du xxe siècle : l’Europe,
77 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
137uves, favorisant la formation de communautés bien distinctes et solidement enracinées, le climat tempéré, dans le centre du moins,
78 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
138s, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans
79 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
139tique dans les sciences ; entre tons purs ou voix distinctes et harmonie d’ensemble dans les arts ; entre innovation et continuité
80 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
14013] Le terme d’Occident recouvre quatre ensembles distincts : Europe, Amérique du Nord, Amérique latine, Russie. Éléments communs
141hine et l’Indonésie. C’est entre ces régions bien distinctes, et non pas entre continents trop vastes ou entre nations trop petite
81 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
142se ou Georges Séféris par exemple) deux activités distinctes, mais au contraire osmose complète entre mon action politique et mes
82 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
143gique et de séparation topographique des éléments distincts, hier dominantes dans l’ordonnance des choses et des États, céderont
144us propres à intégrer une multiplicité de groupes distincts, à les articuler dans la coexistence spirituelle et topographique, sa
145 ni mélange, les longueurs d’onde étant nettement distinctes. Et s’il y a contamination, ce n’est pas dans le sens qu’un vieux Gen
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
146tre, n’a jamais possédé jusque-là d’individualité distincte ? L’histoire de cette région, en tant que « Suisse », n’aurait-elle p
147du Plateau et des Alpes ne connaîtra plus d’unité distincte pendant des siècles. Après le partage de Verdun, un second royaume de
148es Habsbourg. ⁂ [p. 31] Les unités ou formations distinctes dont on vient de rappeler la succession furent autant de « Suisses »
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
149s vallées comme à un tout, bien que par un traité distinct de celui qui a formé ce tout, le pacte secret de 1291 publiquement re
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
150lité qui révèle pour la première fois l’existence distincte de ce petit pays, aujourd’hui synonyme de refuge de la paix. Les Schw
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
151qui l’examina 40 , on s’aperçoit que trois motifs distincts amenèrent nos législateurs à observer sur ce chapitre une discrétion
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
152tement dans son idée de la Suisse en tant qu’État distinct : on ne savait trop, à l’époque si l’on avait affaire à un État bien
153qu’elles y trouvent la garantie de leur existence distincte. C’est donc une pensée réaliste qui anime toute la construction, tand
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
154Grisons constitua longtemps un monde à part, bien distinct de celui des Ligues suisses. Ses communes s’organisèrent en juridicti
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
155s exceptionnellement composite : vingt-cinq États distincts (quoique sans frontières sensibles), quatre langues, deux confessions
156l’on ne saurait parler d’une culture cohérente et distincte au sein de la culture humaine. Il faut donc à la fois l’Un et le Dive
157pe un certain nombre de cultures nationales, bien distinctes et autonomes, dont l’addition constituerait la culture européenne, es
90 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
158 297] et de séparation topographique des éléments distincts, hier dominantes dans l’ordonnance des choses et des États, céderont
159us propres à intégrer une multiplicité de groupes distincts, à les articuler dans la coexistence spirituelle et topographique, sa
160 ni mélange, les longueurs d’onde étant nettement distinctes. Et s’il y a contamination, ce n’est pas dans le sens qu’un vieux Gen
91 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
161s exceptionnellement composite : vingt-cinq États distincts (quoique sans frontières sensibles), quatre langues, deux confessions
92 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
162n d’une vingtaine de « cultures nationales » bien distinctes, autonomes et rivales. Cette conception n’est pas seulement responsab
93 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
163adresse à un individu et fait de lui une personne distincte et unique. Obéir à ma vocation, c’est suivre le chemin qui va me cond
94 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
164 donc comprendre deux genres ou ordres d’activité distincts mais reliés : les recherches et la contestation. Dans l’un, on pousse
95 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
165s communes (comme les cantons suisses) et de voix distinctes aux Nations unies (comme l’Ukraine et la Biélorussie) 55 . Que dire a
96 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
166s premières définitions de l’homme comme individu distinct, et de la cité ou auto-nomie (littéralement auto-réglage) comme cellu
167homme considéré dans sa double réalité d’individu distinct et de citoyen engagé dans la société. Pourvu de libertés mais de resp
168r, puisqu’il consiste à concilier des confessions distinctes dans l’unité de l’Église, c’est-à-dire en dernière analyse, des vocat
97 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
169 sectorielles. b) Puis rechercher si les pouvoirs distincts, au terme de cette analyse, appellent ou non la coordination, sous qu
98 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
170offrir le luxe de disparaître en tant qu’activité distincte de répression. Elle est partout et nulle part. C’est ainsi que le rap
99 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
171nt prétendu posséder des cultures authentiques et distinctes. On parle non seulement de culture française, mais de culture danoise
100 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
172vre et de sauver ce qui doit normalement demeurer distinct, privé, original. [p. 74] Nous n’avons pas dressé les plans d’une ci