1 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
1e ses œuvres, si M. Brunschwicg croit ou non à la divinisation finale de l’homme par le progrès des sciences exactes ? ») d’aimables
2 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
2ention des lois économiques ; assurément, de leur divinisation. Le marxisme a simplement tiré toutes les conséquences pratiques de c
3 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
3vée. Le fascisme aboutit donc nécessairement à la divinisation de l’État. Tout ce qui échappe à l’emprise de l’État devient dès lors
4 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
4rôle des esprits, le nivellement rationaliste, la divinisation des masses et la suppression des personnes. Des Sans-Culottes aux Che
5 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
5e occidentale. Trois siècles d’individualisme, de divinisation de l’homme, nous ont conduits à une dissolution presque totale de la
6 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
6ement bestial qui tôt ou tard est la rançon d’une divinisation de la créature. Mais cette égalité ne doit pas être entendue au sens
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7s sous le couvert d’une idéalisation, voire d’une divinisation du principe féminin. Ce qui ne peut qu’aviver la contradiction entre
8athayoga ont pour but « d’utiliser comme moyen de divinisation et ensuite d’intégration, d’unification finale, la fonction par excel
9nssubstantiation des espèces matérielles et de la divinisation de celui qui les reçoit, c’est la chair qui se fond avec l’esprit en
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
10r et de la créature, dans le Roman : la fameuse « divinisation de la femme » selon la formule des manuels. Dans le cas où Iseut ne s
11rouesse était le signe matériel d’un processus de divinisation. Les vrais mystiques, tout au contraire, sont la prudence même, la ri
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12u’à la passion ne manque pas le sublime, voici la divinisation. Pétrarque demande comment il se peut faire qu’il vive encore, quoiqu
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
13ement bestial qui tôt ou tard est la rançon d’une divinisation de la créature. Mais cette égalité ne doit pas être entendue au sens
11 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
14(comme on étend d’eau une solution concentrée) de divinisation prométhéenne. Nos vertus comme nos vices n’avaient plus l’air de rien
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
15 le contact pouvait être funeste à leur misérable divinisation de l’esclavage. Aussi ont-ils impitoyablement détruit la vie spiritue
13 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
16vie de l’humanité vers la pléni­tude, qui est une divinisation de l’homme. S’il y a dans votre livre des passages très pessimistes o