1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
1ais de provoquer, je me propose de marquer ici la distinction classique du fait et du droit ; et c’est pourquoi je considérerai d’a
2 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
2ntité d’Allemands et de Français pour lesquels la distinction que l’on vient d’établir ne vaut rien : il est même probable qu’ils f
3ntraire du rationalisme (mais nous vivons sur des distinctions de manuels). Il est même étonnant de constater combien exactement ces
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
4à cette caricature du spirituel, à cette douteuse distinction entre l’action et la vie spirituelle, qui est pour nous l’origine mêm
5que dans l’unité, dans l’instant. Faisons ici une distinction importante que j’aurais peut-être dû faire plus tôt. Quand nous dison
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
6ie sociale quotidienne. Nous n’établissons pas de distinction théorique et inopérante entre la vie privée et la vie publique. Nous
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
7autres qui n’ont pas [p. 169] de quoi. Mais cette distinction « matérielle » ne se confond nullement avec la distinction politique
8on « matérielle » ne se confond nullement avec la distinction politique droite-gauche. Chacun sait qu’il ne suffit pas d’être ruiné
6 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
9s pires malentendus. Je ne reprendrai pas ici les distinctions théoriques que l’on a proposées entre individu, personne et personnal
10: l’individu et la personne. Et vous voyez que la distinction entre ces deux vocables si courants, loin d’être une querelle byzanti
11ne traduit rien de moins, dans les débuts, que la distinction entre l’homme naturel et l’homme chrétien. Ces hases étant posées, fa
12En Russie, en Allemagne, à Rome et en Espagne, la distinction entre l’Église et l’État n’avait jamais été établie d’une manière sat
13le calvinisme a toujours maintenu avec rigueur la distinction entre l’Église et l’État, et que, d’autre part, il a toujours favoris
14r, je crois, toute l’importance pratique de cette distinction entre personne et personnalité. Hitler peut former, [p. 220] lui auss
15rer sait parfaitement opérer, dans le concret, la distinction entre personne et personnalité. Je ne vois aucune raison de lui laiss
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
16ouveau, quelque chose d’irréductible aux vieilles distinctions familières, concrétisées par la seule disposition des députés dans le
17riginel ; refus de la culture bourgeoise et de la distinction commode qu’elle suppose et implique entre la pensée et l’action ; 2°
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
18e chose d’extérieur à son être véritable. D’où la distinction bien connue entre la vie publique et la vie privée. Cette distinction
19nue entre la vie publique et la vie privée. Cette distinction conduit nécessairement à la création d’une caste de politiciens, perm
9 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
20l’actuel, et de surmonter enfin ce vice qu’est la distinction libérale entre la pensée et l’action. Au lieu de préciser, par exempl
10 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
21dre les « droits » de l’esprit : ce n’est pas une distinction. Et lequel d’entre nous peut dire qu’il a calculé la dépense ? Il fau
11 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
22issance notre être tout entier, corps et âme sans distinction. Apprenons à penser comme des hommes responsables, non plus comme des
12 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
23uteur, de dévaloriser (ou de transcender ? ) « la distinction du subjectif et de l’objectif ». Idée platonicienne et surtout romant
13 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
24la machine. D’autre part, il devait aboutir à une distinction entre l’esprit et le corps qui, d’accidentelle qu’elle était à l’orig
14 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
25ie sociale quotidienne. Nous n’établissons pas de distinction théorique et inopérante entre la vie privée et la vie publique. Nous
15 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
26sûr, il lui faut un palais, signe évident d’une « distinction » tout à la fois flatteuse et rassurante. Et qui sait, ce Palais de l
27au régime des classes sociales, qui codifia cette distinction, au point d’assimiler l’homme « distingué » à l’homme qui ne fait rie
28diloquente de l’esprit, résultat nécessaire de la distinction cartésienne, n’est pas demeurée sans effet. Séparer soigneusement l’e
16 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
29ors de la Parole de Dieu, et qui dépend ici de la distinction propre aux temps de la Parole. » Autrement dit, ces trois temps ne so
17 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
30 Ici s’engagea un débat extrêmement confus sur la distinction délicate que voulait établir le barthien entre la notion d’expérience
18 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
31 l’Europe dépend de sa faculté d’opérer de telles distinctions. p. 633 w. « “Le plus beau pays du monde” », La Nouvelle Revue f
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
32. 32] encore plus vague et générale, une sorte de distinction que l’on acquiert en partie par l’étude, en partie par le rang social
33oujours été un des symboles les plus usités de la distinction entre les classes 8 . L’appel au « poing calleux » que la bourgeoisi
34La culture n’est plus un combat, elle devient une distinction ; c’est-à-dire une fin en soi, non plus un instrument de lutte. Elle
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
35s l’histoire. Mais ils y voient la garantie d’une distinction qui les honore aux yeux de la nouvelle société. En effet, cette nouve
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
36torique, un langage noble, [p. 71] le signe de la distinction des clercs. Et ce n’est plus la vigueur des pensées qui sera la fin d
22 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
37Et c’est pourquoi nous prendrons au sérieux cette distinction : il y a des hommes qui sont l’orgueil de notre esprit, — et d’autres
38ain distinguée. L’esprit moderne a poussé loin la distinction : c’est bien là sa vulgarité. Et c’est sa malfaisance particulière qu
39suppose un certain détachement, que j’ai nommé sa distinction. Il y a les autres, et il y a le clerc, le clerc armé de sa balance.
