1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1tera plus que des valeurs de passion. Balayez ces douanes de l’esprit, proclamez le grand Libre-Échange, voici déjà s’avancer d
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
2s, de prébendes, de l’affermage des impôts et des douanes, ou d’affaires de prêts, le tout [p. 37] strictement réservé aux fami
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3hère, mais non point fonder un jugement.)   À la douane. — Je vais au Zollamt de la gare pour retirer mes malles et le lit de
4 de France, je dois aller le retirer au bureau de douane. Ce matin, [p. 41] il s’agissait de l’innocente biographie d’une femm
4 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
5ue choisissent normalement les fonctionnaires des douanes et du Service d’immigration pour monter à bord du navire : nous appro
5 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
6lomètres d’extraire de votre poche une cigarette. Douanes suisse et française sans histoire : on s’en tire avec trois heures d’
7ocs brûlants, à cinq cents mètres du bâtiment des douanes dont on nous interdit l’approche, sauf pour le contrôle des devises e
8voie. Un pays qui se barricade — neuf heures à la douane d’entrée, et l’on nous en prédit autant à la sortie — et qui ne s’inq
9matin, exténués et assoiffés. Et le petit jeu des douanes recommence. À midi, on nous ouvre enfin une sorte de buffet de gare,
10r, nous n’avons plus devant nous qu’un océan sans douanes ! Dix jours vierges, dix jours durant lesquels on peut imaginer que l
11 nous avons traversé sept contrôles différents de douane et de police. Secondés par la chance, nous n’y avons passé, si je com
6 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
12 la voiture avançait lentement. Je bondis vers la douane, je la force, je patauge dans les flaques du quai, j’entends mon nom
7 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
13sme, par les guerres, et par tous les barrages de douanes ou de coutumes que l’Amérique ne connaît pas. Et de même le progrès s
8 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
14l’Europe dans l’ensemble du monde. Vos cordons de douanes ne sont pas plus nombreux, ni moins strangulatoires, que ne l’étaient
9 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
15l’Europe dans l’ensemble du monde. Vos cordons de douanes ne sont pas plus nombreux, ni moins strangulatoires, que ne l’étaient
10 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
16l’Europe dans l’ensemble du monde. Vos cordons de douanes ne sont pas plus nombreux, ni moins strangulatoires, que ne l’étaient
11 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
17’il combine avec joie permettent de supprimer les douanes de notre zone : ah ! que ne pouvait un seul individu, dans ces temps
12 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
18es groupes et les institutions que les fiscs, les douanes et la bureaucratie s’étaient unis pour étrangler. Quant à nous : notr
13 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
19’établissement ou les formalités de transit et de douanes 14 . Enfin la Diète ne disposait pas d’une véritable armée, mais de c
14 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
20ocus [p. 93] continental, puis multiplication des douanes et taxes intérieures). Vers 1830, les premières fabriques de machines
15 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
21’il combine avec joie permettent de supprimer les douanes de notre zone : ah ! que ne pouvait un seul individu, dans ces temps
16 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
22 dont le but est de supprimer progressivement les douanes qui les séparent. Ainsi se trouve ouvert un vaste espace où le commer
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
23e budget sans le parasitisme, le commerce sans la douane, la circulation sans la barrière, l’éducation sans l’abrutissement, l
24 espéré ensemble, voilà ce qui vaut mieux que des douanes communes et des frontières conformes aux idées stratégiques ; voilà c
18 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
25ds et mesures, monnaie commune et suppression des douanes et péages. Ce plan, d’une étonnante richesse, n’eut pas de suite. Mai
19 1962, Esprit, articles (1932–1962). Lettre à Jean-Marie Domenach, à propos de « Sartre et l’Europe » (mai 1962)
26 chacun sait que d’une Europe des « règlements de douanes » et du « foie gras » : c’est en son nom, dites-vous, que je répondai
20 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
27liste. Mais ce n’est pas le fait de supprimer nos douanes qui mettrait en danger nos « raisons d’être » ! C’est bien plutôt le
21 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
28d, le premier train de charbon libre de droits de douane traversait la frontière franco-allemande. Bien d’autres faits, non mo
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
29nstitua sur la nécessité d’élaborer un système de douanes nationales extérieures remplaçant les péages entre les cantons. C’est
30s et des traités, notamment des traités de péage (douanes) et de commerce. [p. 97] Dès le premier article, le paradoxe est là
31e leurs pouvoirs. Successivement, les postes, les douanes et les monnaies sont unifiées sans difficultés. Mais les cantons se r
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
32gères, la représentation, la défense du pays, les douanes et la régie des grandes administrations (PTT, chemins de fer, assuran
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
33nuscules compartiments, et par l’établissement de douanes extérieures. Et avec cela : une industrie puissante, omniprésente dan
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
34istère public fédéral, et dont chaque employé des douanes est censé connaître la liste (Sade, Henry Miller, etc.) Or, les critè
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
35mier train de charbon [p. 287] libre de droits de douane, traversait la frontière franco-allemande. Bien d’autres faits, non m
27 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
36aires posées au xixe siècle physiquement par les douanes et moralement par les allégeances nationales absolues. Déjà, l’on peu
28 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
37istère public fédéral, et dont chaque employé des douanes est censé connaître la liste (Sade, Henry Miller, etc.). Or, les crit
29 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
38rait être créée en vue de supprimer les droits de douane, définir la politique des investissements, de la production, des prix
30 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
39 désarmement tarifaire, de renoncer aux droits de douane ; ou au contraire elle leur sert de prétextes à refuser toute délégat
31 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
40par vingt nationalismes et autant de barrières de douanes ne saurait plus être un pôle d’attraction. Une Europe proclamant des
32 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.3. Naissance du Centre
41nisés par nos frontières et par nos règlements de douanes. (Imaginez que dans certains pays, on taxe les livres au kilo, quel q
33 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
42utorité politique supranationale, abaissement des douanes intérieures à l’Europe, équivalence des degrés universitaires dans le
34 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
43ficace. Tout le monde admettait que les péages et douanes entre les cantons étouffaient l’économie. Mais toute proposition de [
35 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
44gionales. 5. Les livres, en principe, passent les douanes en franchise. En réalité, 1) les douaniers se réservent le droit de p
36 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
45rds d’économies : 1°) supprimer les formalités de douanes et passeports au départ et à l’arrivée ; 2°) transporter les passager
37 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
46plée et trop bien quadrillée par les polices, les douanes et les armées de 175 États-nations pour qu’aucun de nos pays puisse e
38 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
47premiers calculs : 1. supprimer les formalités de douanes et passeports au départ et à l’arrivée : deux fois une demi-heure de
39 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
48ers trois États-nations, en dépit des barrages de douanes en panique (1975) ; puis, l’année suivante, la campagne de récolte de
40 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
49est peu vue. L’élimination des derniers droits de douane entre les neuf pays du Marché Commun s’est effectuée le 1er juillet 1
41 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
50est peu vue. L’élimination des derniers droits de douane entre les neuf pays du Marché commun s’est effectuée le 1er juillet 1
51ce n’est pas pour qu’ils encaissent des droits de douane qui n’existent plus : c’est parce que les taxes payées sur la vente d
42 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
52 ce livre aux USA, où seuls les fonctionnaires de douanes en uniforme m’ont paru dignes de leurs confrères européens et leurs é