1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
1in de France, mais d’alcools pleins de démons, de drogues peut-être mortelles. p. 123 ab. « Louis Aragon : Le Paysan de Pa
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
2r lire les journaux, mais en même temps que cette drogue, elle devrait fournir son contrepoison. Au contraire, elle prépare de
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
3eilleront du cauchemar où les plongent toutes vos drogues : presse, ciné, faux-luxe, suffrage universel, instruction publique.
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
4ns que l’intoxiqué est avant tout l’esclave de sa drogue. Psychologiquement, c’est un être déchu, dont les sens s’émoussent, d
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
5r mon amour ! (Il boit.) … Honnête apothicaire Ta drogue est rapide. En un baiser je meurs. Le consolament de la Mort vient d
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
6be atomique, qu’il tienne une certaine dose de la drogue romanesque (plus encore qu’érotique) nommée love interest, c’est fair
7 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
7le plus dangereux des soporifiques, une véritable drogue du Démon, l’un de ses nouveaux noms. Nous avons cru à la bonté fonciè
8 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
8le plus dangereux des soporifiques, une véritable drogue du Démon, l’un de ses nouveaux noms. Nous avons cru à la bonté fonciè
9 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
9qu’il désire, ou pour une œuvre d’art, ou pour sa drogue. Tyrannie des passions, non de la technique en soi. Erreur sur la st
10n aux options religieuses. Et je n’imagine pas de drogue assez puissante pour en détourner le genre humain 42 .   Je sais bien
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
11qu’il désire, ou pour une œuvre d’art, ou pour sa drogue. Tyrannie des passions, non de la technique en soi. Erreur sur la st
12n aux options religieuses. Et je n’imagine pas de drogue assez puissante pour en détourner le genre humain 85 . [p. 213] Je s
11 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
13cace, et comme on ne peut forcer la dose de cette drogue sans cesse édulcorée, on essaie de se rattraper en multipliant les pi
12 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
14ionnels, de notre apport. Nous leur donnerons des drogues sans mode d’emploi, et nos remèdes deviendront des poisons. Il est do
13 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
15utumance d’un confort tyrannique à la manière des drogues, non plus libérateur d’énergies neuves. Secret lui-même paradoxal, pu
14 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
16ien dans les cas graves (au surplus compliqués de drogue) comme celui de Tristan et d’Iseut. La passion une fois déclarée exig
17xpliquée que les autres, jusqu’ici ? Passion et drogue La cause la plus fréquente de l’allergie est le contact avec certaine
18nsumait l’image d’un être aimé dans le rêve de la drogue (« S’il m’aime, c’est par la poison »…), et quand l’amant se retrouve
19eur double illusion. Mais ce que l’analogie de la drogue fait bien sentir, c’est le caractère invinciblement solipsiste, narci
20d’évasion ou de régression infantile ou tribale — drogue, communautés hippies, communes sexuelles. À la lumière de cette derni
15 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
21amour-passion est une maladie de l’amour comme la drogue et l’alcoolisme sont des maladies de l’imagination ou plutôt sont les
16 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
22 que les briser, et les oblige à s’évader dans la drogue, dans la révolution verbale des minorités vociférantes, ou dans l’imb
17 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
23aventuriers de la finance, des armements ou de la drogue. Autour d’eux, le nihilisme étend ses terrains vagues, ses décharges
24attent. Pas seulement les poisons, propagandes et drogues que tous dénoncent, mais la fertilité incontrôlée, que le pape bénit.
18 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
25évroses, de psychoses, d’alcoolisme et d’usage de drogues de toute espèce, accompagnée d’une apathie civique croissante. La gue
19 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
26illage d’énergie, terrorisme, suicides, névroses, drogue, cancer 1 et finalement bombe atomique » ? [p. 23] Le fait est qu’i
20 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
27évroses, de psychoses, d’alcoolisme et d’usage de drogues de toute espèce, accompagnée d’une apathie civique croissante et en m