1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
1 macabre. Ses derniers sectateurs, désignant d’un doigt impitoyable son flanc déjà meurtri, la suivaient en hurlant : « Bas-t
2a Chaux-de-Fonds, il y eut trente membres et cent doigts dans deux lits. Combien cela fait-il de pieds et d’oreillles ? À sign
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
3urgeois en redingote ne répondent que du bout des doigts, crainte, sans doute, de troubler l’équilibre toujours instable des h
4bres d’or recourbés dont les poignées entre leurs doigts gantés étincellent. Parfois un collier de la Toison d’Or, sur la four
5 toute leur efficace. Voici le Prince Primat, les doigts levés. On se signe. Et voici venir à pied de son palais proche, tout
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6n carnet de notes. Il tremblait jusqu’au bout des doigts. Il eut été impossible de dire lequel des deux était le juge de l’aut
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
7urgeois en redingote ne répondent que du bout des doigts, crainte, sans doute, de troubler l’équilibre toujours instable des h
8bres d’or recourbés dont les poignées entre leurs doigts gantés étincellent. Parfois un collier de la Toison d’Or, sur la four
9 toute leur efficace. Voici le Prince Primat, les doigts levés. On se signe. Et voici venir à pied de son palais proche, tout
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
10emme. Elle comprit que j’allais parler, et mit un doigt contre mes lèvres. Alors j’abaissai mes regards sur ses vêtements mis
6 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
11te qu’avec des mains brutales, et non du bout des doigts. (Et pourtant la brutalité n’a rien en soi de révolutionnaire. Elle a
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12 une couche de glace sur l’eau du puits. J’ai les doigts engourdis par le contact de la corde gelée, et tremblants d’avoir sci
13 ; filtrer l’eau tant bien que mal : se geler les doigts déjà gercés… [p. 38] 12 décembre 1933 Tout à l’heure, en déchirant
14 un sillon tiré à la ficelle. Plaisir d’avoir les doigts et les ongles terreux ; toujours ce goût d’enfance… [p. 104] Je ne m
15s crevettes, dites « bouquets », grosses comme le doigt, d’un rose sombre, aux longues antennes grenat. Un jour nous avons pr
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
16ard le jardinier s’est fait une forte entaille au doigt en travaillant. Ce gros homme, violacé d’ordinaire, en est tout pâle.
17ces qu’il aborde avec autorité tout en tenant son doigt [p. 178] blessé droit en l’air, dans une attitude doctorale. La quest
18de gagner.) Carré sur son tabouret de cuisine, le doigt en l’air, il passe en revue les compagnies d’assurances — et analogue
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
19 un sillon tiré à la ficelle. Plaisir d’avoir les doigts et les ongles terreux ; toujours ce goût d’enfance… Je ne me sens plu
20s que les plus belles crevettes, grosses comme le doigt, d’un rose sombre, aux longues antennes grenat. — On cuit les crevett
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
21es des Sages de Sion : il suffisait de montrer du doigt ces ventres, et de rappeler aux parents humiliés que leurs enfants ne
22e lève de son tabouret et avec un grand geste, le doigt pointé en l’air : « Je vais vous dire une chose : si tous l’abandonne
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
23f cet anneau qui m’est cher, parce qu’il a été au doigt… Mais je m’aventure trop : assez, ma langue ! Car trop parler est pis
24répond : « Ne t’attaque pas à Nous, regarde notre doigt que nous avons déjà teint dans le sang des amants. » De plus, les ind
12 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
25aysan vaudois, après la grêle, qui désignait d’un doigt le ciel coupable : « Je n’accuse personne, mais c’est dégoûtant ! »)
26droites. Le drap du pantalon colle au mollet, les doigts sont rouges sur le fusil luisant. Les gouttes de la visière glissent
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
27un carré de papier. Je serrais un crayon dans mes doigts engourdis, et j’essayais de me rendre compte… Au dehors, la neige et
14 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
28rrait même pas, à supposer qu’on le lui montre du doigt, car il faut le temps de bien regarder ces choses pour qu’elles exist
15 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
29aysan vaudois, après la grêle, qui désignait d’un doigt le ciel coupable : « Je n’accuse personne, mais c’est dégoûtant ! »)
30droites. Le drap du pantalon colle au mollet, les doigts sont rouges sur le fusil luisant. Les gouttes de la visière glissent
16 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
31ans la première pharmacie venue, et désignez d’un doigt la cause de vos tourments. Un gentleman en blouse blanche s’en vient
32es plus variés. En outre, terminé, tapé avec deux doigts, et envoyé au traducteur mon petit article sur le Diable. Dans les ci
17 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
33mes pages de toutes formes et couleurs entre deux doigts, feignant de les lire — probablement à l’envers, comme les jurés dans
18 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
34e, aux yeux ronds d’oiseau des hauts parages, aux doigts précis de mécanicien, il s’applique à manier de petits pinceaux puéri
19 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
35pouvoir planétaire pourrait bien faire de ses dix doigts… [p. 87] Pas de nations sans guerres avec d’autres nations. Je perdr
20 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
36u’il me veut. Moi, quand j’ai de la terre sur les doigts, s’ils disent que je suis sale, je l’ai sec. Je me lave. Avec la terr
21 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
37es qu’on lui propose, et même qu’on lui montre du doigt, quelque [p. 6] chose en lui se révolte. Il ne l’avoue presque jamais
22 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
38liaison stricte avec les mouvements des bras, des doigts et des chevilles, m’a fait comprendre la statuaire hindoue : les atti
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
39’au vice, chercheurs jusqu’à la cruauté, avec des doigts audacieux pour l’insaisissable… prêts à n’importe quelle aventure grâ
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
40l ? Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
41cinq pointes de sa feuille, représentant les cinq doigts de la déesse… Faut-il rappeler au surplus que Hellén — masculin d’Hé
26 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
42’au vice, chercheurs jusqu’à la cruauté, avec des doigts audacieux pour l’insaisissable… prêts à n’importe quelle aventure grâ
27 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
43perspectives du capitalisme ». Ici l’on touche du doigt la différence radicale entre l’Est et l’Ouest. En effet, l’Ouest pour
28 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
44é, ses qualités, Joseph se contente de montrer du doigt le nom inscrit sur son passeport. Le général, convaincu par ce geste
29 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
45festent leur intention de s’exprimer en levant un doigt discret ou un très long fume-cigarette. Elles parlent posément avec u
30 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
46ique, au détriment de cette mâchoire carrée), les doigts coupés court. Voilà donc, parmi les innombrables chasseurs de mythes
31 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Stampa, vieux village… (15-16 janvier 1966)
47fer ! » disait-il. De la matière fuyait entre ses doigts, s’effilait et refusait de remplir le volume normal d’un corps, d’une
32 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
48nt et poli jusqu’à l’invisibilité, n’a pris qu’un doigt de vermouth. — Les masses sont inéducables, dit-il après le départ de
33 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
49ies et des réalités économiques, se trouve à deux doigts de l’éclatement. En Angleterre, la régionalisation est en marche, par
34 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
50 région, ce ne sera pas seulement en la tâtant du doigt sur une carte en relief, mais en vivant dans son climat social et cou
35 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
51rticipants se sont engagés. Je les compte sur les doigts [p. 21] d’une main : 5 ou 6 sur 36 orateurs, je crois bien. Certes, l
36 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
52bsolument stérile. Je pense que vous avez posé le doigt sur le vrai problème en parlant des réactions du Tiers Monde, car s’i