40er nos maîtres distingués, par le détour de cette distinction même, à la condition déprimante dont ils méprisent plus que quiconque
41 de l’éthique 76 . Or un homme qui professe cette distinction, essentiellement moderne et cartésienne, admet ainsi, d’une part, que
23 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
42ion repose sur une croyance tenace en la [p. 208] distinction absolue de la théorie et de la pratique, croyance qu’il vaut la peine
43relâchement de l’être, d’une faute originelle. La distinction entre mot et idée est sa conséquence immédiate. Partons de cette dist
44ée est sa conséquence immédiate. Partons de cette distinction comme d’un [p. 217] fait, mais d’un fait à détruire aussitôt qu’on le
45dentale : la personne Je ne reprendrai pas ici la distinction fondamentale de la personne et de l’individu, ni la définition philos
24 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
46savent apprécier les conséquences concrètes d’une distinction que bien des clercs estimaient « trop philosophique ». p. 435 y.
25 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
47nscient de la fin qui l’englobe, il n’y a plus de distinction du matériel et du spirituel. L’homme « se connaît donc à son pas et à
26 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
48blème serait insoluble si l’on n’admettait pas la distinction que nous proposons entre autorité et pouvoir. Une autorité cesse de c
27 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
49e chose d’extérieur à son être véritable. D’où la distinction bien connue entre la vie publique et la vie privée. Cette distinction
50nue entre la vie publique et la vie privée. Cette distinction conduit nécessairement à la création d’une caste de politiciens, perm
28 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
51e corporation !), de Conseil suprême enfin, et la distinction entre autorité et pouvoir. Nous voulions simplement, à la dernière mi
29 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
52r l’instruction libre et gratuite pour tous, sans distinction de fortune ou de religion ! Être laïque… » Ah ! surtout être laïque,
53 près impossible de [p. 39] savoir s’ils font une distinction quelconque entre les opinions, pourtant bien tranchées, que ces journ
30 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
54t redouter que ces hommes ne sachent pas faire la distinction entre le marxisme et l’anarchie. D’autre part, sauront-ils s’opposer
31 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
55aleurs de propriété personnelle ». La plupart des distinctions que formule la Somme — usage commun et gestion personnelle des biens,
32 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
56ret, c’est-à-dire de l’action créatrice. Et de la distinction rigoureuse qu’il nous faudra maintenir entre l’abstrait ainsi défini,
33 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
57à insisté dans cette revue sur la nécessité de la distinction entre autorité et Pouvoir (voir le n° 31) : cette nécessité sera plus
58n sociale vivante et dynamique aussi bien dans la distinction entre secteur libre et secteur plané que dans celle entre service civ
34 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
59 quasi divine. Elle est au-delà du doute et de la distinction ressentie comme un déchirement ; elle ne désire plus rien que son amo
35 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
60l’actuel, et de surmonter enfin ce vice qu’est la distinction libérale entre la pensée et l’action. Au lieu de préciser, par exempl
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
61ouvent encore comme de simples sympathisants. Ces distinctions, d’ailleurs, étaient bien moins tranchées qu’elles ne le seraient de
62eur, au-delà du seuil mortel de la dualité, de la distinction des personnes. Ce paradoxe essentiellement manichéen sous-tend l’imme
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
63riage de l’âme et de Dieu, et suppose donc qu’une distinction d’essence est maintenue entre la créature et le Créateur. Quelques ex
64eu vivant, il est vrai qu’il n’y a plus là aucune distinction. » Cette thèse, extraite des œuvres d’Eckhart, paraît contredire form
