1 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
1e jamais. Cet homme indiscret est distrait, et sa distraction vient de l’intérieur. Il ne peut jamais sortir de son moi sans trahis
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
2Eckermann. Je ne puis voir dans ces façons que la distraction souveraine d’une âme tout occupée à dompter ses dieux. Une haute mena
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
3hée dans la vie, cette insensible et peu croyable distraction du monstre moi, qui suffit bien à l’éternelle vigilance pour me pouss
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
4 ». Le rêve de la passion possible agit comme une distraction permanente, anesthésiant les révoltes de l’ennui. On n’ignore pas que
5 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
5atre opérations arithmétiques sont l’Ambition, la Distraction, la Laidification et la Dérision. Mais ici se poserait le problème de
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
6 ». Le rêve de la passion possible agit comme une distraction permanente, anesthésiant les révoltes de l’ennui. On n’ignore pas que
7 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
7Eckermann. Je ne puis voir dans ces façons que la distraction souveraine d’une âme tout occupée à dompter ses dieux. Une haute mena
8 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
8p, mais peut-être en poussant à l’extrême cette « distraction » de l’âme et de la volonté, rejoindrait-on quelque réalité valable,
9 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
9e toute « protestante » du désordre gentil, de la distraction ou des marques de ferveur théâtrale qu’il s’attendait à retrouver dan
10 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
10ité est le péché, ou au contraire qu’elle est une distraction qui ne doit pas tirer à conséquence. Mais lorsqu’un comité de moralit
11 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
11e, rien ne les empêchera plus de se livrer à leur distraction favorite, qui est de se battre entre eux au moins autant qu’en faveur
12 1948, Suite neuchâteloise. VI
12grand seau rempli de l’eau du lac, était toute ma distraction. » Au même endroit de la ville, neuf ans plus tard, Balzac rencontrer
13 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
13t, chauffage 22 % Vêtements 10 % Instruction, distraction 6 % Assurances 7 % Impôts 4,5 % Dépenses de société 3,5 % (À
14 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
14imentation et transports, habitation, hygiène, et distractions. Je vois bien l’aspect théorique de ces calculs ; qu’ils supposent un
15 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
15ssionnels. Si la volonté de vivre a un instant de distraction, si l’égoïsme triche, alors la civilisation européenne rejoindra les
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
16imentation et transports, habitation, hygiène, et distractions. Je vois bien l’aspect théorique de ces calculs ; qu’ils ne s’appliqu
17 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
17e jamais… Cet homme indiscret est distrait, et sa distraction vient de l’intérieur… Il ne peut jamais sortir de son moi sans trahis
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
18e jamais… Cet homme indiscret est distrait, et sa distraction vient de l’intérieur… Il ne peut jamais sortir de son moi sans trahis
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
19gtemps à une vaine curiosité et à la recherche de distractions de transporter en tout pays leur ennui. Les voyages des premiers s’ef
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
20vité politique, le caractère superficiel de leurs distractions, tout cela n’est-il pas une preuve de ce que cette substance est déjà
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
21fage 20 22 20 Vêtements 12 10 10 Instruction, distraction 3,4 6 9,4 Assurances 2,7 7 11,7 Impôts 2,4 4,7 3,7 Soins d’hygi
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
22de ménages », je trouve ce poste : « Instruction, distraction ». C’est « Culture et loisirs » en France, la nuance est significativ
23 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
23passer, la proximité des magasins et des lieux de distraction, par exemple, font place à l’ennui, à la monotonie des foules, aux « 
24 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
24de l’uniformité », mais c’est la multiplicité des distractions qui l’entretient et le rend immuable. L’ennui sera le produit princip