1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1s qui décidément l’étaient, à faire froid dans le dos ; ou bien des scènes d’une bizarre fantaisie, un mélange de Rops et d
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
2che ! Donnez-lui sa choucroute, tapez-lui dans le dos, amenez-lui le Guguss  2 , des bretzels, sa petite amie, au secours !
3 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
3d’ombre ces mots qui voudraient fleurir tourne le dos ferme les poings ne fais qu’un ou deux pas que les souvenirs s’épou
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4 leurs démences, depuis les petites ailes dans le dos jusqu’au groin antigaz ! Ah ! Diogène, Diogène ! cesse de chercher un
5 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
5pessimiste et l’hérésie optimiste ainsi renvoyées dos à dos, nous voici maintenant en présence de l’accusation plus subtile
6iste et l’hérésie optimiste ainsi renvoyées dos à dos, nous voici maintenant en présence de l’accusation plus subtile des p
6 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
7bsolument semblables et nous pouvons les renvoyer dos à dos. L’un et l’autre tendent à nous faire croire que l’homme n’est
8ent semblables et nous pouvons les renvoyer dos à dos. L’un et l’autre tendent à nous faire croire que l’homme n’est rien,
7 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
9pessimiste et l’hérésie optimiste ainsi renvoyées dos à dos, me voici maintenant en présence de l’accusation plus subtile d
10iste et l’hérésie optimiste ainsi renvoyées dos à dos, me voici maintenant en présence de l’accusation plus subtile des par
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
11bsolument semblables et nous pouvons les renvoyer dos à dos. L’un et l’autre tendent à nous faire croire que l’homme n’est
12ent semblables et nous pouvons les renvoyer dos à dos. L’un et l’autre tendent à nous faire croire que l’homme n’est rien,
9 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
13ntés que jamais. Puis Poppy se cabre au-dessus du dos de Bessie et nous la perdons presque. Enfin nos montures sont sellées
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
14, ni d’un opportunisme à terme limité. Je renvoie dos à dos ces deux aspects, à mon avis complémentaires, d’une évasion hor
15’un opportunisme à terme limité. Je renvoie dos à dos ces deux aspects, à mon avis complémentaires, d’une évasion hors de t
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
16heté. Qu’est-ce que ces façons de se présenter de dos à la lutte ? C’est une pauvre protection que le spectacle des fatalit
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
17, à cause de la mévente croissante, on vit sur le dos de l’État, on suit des enterrements, on se brouille avec ses enfants
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
18 les voûtes, et chacun s’y sent seul, tournant le dos au soleil toujours absent de l’imagerie des cauchemars. Pour bien com
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
19aliste puritain en révolte contre sa bourgeoisie, Dos Passos le procédé des biographies parallèles, et Franz Lehar les déco
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
20s et bourgeois. Je réponds : non, ils tournent le dos à tout cela, vers quoi se jettent depuis peu vos communistes stalinie
16 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
21rçons seuls, assis sur des banquettes tournant le dos à la piste, regardent dans le vide. Peu ou point de plaisanteries éch
17 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
22vons soupé, assis par terre, dans une foule, mais dos à dos, et voici l’étonnant de l’histoire : je ne trouve rien à me rem
23oupé, assis par terre, dans une foule, mais dos à dos, et voici l’étonnant de l’histoire : je ne trouve rien à me remémorer
18 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
24ieds. » En sortant, ajoute R., je n’ai vu que des dos !… La nouvelle s’était répandue et l’on saluait jusqu’à terre. ⁂ Le c
19 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
25 façon, d’entrer « dans le coup ». Poussé dans le dos, attiré en avant, je me décidai donc à partir. Et certes les raisons
20 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
26plus de trains, dormant le long des jambes et des dos de voisins qui ne sentent pas bon, mauvaise humeur et peu d’espoir de
21 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
27lines, piquées de villas au soleil, par-dessus le dos gris d’un cheval qui broutait l’herbe d’un marais. Buenos Aires, dé