65l’amour. C’est qu’il ne croit nullement que toute distinction entre l’âme et Dieu puisse être abolie : l’âme ne peut se faire divin
66lité, est unie à la vérité divine qui respecte la distinction. » Et ailleurs : « L’abîme qui nous sépare de Dieu est perçu de nous
67a. C’est bien avec Ruysbroek et sa doctrine de la distinction essentielle qu’apparaît, dans la mystique du Nord, le langage « épith
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
68 d’ordre moral, mais intellectuel et physique. La distinction de l’esprit et de la chair, succédant à la séparation de l’esprit et
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
69plus la solennelle conclusion des hostilités. Les distinctions arbitraires entre villes ouvertes et villes fortifiées, civils et mil
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
70 quasi divine. Elle est au-delà du doute et de la distinction ressentie comme un déchirement ; elle ne désire plus rien que son amo
41 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
71refus conscient de renoncer à rien d’humain, sans distinction, je veux bien être appelé sectaire. (Huguenot, cela va sans dire, mai
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
72alentendus. [p. 15] Je ne reprendrai pas ici les distinctions théoriques que l’on a proposées entre individu, personne et personnal
73: l’individu et la personne. Et vous voyez que la distinction entre ces deux vocables si courants, loin d’être une querelle byzanti
74ne traduit rien de moins, dans les débuts, que la distinction entre l’homme naturel et l’homme chrétien. Ces bases étant posées, fa
75En Russie, en Allemagne, à Rome et en Espagne, la distinction entre l’Église et l’État n’avait jamais été établie d’une manière sat
76le calvinisme a toujours maintenu avec rigueur la distinction entre l’Église et l’État, et que d’autre part il a toujours favorisé
77chons maintenir, et précisons mieux que jamais la distinction strictement calviniste entre les droits de l’Église et ceux de l’État
78r, je crois, toute l’importance pratique de cette distinction entre personne et personnalité. Hitler peut former, lui aussi, des pe
79rer sait parfaitement opérer, dans le concret, la distinction entre [p. 53] personne et personnalité. Je ne vois aucune raison de l
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
80née, mais ne la déterminent pas. À négliger cette distinction, nous tomberions dans un « géographisme » fort voisin du racisme, et
81 nous unit ». Car c’est justement sur la base des distinctions et des diversités reconnues et légitimées que se nouent les unions fé
44 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
82fondamentales, car elles sont antérieures à notre distinction entre la matière et l’esprit. Elles informent notre univers dans tous
45 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
83 ; ni de nous fourrer tous dans le même sac, sans distinctions, comme semblait le faire en 1939 un manifeste de l’Oxford Group, larg
46 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
84lire dans son journal intime : En opposition aux distinctions du moyen âge et des époques qui discutaient sans fin les cas de posse
47 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
85 lire dans son journal intime : En opposition aux distinctions du Moyen Âge et des époques qui discutaient sans fin les cas de posse
48 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
86 ; ni de nous fourrer tous dans le même sac, sans distinctions… Je veux dire ceci : nous sommes tous coupables dans la mesure où nou
49 1944, Les Personnes du drame. Introduction
87ensées pour établir entre l’homme et l’auteur une distinction au détriment du second. On estime qu’un auteur en général vaut moins
50 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
88n acte de l’homme n’est jamais qu’une rédemption. Distinction de théologien, et qui veut prévenir l’orgueil. Mais la vision de celu
89dre les « droits » de l’esprit : ce n’est pas une distinction. Et lequel d’entre nous peut dire qu’il a calculé la dépense ? Il fau
51 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
90nscient de la fin qui l’englobe, il n’y a plus de distinction du matériel et du spirituel. L’homme « se connaît donc à son pas et à
