1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1qu’on appelle une œuvre sincère est celle qui est douée d’assez de force pour donner de la réalité à l’illusion. (Max Jacob.)
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2t, et ses conditions. Je dis que les êtres encore doués de quelque sensibilité spirituelle deviennent par le seul fait de res
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
3érite de la spontanéité, qualité dont Gide aime à douer les héros de ses récits, mais dont lui-même se révèle dépourvu dans u
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
4e » — c’est-à-dire protestant — nous paraît avoir doué ceux qui le professèrent (en dépit de certain défaut de sympathie ave
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
5 sent qu’un homme humain, intelligent, honnête et doué de sens critique, se devrait en tout temps de participer à la chose c
6me » ! En vérité, il serait temps que les hommes, doués de raison, qui s’intéressent au sort de la cité, reconnaissent l’évid
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
7s les plus atteints matériellement. La misère est douée d’une mystérieuse propriété : elle agit comme une sorte de révélateur
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
81] pour laquelle il est clair que Ramuz n’est pas doué. La forme même que revêt chez Ramuz la faculté d’imaginer et de pense
8 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
9s les plus atteints matériellement. La misère est douée d’une mystérieuse propriété : elle agit comme une sorte de révélateur
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
10 sent qu’un homme humain, intelligent, honnête et doué de sens critique, se devrait en tout temps de participer à la chose c
11us patriote et intelligent, pleinement humain, et doué de sens critique, a toutes les raisons de s’en abstenir avec rigueur,
12isme » En vérité, il serait temps que les hommes, doués de raison, qui s’intéressent au sort de la cité, reconnaissent l’évid
10 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
13 moins, le dialogue d’une « conscience moderne », douée d’exigence spirituelle, avec un partisan du « serf arbitre » luthérie
11 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
14littérature pure, et nombre d’écrivains des mieux doués s’y montrent assez inhabiles. On retombe d’ailleurs ici dans le cas d
12 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
15se voulait peintre (mais Gide est, je crois, plus doué). On l’y découvre enfin, et cela me paraît nouveau, constamment occup
13 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
16u moins, le dialogue d’une « conscience moderne » douée d’exigence spirituelle, avec un partisan du « serf-arbitre » luthérie
14 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
17es pour laquelle il est clair que Ramuz n’est par doué. Mais la forme même que revêt chez Ramuz la faculté d’imaginer et de
15 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
18es en peignent le négatif. L’Américain paraît peu doué pour les raffinements spirituels, peu capable de concentration, peu e
16 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
19ée, un alibi. Pour qu’une pensée soit efficace et douée d’une vertu agissante, il ne suffit pas que le penseur s’achète une é
17 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
20nes aux nations. ⁂ Mais cet État-nation, une fois doué de toute la personnalité dont il tend à priver les hommes réels, comm
18 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
21iée et sur ses produits, comme la Bombe, dès lors douée d’une sorte d’intrinsèque capacité de nuire à l’homme. Retour à la ma
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
22tions. ⁂ [p. 113] Mais cet État-nation, une fois doué de toute la personnalité dont il tend à priver les hommes réels, comm
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
23iée et sur ses produits, comme la Bombe, dès lors douée d’une sorte d’intrinsèque capacité de nuire à l’homme. Retour à la ma
21 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
24st par définition à la fois libre et responsable, doué de sens critique et de sens communautaire, et donc jamais conforme à
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
25é et du changement ; ou Tristan s’il se sent plus doué pour le malheur d’amour, ou la fidélité. La seconde raison tient au f
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
26 comme « fonction à plusieurs variables », par là douée d’une liberté que n’aura jamais l’individu, simple objet du détermini
27l ajoute : Si le disciple est exceptionnellement doué, le maître ne touche ni à la personne, ni à l’objet. Enfin ceci : « 
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
28ins certains d’entre eux, ont désaltéré des êtres doués de raison. Mais, que ses derniers occupants soient venus de l’étrange
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
29s membres d’une de ces assemblées soient une fois doués du sens commun ; il n’est pas même impossible qu’ils [p. 139] veuille
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
30ope de l’Ouest était la partie du monde la plus « douée » (begabt), la plus avancée, la plus civilisée, et la plus mûre pour
31ait à part, ne ressemblant en rien à l’Europe, et doué de sa vie propre. L’Europe a peut-être grand tort de se moquer des Ru
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
32’hommes d’affaires à l’esprit fort et puissamment doués. Autrement, ni César ni la civilisation romaine en général ne seraien
28 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
33 comme « fonction à plusieurs variables », par là douée d’une liberté que n’aura jamais l’individu, simple objet du détermini
34 ajoute : « Si le disciple est exceptionnellement doué, le maître ne touche ni à la personne, ni à l’objet. » Enfin ceci : «
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
35rquable qui de tout temps a fasciné les voyageurs doués de quelque sens poétique de l’histoire et des influences telluriques.
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
36ef du gouvernement pontifical de Pie IX, en 1848. Doué d’une exceptionnelle capacité de travail, d’un grand talent d’exposit
31 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
37banal en Amérique (où versatile veut dire habile, doué de nombreux talents, polyvalent) mais n’éveille guère en Suisse que d
32 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
38banal en Amérique (ou versatile veut dire habile, doué de nombreux talents, polyvalent) mais n’éveille guère en Suisse que d
33 1965, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Un écrivain suisse (20-21 mars 1965)
39é des données culturelles qui, moins forts, moins doués, les eût neutralisés. Lointain cousin de l’historien de la Renaissanc
34 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
40tionnelle » n’intéressant que les sujets vraiment doués, devrait occuper une place importante dans tous nos programmes scolai
35 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). Denis de Rougemont et l’objection de conscience (30 juin 1969)
41ataire farfelu. C’est un homme sérieux et ouvert, doué d’esprit critique mais capable de s’enthousiasmer autant que de s’ind
36 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
42e » [p. 92] n’intéressant que les sujets vraiment doués, devrait occuper une place importante dans tous nos programmes scolai
37 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
43e complémentarité. Je ne crois pas que des élèves doués puissent avoir à souffrir de travailler avec des camarades plus faibl
38 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
44é des données culturelles qui, moins forts, moins doués, les eût neutralisés. Lointain cousin de l’historien de la Renaissanc
39 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
45e : « En vérité, nous sommes comme un enfant bien doué qui se retrouverait tout à coup démuni dans le poste de pilotage d’un
40 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
46t, et ses conditions. Je dis que les êtres encore doués de quelque sensibilité spirituelle deviennent par le seul fait de res