28e bois sur laquelle ils reposent leur masse. Leur dos est droit comme l’horizon de la pampa, de la naissance des cornes à c
22 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
29eu d’ombre de brique au puits des rues luisantes, dos longs d’autos jaunes ou noires, harmonie fauve des façades, circulati
30ui qu’une seule photo, encore était-elle prise de dos. (Mais ce trait justement le révélait.) Penché à un balcon d’hôtel, a
23 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
31u’on monte à pied ; et surtout de ne plus voir le dos d’un portier galonné dans l’ascenseur ! Ces dos si dignes encore plus
32e dos d’un portier galonné dans l’ascenseur ! Ces dos si dignes encore plus que serviles, ces dos qui vous rappellent avec
33! Ces dos si dignes encore plus que serviles, ces dos qui vous rappellent avec sévérité [p. 229] que vous habitez une maiso
34] que vous habitez une maison « distinguée », ces dos pleins de réprobation quand le visiteur n’est pas bien habillé ou qu’
24 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
35ez puissante, vous recevrez le projectile dans le dos, au prochain tour. Cette figure signifie quelque chose d’important :
25 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
36eu d’ombre de brique au puits des rues luisantes, dos longs d’autos jaunes ou noires, harmonie fauve des façades, circulati
26 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
37violets, attachés sous le rabat et pendant sur le dos. Tout le monde se lève, puis tout le monde se rassoit, et s’agenouill
27 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
38. Des garçons seuls, assis sur des banquettes, le dos tourné à la piste, regardent dans le vide. Peu ou point de plaisanter
28 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
39vons soupé, assis par terre, dans une foule, mais dos à dos, et voici l’étonnant de l’histoire : je ne trouve rien à me rem
40oupé, assis par terre, dans une foule, mais dos à dos, et voici l’étonnant de l’histoire : je ne trouve rien à me remémorer
41t-être l’origine du fameux « simultanéisme » d’un Dos Passos et de plusieurs de vos excellents romanciers. — Notez que ces
42s de l’art du roman qu’illustra la génération des Dos Passos, Steinbeck et Hemingway, dont tant de jeunes auteurs s’inspire
43violets, attachés sous le rabat et pendant sur le dos. Tout le monde se lève, puis tout le monde se rassoit, puis tout le m
29 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
44mais techniques. Il faut donc les pousser dans le dos, [p. 83] voilà qui est clair, pour qu’ils acceptent un jour de renonc
30 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
45mais techniques. Il faut donc les pousser dans le dos, voilà qui est clair. » Quelques mois plus tard, parlant au nom des g
46 de cinéma ? Je suis assis derrière deux rangs de dos et de nuques fascinantes qui dépassent le dossier des fauteuils. Cett
31 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
47mais techniques. Il faut donc les pousser dans le dos, voilà qui est clair. Quelques mois plus tard, parlant au nom des go
32 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
48otes toujours pareilles. D’abord couchés à terre, dos à dos, les danseurs frappent très faiblement l’un contre l’autre leur
49oujours pareilles. D’abord couchés à terre, dos à dos, les danseurs frappent très faiblement l’un contre l’autre leurs bâto
50tion, frappant devant eux, de côté, derrière leur dos, les bras levés, avec une violence inouïe — s’ils venaient à rater un
51, des milliers de dormeurs sans mouvement. Sur le dos, bouche ouverte, à même le sol dallé, sur le ventre ou sur le côté, r
52emples étroits, intimes avec le dieu, tournant le dos aux passants. Et ces hommes en prière contre un mur. Et ces saints de
33 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
53e formuler dans des ouvrages savants, qui renvoie dos à dos jacobins rationalistes et dialecticiens marxistes, et que les h
54uler dans des ouvrages savants, qui renvoie dos à dos jacobins rationalistes et dialecticiens marxistes, et que les hommes
34 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
55 premières lignes de notre page de couverture, au dos. Mais un programme ne vaut que ce qu’on en fait. Qu’a-t-on fait dans
35 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
56re. Foi et Connaissance. L’Oriental, tournant le dos au « monde » décide d’atteindre le salut par tout son moi, mais par s