52 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
91 », qui établit le modèle même de l’union dans la distinction des personnes ? Posons ces questions-là aux docteurs de l’Église. Mai
92Russie, en Allemagne, en Italie et en Espagne, la distinction entre l’Église et l’État n’avait jamais été établie d’une manière sat
53 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
93t par exemple ce critique et sa femme ? Voilà une distinction que je ne m’attendais pas à vous voir faire. Le mari. Aussi bien n’e
54 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
94rs que publient nos grands magazines : The Man of Distinction, l’homme distingué. Je suis venu solliciter l’honneur de vous photogr
95e votre marque. Elle cessera d’être une marque de distinction. Vous serez perdu. L’agent. Pas du tout. Si ce jour béni arrive jama
96néficier bon gré mal gré. X. Ainsi vos hommes de distinction seront devenus des hommes de la vulgarité, des cartes postales en cou
55 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
97e de prendre ses précautions. Il voit un signe de distinction dans une certaine familiarité, non dans le soin de marquer les distan
56 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
98énéreuse, l’Europe a diffusé sur la planète, sans distinction, ses découvertes et ses utopies, les secrets mêmes de sa puissance, e
57 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
99l’Europe, et il y a l’aventure de l’Europe. Cette distinction fondamentale, vous allez le voir, correspond à deux attitudes entre l
100. À ce sujet, il me paraît urgent de préciser une distinction fondamentale pour tout le vocabulaire fédéraliste, et par suite décis
58 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
101mement claire. Il me paraît capital d’établir une distinction nette entre la neutralité et le neutralisme. La neutralité est une me
59 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
102fait très simple contient en germe la plupart des distinctions fondamentales qu’il y aurait lieu de marquer entre le régime fédérali
103rofondes que dans d’autres pays, et le critère de distinction entre la gauche et la droite réelles devrait être cherché plutôt dans
60 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
104archisée par des traditions, non par l’argent. La distinction très nette qui subsiste entre les classes ne correspond qu’accidentel
61 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
105e menace à l’arrière-plan. Jusqu’à quel point ces distinctions sont-elles réelles dans l’ère des guerres totales, nous l’ignorons. M
62 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
106ux sexes, puisqu’il suppose l’union au sein de la distinction, il est normal que toutes les hérésies du xiie siècle le condamnent.
63 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
107que Libérateur ? Comment sauvegarder à la fois la distinction et la liaison de ces aspects ? Comment éviter à la fois un monothéism
108 propre de sa recherche, ne peut plus établir une distinction sensée entre la matière et quelque autre chose. » Et ce n’est pas seu
64 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
109titieux de ce culte. Leur discipline exclut toute distinction morale entre la vérité et le mensonge. La bonne foi, c’est la foi du
65 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
110s notre volonté d’étendre à tous les hommes, sans distinction de classe, de race, de rang, de tradition, de profession ou de croyan
66 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
111t d’ailleurs pas moins féconds à étudier que leur distinction progressive. Ils sont cela, sans nul doute, mais ils sont beaucoup pl
112ans être philosophe, il s’entend sur ce point aux distinctions les plus fines, bien que leurs résultats se montrent, non dans sa pen
67 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
113que Libérateur ? Comment sauvegarder à la fois la distinction et la liaison de ces aspects ? Comment éviter à la fois un monothéism
68 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
114ux sexes, puisqu’il suppose l’union au sein de la distinction, il est normal que toutes les hérésies du xiie siècle le condamnent.
