1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
1st bien plus malin. Nous savions un tas de choses douloureusement ennuyeuses qui sont dans les livres — et nulle part ailleurs. Nous ar
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
2oïs, est un morceau admirable et atroce où éclate douloureusement la révolte d’un être pour qui la mort ne peut être qu’une « défaite m
3 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
3e parler avec résolution même des choses les plus douloureusement incertaines : la politique, par exemple. J’insiste sur l’aspect humor
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
4oute communauté vivante. Il redécouvre lentement, douloureusement, au travers de sanglantes erreurs parfois, le secret du service commu
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5mple chanson. Dans Tristan, la faute initiale est douloureusement rachetée par une longue pénitence des amants. C’est pourquoi le roman
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6ues de Lentino : Mon cœur souvent meurt, et plus douloureusement que de mort naturelle, pour vous Dame qu’il désire et aime plus que l