57ce directe de l’Esprit. L’Occidental, tournant le dos au soleil, en lequel il croit sans le voir, décide d’imiter Dieu le C
36 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
58inconcevable : celui d’une paix conclue sur notre dos, au prix de nos libertés, de notre indépendance et de notre rôle dans
37 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
59e j’attendais ? Il parlait à bâtons rompus sur le dos des fervents indiscrets ! Et n’avais-je pas cédé à l’illusion banale
38 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
60e j’attendais ? Il parlait à bâtons rompus sur le dos des fervents indiscrets ! Et n’avais-je pas cédé à l’illusion banale
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
61le col, il la regardait et lui montrait son large dos. Elle dit alors, au milieu des vierges aux longues tresses : « Venez,
62ment ; à coup sûr, il nous recevra toutes sur son dos étalé, tant il a l’air paisible et doux, et aimable, sans aucune ress
63que la parole. » Elle dit, et elle s’assit sur le dos du taureau, souriante ; et les autres jeunes filles allaient en faire
64s surgirent du fond de l’onde, et, assises sur le dos de poissons, défilaient en cortège ; à la surface des flots, qu’il go
65aisaient retentir le chant nuptial. Assise sur le dos du taureau, Europé d’une main, serrait la grande corne de la bête ; d
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
66, si un tel plénipotentiaire aura le visage ou le dos tourné vers la fenêtre, si tel autre fera deux pouces de chemin de pl
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
67 petits-enfants de venir au monde avec la peau du dos fort épaisse. 197 Cette curieuse prophétie se rattache à toutes ce
68ous cachions du marteau. Et il vous présentera un dos dur et froid, et la barre sera frappée et refrappée si bien qu’on ne
69roit écrit ? Si l’on admet que le droit tourne le dos aux faits, cela signifie, au train où vont les choses actuellement, q
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
70Christopher Dawson ne se contente pas de renvoyer dos à dos les deux écoles. Il a décrit mieux que personne l’influence déc
71opher Dawson ne se contente pas de renvoyer dos à dos les deux écoles. Il a décrit mieux que personne l’influence décisive
43 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
72i était toute proche. Celt l’ayant chargé sur son dos, ils passèrent tranquillement entre deux haies d’agents de la Gestapo
44 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
73L’exemple de la Suisse nous inciterait à renvoyer dos à dos les deux camps. Car en fait notre fédération s’est constituée e
74ple de la Suisse nous inciterait à renvoyer dos à dos les deux camps. Car en fait notre fédération s’est constituée et fonc
45 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
75ux secondes par-dessus mon épaule : Mussolini, de dos, était arrêté devant la table officielle. Plus du tout cambré, il piq
46 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
76suis assis sur la tribune, derrière deux rangs de dos et de nuques fascinantes qui dépassent le dossier des fauteuils. Cett
47 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
77sacré » que les usines et les traxs derrière leur dos profanent, défoncent et stérilisent sans que personne semble y faire
48 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
78ge rien à leur action concrète. Je ne renvoie pas dos à dos ces fascistes et ces communistes, je ne dis pas qu’ils sont tou
79n à leur action concrète. Je ne renvoie pas dos à dos ces fascistes et ces communistes, je ne dis pas qu’ils sont tous les
49 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
80extrêmes, les chroniqueurs du temps comme Proust, Dos Passos, [p. 13] Fitzgerald, Morand, Moravia, Pasternak, mais aussi (d
50 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
81ge rien à leur action concrète. Je ne renvoie pas dos à dos ces fascistes et ces communistes, je ne dis pas qu’ils sont tou
82n à leur action concrète. Je ne renvoie pas dos à dos ces fascistes et ces communistes, je ne dis pas qu’ils sont tous les
51 1980, Journal de Genève, articles (1926–1982). Les journalistes sportifs ? On dirait qu’ils aiment les tyrans (31 mai-1er juin 1980)
83gardien de but, en train de bloquer un ballon. Au dos de celle-ci, il avait écrit de sa grande écriture, impériale. « À Den
52 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
84ous cachions du marteau. Et il vous présentera un dos dur et froid, et la barre sera frappée et refrappée si bien qu’on ne