69 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
115 propre de sa recherche, ne peut plus établir une distinction sensée entre la matière et quelque autre chose. » Et ce n’est pas seu
70 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
116plus modeste. » Cette phrase bizarre esquisse une distinction — rhétorique ou sincère, je ne sais — entre Dieu et le Général ; mais
71 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
117les Orientaux, et qui ramènerait tout à l’Un sans distinction. Les essais réunis dans ce livre ne sont pas des mises en jugement de
72 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
118dement est d’aimer tous les [p. 126] hommes, sans distinction, non par sympathie élective toujours égoïste et « charnelle », mais d
73 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
119uestionneur, non sa question. Et les trois autres distinctions s’expliquent de la même manière. Puis il ajoute : Si le disciple es
120est donc d’après Lui que s’établissent toutes les distinctions relatives au prochain, c’est-à-dire que chacun est le prochain en pro
121sfigurée ou glorifiée) pour atteindre le Soi sans distinction, la Réalité sans visage, qui n’est ni ceci ni cela, mais qui est l’Im
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
122diéval par excellence, Dante établit fortement la distinction du spirituel et du temporel : or celle-ci va conduire au triomphe non
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
123tats, c’est-à-dire les classes, les ordres et les distinctions, tels qu’ils avaient existé autrefois, ou à peine changés. En fait, l
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
124lité, qui, par sa constitution hiérarchique et sa distinction des castes, fut aussi, dans son temps, une forme de liberté. Et de qu
125sme suisse le met en mesure de préciser certaines distinctions fondamentales qui devaient presque nécessairement échapper aux hériti
126cisément lorsqu’il est le plus Européen. C’est la distinction nationale la plus essentielle qui nous sépare de tous les autres, et,
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
127ranties de la connaissance ; qu’il s’agisse de la distinction de la raison ou de la foi, de l’opposition qui se déclare entre elles
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
128ation de diversités. La diversité, la qualité, la distinction, sont dès lors les aspects essentiels de la vie européenne. Elles exp
129uvent qu’un benêt, et au xxe siècle, un homme de distinction n’est souvent qu’un parasite sans grâce. Mais, malgré ces torsions fr
130é ces torsions frivoles de leur sens primitif, la distinction et la qualité restent néanmoins les caractéristiques essentielles de
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
131 les données et le moteur même, sur le plan où la distinction entre culture et civilisation disparaît ou s’atténue fortement. La te
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
132 Polonais, Basque, Crétois ou Sicilien 315 . Une distinction assez analogue entre l’Europe comme organisation politique (union à c
133ure », de manière à faire clairement ressortir la distinction entre, d’une part, l’organisation matérielle de l’Europe, et, d’autre
81 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
134le commandement est d’aimer tous les hommes, sans distinction, non par sympathie élective toujours égoïste et « charnelle », mais d
82 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
135uestionneur, non sa question. Et les trois autres distinctions s’expliquent de la même manière. » Puis il ajoute : « Si le disciple
136est donc d’après lui que s’établissent toutes les distinctions relatives au prochain, c’est-à-dire que chacun est le prochain en pro
137sfigurée ou glorifiée) pour atteindre le Soi sans distinction, la Réalité sans visage, qui n’est ni ceci ni cela, mais qui est l’Im
83 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
138analyse dichotomique qui opère continuellement la distinction entre les possibilités d’existence autonome et les nécessités de mise
84 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
139olombienne. Dans ces cultures, tout est sacré. La distinction sacré-profane n’existe pas, en ce sens que sagesse spirituelle, scien
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
140yautés absolues, ils ne seront plus guère que des distinctions distribuées à la manière des croix et rubans de nos jours ; et l’on s
141 fournit un prétexte valable pour interdire les « distinctions », elle ne peut expliquer d’autres traits bien curieux d’égalitarisme
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
142analyse dichotomique qui opère continuellement la distinction entre les possibilités d’existence autonome et les nécessités de mise
87 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
143olombienne. Dans ces cultures, tout est sacré. La distinction « sacré-profane » [p. 110] n’existe pas, en ce sens que sagesse spiri
88 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
144idu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction. Mais l’Occident, dès l’aube grecque, cherche à maintenir les deux te
89 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
145idu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction. Mais l’Occident, dès l’aube grecque, cherche à maintenir les deux te
90 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
146tir sur la totalité du corps [p. 11] social, sans distinction de classe, l’ensemble du travail automatique et inhumain que le ratio
91 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
147aits si l’on désapprouve leur doctrine, car cette distinction choque « un esprit français habitué à rechercher dans les ouvrages qu
92 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
148L’État a son budget, les Français ont le leur ! » Distinction qui condamne un régime. L’idée que l’État réside dans la capitale, in
93 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
149mais beaucoup de sources de pollution (indices de distinction sociale et de maturité industrielle). Il appartient donc à l’Europe,
94 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
150ie répartir sur la totalité du corps social, sans distinction de classe, l’ensemble du travail automatique et inhumain que le ratio
95 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
151s ou sociales, rôle qu’il n’a cessé de tenir avec distinction mais sans le moindre écho populaire. Il importe de ne pas confondre c
96 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
152s plasticages et la violence en général. Mais une distinction très importante doit être faite entre les actes de violence contre [p
153Mais dans la Région lémano-alpine, cette dernière distinction tombe, et ne subsistent réellement que les motivations d’action commu