1 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
1 du Désir lumineux : son au-delà, c’était la mort divinisante, libération des liens terrestres. Mais pour celui que le mythe vient
2 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
2tendait détourner l’homme de cette voie mortelle, divinisante, en lui « prouvant » qu’elle débouche dans sa perte ! En lui opposant
3ns de la Révélation ; l’au-delà n’est pas la mort divinisante, mais le Jugement du Créateur. C’est ici-bas que notre sort se joue.
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4ueil : cette tyrannie sera conçue comme une force divinisante — c’est-à-dire dressant l’homme contre Dieu — sitôt qu’on [p. 148] au
5ations), voilà la suprême vertu, et la vraie voie divinisante. Entre ces deux extrêmes illustrés par le mythe sur l’arrière-plan ps
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
6même. La passion des « parfaits » voulait la mort divinisante. La soif qu’elle laisse au cœur des hommes sans foi, mais bouleversés
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
7autre accomplit en restant chaste la « prouesse » divinisante. La tactique de Don Juan, c’est le viol, et aussitôt remportée la vic
8 L’exaltation de la mort volontaire, amoureuse et divinisante, voilà le thème religieux le plus profond de cette nouvelle hérésie a
9d’une transgression de nos limites, mortelle mais divinisante. Rares sont toutefois les romantiques français qui atteignirent cette
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
10 et de la course inconsciente à la mort héroïque, divinisante. Tandis qu’à l’intérieur et à la base, on stérilise les problèmes per
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
11 du Désir lumineux : son au-delà, c’était la mort divinisante, libératrice des liens terrestres. Il fallait donc qu’Iseut fût l’Imp
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
12tendait détourner l’homme de cette voie mortelle, divinisante, en lui « prouvant » qu’elle débouche dans sa perte, en lui opposant
13u’il faut aimer. Au-delà, il n’y aura pas la Nuit divinisante, mais le jugement du Créateur. L’homme naturel ne pouvait pas l’imagi
9 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
14tion de souffrance et de fidélité jusqu’à la mort divinisante, mais un seul être a pris la place de tous, et du monde, et de Dieu l
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
15tion de souffrance et de fidélité jusqu’à la mort divinisante, mais un seul être a pris la place de tous, et du monde, et de Dieu l
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
16autre accomplit en restant chaste la « prouesse » divinisante. ‘ La tactique de Don Juan, c’est le viol, et aussitôt remportée la v
12 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
17autre accomplit en restant chaste la « prouesse » divinisante. La tactique de Don Juan, c’est le viol, et aussitôt remportée la vic